Archives de mars 26th, 2020

Retraite à l’étranger : un délai supplémentaire pour vos justificatifs

Consulat général de France à Agadir
Aucune description de photo disponible.
Retraite à l’étranger : un délai supplémentaire pour vos justificatifs

Dans la situation d’alerte sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, des dispositions particulières sont prises pour les retraités qui vivent à l’étranger et doivent retourner des justificatifs indispensables au paiement de leur retraite.

  • Qui est concerné ?
    Les résidents à l’étranger qui perçoivent des retraites françaises et qui ont reçu une notification d’enquête par courrier postal datée de la fin des mois de décembre, janvier ou février ou par e-mail datée de début janvier, février ou mars.
  • Quel délai est accordé ?
    Si vous êtes concerné, vous disposez d’un délai supplémentaire de 2 mois sur le délai indiqué sur votre notification (courrier et/ou e-mail) et sur votre compte en ligne pour retourner vos justificatifs complétés et signés.

Le paiement de vos retraites françaises ne sera pas suspendu pendant ce délai supplémentaire.

Ces mesures sont temporaires mais pourront éventuellement être reconduites en fonction de l’évolution de la situation.

Le Pr. Éric Chabrière, bras droit du Dr Raoult, balance toute la vérité (Interview complète sur LCI)

Comme le dit un commentaire sur cette interview, « Quand l’avion est en feu, on ne teste pas les parachutes sur des souris… »

Coronavirus : une prise en charge psychologique est offerte aux Marocains

bladi.net – 26/03/2020

Coronavirus : une prise en charge psychologique est offerte aux Marocains

Les Marocains seront désormais pris en charge psychologiquement durant ce temps de confinement. Plusieurs centres d’écoute vont être installés dans les régions. C’est une initiative de l’association marocaine de psychiatrie.

L’Association marocaine de psychiatrie a décidé d’apporter sa contribution dans la lutte contre le COVID-19. C’est ce qui justifie la mise en place des centres d’écoute pour la prise en charge psychologique des citoyens. L’annonce de cette initiative a été faite le lundi 23 mars par Mohammadin Boubekri, président de l’Ordre national des médecins, dans un communiqué. Il n’a pas manqué de témoigner les gratitudes de l’Ordre des médecins à l’association marocaine de psychiatrie pour ce geste louable.

Il sera mis à la disposition de l’Ordre des médecins, des spécialistes pour le suivi psychologique et la réception des appels des citoyens marocains. Le communiqué de l’Ordre informe que la mise en place de ces centres vise à pallier les conséquences sur la santé mentale des citoyens du fait du confinement sanitaire du pays à cause de la propagation du COVID-19.

Cette initiative, opérationnelle depuis hier, le mercredi 25 mars 2020, se matérialise par la mise en place des numéros par les conseils régionaux dans plusieurs villes, lesquels seront fonctionnels de 14 heures à 16 heures pour la prise en charge.

En attendant une couverture intégrale du territoire marocain par les centres d’écoute, voici les régions dans lesquelles la prise en charge psychologique sera une réalité dès aujourd’hui. Il s’agit de :

Région de Casablanca Settat : 0639099533.
Région de Tanger Tétouan Al Hoceima : 0639099551.
Région de Oujda : 0639099550.
Région de Rabat Salé Kénitra : 0639099552.
Région de Fès Meknès : 0639099549.
Région de Marrakech Safi : 0639099518.
Région de Souss Massa : 0627699794.

L’Ordre des médecins plaide pour la mise en place des centres d’écoute dans les régions de Béni Mellal Khouribga, Daraa Tafilalet, Guelmim Oued Noun et Laayoune Assakia Lharma.

Covid-19 : Les détails du nouveau bilan le 25/03/2020 à 18 H 00

par Mounia Senhaji – lematin.ma – 25/03/2020

Covid-19 : Les détails du nouveau bilan de ce mercredi

Le nouveau bilan des personnes contaminées arrive à 225 cas. Une nouvelle personne a été guérie et une autre décédée.

Pas moins de 55 nouvelles infections au coronavirus ont été recensées en ces dernières 24 heures au Maroc, portant à 225 le nombre total des personnes contaminées depuis le début de la pandémie, indique un nouveau bilan du ministère de la Santé.

Faisant le point sur la situation épidémiologique du coronavirus au Maroc, le conseiller en communication du ministre de la Santé, Hafid Zahri, a annoncé un nouveau décès enregistré cette-fois-ci dans la ville de Meknès. Le défunt était âgé de 56 ans et souffrait de maladies chroniques, a-t-il précisé. Ainsi, avec ce nouveau cas, le bilan des décès à ce jour a atteint 6 personnes.

Le bilan des rémissions a également connu une légère hausse avec le rétablissement d’un citoyen de Casablanca âgé de 69 ans. Il s’est ainsi établit à 7 guérisons au total.

En pourcentage, 51 % des cas contaminés sont en provenance de l’étranger contre 49% de contaminations d’origine locale. Pour ce qui est de l’état de santé des personnes infectées, 86% d’entre eux sont dans un état stable et seuls 14% sont dans un état critique.

Par ailleurs, les personnes les plus atteintes se situent dans la tranche d’âge de 51 ans et plus, soit 36,6% des cas contaminés.

Par répartition géographique, c’est la région de Casablanca-Settat qui figure en tête avec le plus grand nombre des nouveaux cas déclarés (+17), suivie de Fès-Meknès (+14),  Marrakech-Safi (+10), Rabat-Salé-Kénitra (+5) et Tanger-Tétouan-Al Hoceima (+4). Viennent ensuite les régions de Souss-Massa (+2), Béni Mellal-Khénifra (+2) et Drâa-Tafilalet (+1).

Le ministère a comptabilisé à ce jour 740 cas potentiels d’infection au Covid-19 qui ont été exclus suite à des tests négatifs au laboratoire, soit 55 personnes de plus que le chiffre dévoilé hier.

Quelque 3109 personnes ayant côtoyé les cas infectés au coronavirus ont été soumis au suivi et au contrôle des services de santé, dont 2341 sont toujours sous surveillance médicale.

La répartition des cas par régions :

  • Casablanca-Settat : 59
  • Fès-Meknès : 50
  • Rabat-Salé-Kénitra : 45
  • Marrakech-Safi : 32
  • Tanger-Tétouan-Al Hoceima : 15
  • Souss-Massa : 8
  • L’Oriental : 7
  • Béni Mellal-Khénifra : 6
  • Drâa-Tafilalet : 2
  • Guelmim-Oued Noun : 1

La répartition des cas par villes :

  • Casablanca : 58
  • Meknès :35
  • Marrakech : 30
  • Rabat : 27
  • Fès : 14
  • Tanger : 8
  • Agadir : 7
  • Salé : 6
  • Skhirat-Témara : 6
  • Tétouan : 6
  • Kénitra : 4
  • Khouribga : 4
  • Oujda : 3
  • Fqih Bensaleh : 2
  • Errachidia : 2
  • Al Hoceïma : 1
  • Berkane : 1
  • Bouarfa : 1
  • Chichaoua : 1
  • Essaouira : 1
  • Guelmim : 1
  • Khémisset : 1
  • Nador : 1
  • Settat : 1
  • Sidi Slimane : 1
  • Taourirt : 1
  • Taroudant : 1
  • Taza : 1

L’indice des prix à la consommation ressort en baisse pour le deuxième mois consécutif

par Alain Bouithy – libe.ma – 26/03/2020
Entre janvier et février, les baisses ont concerné principalement les poissons, fruits de mer et les légumes

L’IPC ressort en baisse pour le deuxième mois consécutif

L’indice des prix à la consommation (IPC) a enregistré une baisse pour le deuxième mois consécutif, selon les chiffres publiés par le Haut-commissariat au plan (HCP). Après une baisse de 0,1% observée en janvier 2020, il a connu, au cours du mois de février 2020, une baisse de 0,2% par rapport au mois précédent.
« Cette variation est le résultat de la baisse de 0,3% de l’indice des produits alimentaires et de 0,2% de l’indice des produits non alimentaires », a expliqué l’institution publique dans une note d’information relative à l’indice des prix à la consommation du mois dernier.
Rappelons que la variation de l’IPC observée en début d’année, avait été attribuée à la baisse de 0,4% de l’indice des produits alimentaires et à la hausse de 0,2% de l’indice des produits non alimentaires.
A en croire les analystes du Haut-commissariat, les baisses des produits alimentaires observées entre janvier et février 2020 ont concerné principalement les « poissons et fruits de mer » (1,8%), les «Légumes» (1,5%), le « Lait, fromage et œufs » (0,5%) et les « viandes » (0,4%).
Dans sa note, le HCP a, en revanche, noté une augmentation des prix des « Fruits » et des « Huiles et graisses» respectivement de 1% et 0,3% et fait état, en ce qui concerne les produits non alimentaires, de la baisse principalement des prix des « Carburants » (5,2%).
A titre de comparaison, les baisses des produits alimentaires observées entre décembre 2019 et janvier 2020 avaient concerné principalement les «Légumes» (2,9%), les «Poissons et fruits de mer» (1,5%), le « Lait, fromage et œufs » (0,6%) et les « Viandes » (0,3%).
En revanche, les prix avaient augmenté de 0,9% pour les «Fruits» et de 0,4% pour les «Eaux minérales, boissons rafraîchissantes», alors que pour les produits non alimentaires, la hausse avait concerné principalement les prix des « Carburants » (2,0%) et les« Assurances » (4,2%).
Concernant les baisses les plus importantes de l’IPC, il ressort des chiffres du Haut-commissariat qu’ils ont été enregistrées à Safi (1%), à Meknès (0,8%), à Settat ( 0,5%), à Fès (0,4%), à Oujda (0,3%) et  à Agadir, Casablanca et Tanger (0,2%).
Dans cette même période, il a été en revanche constaté des hausses à Laâyoune (0,2%) et à Rabat et Dakhla (0,1%), a relevé le HCP dans son communiqué.
Rappelons également que les baisses les plus importantes de l’IPC de janvier avaient été enregistrées à Al-Hoceima (0,8%), à Kénitra, Marrakech, Settat et Béni-Mellal (0,3%) et à Oujda, Tétouan, Tanger et Laâyoune (0,2%) et qu’en revanche, des hausses avaient été enregistrées à Casablanca, à Meknès et à Safi (0,1%).
Comparé au même mois de l’année précédente, il apparaît que « l’indice des prix à la consommation a enregistré une hausse de 1,1% au cours du mois de février 2020, conséquence de la hausse de l’indice des produits alimentaires de 1,2% et celui des produits non alimentaires de 1,1% », a souligné le HCP.
Il ressort également de cette comparaison que les variations enregistrées pour les produits non alimentaires vont d’une baisse de 0,2% pour la «Communication» à une hausse de 2,7% pour l’«Enseignement», a ajouté le Haut-commissariat.
Pour les analystes de l’institution publique, il apparaît évident que dans ces conditions, « l’indicateur d’inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatiles et les produits à tarifs publics, aurait connu au cours du mois de février 2020 une baisse de 0,1% par rapport au mois de janvier 2020 et une hausse de 0,6% par rapport au mois de février 2019 », a relevé le communiqué.
On se souvient qu’au cours du mois de janvier de l’année en cours, le HCP avait indiqué que cet indicateur d’inflation sous-jacente aurait connu en début d’année une stagnation par rapport au mois de décembre 2019 et une hausse de 0,5% par rapport au mois de janvier 2019.
Rappelons aussi que l’IPC annuel moyen avait connu, au terme de l’année dernière, un accroissement de 0,2% par rapport à l’année 2018 après la hausse de l’indice des produits non alimentaires (0,9%) et de la baisse de celui des produits alimentaires (0,5%).

PROJET UFE d’ ASSISTANCE par TELE-ALARME

Représentation d’AGADIR – Maroc
Permanences le: lundi de 16 à 18h / mercredi de 10 à 12h / samedi de 10 à 12h.
Tél.: +212 (0)6 71 56 25 24. 
                                         Agadir, le 25 Mars 2020


PROJET UFE d’ ASSISTANCE par TELE-ALARME

                              
Chers Compatriotes,

« Aucun Français n’est seul à l’Etranger » telle est notre devise. Elle nous a conduit, en début d’année, à proposer à toutes les personnes isolées l’installation d’une télé-alarme qui pouvait être subventionnée jusqu’à 100% par l’UFE et le Ministère des Affaires Etrangères .

Certains Français installés à Agadir ou dans la région, qu’ils soient adhérents à l’UFE ou non, ont déjà bénéficié de ce dispositif.

A l’heure où nous avons lancé ce projet, nous ne pouvions pas prévoir que surgirait une crise sanitaire exceptionnelle comme celle que nous vivons actuellement avec comme corollaires, de nombreuses situations difficiles qui remontent tant au Consulat Général de France qu’auprès de nous,  responsables de l’UFE d’Agadir.

Aussi envisageons-nous de transférer tout ou partie des fonds restant de l’opération télé-alarme pour aider nos concitoyens, résidents ou non, à résoudre les problèmes matériels qu’ils rencontrent à la suite de la fermeture des frontières et du confinement.

Avant de nous lancer dans cette nouvelle opération humanitaire, et sous réserve de l’accord du Ministère des Affaires Etrangères, nous demandons aux dernières personnes intéressées par l’opération télé-alarme, éventuellement éligibles à être subventionnées, de se faire connaître par retour, et au plus tard le 31 mars.
Il vous suffit alors de répondre simplement  à info@ufe-agadir.com en communiquant vos nom, date de naissance, adresse, adresse-mail et numéro de téléphone.

Nous espérons que vous comprendrez ce changement de priorité. S’il est un moment où l’esprit de solidarité contenu dans notre devise doit se manifester, c’est assurément dans les jours et les semaines qui viennent.

Chaleureusement vôtres,

Jean-Claude ROZIER                                 Catherine TRIBOUART
Président UFE Agadir                               Vice-Présidente UFE Agadir
Conseiller Consulaire
%d blogueurs aiment cette page :