Archives de mars 30th, 2020

Coronavirus : Situation au Maroc lundi 30 mars à 8 H 00

Ministère de la Santé النسخة العربية   Le Portail Officiel du Coronavirus au Maroc     البوابة الرسمية لفيروس كورونا بالمغرب
Royaume du Maroc
.
​ 08H00  30-03-2020

 

Guéris : 13
Décès : 27
Cas confirmés : 516
Cas exclus suite à un résultat
négatif du laboratoire : 1920
​​  ​​​​​
​Répartition par Région :
.
Région​​ 

Nombre de cas confirmé​s

 

Beni Mellal-Khénifra​
17
Casa Settat
149
​​Daraa-Tafilalet
​8
Dakhla-Oued Ed Dahab
0​
Fès Meknes
88
Guelmim Oued Noun
1
Laâyoune-Sakia El Hamra
0
Marrakech Safi
94
Oriental
21
Rabat Salé Kenitra
86
Souss-Massa
15
Tanger Tetouan Al Hoceima
37

l’Association Marocaine des fabricants de tissu non tissé s’engage pour trouver une solution à la pénurie de masques de protection

industries.ma – 30/03/2020

Dans le contexte actuel de la pandémie du COVID 19, l’Association Marocaine des fabricants de tissu non tissé (AMFTNT) s’engage pour trouver une solution à la pénurie de masques de protection. L’association tient à rassurer que cette pénurie prendra fin dans les jours qui viennent.

Saisie par le ministère du commerce, de l’industrie, de l’économie verte et numérique, l’AMFTNT a procédé à la conversion des machines à sacs en machines à masques. Deux sociétés de Casablanca ont, à ce jour, commencé la production de masques de protection avec une masse productive de 1 million masques par jour et par usine durant la semaine en cours.

Selon Abdelaziz Alazrak, président de l’AMFTNT, « le secteur sera en mesure de produire jusqu’à 4 millions de masques par jour dont 80% sera produite à Casablanca. Cette conversion des usines est effectuée selon des normes marocaines, validées par le Centre Technique des Plastiques et Caoutchouc CTPC, et le Centre Technique de Tissus et Habillement ».

Cette norme marocaine est à même d’assurer les meilleures solutions pour le process de production, la spécification des composantes en termes de PH, d’épaisseur et de perméabilité des masques produits.

Selon les normes établies par l’Institut Marocain de Normalisation (IMANOR), un masque en tissu non tissé doit pouvoir couvrir le nez, la bouche et le menton, et doit être équipé de moyens garantissant que le masque est bien ajusté sur les côtés. Il doit pouvoir assurer une étanchéité suffisante vis-à-vis de l’atmosphère ambiante au niveau du visage du porteur, lorsque sa peau est sèche ou humide et lorsqu’il bouge la tête. Le masque doit être de nature hydrophobe avec des mailles de la couche intermédiaire de taille variant entre 2 et 5 micromètres, suffisantes pour empêcher la transmission d’agents infectieux, et sans causer aucune difficulté respiratoire à son porteur.

Le masque objet de la spécification technique est composé de trois couches filtrables superposées en tissu non tissé, et doit satisfaire les caractéristiques suivantes :

– La couche interne et celle externe ont chacune un grammage minimal de 20g/m2 – La couche intermédiaire a un grammage minimal de 50g/m2

– La largeur totale minimale du masque ouvert est de 150mm – La longueur minimale du masque et de 150mm – Le masque dispose d’un minimum de 2 plis

– Les parties du masque susceptibles d’entrer en contact avec la peau du porteur ne doivent pas présenter de risques connus d’irritations ou d’effets indésirables pour la santé Accordé sous licence par IMANOR à CTPC 2020-03-24 Licence pour utilisateur unique,copie et mise en réseau interdites. NM/ST 21.5.200 6

– Le pH des couches internes et intermédiaire doit être compris entre 6 et 8

– La limite maximale en métaux lourds des parties constituant le masque doit être comme suit : Métaux As 1, Cd 0.1, Cr 2, Hg 0.038, Pb 1, Sb 30, Co 4, Ni 4, Cu 50 comme limite maximum

– Les parties du masque susceptibles d’être en contact avec le porteur doivent être exemptes d’arêtes vives et de bavures. La jonction entre les trois couches formant le masque doit se faire par ultrason avec un minimum de deux soudures latérales. La couche externe doit être de couleur différente de celle d’un masque chirurgical (blanc, vert et bleu)

Un masque en tissu non tissé doit être fabriqué selon le processus de fabrication réputé SS La perméabilité du masque doit être supérieure à 100 mmH2O ;

Les essais de performance sur le masque à tissu non tissé doivent être effectués avec deux sujets d’essai à la température ambiante. Avant l’essai, le masque doit être examiné pour s’assurer qu’il est en bon état de fonctionnement et qu’il peut être utilisé sans danger.

Pendant les essais, le masque doit faire l’objet d’une appréciation subjective de la part du porteur et, après l’essai, les observations relatives aux points suivants doivent être notées :

  1. a) Respirabilité ;
  2. b) Confort du jeu de brides
  3. c) Sécurité des fixations ;
  4. d) Champ visuel ;

Pour vérifier le masque en ce qui concerne les imperfections qui ne peuvent pas être décelées par les essais décrits, les sujets d’essais portant le masque, doivent marcher à une vitesse moyenne de 6 km/h sur une piste plane.

Ces spécifications de fabrication sont indispensables pour assurer une production de qualité, entièrement sécurisée, et dont l’efficacité est prouvée par les essais techniques. Tout ceci pour faire face aux besoins grandissants du marché local.

En dehors de Casablanca, une usine de Salé a commencé la production de masque à hauteur de 40.000 par jour, d’autres usines à Fès, Nador, Agadir et Chichaoua sont en attente de transfert de process, et ce pour convertir les machines à sacs.

Face au problème de manque d’alimentation des usines en élastique, les fabricants de cette matière première, qui entre dans la fabrication des masques, ont assuré suffisamment de matière pour produire jusqu’à 100 millions de masques.

L’AMFTNT tient également à assurer que la production de 10 millions de masques par jour sera effective dans les jours qui viennent et ce pour affronter les implications de la pandémie COVID 19.

Coronavirus : Le Maroc commande 100 000 kits de dépistage express en Corée

infomediaire.net – 29/03/2020

Le gouvernement marocain a signé, le 26 mars dernier, un contrat avec le fabricant de matériel médical Osang Health Care, filiale du groupe sud-coréen Osang, pour l’achat de 100 000 kits de dépistage rapide du Covid-19.

C’est l’ambassadeur du Maroc en Corée du Sud, Chafik Rachadi, qui a dirigé l’opération, selon TELQUEL qui cite un communiqué du groupe.

Comme nous étions en consultation avec plus de 60 pays à travers le monde, l’ambassadeur du Maroc nous a rendu visite et le contrat a été rapidement conclu”, explique un responsable de l’entreprise.

Suite à l’accord, Osang Health Care s’est engagée à fournir gratuitement 10 000 kits supplémentaires au royaume, ajoute la même source

Maroc : Les médecins ayant fermé leurs cabinets en pleine pandémie doivent se justifier

yabiladi.com – 29/03/2020

Le Conseil régional de l’Ordre des médecins (CROM) à Casablanca-Settat rappelle à l’ordre le corps médical du secteur privé. Son président, Dr. Abldekrim Zoubaidi, s’est en effet adressé aux concernés par écrit, leur rappelant que tout praticien qui décide de fermer son cabinet, pour une raison ou pour une autre, devra d’abord faire une demande manuscrite pour explique le motif de fermeture.

L’Economiste rappelle que «cette demande doit comprendre le numéro personnel et le mail du médecin, son adresse personnelle et la copie de sa Carte d’identité nationale (CIN)». Par ailleurs, «la réouverture du cabinet nécessite une demande écrite. Cette dernière est soumise à l’accord préalable de la commission de l’exercice médical du CROM».

Le courrier du CROM interpelle les médecins de la région qui ont fermé leurs cabinets durant l’état d’urgence sanitaire liée au coronavirus, sans prévenir les instances responsables du secteur.

Jeudi dernier, Yabiladi avait effectué un testing aléatoire dans six grandes villes marocaines, où cinq généralistes et cinq spécialistes ont été appelés au hasard. Sur un total de 60 médecins entre Rabat, Casablanca, Marrakech, Tanger et Agadir et Fès, 19 seulement étaient joignables et reçevaient des patients, notamment les cas les plus urgents. Contacté le lendemain par Yabiladi, le président du Conseil national de l’ordre des médecins (CNOM), Dr. Mohammadine Boubekri, avait assuré que «quiconque ferme volontairement son cabinet s’expose à des sanctions».

A la veille de l’instauration de l’état d’urgence sanitaire, le CNOM a d’ailleurs rappelé, dans un premier communiqué, les articles qui incitent les médecins à rester mobilisés en cas de crise : l’article 40 de la Constitution et l’article 44 du Code de déontologie des médecins.
Un deuxième communiqué à suivi, sous forme de fiche de recommandations pour «gérer le cabinet, l’espacement des rendez-vous, la distance entre les patients, car condenser les malades dans une salle d’attente est un facteur de risque».

CORONAVIRUS : EL OTHMANI ANNONCE UNE HAUSSE DE LA CAPACITÉ DU DÉPISTAGE AU MAROC

Par Mohamed Chakir Alaoui et Yassine Benmini – le360.ma – 29/03/2020

Cover_Vidéo: العثماني يعلن عن رفع وتيرة الفحص ضد كورونا فيروس

Le chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, a annoncé ce dimanche 29 mars 2020 dans une interview exclusive avec Le360 que la capacité du dépistage du Covid-19 va monter en puissance au Maroc.

«Sur instruction du roi du Maroc, le ministère de la Santé a reçu un budget supplémentaire de deux milliards de dirhams qui va lui permettre d’élargir la capacité de dépistage et d’augmenter le nombre de lits à près de 3.000 unités», a déclaré le chef du gouvernement, à une question posée par Le360.

L’élargissement de la détection de la maladie auprès de personnes présentant les symptômes du Covid-19 «sera confié notamment aux Centres hospitaliers universitaires (CHU)».  (CHU de Rabat, de Fès, de Tanger, d’Oujda, de Marrakech et d’Agadir, ndlr). Ainsi la capacité des tests diagnostics au Maroc va monter en puissance avec la mise en place de nouveaux centres de dépistages dans les CHU, selon le chef du gouvernement.

La capacité d’accueil des unités de réanimation sera renforcée par 1000 lits supplémentaires, a indiqué El Othmani. «Nous allons porter le nombre de lits des malades du Covid-19 à quelques 3.000 unités», a ainsi affirmé le chef du gouvernement.

Par ailleurs, Saâd Eddine El Othmani a estimé que le confinement restait le seul moyen de se prémunir du virus, même si «l’impact économique est inévitable à l’instar de ce qu’il se passe dans de nombreux pays dans le monde». Selon lui, cet impact «va se répercuter sur les couches sociales vulnérables et les petites et moyennes entreprises. Nos efforts visent justement à réduire autant que possible l’impact de la pandémie sur l’économie» marocaine.

Interrogé sur le mode de vie qu’il mène, Saâd Eddine El Othmani a révélé qu’il quittait rarement son domicile, sauf pour des réunions indispensables comme le jeudi, jour consacré au Conseil de gouvernement restreint, qu’il doit présider.

«Les autres jours de la semaine, je travaille de mon domicile, à distance. J’applique cette même règle pour les activités de mon parti, dont le secrétariat général tient une réunion tous les lundis grâce à la vidéoconférence».

Se conformer à la consigne du confinement est indispensable, selon le chef du gouvernement, pour freiner la propagation de la maladie. Saâd Eddine El Othmani affirme qu’«il s’agit d’une véritable guerre contre le Covid-19», et appelle les citoyens à rester chez eux.

Conseil de la Région Souss-Massa : Mobilisation de 20,2 MDH pour appuyer les efforts de lutte contre le coronavirus

mapexpress.ma – 29/03/2020

Le Conseil de la Région Souss-Massa a décidé de consacrer 20,2 millions de DH pour appuyer les efforts visant à lutter contre la propagation du nouveau coronavirus (Covid- 19) et à apporter de l’aide à la population en cette circonstance exceptionnelle que traverse le Royaume.

Ce montant sera dédié à l’acquisition d’équipements médicaux (10 MDH), à l’achat de denrées alimentaires de première nécessité (10 MDH), tandis que les 200.000 DH restants seront consacrées à l’acquisition des produits de nettoyage et de désinfection, indique un Communiqué de cette instance élue.

Cette initiative s’inscrit dans “le cadre de l’appui à apporter à la population et sa protection contre cette pandémie, ainsi qu’aux efforts du ministère de la santé”, ajoute la même source, mettant en avant l’importance de cette action menée en collaboration avec le wali de la région et les services régionaux de la santé.

L’opération de distribution des aides alimentaires se déroulera en coordination avec les autorités locales, les services de santé et de la trésorerie régionale pour s’assurer que les crédits soient versés dans les plus brefs délais, conclut le communiqué.

Coronavirus : Plusieurs Français et un médecin contrôlés positifs dans la région du Souss

par Yasmine Saih – fr.hespress.com – 29/03/2020

Coronavirus: Plusieurs Français et un médecin contrôlés positifs dans la région de Souss

Plusieurs ressortissants français font partie des personnes atteintes par le Coronavirus dans la région de Souss Massa, indiquent des sources médicales, qui font également état d’un décès. Selon les derniers chiffres de l’épidémie du Covid-19 recensés dans le bilan de la journée de dimanche 29 mars par le ministère de la Santé, la région de Souss comptait 14 cas comprenant un médecin résident en pneumologie et un membre des forces de l’ordre. 

Alors que le Maroc a enregistré pour la journée de dimanche le bilan le plus lourd jusqu’à présent, en termes de cas positifs au coronavirus touchant 38 villes du pays, la région de Souss qui recense 14 cas ayant contracté la pneumonie virale (décès et guérisons compris, ndlr) a enregistré deux décès.

Parmi les deux personnes ayant succombé au virus, un ressortissant français et un guide touristique de la commune de Drarga. Le ressortissant de nationalité française séjournait dans un hôtel d’Agadir avec son épouse, elle aussi contaminée par le coronavirus puis guérie par la suite, indiquent  à Hespress FR des sources médicales ayant requis l’anonymat.

Au total, la région compte trois guérisons, à savoir l’épouse du ressortissant français, deux autres ressortissants français, dont un ami du couple et une habitante de Taroudant.

Trois autres guérisons sont prévues, dont un autre ressortissant de nationalité française qui a été en contact avec le couple ayant séjourné à l’hôtel d’Agadir, ainsi qu’un marocain et son épouse française.

Outre les prochaines guérisons, les cas déclarés comptent un policier, une femme médecin résidente en service de pneumologie et une hôtesse d’accueil dans un hôtel d’Agadir, originaire d’Inzegane.

Six cas suspectés d’être porteurs de la pneumonie virale ont été placés en isolement . Il s’agit d’une femme travaillant dans le domaine de l’entretien, un homme, et un jeune stagiaire dans un hôtel d’Agadir, originaire d’Azrou Ait Melloul.

%d blogueurs aiment cette page :