Archives de mars 21st, 2020

Urgence sanitaire – “L’attestation exceptionnelle de circulation” sera distribuée à tous les domiciles du Royaume

article19.ma – 20/03/2020

Un document incontournable. Au Maroc, les agents et auxiliaires de l’autorité procèderont à la distribution de “l’attestation exceptionnelle de circulation” à tous les domiciles du Royaume, dans le cadre de “l’état d’urgence sanitaire” et la restriction de la circulation déclarée à partir de ce vendredi à 18h00, a affirmé le ministère de l’Intérieur.

Dans une déclaration à la presse, le gouverneur Laaroussi Baloua, directeur de la sécurité et de la documentation au ministère de l’Intérieur, a souligné qu’”à partir du vendredi matin, il est procédé à la distribution de cette attestation auprès de toutes les maisons par les agents et auxiliaires de l’autorité”.

Il a affirmé que tous les citoyens sont appelés à présenter ce document aux agents chargés du contrôle qui seront déployés dans les différentes rues et avenues.

Le ministère de l’Intérieur, a-t-il dit, a pris toutes les mesures nécessaires pour assurer le bon déroulement de l’opération de distribution, dans les délais impartis.

Par ailleurs, le document peut être téléchargé de l’adresse suivante: http://covid19.interieur.gov.ma

Ministère de la santé, Le Portail Officiel du Coronavirus au Maroc

covidmaroc.ma – 21/03/2020

Répartition des cas par Région :

 

​Région​​
Nombre de cas confirmé​s

Beni Mellal-Khénifra​

2​

Casa Settat

20

Fès meknes

19​

Guelmim Oued Noun

1

Marrakech Safi

7

Oriental

4

Rabat Salé Kenitra

20

Souss-Massa

6

Tanger Tetouan Al Hoceima

7

CORONAVIRUS: 8 NOUVEAUX CONFIRMÉS CAS AU MAROC, LE BILAN MONTE À 74 (INFOGRAPHIE)

Par Mehdi Heurteloup – le360.ma – 20/03/2020

Coronavirus Maroc

Les services d’urgences en pleine action pour détecter de possibles cas de coronavirus au Maroc, ici à l’Institut Pasteur de Casablanca.

Le nombre de cas testés positifs au coronavirus a encore une fois progressé. Ce vendredi 20 mars, 8 nouveaux cas ont été recensés. Ce qui porte le nombre des patients malades à 74.

Le nombre de cas testés positifs au coronavirus progresse chaque jour au Maroc. Cette journée de vendredi 20 mars a enregistré la progression la plus forte depuis l’annonce, le 2 mars, du premier cas contaminé. 11 cas confirmés en une seule journée qui n’est pas encore terminée. Ce qui porte le bilan des patients malades à 74. Le coronavirus se propage au Maroc. Ce qui justifie le bien-fondé du confinement forcé imposé par le ministère de l’Intérieur à partir de ce vendredi.

Rappelons que le premier cas testé positif au Covid-19 au Maroc avait été annoncé le 2 mars 2020 à Casablanca. Depuis cette date, le ministère de la Santé informe, à intervalles réguliers, sur les autres cas de personnes contaminées par le coronavirus.

Pour rappel, le Maroc s’est désormais mis en ordre de bataille. Le mardi 17 mars dernier, le roi Mohammed VI a présidé une séance de travail à Casablanca, consacrée au suivi de la gestion de la propagation de la pandémie de coronavirus dans notre pays, et à la poursuite de la prise de mesures pour faire face à toute évolution de la propagation de ce virus.

Le souverain, chef suprême et chef d’état-major général des Forces armées royales, a donné ses hautes instructions à l’Inspecteur général des FAR, pour installer des structures de santé équipées, dont la création avait auparavant été ordonnée par le souverain dans les différentes régions du royaume dans cet objectif, à la disposition du système sanitaire dans toutes ses composantes, en cas de besoin.

Le roi a, de plus, donné ses hautes instructions au chef du gouvernement et à tous les départements concernés pour prendre toutes les mesures nécessaires, et se préparer à une nouvelle étape en cas de nécessité.

Rappelons que roi Mohammed VI avait auparavant ordonné au gouvernement de procéder à la création immédiate d’un fonds, préalablement doté de 10 milliards de dirhams, dédié à la gestion de l’épidémie de coronavirus. Ce montant a, depuis, pratiquement doublé.

L’élan de solidarité pour l’alimentation de ce fonds a permis de récolter plus de 20 milliards de dirhams. Tout porte à croire que cette somme sera revue à la hausse dans les prochains jours, tant le sens des responsabilités prime pour affronter les conséquences de la pandémie.

Pour enrayer la propagation de ce virus, le gouvernement a pris plusieurs mesures draconiennes.

Après avoir interdit les liaisons aériennes à destination et en provenance des pays les plus touchés par le coronavirus, le Maroc a décidé, dimanche 15 mars dernier, de suspendre, jusqu’à nouvel ordre, tous les vols internationaux. Le Maroc a ainsi fermé ainsi ses frontières au trafic aérien international de passagers.

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a également annoncé, mercredi 11 mars, l’annulation de l’ensemble des moussems religieux, quelle que soit l’ampleur de leurs rassemblements.

Le 13 mars, le gouvernement a annoncé que les cours seront suspendus à partir du lundi 16 mars, jusqu’à nouvel ordre dans l’ensemble des établissements d’enseignement, de formation professionnelle et des universités, en vue d’endiguer la pandémie. Les crèches sont également concernées par cette mesure.

Le ministère de l’Intérieur a interdit, jusqu’à nouvel ordre, tous les rassemblements publics auxquels peuvent prendre part plus de 50 personnes. Les cinémas, musées, salles de spectacle ont été fermés. Les grands festivals de musique, tels que Mawazine à Rabat, et Timitar à Agadir, sont annulés.

Le même département a ordonné, lundi 16 mars, la fermeture de tous les cafés, restaurants, salles de fêtes, cinéma, théâtres, salles de sport, salles de jeux et terrains de sports de proximité, jusqu’à nouvel ordre, des mesures qui visent à enrayer la propagation du coronavirus.

Le même lundi 16 mars, une décision importante a été prise. En réponse à une demande de fatwa adressée par le roi du Maroc, amir al-mouminine, au Conseil supérieur des Oulémas, cette instance chargée des Fatwa dans le royaume a recommandé la fermeture des mosquées. Les portes des mosquées seront donc fermées aux fidèles jusqu’à nouvel ordre, tant pour les cinq prières quotidiennes que pour la prière du vendredi.

Mercredi 18 mars, le gouvernement a appelé les citoyens à limiter leurs déplacements et à se conformer à l’isolement sanitaire dans leur domicile. Cet appel sonne comme la dernière mesure avant le décret par les autorités publiques du confinement obligatoire.

Hier, jeudi 19 mars, le ministère de l’Intérieur a décrété le confinement obligatoire pour la population. Aucune date de la levée de ce confinement n’a été précisée dans ce ministère.

Corona20Mars

Covid-19. Premières données épidémiologiques détaillées sur la situation Maroc

medias24.com – 20/03/2020

Dr Lyoubi, directeur de l’épidémiologie au ministère de la Santé, a livré les premières données précises extraites d’une série des 61 premiers cas confirmés au Maroc. Voici les chiffres.

Covid-19. Premières données épidémiologiques détaillées sur la situation Maroc

Environ 4.000 personnes, médecins, étudiants, internes, résidents dans leur majorité, ont suivi jeudi soir à distance la E-conférence donnée par plusieurs experts et responsables marocains au sujet de la maladie Covid-19 et du nouveau Coronavirus. Conduite à tenir, situation dans le monde, état des connaissances, stratégie marocaine, chiffres relatifs à la situation au Maroc…, la conférence comportait des exposés et une séance de questions-réponses.

Cette conférence inédite jamais organisée auparavant dans un autre pays, est le fruit d’un partenariat entre la Société Marocaine des Sciences Médicales, présidée par le Dr My Saïd Afif et le ministère de la Santé. Physiquement parlant, les orateurs, 8 au total, se trouvaient dans une salle de la direction générale du CHU de Casablanca.

Moulay Said Afif, président de la Société Marocaine des Sciences Médicales

Ce fut donc l’occasion d’en apprendre davantage grâce à la présence de M. Lyoubi, directeur de l’épidémiologie et de la lutte contre les maladies au ministère de la Santé.

Les chiffres ci-dessous ainsi que les slides, proviennent des exposés de M. Lyoubi. Ils concernent la situation à la date du jeudi 19 mars 2020 en fin de journée, lorsque le bilan était de 61 cas (nous étions à 63 cas jeudi soir).

61 cas, ce n’est pas beaucoup, mais c’est la seule série marocaine et les données comme on va le voir, apportent un intéressant éclairage.

En gros, sur les 61 cas confirmés à jeudi fin de journée:

*60,7% étaient bénins, sans signes de pneumonie.

*27,9% étaient modérés, avec signes de pneumonie mais sans difficultés respiratoires.

*6,6% étaient en grave détresse.

*4,9% étaient critiques et ont nécessité une assistance respiratoire.

Au total, près de 90% des cas sont bénins à modérés.

Sur les 61 premiers cas confirmés au Maroc, la toux sèche et la fièvre prédominent. Suivies du trio céphalées (maux de tête), mal de gorge et myalgie (douleurs musculaires, courbatures).

Sur les 61 cas, 49 sont des cas importés, c’est-à-dire que les malades les ont contractés à l’étranger. 12 sont des cas locaux, provenant d’une contamination de résidents du Maroc avec des personnes malades ayant contracté le virus à l’étranger. Par nationalité, on trouve 49 Marocains sur le total de 61. Par pays d’exposition et donc d’origine de l’infection, citons l’Espagne, la France et l’Italie.

L’âge moyen est de 47 ans, mais sur une série aussi limitée, ce chiffre n’a pas énormément de signification. Les deux extrêmes sont le bébé de 9 mois et la dame décédée, âgée de 89 ans.

Le plus grand nombre de cas se trouve à Casablanca (13 sur 61) suivie de Rabat, Fès, Marrakech, Agadir.

MISE A JOUR. Le tableau ci-dessus est celui de la répartition régionale le vendredi 20 mars 2020 à 09H, par région.

Les régions Casablanca et Settat sont en tête, suivies de Fès-Meknès.

Ci-dessous, un chiffre très intéressant: le taux d’analyses positives par date d’investigation clinique.

Au 19 mars, 1.662 contacts étaient suivis. Dr Lyoubi a rendu hommage à l’implication totale des autorités locales qui ont effectué des recherches et contacté les personnes qui avaient été en contact avec des malades confirmés, parfois au milieu de la nuit.

Sur les 1.662 contacts suivis, 300 étaient sortis du suivi, considérés comme indemnes.

Selon M. Lyoubi, « il y a toutes les chances pour que les cas détectés représentent la grande majorité des cas présents sur le territoire national. (…) le système marocain de détection avait des mailles très fines, et s’il y avait une circulation plus grande du virus, on s’en serait rendu compte ».

Pour ce qui concerne les lignes téléphoniques, il a annoncé qu’il y aura un changement de plateforme pour doubler les capacités et passer à 8 appels simultanés. Cette ligne Yakada sera probablement externalisée et elle devra par la suite transférer vers les services compétents les cas qui nécessitent d’être médicalement orientés.

 

%d blogueurs aiment cette page :