Visite Royale à Agadir : les habitants de la ville l’attendent avec impatience


par Khadija KHETTOU – fr.hespress.com – 28/01/2020

Visite Royale à Agadir: les habitants de la ville l’attendent avec impatience

La perle du sud, Agadir, se refait une beauté et s’apprête à accueillir le Roi Mohamed VI. Selon plusieurs sources concordantes, le roi est attendu prochainement dans la ville pour inaugurer plusieurs projets socio-économiques, notamment la Cité des métiers d’Agadir.

Une nouvelle qui a énormément enchanté les habitants de la ville, comme ont témoigné plusieurs interlocuteurs au micro de Hespress Fr, et qui, selon eux, fera bouger les choses dans leur ville qui connait plusieurs anomalies notamment le taux élevé de chômage, une stagnation économique en dépit du tourisme national et international, ou encore des projets non achevés.

En effet, lors d’une visite de terrain à Agadir, gérée par le PJD, un commerçant du complexe artisanal de Talborjt nous avait alors expliqué les différentes problématiques auxquels sont confrontés les artisans de ce complexe aujourd’hui déserté, est l’un des plus anciens de la ville, face au lobbyisme des hôtels.

« À l’époque, les touristes venaient directement chez nous pour acheter les articles en argent et autres accessoires. Aujourd’hui, si un touriste vient, les commerçants se l’arrachent puisqu’on vit une crise intense. Ce problème se posait quand les hôtels ont commencé à proposer tous les services au sein de leurs établissements », relève notre interlocuteur. Comment ?

Selon ce petit commerçant âgé de 64 ans, « les hôtels proposent à leurs clients d’acheter les accessoires en argent chez eux, où de leur ramener carrément des commerçants sur place, sous prétexte qu’ils se feront arnaquer à l’extérieur et se verront fourguer du faux », s’indigne-t-il, soulignant que les produits proposés au complexe sont de « qualité et avec des prix raisonnables ».

Même son de cloche du côté des chauffeurs de taxi qui se plaignent du monopole des hôtels. Selon eux, les hôtels se mettent d’accord avec des transports privés ou carrément des chauffeurs de taxi spécifiques pour transporter leurs clients, empêchant ainsi les pauvres taximen de la ville de gagner leur vie auprès des touristes, sous prétexte également d’arnaque.

Nos deux interlocuteurs ont fait savoir que la faute revient, selon eux, aux responsables de la ville qui « n’arrivent pas, ou ne veulent pas, contrôler et ordonner le secteur du tourisme et de l’hôtellerie et se mettre ainsi sur le dos, les lobbys du secteur, en imposant des règles et des consignes à suivre pour tout acteur sur le marché».

D’un autre côté, un jeune banquier de la ville a pointé du doigt les responsables quant au lancement de plusieurs projets, qui n’ont toujours pas vu le jour, ou encore les routes qui laissent à désirer.

Ce banquier s’interroge également « comment se fait-il que les responsables à Agadir n’aient pas pu mettre en place, pour une nouvelle grande ville comme Agadir, un plan d’infrastructure et d’aménagement digne de cette belle ville ? Il n’y a aucune vision quant à l’image qu’on veut donner d’Agadir sur le plan architectural ».

Il donne ainsi l’exemple de plusieurs quartiers au centre-ville et alentours où « on donne l’autorisation pour la construction d’un immeuble R+4 à côté d’une villa, et juste en face il y a un projet d’habitat social et à l’autre bout un bidonville, sans parler de l’homogénéité des couleurs», donnant ainsi l’exemple de Marrakech où « tous les bâtiments sont en rouge, ce qui fait l’identité de la ville ocre ».

Agadir, une ville à fort potentiel

Une jeune médecin habitant au quartier Hay Mohammadi d’Agadir, un nouveau quartier immense dont « l’architecture laisse à désirer », s’est également plainte du travail « médiocre et fainéant des responsables du Conseil de la ville » quant à la gestion des déchets dans son quartier ou encore les « travaux effectués sur les routes qui ne font qu’aggraver leur état, malgré les nombreuses réclamations soumises par les habitants du quartier ».

D’autre part, cette jeune dentiste a soulevé une autre problématique dont souffre la ville et qui touche cette fois-ci sa jeunesse. En effet, selon notre interlocutrice, les jeunes de sa ville ne trouvent nulle part où aller pour passer leur temps libre.

« Imaginez qu’à Agadir, il n’y a pas de théâtre ni de salle de cinéma. Pour les espaces verts, n’en parlons pas. On n’a même pas de Mall ni de centre commercial digne de ce nom. Mis à part le seul complexe sportif dont on dispose, les jeunes passent la majorité de leur temps à place Al Amal, la corniche ou encore cloîtrés dans des cafés alors qu’ils débordent d’énergie », a-t-elle déclaré.

Et d’ajouter : « On a une très belle ville qui a tous les potentiels pour accéder à la tête du classement côté tourisme, pêche, agriculture … les responsables rêvent, et nous-mêmes, rêvons qu’Agadir soit comme Marrakech ou Tanger, mais ils ne mettent pas les moyens pour. Ils n’élaborent pas de plans solides, et même quand il y a un projet qui est lancé, cela prend des années pour le voir».

Pour la majorité des habitants de la ville abordés par Hespress Fr, et qui font partie de différentes catégories sociales, la ville d’Agadir a besoin d’un nouveau souffle aux niveaux économique, social et architectural. Ils réclament une nouvelle vision stratégique pour la perle du Sud, et plus de sérieux de la part de ses responsables, soulignant que la visite du Roi Mohammed VI permettra de mettre de l’ordre dans la ville et poussera les responsables à prendre conscience de l’ampleur du travail à entreprendre.

Catégories :Actualités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :