Souss Massa : Les syndicats de la santé accusent le délégué régional de mauvaise gestion de la crise sanitaire


par Khadija KHETTOU – fr.hespress.com – 11/05/2020

Souss Massa: Les syndicats de la santé accusent le délégué régional de mauvaise gestion de la crise sanitaire

Les syndicats du secteur de la Santé de la région de Souss Massa ne sont pas contents de la gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19 par le délégué régional du ministère de la Santé, et ils ne le cachent pas. 

Dans une lettre adressée le 8 mai au ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, le bureau régional de la fédération nationale du secteur de la Santé de Sous Massa relevant de l’Union nationale du travail au Maroc (UNTM), le bureau régional (S.M) du syndicat national de la santé relevant de la CDT et le syndicat indépendant des médecins du secteur public de la région de Souss Massa ont indiqué que plusieurs cadres de la santé ont été touchés par le coronavirus dans la région depuis le début de la pandémie.

Cela revient selon ces syndicats, « et de façon directe, à la mauvaise gestion du secteur au niveau régional, et la prise de décision hâtive, individuelle et non justifiée par le délégué régional, et son laisser aller dans l’exécution des consignes mentionnées dans les circulaires ministérielles, surtout celle concernant la protection des professionnels de la santé ».

Tout en pointant du doigts le délégué régional du ministère de la Santé dans la région de Souss Massa, les 3 syndicats font savoir dans leur lettre qu’il a été « décidé de transférer plusieurs activités médicales et chirurgicales de l’hôpital Hassan II d’Agadir vers celui d’Inezgane, sans consultation des responsables concernés et en l’absence totale des conditions préalables mentionnées dans la circulaire ministérielle 19DHSA2020”.

Les trois syndicats à la région de Souss Massa poursuivent dans ce sens, « qu’un tel transfert d’activité d’un hôpital à un autre, a connu en parallèle le déplacement permanent des patients et des médecins entre les deux structures », soulignant que « près de 50 médecins spécialistes ont été affectés à l’hôpital d’Inezgane, quoique la capacité d’accueil de l’hôpital régional d’Agadir Hassan II, soit largement suffisante jusqu’à présent, contrairement à l’hôpital d’Inezgane qui ne peut pas supporter de grandes vagues de patients venant d’Agadir, surtout en l’absence de la logistique et des ressources humaines nécessaires”.

Ce transfert, poursuivent les trois syndicats, a engendré une « pression certaine sur les services de l’hôpital d’Inezgane, outre l’encombrement des patients en l’absence des conditions de prévention et d’hospitalisation”.

Mais pas que ! Les trois syndicats de la santé soulignent que « ce contexte exceptionnel lié à la pandémie du Covid-19 et cette pression a causé la contamination par le nouveau coronavirus d’une infirmière en réanimation et anesthésie ainsi qu’un médecin interne (femme) travaillant aux Urgences de l’hôpital d’Inezgane, et l’examen de plusieurs cadres de la santé au Covid-19”.

D’autres consignes ministérielles n’ont pas été respectées pas le délégué régional de Souss Massa, ajoutent encore les syndicats de la région, précisant qu’elles concernent la circulaire 32DELM/2020 sur le suivi journalier de l’état de santé des cadres qui s’occupent des patients et la mise à disposition  des outils nécessaires pour les protéger.

« Cela a été la cause principale de la non-détection rapide du virus chez un infirmier urgentiste de l’hôpital Hassan II, qui a assuré la garde pendant la soirée du 25 avril au dimanche 26 avril, malgré la fièvre, et qui n’a arrêté son travail que le 1er mai, date de la confirmation de sa contamination par le Covid-19″,  expliquent les syndicats de la santé.

Par ailleurs, une source bien informée au sein de l’hôpital d’Inezgane a confirmé à Hespress FR la véracité de tout ce que les syndicats avancent.

Notre source nous a en effet expliqué que « l’hôpital d‘Agadir a été dédié spécialement pour les patients Covid-19, et pour que tout se passe dans les normes au sein de l’établissement, ils ont transféraient le personnel d’Inezgane vers Agadir et les spécialités de l’hôpital d’Agadir vers Inezgane, ce qui a engendré des conflits« , notant que la décision ne revient pas uniquement au délégué régional de Souss Massa qui “apparemment” a d’autres problèmes avec les cadres de la santé de la région qui pâtissent, manifestement, d’un problème de « communication » avec le responsable régional.

En affirmant qu’en effet l’hôpital d’Inezgane ne dispose pas de la capacité nécessaire pour accueillir un grand nombre de patients, notre source nous indique que « l’établissement est classé premier dans le dépistage du Covid-19 dans la région, mais une fois testé positif, le patient est  transféré à l’hôpital d’Agadir ».

Catégories :Actualités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :