Archives de février 7th, 2020

La Saint-Valentin au Côté Court

Et un jeu concours pour vous faire gagner un repas Saint-Valentin pour 2 personnes !

Cliquez sur l’image pour participer sur la page FB de Côté Court :

Le Roi Mohamed VI à Tamghart cet après-midi

Le Roi était à Tamghart en début d’après-midi et les barques de pêche et les surfeurs étaient là pour le saluer :

Les gendarmes le saluent de loin ! Le Roi était au moins à 200 m !

 

Agadir : La capitale du Souss abrite la 4e édition du SIMUN Sahara International Model United Nations

par Kaddour Fattoumi – lematin.ma – 06/02/2020

 

La ville d’Agadir accueillera, du 30 mars au 3 avril prochains, la quatrième conférence internationale du «Sahara International Model United Nations» (SIMUN), avec la participation de jeunes délégués représentant plus de 53 pays. Organisée par l’Association Sahara, cette conférence internationale connaîtra la participation de nombreux jeunes du monde et acteurs de la société civile qui examineront une série de thèmes qui préoccupent les différents organes de l’Organisation des Nations unies (ONU). Les participants vont simuler la mission de diplomates de l’ONU, pour l’échange d’idées et d’expériences et la contribution au développement des relations entre les peuples des pays du monde. Selon un communiqué, les participants se pencheront sur l’examen d’une série de thèmes, dont la gestion des crises et la résolution des conflits internationaux, la violation des droits humains dans les zones de conflits, le détournement des aides humanitaires, la diversité culturelle et médiatique, l’autonomisation de la femme et l’égalité du genre, les questions relatives aux jeunes, la gestion des énergies et la protection de l’environnement, la lutte contre le terrorisme et le crime organisé et plusieurs autres sujets d’actualité.
Le secrétaire général du SIMUN, Hicham Elmadraoui, a assuré que «le choix du Maroc pour abriter cette quatrième édition, qui succède aux trois précédentes très réussies, reflète la position prépondérante qu’occupe le Royaume sur la scène internationale en tant qu’acteur actif fort de ses expériences saluées aux niveaux mondial et régional». Et d’ajouter : «Grâce à cette conférence internationale, la ville d’Agadir est devenue la capitale de la diplomatie civile et une destination pour des dizaines d’étudiants, d’acteurs associatifs et d’experts, qui œuvrent collectivement pour chercher et proposer des solutions aux questions épineuses qui préoccupent le monde». Cette conférence connaîtra aussi la participation d’une pléiade de personnalités diplomatiques et de chefs d’organisations mondiales qui épauleront les jeunes délégués dans la réussite de cette rencontre multinationale qui acquiert de l’importance au fil des ans.

Dans une première au niveau mondial : L’unité industrielle Mini-P2R sera installée au port d’Agadir pour revaloriser les résidus hydrocarburés

par Mohamed Laabid – aujourdhui.ma – 06/02/2020

Dans une première au niveau mondial : L’unité industrielle Mini-P2R sera installée au port d’Agadir pour revaloriser les résidus hydrocarburés

Une toute première unité industrielle Mini-P2R sera installée dans le port d’Agadir suite à la signature d’un accord de partenariat entre le géant français Ecoslops el la société marocaine Aqua Flore Protect.

L’unité aura la capacité de traiter les huiles de vidange usagées, qui sont une source de pollution importante dans de très nombreux pays faute de solution technique économiquement viable, alors que sa mise en service est prévue au deuxième semestre 2020.

Testé sur le site de Sinès d’Ecoslops au Portugal en 2019 et destiné aux ports de petites et de moyennes tailles comme aux ports isolés, le Mini-P2R est une unité compacte de micro-raffinage qui régénère les déchets et résidus d’hydrocarbures en produits pétroliers de 2e génération. Sa technologie est issue du procédé P2R (Petroleum Residue Recycling), opéré avec succès à l’échelle industrielle par ladite société depuis 2015.

Selon Ecoslops, «le Mini-P2R est une unité compacte de micro-raffinage, automatisée, permettant de valoriser localement les déchets pétroliers et de produire sur place des produits nécessaires au tissu industriel local. Elle est simple à opérer et ne nécessite ni grand terrain ni permis complexe. Elle permet une grande flexibilité opérationnelle, que ce soit dans les volumes traités, dans les coupes produites ou dans les utilités nécessaires. L’unité aura aussi la capacité de revaloriser les huiles de vidange usagées, qui sont actuellement une source de pollution importante dans de très nombreux pays, faute de solution technique économiquement viable».

D’après la même source, «Agadir est le principal port de la région sud du Maroc et son hinterland comprend plusieurs industries génératrices de déchets hydrocarburés. Il existe déjà sur le port un système de collecte et de traitement organisé par Aqua Flore Protect, mais la revalorisation des résidus reste à ce jour limitée à des produits de chauffe pour les industries. Aqua Flore Protect est une société spécialisée dans la dépollution marine et la dépolymérisation. Elle est notamment à l’origine de la première barge de dépollution entièrement propulsée à l’énergie solaire, pour laquelle elle s’est vue décerner en 2009 le trophée ALM Ecology Gestion des déchets».

Pour Thierry Cahuzac, directeur général d’Aqua Flore Protect, «le ministère de l’environnement marocain ayant récemment officialisé sa volonté de revaloriser les résidus hydrocarburés en nouveaux produits conformes aux standards internationaux, Aqua Flore Protect s’est intéressée au Mini-P2R. Les produits que nous traitons aujourd’hui ne peuvent être conformes car ils proviennent de navires et d’industries très hétérogènes, et il est très difficile d’obtenir un produit homogène à la sortie. Le Mini-P2R est donc extraordinaire pour nous, il prend ces produits hétérogènes et les retransforme en une déclinaison de produits homogènes, aux normes. Cela nous permet de mettre en place un système d’économie circulaire et de convaincre les navires de ne plus les rejeter en mer, nous les collectons, les transportons, les traitons, et espérons à terme pouvoir revendre à ces navires les produits issus de notre valorisation avec Ecoslops».

Cette première mondiale servira de référence pour les nombreux prospects identifiés à travers le monde et pour qui le Mini-P2R permettra une revalorisation de résidus hydrocarburés qui sera adaptée aux capacités de collecte et de financement.

Agadir : le Roi Mohammed VI inaugure la Cité de l’Innovation Souss-Massa

fr.hespress.com – 06/02/2020

Agadir: le Roi Mohammed VI inaugure la Cité de l’Innovation Souss-Massa

Le Roi Mohammed VI a procédé, ce jeudi à Agadir, à l’inauguration de la Cité de l’Innovation Souss-Massa, une concrétisation de la déclinaison régionale du Plan d’accélération industrielle, lancée par le souverain le 28 janvier 2018.

Véritable levier de l’éclosion d’un environnement de Recherche & Développement et de l’innovation, cette nouvelle Cité témoigne de la Haute Sollicitude Royale en faveur de la région de Souss-Massa et de la volonté du Souverain d’ériger la région en pôle économique central du Royaume, capable de créer de l’emploi pour les jeunes et d’assurer une croissance inclusive au service du citoyen.

Située dans l’enceinte de l’Université Ibn Zohr, la Cité de l’Innovation Souss-Massa permet de doter la Région d’une infrastructure d’accueil technologique, favorisant l’entrepreneuriat et la création de startups innovantes à travers le processus d’incubation, la valorisation des résultats de la recherche scientifique au profit des secteurs économiques et des écosystèmes industriels de la Région et le transfert technologique et le rapprochement entre les entreprises et les structures de R&D.

Ce projet pilote, dont la réalisation a nécessité une enveloppe budgétaire de 42 millions de dirhams, dispose d’un incubateur d’entreprises et de startups innovantes, d’un Centre de Recherche et de développement abritant des laboratoires d’«Identification et analyse des entités naturelles», «Biotechnologie et santé», «Analyse des résidus», «Changement climatique et développement durable», «Eaux, énergie et énergies renouvelables» et «Industrie LAB».

On y trouve également des salles de réunions, de conférences, d’informatique et de formation, un espace co-working, et un autre de documentation, ainsi que d’un guichet unique facilitant les démarches administratives pour les entreprises.

Dotée d’équipements de nouvelle génération, cette Cité a enregistré l’installation de vingt structures, dont 14 start-ups, trois clusters (Agadir Haliopôle, Agrotech, Logipôle) et trois structures d’accompagnement (Réseau Entreprendre – Agadir, Associations initiatives Souss-Massa, X-HUB).

Outre la Cité de l’Innovation, la déclinaison régionale du Plan d’Accélération Industrielle prévoit la réalisation d’un Technopark (55 millions de dirhams) destiné aux PME et aux Start-up du secteur des technologies de l’information et de la communication et qui met à leur disposition des locaux prêts à l’emploi et un accompagnement adapté. Les travaux de construction de ce Technopark sont en cours et les gros œuvres ont été réalisés à 95 %.

Toujours dans le cadre de la mise en œuvre de la déclinaison régionale du Plan d’Accélération Industrielle, des infrastructures d’accueil, adaptées au service des investisseurs et de l’entreprenariat, sont en cours de déploiement et représentent une assiette foncière globale d’environ 380 ha, dont 305 ha pour la Zone d’Accélération Industrielle.

La première tranche de cette zone, d’une superficie de 64 ha, est réalisée à hauteur de 80% et sera mise en service en juillet 2020. Elle offrira aux investisseurs une infrastructure aux standards internationaux et à des prix compétitifs. Des terrains sont déjà affectés à 3 projets industriels totalisant 2.016 emplois directs prévisionnels et un investissement de 461 millions de dirhams.

Cette Zone d’Accélération Industrielle bénéficiera, par ailleurs, du projet de la voie express de contournement Nord-Est, qui sera réalisée dans le cadre du programme de développement urbain de la ville d’Agadir 2020-2024, lancé par le roi Mohammed VI, mardi dernier. Cette voie permettra de créer une liaison directe entre l’aéroport Agadir-Al Massira, la zone d’accélération industrielle et le port d’Agadir, et fluidifier ainsi les flux de transport.

L’infrastructure industrielle sera notamment renforcée par le développement d’un Parc industriel intégré, dont les travaux d’aménagement de la 1ère tranche (35 ha) ont démarré en novembre 2019, et le futur lancement de la 4ème phase de l’agropole Souss-Massa.

L’entrée en service d’une Cité de l’Innovation viendra ainsi booster davantage la bonne dynamique des entreprises du Grand Agadir et conforter l’élan de développement industriel engagé dans la région à la faveur de la déclinaison régionale du Plan d’Accélération Industrielle qui s’inscrit, elle-même, dans le cadre de la mise en œuvre du processus de régionalisation avancée.

Ainsi, à ce jour, 211 projets industriels sont suivis totalisant un investissement prévisionnel de 8,2 milliards de dirhams, avec à la clé la création de 29.222 emplois directs. 187 projets sont soit opérationnels, soit en cours de mise en œuvre ou affectés dans les nouvelles zones aménagées. Ils permettront de créer 19.346 emplois directs, soit 81% de l’objectif.

A cette occasion, le ministre de l’Industrie, du Commerce, et de l’Économie verte et numérique a remis au roi Mohammed VI, un coffret contenant un livre intitulé «Le Maroc Industriel, une Vision Royale. 20 ans d’accélération ».


lematin.ma – 06/02/2020

Vidéo :


 

 

%d blogueurs aiment cette page :