Une aventure consacrée aux chiens : Michèle Augsburger

Un article paru dans Telquel :


Halima Ouardiri

Un film a été tourné dans le refuge par Halima Ouardiri :  » Clebs «  qui a été sélectionné en compétition internationale à la « Berlinale » et dont la Première aura lieu le 23 février 2020

 

 

Cette affiche créée par Farah All est dans la liste des plus belles affiches des films québécois de l’année suivant la revue indépendante Point de Vues

Les pelages bruns, beiges, blancs et noirs se fondent à l’ocre de la terre et des murs inondés de soleil. Calme à l’heure du repos, l’endroit devient assourdissant quand vient le moment de nourrir les bêtes qui entament alors leur concert d’aboiements. Dans le refuge pour chiens errants d’Agadir au Maroc, plus de 750 animaux trouvent aide et protection en attendant d’être adoptés par une famille. Chaque journée ressemble à la suivante, rythmée par la seule distraction des repas. Avec un regard aussi empathique qu’alerte aux jeux de lumière et de textures, Halima Ouardiri observe la chorégraphie qui régit la vie de la population animale, dont le quotidien suspendu évoque l’attente bien plus tragique de millions d’êtres humains à la recherche d’une terre d’accueil.

La bande-annonce de « Clebs » de Halima Ouardiri :
à l’intérieur de l’abri, la terre rouge poussiéreuse regorge de centaines de chiens errants.

 

La Commune d’Ait Melloul mise à l’honneur par le Roi du Maroc

Par Farid Mnebhi – pagesafrik.info – 14/02/2020

e Roi Mohammed VI a procédé, le 12 février 2020, à la Commune d’Ait Melloul à l’inauguration de la plateforme des jeunes « Argana » pour l’écoute et l’orientation, donnant ainsi une forte impulsion aux programmes de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), qui est à sa troisième phase.

Ce projet, réalisé dans le cadre du programme III de l’INDH « Amélioration du Revenu et Inclusion Economique des Jeunes », témoigne de l’intérêt particulier que porte le Souverain du Maroc à l’épanouissement des jeunes et de sa volonté de les doter d’outils variés à même de stimuler l’esprit d’initiative et d’entrepreneuriat chez eux et de leur garantir une meilleure intégration socio-économique.

Ce projet, dont le coût de réalisation avoisine les 07 millions de Dirhams, abrite des espaces d’accueil, d’entreprenariat, d’emploi et d’écoute, un auditorium, des ateliers, une médiathèque, une salle de sport et un terrain de mini foot. Il constitue également un carrefour de rencontre des différents acteurs impliqués dans le chantier de l’intégration des jeunes et une réponse aux attentes des jeunes à la recherche d’opportunités d’emploi, ambitionne de faciliter l’accès des personnes cibles à l’information relative au marché du travail et à les encourager à créer leurs propres entreprises.

Cet espace, encadré par des équipes spécialisées dans l’orientation, se veut être à l’écoute, à l’accompagnement des bénéficiaires dans le processus de conception de leurs projets professionnels et permettra, assurément, aux jeunes de la région Souss-Massa de tirer le meilleur parti du Programme Intégré d’Appui et de Financement des Entreprises et comporte plusieurs mesures destinées à contenir tout en dépassant les difficultés entravant l’accès au financement des jeunes porteurs de projets et des très petites et petites entreprises.

A rappeler que la plateforme des jeunes « Argana » s’inscrit dans le Programme III de l’INDH « Amélioration du Revenu et Inclusion Economique des Jeunes » qui mobilise une enveloppe budgétaire de 18 milliards de Dirhams au titre 2019-2023, et s’articule autour de quatre principaux programmes, à savoir la résorption des déficits en matière d’infrastructures et des services de base, l’accompagnement des personnes en situation de précarité, l’amélioration du revenu et l’inclusion économique des jeunes et l’impulsion du capital humain des générations montantes.

La préservation de la dignité du citoyen, amélioration de ses conditions de vie et valorisation du capital humain, telles sont les objectifs principaux de la troisième phase de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain, qui a soufflé cette année sa première bougie avec à son actif plusieurs réalisations et initiatives.

A cette occasion, le Roi du Maroc a procédé à la remise de vingt-huit minibus, dont 26 de transport scolaire et deux pour le transport de sportifs, aux Présidents de Communes et d’Associations bénéficiaires relevant de la Préfecture d’Agadir-Ida-Outanane. Ces minibus, acquis dans le cadre de l’INDH, ont pour objectif unique de participer à l’amélioration des conditions de scolarité, à la lutte contre la déperdition scolaire des élèves des zones rurales cibles et à la promotion des activités sportives.

Sofiia Manoucha, actrice passionnée de la nature et amoureuse du bien-être

Par Bassma Rayadi – mapexpress.ma – 14/02/2020

Sofiia Manoucha, actrice passionnée de la nature et amoureuse du bien-être

Dakhla – Actrice et réalisatrice de 33 ans, Sofiia Manoucha reflète à travers ses principes vis à vis de la préservation de l’environnement et de la santé, l’image d’une femme artistique engagée et responsable. Française d’origine marocaine de ses deux parents, Sofiia a eu une formation en danse et en piano, avant que sa passion du cinéma ne l’emmène vers les plateaux de tournage.

Elle a joué en 2011 dans le film “Le noir vous va si bien”, réalisé par Jacques Bral, et qui raconte l’histoire d’une famille orientale émigrée en Europe, portant la souffrance du déracinement, et la fille Cobra qui quitte la maison voilée avant de se changer et se rendre à son travail, “la chevelure et l’esprit libres”.

En 2013, son interprétation inspirée a valu une pré-nomination méritée au César, l’académie des arts et techniques du cinéma, du meilleur espoir féminin. Il lui a aussi valu une nomination dans la catégorie meilleur espoir prix lumières, ainsi que le prix d’interprétation au Festival du Film d’Agadir. Elle a également reçu le prix d’interprétation au festival du cinéma et de migration d’Agadir pour son rôle au long-métrage de Jawad Rhalib, “7, rue de la folie”. Le talent de la jeune Sofiia s’est étendu vers le théâtre, jouant ainsi dans une pièce sur la guerre d’Algérie, mise en scène par Hubert Colas.

En 2015, elle joue le rôle principal de Leila dans l’insoumise avec Jawad Rhalib. Le film raconte le parcours de Leila, jeune révolutionnaire marocaine, obligée de quitter temporairement son pays pour échapper à la police. Elle arrive en Belgique où elle décroche un emploi saisonnier dans une ferme agricole, et dénonce l’exploitation de ces saisonnières. Ce film a représenté le Maroc au festival de Marrakech en 2016.

Pour la réalisatrice du film “Brûle”, le choix des films repose essentiellement sur la rencontre avec le réalisateur, et surtout l’enjeu du film et du personnage. Ce que le personnage lui apportera, et ce qu’elle apportera au personnage. Leila joue surtout dans des films engagés et sociaux, des films d’auteur, et des films intellectuels. La jeune talentueuse a fait savoir qu’elle a tourné avec Talal Salami le film “Achoura”, qui sera le 11 mars dans toutes les salles au Maroc, ajoutant qu’il s’agit du premier film fantastique avec des effets spéciaux du monde arabe et de l’Afrique.

“Je serai à Casablanca pour la présentation du film, en tant qu’actrice. Je considère que j’ai une responsabilité par rapport aux messages que je passe aux gens”, a-t-elle noté, rappelant qu’elle a toujours été une actrice qui préserve l’environnement, et qui influence positivement par son site “mybeautyfuelfood”, où elle sensibilise sur l’impact de l’alimentation sur la beauté, la santé, le mode de vie, et la manière de penser.

Dotée d’une beauté simple, Manoucha a exprimé sa passion du bien-être et de l’écologie. Cette militante, qui œuvre en permanence pour les droits des femmes, les droits des animaux, en faveur de l’écologie également, et pour la préservation de la planète, et de l’environnement, estime que le bien-être vient de l’intérieur.

Concernant sa participation à la sixième édition du raid solidaire féminin “Sahraouiya”, Sofiia s’est dit fière de participer à cette compétition, vus son amour pour son pays le Maroc, et sa bienveillance à représenter à bien l’image du Maroc en Europe. “Je suis fière d’être là invitée à ce raid, j’ai rencontré des femmes extraordinaires. C’est une façon de montrer que le Maroc est un pays où les citoyens sont engagés, intelligents, (et où) les femmes sont libres, ce qui est admirable”, s’est-elle réjouie.

“Bravo aux femmes marocaines ! Elles ont du courage, et de la combativité. Je suis fière d’elles, c’est vraiment un bonheur de voir ces femmes qui courent main dans la main, en train de s’entraider pour une vocation sociale”, a-t-elle dit.

Pour ces projets futurs, Leila compte faire un long métrage au Maroc, qui racontera l’histoire d’une violoniste qui rentre au Maroc qui a oublié qu’elle était marocaine. Souhaitant réaliser son rêve de tourner un film au Maroc, Manoucha espère travailler avec des équipes marocaines, qu’elle considère “super compétentes”, afin de créer un travail connecté à l’art et à l’environnement.

Coup d’envoi de la 24e édition des journées de l’orientation scolaire, universitaire et de l’entrepreneuriat

2m.ma – 14/02/2020

Coup d'envoi de la 24e édition des journées de l'orientation scolaire, universi…

Le coup d’envoi de la 24ème édition des journées de l’orientation scolaire, universitaire et de l’entrepreneuriat a été donné, vendredi 14 février à Casablanca, à l’initiative de la fondation Orientation carrefour sous le thème « L’orientation, égalité de chances en formation et équité en insertion ».

Organisée sous l’égide du ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et du ministère de l’emploi et de l’insertion professionnelle, cette manifestation qui se poursuivra jusqu’au 18 avril, sillonnera 11 villes du Royaume.

Cette caravane, organisée en partenariat avec les différentes académies régionales de l’éducation et de la formation, vise à accompagner les étudiants en vue de réaliser leur projets en s’informant sur les formations et les opportunités d’insertion professionnelle et à rassembler tous les intervenants du secteur pour donner une impulsion à l’orientation créative, au développement de la fibre entrepreneuriale et à l’esprit d’initiative chez les apprenants.

Selon ses initiateurs, ce rendez-vous s’assigne comme objectifs principaux de favoriser une interaction positive entre élèves et acteurs de formation pour une meilleure prise de conscience de l’importance de l’information et d’amener les jeunes à se poser les bonnes questions sur leurs motivations, leurs capacités et sur les enjeux du marché du travail.

Il s’agit également d’informer et d’accompagner les jeunes afin qu’ils puissent se frayer un chemin vers leur confirmation de soi, de faire de l’orientation un vecteur de motivation et de rendement scolaire à travers l’animation de conférences et d’ateliers ainsi que d’expliquer les caractéristiques du programme intégré d’appui au financement des entreprises, lancé officiellement le 03 février.

La Caravane des journées de l’orientation scolaire, universitaire et de l’entrepreneuriat se poursuivra à Casablanca (14-16 février), Fès (21-23 février), Tanger (28-29 février), Mohammedia (28-29 février), Tétouan (6-7 mars), Kénitra (13-14 mars), Rabat (20-22 mars), Nador (27-28 mars), Errachidia (27-28 mars) , Meknès (17-18 avril) et Agadir (17-18 avril).

Créée en 2004 et gérée par un directoire de professionnels dans le domaine de l’information et l’orientation, « Orientation Carrefour » a acquis une notoriété nationale et internationale par le biais de son investissement dans une mission éducative et informative visant une contribution à l’égalité des chances en matière d’accompagnement des jeunes lycéens et étudiants.

Karine Ferri fait monter la température à Agadir (PHOTOS)

lesiteinfo.com – 14/02/2020

Karine Ferri s’est offert une escapade au Maroc à l’occasion d’un shooting. Jeudi, la présentatrice française a dévoilé quelques photos sur Instagram, au grand bonheur de ses fans. Vêtue de ses plus beaux atours, Karine a pris la pose sur la plage d’Agadir, en plein lever de soleil, et écrit : «Nouveau projet».

Il y a quelques jours, la présentatrice avait écrit sur son compte Instagram «Tellement hâte de vous dévoiler mes nouveaux projets ! D’après vous, qu’est-ce que ça peut être ?». Si la jeune femme n’a toujours pas dévoilé ce qu’elle prépare, plusieurs fans ont estimé qu’il s’agit d’une collection de prêt-à-porter.

N.M.

 

Station de dessalement d’Agadir : les travaux du réseau d’irrigation sont lancés

medias24.com – 14/02/2020

Annoncée pour mars 2021, la station de dessalement d’eau de mer d’Agadir permettra de satisfaire les besoins en eau potable du Grand Agadir et contribuera à l’irrigation de la plaine de Chtouka.
Les travaux de réalisation enregistrent un taux d’avancement de 65%. 

Station de dessalement d’Agadir: les travaux du réseau d'irrigation sont lancés

Le Roi Mohammed VI a lancé, jeudi 13 février, les travaux de réalisation du réseau d’irrigation à partir de la station de dessalement d’eau de mer d’Agadir, l’un des plus grands projets au Maroc et dans la région méditerranéenne et africaine et une première en matière de mutualisation entre la production de l’eau potable et de l’eau d’irrigation.

La station de dessalement est mixte: elle produira de l’eau potable et en même temps, de l’eau destinée à l’irrigation. L’activité royale du jeudi 13 février concernait la partie irrigation. La station sera prête en mars 2021. Pour qu’elle soit pleinement opérationnelle, on commence dès maintenant à préparer le réseau qui distribuera l’eau d’irrigation.

Fruit d’un partenariat public-privé, ce projet d’envergure a pour principaux objectifs l’alimentation en eau potable du grand Agadir, du fait de l’insuffisance de l’offre des ressources conventionnelles, et la sauvegarde de la nappe phréatique (déficit annuel des ressources souterraines estimé à 90 millions de m3). Il permettra ainsi l’accès à l’eau potable d’environ 1,6 million d’habitants.

Il vise aussi la sécurisation de l’alimentation en eau d’irrigation de la plaine de Chtouka (15.000 ha) et la préservation des activités agricoles dans la région, particulièrement les cultures à forte valeur ajoutée, ainsi que la capitalisation de l’expérience du secteur privé.

D’un coût global de 4,41 milliards de DH, dont 2,35 MMDH pour sa composante irrigation et 2,06 MMDH pour sa composante d’eau potable, ce projet consiste en la mise en place des meilleurs procédés, notamment la technologie d’osmose inverse, et équipements existants actuellement dans le domaine du dessalement de l’eau de mer et de la distribution de l’eau.

Ce projet consiste en la réalisation d’ouvrages marins (deux conduites d’amenée de 1.100 ml de longueur chacune équipées de tours de prise, un émissaire de rejet de 660 ml de long avec diffuseur), d’une station de dessalement et d’infrastructures d’irrigation (réservoir de stockage, 5 stations de pompage, adducteur principal 22 km et réseau de distribution 489 km).

Réalisée par l’espagnol Abengoa, la mise en service de l’unité de dessalement est prévue en mars 2021. Elle produira en premier temps 275.000 m3/jour à raison d’un débit de 150.000 m3/jour d’eau potable et d’un débit de 125.000 m3/jour d’eau d’irrigation. Ses installations permettront à terme une capacité totale de 400.000 m3/jour qui devrait être partagée équitablement entre l’agriculture et l’eau potable.

A noter que l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEEP) réalise des installations nécessaires au transport de l’eau dessalée jusqu’au réservoir de la Régie autonome multi-services d’Agadir « Ramsa » à l’entrée de la ville d’Agadir, d’un coût de 363 millions de DH. A ces installations s’ajoutent celles nécessaires à l’alimentation électrique du projet de dessalement à partir du poste source de Tiznit. Le coût de l’alimentation électrique s’élève à 92 millions de DH.

Réduire le coût de production

Située à 40 km au sud d’Agadir sur un site côtier au nord de la localité de Douira, la station (20 ha) repose sur un développement technologique particulier, dédié à réduire le coût de l’énergie utilisée.

Trois paramètres sont pris en compte. Les technologies utilisées sont ainsi améliorées par un système appelé le « système des échangeurs de pression » qui est fait de la filtration sous haute pression et qui « permet de récupérer l’énergie et de réaliser un impact très positif sur le coût de l’énergie par m3, produit et réduit à peu près 43%.

Le deuxième paramètre concerne le raccordement de la station de dessalement à un parc éolien, alors que le troisième est lié au transport de l’eau dessalée à partir de la station de dessalement vers le réseau de distribution du grand Agadir.

En matière de financement, des conventions préalables sont signées avec les agriculteurs pour l’achat des volumes produits.

En effet, les agriculteurs de la région ont participé au financement de la station en s’acquittant, en deux tranches, d’une participation de 10.000 DH par hectare.

En contrepartie, l’Etat s’est engagé à leur fournir de l’eau dessalée à des fins d’irrigation, et ce à l’un des plus bas coûts à l’échelle internationale (5 DH/m3).

Projets d’envergure

Le projet de station de dessalement d’Agadir s’ajoute à d’autres projets d’envergure annoncées dans plusieurs villes marocaines.

A Casablanca-Settat, une station de dessalement est annoncée avec un débit de 200.000 m3/j, pour une enveloppe de 4 milliards de DH.

A Laâyoune, une deuxième station est programmée avant fin juin 2021, d’une capacité de 18.600 m3/jour, pouvant satisfaire les besoins de la population locale jusqu’en 2040. Elle s’ajoute à celle inaugurée en 1995, d’une capacité de 26.000 m3/jour.

D’autres stations de dessalement d’eau de mer sont également programmées à Safi et près de Nador.

« Vide-Dressing / Vide-Grenier UFE Avenir » le14 mars aux Folies Berbères

Représentation d’AGADIR – Maroc
Permanences le: lundi de 16 à 18h / mercredi de 10 à 12h / samedi de 10 à 12h.
Tél.: +212 (0)6 71 56 25 24. 
                                                                 Agadir, le 14 février 2020,

Chers Adhérents, Chers Amis,

Le Printemps arrive à grands pas et il est temps de faire le tri dans nos placards et nos maisons

Pour cela, je vous invite à participer au:

« Vide-Dressing/ Vide-Grenier UFE Avenir » 
le samedi 14 mars aux Folies Berbères 
(Bensergao, à côté de la Medina Coco Polizzi).
de 10h à 18h

Si vous souhaitez avoir un stand afin de vendre vos vêtements et/ou objets d’occasion, merci de me prévenir avant le VENDREDI 20 février.

Pour information:

 

– Le nombre d’exposants est limité;

 

– Tout le monde peut participer, adhérents UFE ou non-adhérents;

 

– Une participation symbolique sera demandée aux exposants pour assurer leur place, table et parasol;

 

– durée: 1 journée (de 10h à 18h);

 

– possibilité de déjeuner sur place (exposants et clients); option non comptée dans la participation des exposants;

 

– grand espace avec jardin pour les enfants qui souhaitent jouer et courir;

 

– l’entrée aux Folies Berbères et donc au Vide Dressing/ Grenier est gratuite.

Belle journée !

Ania
Responsable UFE Avenir

06.67.91.86.03

 

Jean-Claude Rozier
Président UFE AGADIR