Archives de février 19th, 2020

Paris- Agadir Si – Fa – Si – La Chanter un divertissement musical présenté par l’UFE le 5 mars 2020

Représentation d’AGADIR – Maroc
Permanences le: lundi de 16 à 18h / mercredi de 10 à 12h / samedi de 10 à 12h.
Tél.: +212 (0)6 71 56 25 24. 
                              COMMUNIQUE  20/007

Agadir, le 19 Février 2020

                                               UFE Agadir présente
                                                  PARIS – AGADIR
                                           SI – FA – SI – LA CHANTER

DIVERTISSEMENT MUSICAL
Sous la Direction de Johnny MONNIN

JEUDI 5 MARS 2020 à 19 H 30 HOTEL ALLEGRO Boulevard du 20 août.

Chers Adhérents, chers amis,

Voilà des semaines qu’ils travaillent d’arrache-pied, qu’ils répètent et répètent encore sous la direction sans faille de notre maître Johnny, afin de produire pour vous et devant vous un magnifique divertissement musical, 100% original  UFE !

Aussi aurez-vous à cœur de venir nombreux revivre avec eux les grands succès des années 50 à 70, qui seront interprétés au cours de cette comédie musicale et de les applaudir, avant de pouvoir échanger et commenter leur prestation au cours de l’apéritif qui suivra.

Nous vous espérons très nombreux à cette soirée d’exception ouverte à tous, adhérents ou non de l’UFE.

Prix unique 150 dirhams.

Inscriptions et paiements à la permanence UFE  jusqu’au 4 mars et sur place le soir de la représentation, en fonction des places disponibles.

Chaleureusement vôtre,

Jean-Claude Rozier
Président UFE AGADIR

Séisme à Taghazout Bay

par Hassan EL ARIF – leconomiste.com – 18/02/2020

Résultat de recherche d'images pour "Taghazout Bay"

 

    • Le ministre de l’Intérieur ordonne la démolition de plusieurs constructions pour graves irrégularités
    • Une commission d’enquête pour relever d’autres infractions
    • Des têtes pourraient tomber

 

taghazout-bay-00.jpg

Créée en 2011, la SAPST (Société d’aménagement et de promotion de la station de Taghazout), au capital de 700 millions de DH, est détenue par quatre actionnaires de référence marocains: SMIT, CDG Développement, Ithmar Al Mawarid et Sud Partners

.

Les ordres de démolition pleuvent sur les chantiers de la station balnéaire de Taghazout Bay. Plusieurs composantes du gigantesque projet présentent de graves irrégularités constatées suite à une enquête ayant coïncidé avec la visite royale dans la ville d’Agadir.
Ainsi, la société Sud Partners (groupe Akwa), a reçu l’ordre de raser pas moins de 24 villas au niveau du rez-de-chaussée en raison du dépassement de la superficie autorisée.

Le même opérateur s’est vu reprocher d’autres irrégularités, notamment la construction d’un étage au niveau de l’aile A et D, un niveau souterrain non autorisé au niveau des ailes L, C et D. Le non-respect du coefficient d’occupation du sol (COS) a également valu à Sud Partners la démolition des ailes A, C et L. L’ordre de démolition concerne également le changement de la façade est du pavillon B et du local dédié à la citerne du gaz.

La foudre s’est également abattue sur Madaef, filiale de la CDG, sommée samedi 15 février, de démolir sous 48 heures 4 chantiers de villas d’une superficie de 160 m2 chacune, non autorisées ainsi que l’ajout de deux chambres supplémentaires sur la façade Sud du 2e étage. Le tout situé dans le chantier de l’hôtel Hyatt Regency.

L’égyptien Pickalbatros a été pris aussi dans les filets du ministère de l’Intérieur pour infraction à la réglementation en matière d’urbanisme, publiée l’année dernière. Il lui a accordé un délai de 48 heures pour démolir la construction illégale d’un local technique de 100 m2 et de plusieurs magasins au niveau de la terrasse.

Une commission ad hoc est en train de plancher sur d’autres irrégularités qui pourraient avoir entaché le chantier de la station balnéaire Taghazout Bay, à 18 km d’Agadir. Les investigations devraient déterminer si la vocation des différentes composantes du projet autorisées ont été respectées.

D’autres sanctions pourraient donc tomber. La question maintenant est de déterminer les négligences et la chaîne des responsabilités ayant conduit à de graves irrégularités. En attendant les résultats de l’enquête, ordre a été donné pour suspendre les travaux.

Contacté par L’Economiste, le directeur de l’Agence urbaine d’Agadir n’a pas répondu à notre sollicitation. Le silence des responsables peut s’expliquer aisément par le fait que des têtes pourraient tomber au terme de l’enquête en cours.

L’idée d’une station balnéaire à Taghazout remonte au début des années 1980. Le projet a connu plusieurs fortunes. Un aménageur-développeur saoudien avait été choisi en 2000 pour construire une station de 20.000 lits sur plus de 600 ha. Le coût de l’investissement avait été estimé à 5 milliards de DH avec une mise des pouvoirs publics de 207 millions de DH.

Le saoudien n’a pas honoré ses engagements. Si bien que le projet a été confié à Colony Capital, un fonds d’investissement américain en 2006. Nouvel échec constaté en 2011. Le projet sera redimensionné un an plus tard. Le montant de l’investissement passera de 6 à plus de 10 milliards de DH, avec la construction de 12.300 lits au lieu des 8.000 annoncés deux ans auparavant. Il s’agit d’un mix entre 7 établissements hôteliers (60% du programme) et résidentiel. Pour l’heure, les seules unités opérationnelles sont: Riu Tikida Taghazout, Sol Taghazout Bay, Hyatt Place Taghazout.

Le projet Taghazout avait suscité des réserves de Tariq Kabbage, ancien maire de la ville d’Agadir, qui avait refusé de donner son feu vert. Le chantier a été lancé malgré ses multiples critiques. A commencer par la composante immobilière de la station.

«Comment se permet-on de reproduire les mêmes erreurs commises par différentes stations à travers le monde, telles que les îles Canaries où les RIPT (Résidences Immobilières de Promotion Touristique) sont en perte de vitesse ? En effet, les investisseurs hôteliers se sont vu obligés de construire une composante résidentielle alors que cela n’a rien à voir avec leur métier. De plus, la station a été conçue comme un ghetto, coupé de la population», confie l’ancien maire à L’Economiste.

Ce dernier cite les RIPT construites dans le nord du Royaume qui, en dehors de la saison estivale, restent inoccupées. Par ailleurs, l’intégration d’une zone immobilière s’est évidemment effectuée aux dépens de la composante touristique. En effet, la construction de 12.000 lits ne changerait pas grand-chose à la capacité d’hébergement d’Agadir qui compte à peine environ 15.000 lits de qualité sur 28.000.

La station est aussi déconnectée de son environnement puisque l’ancienne route, qui rappelait bien des souvenirs aux surfeurs et aux vacanciers venus des quatre coins du monde, a été condamnée. A cela s’ajoute, l’absence d’un parking avec suffisamment de places pour accueillir les milliers de visiteurs. L’ancien maire avait milité pour la réalisation d’un front de mer de 20 à 30 mètres à l’image de la promenade d’Agadir qu’il avait réussi à dégager après un long combat avec les hôteliers qui avaient squatté la plage.

Chiffres clés
  • Superficie totale du terrain:  615 ha
  • Coefficient d’occupation du sol (COS) global: 10,6 %
  • Nombre de lits cibles: 12.892 lits
  • 9 unités hôtelières
  • Capacité touristique cible: 8.022 lits
  • Investissement global prévisionnel: 10 milliards de DH HT.

Bras de fer Fakhir-HUSA : le “Général” exige une somme colossale

par Khalil Abou Khalil – sport.le360.ma – 18/02/2020

M’hamed Fakhir exige du bureau directeur du Hassania d’Agadir (HUSA) 12 millions de dirhams pour rompre son contrat. L’entraîneur ne veut pas entendre parler d’accord à l’amiable.

Le club phare de la capitale du Souss a bien des soucis à se faire. Le limogeage de l’entraîneur M’hamed Fakhir risque de lui coûter cher, trop cher. Selon les sources de Le360sport, ce dernier avait accordé aux dirigeants du HUSA un délai de dix jours pour le règlement de tous émoluments qui s’élèvent à 12 millions de dirhams. Lequel délai expire demain, mercredi 19 février.

Fakhir pourrait, en cas de non-règlement de son dû, saisir le Commission des litiges de la Fédération royale marocaine de football (FRMF). Le président du club gadiri, Habib Sidinou, avait sollicité le «Général» pour trouver un terrain d’entente. Mais ce dernier ne l’entendait pas de cette oreille.

M’hamed Fakhir était lié aux HUSA par un contrat de deux ans et demi. Il percevait un salaire mensuel de 240.000 DH, en plus de 2,5 millions DH comme primes de signature.

Sous sa houlette, le HUSA a essuyé de mauvais résultats, faisant de lui la cible de menaces de mort de la part de supporters. Sous les feux des critiques, les dirigeants ont décidé de mettre fin à sa collaboration. Une décision qui risque de leur coûter cher, et d’impacter sérieusement leur trésorerie déjà défaillante.

La Britcham braque les projecteurs sur le tourisme

laquotidienne.ma – 18/20/2020

Avec un record de 13 millions de touristes en 2019, le tourisme national entame 2020 sous le signe de la continuité et de la relance. “Quel bilan d’étape et quelle vision stratégique pour la relance du secteur ?”, c’est la thématique qui sera abordée lors d’une conférence-débat organisée par la Chambre de Commerce Britannique pour le Maroc, le jeudi 27 février à Casablanca.

A ce titre, Nadia Fettah Alaoui, ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Économie sociale viendra présenter un état des lieux du secteur et les axes d’orientation qu’elle souhaite prioriser au cours de son mandat.

La gouvernance et le financement pourraient être au cœur des politiques publiques durant les prochains mois, tout comme un recentrage sur les destinations Marrakech et Agadir.

La capitale du Souss a d’ailleurs récemment adopté un plan de développement urbain pour 2024.

Mark Tanzer, PDG de l’Association des agents de voyages & tour-opérateurs britanniques «ABTA» sera également au rendez-vous pour mettre en avant la promotion du tourisme bilatéral et les opportunités d’affaires, alors que le tourisme britannique est arrivé en seconde position en 2018 en termes de nuitées et que Rabat et Londres ont récemment signé un accord de libre-échange post-Brexit.

L’aviation civile et son rôle dans la promotion du tourisme au Maroc sera aussi abordé lors de cette conférence-débat de la Britcham.

Enfin, les enjeux et le potentiel du tourisme durable et de l’éco-tourisme seront exposés par Othman Cherif Alami, Directeur général d’Atlas Voyages.

Le Citoyen au Cœur de la Stratégie Touristique

Communiqué de Presse

   Sous le thème, « Le Citoyen au Cœur de la Stratégie Touristique »

Le Conseil Régional du Tourisme d’Agadir Souss Massa, la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services Souss Massa et l’Office National Marocain du Tourisme lancent un nouveau portail touristique collaboratif et interactif baptisé : All Souss Massa Le Samedi 22 février 2020 à la Place Al Wahda à 18H00.

Résultat de recherche d'images pour "Conseil Régional du Tourisme d’Agadir Souss Massa" Résultat de recherche d'images pour "Chambre de Commerce, d'Industrie et de Services Souss Massa"Résultat de recherche d'images pour "Office National Marocain du Tourisme"

.

.

.

.

 

Le Conseil Régional du Tourisme Agadir Souss Massa, la Chambre de Commerce, d’Industrie et Services Souss Massa et l’Office National Marocain du Tourisme dévoilent une nouvelle plateforme touristique interactive qui vise à mettre le citoyen au cœur de la stratégie touristique de la région.

Une plateforme basée sur une démarche innovante qui vise à rassembler un réseau d’ambassadeurs de tous les horizons, appelés à contribuer à la promotion touristique de la région Souss Massa, en s’impliquant dans la promotion et le développement de ses atouts et ses produits touristiques.

Les enjeux majeurs étant de :

  • Contribuer à la création et le partage du contenu touristique ; développer un réseau de bénévolat ; encourager l’investissement à travers des idées innovantes au profit du secteur touristique dans la région
  • Faire connaître Souss Massa dans tout ce qu’elle a d’unique et d’exceptionnel : Destination touristique balnéaire, de sports et de bien-être, richesses naturelles, richesse du patrimoine et de la culture, innovation et digitale, attractivité touristique, provinces et arrières pays, animation et événements…
  • Créer une dynamique autour de la promotion et l’investissement touristique, à travers la contribution croisée des citoyens, des MRE, des touristes, des personnalités publiques et des institutions concernées ;

La plateforme All Souss Massa propose une démarche innovante à travers l’implication des amoureux de la région Souss Massa (Population locale, Amis, Résidents, Touristes, Personnalités publiques,) qui peuvent constituer des relais précieux pour la promotion touristique de la destination à travers leurs réseaux, idées, contributions, compétences, propositions et bénévolat.

Plusieurs canaux de communication seront mobilisés progressivement pour faire connaître la nouvelle plateforme et éclaircir ses objectifs durant les phases qui suivront son lancement, à travers notamment des capsules vidéo qui interprètent les différentes thématiques mise en avant : patrimoine et sites touristiques, entreprenariats, volontariat, story telling, idées innovantes, événement.

En parallèle, plusieurs autres outils serviront à promouvoir la plateforme (affichage, réseaux sociaux, production du contenu…). Le but étant de mobiliser un grand nombre d’ambassadeurs et d’élargir le réseau de communauté adhérente et active sur la plateforme.

Le 22 février 2020 a été fixé comme date de lancement officiel sur la corniche d’Agadir. Un espace dédié servira à accueillir les premiers ambassadeurs et leur proposera différents avantages. Un mini studio sera également équipé sur place afin de générer du contenu et interagir de manière instantanée.

En plus du grand public invité à participer au lancement de la plateforme, plusieurs acteurs du tourisme, journalistes et influenceurs seront conviés à cette cérémonie afin d’initier l’implication et la synergie souhaitées entre ces différents futurs acteurs de « All Souss Massa ».

La plateforme « Allsoussmassa.ma » existe en version Web et en application mobile sur Android (All Souss Massa) et App store, téléchargeable gratuitement.


  • Tous pour le rayonnement touristique de la région Souss Massa 

NB: Pour plus d’informations sur la plateforme et application mobile  merci de consulter nos : 

Videos promo > http://t.ly/83WJ3

Vidéos de présentation > http://t.ly/xBAEe

Pour plus d’infos et accès aux RS > Landing page > https://www.allsoussmassa.ma/

Rachid Dahmaz
Président du Conseil Régional du Tourisme Agadir Souss Massa

Karim Achengli
Président de la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services Souss Massa

Meryam El Ouafi
Présidente déléguée du Conseil Régional du Tourisme Agadir Souss Massa

%d blogueurs aiment cette page :