Archives de février 24th, 2020

EXPOSITION DESSIN et PEINTURE de la SECTION UFE

Représentation d’AGADIR – Maroc
Permanences le: lundi de 16 à 18h / mercredi de 10 à 12h / samedi de 10 à 12h.
Tél.: +212 (0)6 71 56 25 24. 

COMMUNIQUE  20/009

Agadir, le 23 Février 2020

EXPOSITION DESSIN et PEINTURE de la SECTION UFE
   SAMEDI  14  MARS  SALLE VERA CRUZ à la CITE SUISSE   

Chers Adhérents, chers amis,

L’Atelier d’Art – Section UFE  exposera ses œuvres  durant  toute la journée du samedi 14 Mars dans les locaux  de Vera-Cruz à la Cité Suisse.

Un ensemble très varié de styles, de sujets, de réalisations sera ainsi présenté afin de vous distraire et de vous plaire.

La plupart des réalisations seront libres à la vente à des prix très accessibles.

Les artistes de la section vous attendent ainsi très nombreux et vous remercient d’ores et déjà de votre intérêt et de votre visite

Vous trouverez en ici l’affiche de cette exposition.

Chaleureusement vôtre,

Jean-Claude Rozier
Président UFE AGADIR

Errata

Sur l’article précédent, la correction automatique a transformé (pour ceux qui reçoivent les articles par mail) Catherine en Christine !

Vous aurez, bien sûr rectifié ! C’est bien Catherine !

Un bel anniversaire pour deux hier soir à Crocoparc !

Catherine et Jean-Philippe fêtaient hier soir leurs 130 ans !
Heureusement, il s’y sont mis à deux pour arriver là !

L’ambiance était très agréable, les plats, assiettes et verres délicieusement et copieusement garnis !

J’ai pris sur place un bon nombre de photos mais, malheureusement, ma carte mémoire a rendu l’âme et toutes mes photos ont disparu. Heureusement, Norbert Liégeois était là, lui aussi pour prendre des photos et il a eu la gentillesse de me permettre de puiser largement dans ses photos pour pouvoir alimenter le blog.

Voici donc de beaux souvenirs de cette si agréable soirée :

Quel choix pour l’apéritif !!!

Et ensuite, mechouis avec accompagnement de légumes et couscous…

Et tout le monde (ou presque) danse :

Catherine et Jean-Yves ont prévu un grand voyage bientôt, pour fêter ça. Les invités ont prévu leur argent de poche !

Et les gâteaux d’anniversaire :

Il faut, bien sûr souffler les bougies

dans une position un peu acrobatique !

A votre bonne santé les amis et encore de nombreux anniversaires comme celui-ci !

Il faut rentrer, après cette si agréable soirée !

Caravane culturelle et scientifique en sud Maroc du 1er mars au 31 mai 2020

maroc-diplomatique.net – 24/02/2020

Un projet porté par l’Institut français du Maroc en partenariat avec Désert et Montagne Maroc, le Centre Jacques Berque et l’Institut de Recherche pour le Développement.

Résultat de recherche d'images pour "Caravane Desert"

Réactiver la route des caravanes

Depuis toujours, le Maroc constitue ce lieu de passage et d’échanges entre l’Afrique sub-saharienne, le Maghreb et l’Europe. Traversé par les voyageurs emportant avec eux animaux, savoirs et marchandises, il s’est nourri de ces richesses pendant des siècles pour construire ce qu’il est aujourd’hui. Sur le modèle des caravanes d’autrefois, Kafila, réactivera ce lien du Sud au Nord, chemin des migrations ancestrales, des échanges commerciaux et parcours historique des savoirs et des cultures.

Marcher avec des dromadaires de mars à juin 2020

Kafila – caravane de dromadaires, guidée par des professionnels amoureux des vastes espaces – mènera des femmes et des hommes sur les chemins allant du Sahara à l’océan en 11 étapes. Elle traversera les étendues de sable du sud Maroc, remontera la vallée du Draa et ses palmeraies, aboutira à Ouarzazate au pied des montagnes, passera les cols de l’Atlas juste après la fonte des neiges, fera escale à Marrakech pour livrer ses richesses, et poussera enfin jusqu’à la côte, Essaouira, comme une libération finale.

Artistes en résidence

Considérant la caravane comme un espace de vie, celle-ci accueillera en permanence plusieurs artistes en résidence de création et de recherche. Sélectionnés dans différentes disciplines et sur motivations, les artistes rendront compte à leur manière de cette expérience singulière, se nourrissant du voyage, des discussions avec les autres voyageurs, des rencontres, des conférences, des spectacles et des paysages.

Un programme de conférences et d’événements à destination des populations

Chaque fois que la caravane s’arrêtera dans un village, une ville ou une agglomération, la halte sera l’occasion d’un événement ouvert à tous les publics. Conférences, rencontres, spectacles, projections rythmeront les jours en écho à l’esprit ou au patrimoine des paysages traversés. Scientifiques, artistes et penseurs partageront leurs savoirs, leurs questions, leurs émotions

et leurs regards sur le monde. Un véritable programme culturel et scientifique se déroulera le long du parcours, d’abord destiné aux populations des territoires traversés et contribuant à une meilleure connaissance de leurs richesses.

Le parcours en 11 étapes :

Au départ de FoumZguid, la caravane prendra la route accompagnée des chameliers, guides, chercheurs, scientifiques, écrivains, peintres et quelques voyageurs. Kafila traversera une partie du désert de dunes du Maroc jusqu’à Sidi Naji, puis remontera la vallée du Drâa, poursuivra via Tamgrout jusqu’à Ouarzazate. Elle franchira l’Atlas pour atteindre

Marrakech et la place Jema El Fna où elle s’attardera pour quelques jours de halte. La caravane reprendra la route des Marabouts au pied de l’Atlas jusqu’à Essaouira, l’ancien Mogador et premier port maritime marchand de l’histoire du royaume.

Etape 1 : FoumZguid – Sidi Naji / Le grand désert

Etape 2 : Sidi Naji – Tamgrout / Les anciennes citées du désert

Etape 3 : Tamgrout – Tamnougalt / Vallée du Drâa et gravures rupestres

Etape 4 : Tamnougalt – Ouarzazate / L’eau source de vie

Etape 5 : Ouarzazate – Tellouet / Paysages habités des contreforts de l’Atlas

Etape 6 : Tellouet – Marrakech / Route historique des caravanes du Haut Atlas

Etape 7 : Marrakech

Etape 8 : Marrakech – Tamsloth / Halte caravanière et spiritualité

Etape 9 : Tamsloth – Chichaoua / La route des marabouts

Etape 10 : Chichaoua – Sidi Kaouki / La route des marabouts 2

Etape 11 : Sidi Kaouki – Essaouira / Du rivage aux réjouissances

Rejoignez l’aventure Kafila, les inscriptions sont ouvertes !

La caravane culturelle et scientifique Kafila partira le 1er mars pour 3 mois. Si vous souhaitez en tant que simple marcheur rejoindre les artistes en résidence et profiter du programme culturel qui accompagne Kafila, vous pouvez vous inscrire librement à l’une des 11 étapes auprès de Désert et Montagne Maroc, partenaire de l’Institut français du Maroc

Inscriptions sur le site : https://www.kafila.desert-montagne.ma/

Les partenaires à l’initiative du projet :

Sur une idée de Jean-Pierre Datcharry, guide professionnel, le projet est porté par l’Institut français du Maroc.

Organisation caravane, guides et logistique :

Désert et Montagne Maroc (www.kafila.desert-montagne.ma/)

Programmation scientifique : Centre Jacques Berque (Institut français de recherche à l’étranger) ; Institut de Recherche pour le Développement (IRD)

Programmation culturelle : Institut français du Maroc (Agadir, Essaouira, Marrakech, Casablanca et Meknès)

Rapport Securitas sur le séisme d’Agadir du 29 février 1960 (1)

La date du 60ème anniversaire du séisme est toute proche, c’est l’occasion d’en savoir un peu plus sur les effets de ce tremblement de terre sur les bâtiments qui l’ont subi.

Par l’intermédiaire de M. Dominique Doudet, j’ai eu l’accord de M. Gérard Houliez pour la publication de photos ou d’extraits des albums légués par son père Lucien Houliez, et transmis au Consulat Général.

Lucien Houliez était co-auteur de ces deux recueils, aux côtés des responsables de la Société Marocaine des Entreprises Truchetet, Tansini et A.Dodin. Aujourd’hui décédé, il fut en charge, aux côtés de l’armée marocaine, du suivi des travaux d’après séisme.

Les deux recueils dont le contenu sera intégralement publié sur ce blog ( en 4 ou 5 articles ) sont à ce stade conservés au Consulat Général, conformément aux souhaits de M. Houliez.


Tome 1

 

Pourquoi les touristes des îles Canaries ont été totalement isolés ce week-end ?

par Serge Fabre – laquotidienne.fr – 24/02/2020

Il faut bien reconnaître que pendant nos mois d’hiver, les touristes sont nombreux à profiter d’un climat clément sur les îles Canaries. Mais si on bénéficie d’un climat exceptionnel sur ces îles espagnoles, il est parfois possible de subir les caprices du Sahara.

Les îles Canaries sont très proches du Maroc

Quand on regarde une carte, la ville de Laâyoune, située dans le Sahara occidental, est à environ 250 km des îles Canaries. Laâyoune, à 500 km au sud d’Agadir est la ville la plus importante de cette région. Il y existe d’ailleurs des ferries pour se rendre dans les îles espagnoles.

Les tempêtes de sables de plus en plus fréquentes

Une tempête de sable est un phénomène météorologique. Il s’agit de la rencontre de deux éléments : du vent fort et du sable ou de la terre asséchée transformée en poussière. Lorsqu’il souffle, le vent soulève les particules de sable qui se déplacent dans l’air. C’est un phénomène spectaculaire.

En quelques minutes, une tempête de sable ou de poussière peut littéralement engloutir une ville et la plonger dans le noir complet. Ces événements météorologiques se multiplient mais ils sont moins visibles que les inondations et les ouragans.

Ce week-end, les îles Canaries ont été paralysées

Le service météorologique national du pays avait averti que des vents allant jusqu’à 120 km/h devraient traverser les Canaries jusqu’à lundi. Les îles de la Grande Canaries, Fuerteventura et Lanzarote ont été les plus touchées. Le gouvernement local des îles Canaries avait également recommandé aux personnes souffrant de maladies respiratoires chroniques de ne pas sortir dans la rue.

Les vols annulés jusqu’à Lundi 24 Février

L’Espagne a suspendu tous les vols à destination et en provenance de Grande Canarie et tous les vols au départ de Tenerife, samedi, après que des tempêtes de sable provenant du désert saharien d’Afrique frappent les îles Canaries. Un porte-parole de l’exploitant d’aéroports, AENA, a déclaré qu’au moins 19 vols vers Las Palmas avaient été détournés.

La suspension du transport aérien de samedi a jusqu’à présent touché près de 230 arrivées et départs, selon l’agence de presse espagnole EFE.

Les contrôleurs aériens espagnols ont laissé des images impressionnantes de cette tempête de sable : twitter.com/controladores

Que les touristes se rendant aux Canaries ne s’affolent pas

Avec des plages spectaculaires, des randonnées formidables, une vie nocturne animée et une multitude d’activités, il n’est pas étonnant que les îles Canaries soient une destination de vacances très populaire.

Et béni avec des jours de soleil apparemment interminables, on peut séjourner dans cet archipel à tout moment de l’année … même les mois d’hiver.

Tan-Tan : La valeur des débarquements de poissons atteint plus de 647 MDH en 2019

2m.ma – 23/02/2020

Tan-Tan: La valeur des débarquements de poissons atteint plus de 647 MDH en 2019

Plus de 117,62 millions kg de poissons, d’une valeur globale d’environ 647,78 millions de dirhams (MDH), ont été débarqués en 2019 au niveau du port de Tan-Tan, selon des données fournies par l’Office national des pêches (ONP).

Il s’agit d’une baisse en termes de valeur et de poids par rapport à 2018, année où le volume global des débarquements des produits de la pêche avait atteint environ 119,35 millions de Kg, pour une valeur de plus de 683,68 MDH, indique la délégation de l’ONP de Tan-Tan.

Le volume des sardines débarquées l’an dernier a enregistré un total de 102,62 millions de Kg, avec des transactions s’élevant à
241,42 MDH.

D’après la même source, le nombre d’unités de pêche l’année dernière s’est situé à 775, dont 250 navires de pêche traditionnelle, 220 chalutiers, 83 Palangriers et 222 sardiniers.

Le port de Tan-Tan, considéré comme l’un des plus importants au niveau national, contribue largement au processus de développement socio-économique dans la région de Guelmim-Oued Noun en général, et dans la province de Tan-Tan en particulier.

Force est de constater que ces donnés font du marché de gros au poisson du port de Tan-Tan l’un des plus dynamiques au niveau national, sachant qu’un volume important de débarquements des produits de la pêche est destiné à d’autres villes comme Agadir, Marrakech et Casablanca.

Réalisé sur une superficie de 6.700 m2, ce marché a ouvert ses portes en 2015 dans le cadre de la mise en oeuvre de l’axe de l’efficacité faisant partie du plan « Halieutis ».

Il dispose de plusieurs équipements techniques, d’un laboratoire vétérinaire, de chambres froides, d’un espace de vente, d’un système informatique moderne, outre des locaux administratifs.

Agadir : Un chauffeur de camion arrêté en possession de 589 kg de chira

medias24.com – 23/02/2020

La police judiciaire à Agadir a procédé, samedi soir, en coordination avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), à l’arrestation d’un chauffeur de camion transportant 589 kg de chira, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Agadir: Un chauffeur de camion arrêté en possession de 589 kg de chira SAISIE DE HASCHICH À AGADIR

Le suspect a été arrêté au quartier industriel d’Ait Melloul, relève la source, précisant que les opérations de fouille ont permis la saisie de la drogue dans la remorque de ce camion de transport routier de marchandises, propriété du mis en cause, un individu de 49 ans aux multiples antécédents judiciaires.

La quantité de drogue était répartie dans 23 paquets destinés au trafic international, ajoute la DGSN. Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, en vue de déterminer les ramifications nationales et internationales de cette activité ainsi que d’éventuels complices dans cet acte criminel, conclut le communiqué.

Tempête de sable : chaos dans les îles Canaries

air-journal.fr – 24/02/2020

Le trafic aérien devrait revenir à la normale ce lundi dans les huit aéroports des îles Canaries, où deux jours de tempête de sable ont entraîné l’annulation ou le déroutement de centaines de vols.

Seul l’aéroport de Ténériffe Sud restait fermé le 23 février 2020 au soir selon le gestionnaire AENA, les autres plateformes de l’archipel ayant rouvert leurs pistes après deux jours de perturbations casées par la tempête de sable Calima venue du Maroc. 822 vols ont été affectés pendant la seule journée de samedi, bloquant sur place des dizaines de milliers de passagers des low cost VuelingVoloteaRyanaireasyJetTUITransaviaJet2Eurowings ou Norwegian et des compagnies aériennes BinterIberia, Air EuropaEdelweissSAS Scandinavian ou Finnair par exemple.


Après une accalmie hier matin, tous les aéroports de l’archipel ont de nouveau fermé leurs portes face à la violence des vents et au manque de visibilité. Les aéroports de Faro, Lisbonne, Malaga ou Agadir entre autres ont accueilli la plupart des avions déroutés, Las Palmas-Gran Canaria souffrant du plus grand nombre d’annulations de vols durant le weekend. Hier soir, AENA comptait 360 vols annulés pour la journée.


Controladores Aéreos 🇪🇸

@controladores

Día muy complicado en . El sábado es el día de la semana que mayor carga de tráfico tenemos. Por eso, los vuelos desviados suponen una sobrecarga extra en una situación ya de por sí compleja. También complicado para pasajeros, aerolíneas y aeropuertos.

Vidéo :

Vidéo intégrée

Juan Carlos Hernánde@JuanCarlosHSosa

Buen trabajo @controladores hoy en @AeropuertoGC con y viento, y en un día de mayor tráfico aéreo. @Fjlopezm @Alternate747 @J_Morillas @AstroAventura


©NASA

%d blogueurs aiment cette page :