INDH phase III : Le bilan de la première année riche et prometteur


mapexpress.ma – 18/05/2020

INDH phase III : Le bilan de la première année riche et prometteur

Le bilan de la première année de la phase III de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) s’annonce riche en réalisations et initiatives au niveau de tous ses programmes.

Ce bilan vient en effet confirmer les acquis et les réalisations de cette Initiative à l’heure du 15è anniversaire de son lancement par SM le Roi Mohammed VI.

Le premier programme vise à poursuivre les efforts déployés lors des deux premières phases de l’INDH, à savoir réduire les disparités sociales et territoriales et améliorer les conditions de vie de la population rurale, notamment dans les cinq secteurs prioritaires: l’éducation, la santé, l’approvisionnement en eau potable, les routes, les pistes rurales et ouvrages d’art, et l’électrification rurale.

Au cours de l’année 2019, environ 522 projets ont été programmés à l’échelle nationale, dont 186 achevés et le reste en cours de réalisation au profit de 744.000 personnes, avec une enveloppe budgétaire d’environ 684 millions de dirhams.

Le deuxième programme vise à accompagner les personnes en situation de précarité, à assurer un développement humain et social durable, garant des valeurs de dignité.

Ce programme a permis en 2019 la construction de 31 centres d’accueil et l’équipement de 89 autres dans les différentes régions du Royaume, ainsi que l’acquisition de 45 ambulances et d’une unité médicale mobile.

Quant au troisième programme, il vise à améliorer les revenus et à favoriser l’insertion économique des jeunes à travers l’accompagnement des entrepreneurs et porteurs de projets, et en contribuant au développement de l’insertion des jeunes sur le marché du travail et au renforcement de leurs chances par l’adaptation de leurs qualifications et le développement de leurs compétences techniques, et la mise en place d’un cadre institutionnel favorisant la coordination entre les différents acteurs du domaine de l’intégration socio-économique pour les jeunes.

La mise en œuvre de ce programme a permis, au cours de l’année précédente, la construction, l’équipement et la mise à niveau de 62 espaces pour jeunes (écoute et orientation) et l’organisation d’un concours d’idées de projets sur le thème de la petite enfance dans toutes les régions du Royaume, avec la participation de 600 jeunes.

Ce programme a aussi permis le recrutement de 1.578 éducatrices et éducateurs dans le cadre du programme de généralisation de l’enseignement préscolaire en milieu rural, l’accompagnement de la province de Jerada pour le recrutement de 1.500 jeunes, l’élaboration, en collaboration avec l’Agence de coopération internationale allemande pour le développement (GIZ), d’un système de développement local dans le cadre du programme de promotion de l’économie et développement rural dans les zones excentrées du Maroc (PEDEL) au niveau de 12 provinces.

Le programme compte aussi l’accompagnement du projet “Appui à l’intégration économique des jeunes” dans la région Marrakech-Safi, avec le financement de la Banque mondiale et plusieurs partenaires, dans l’objectif d’assurer l’emploi de 25.500 jeunes, de créer 1.500 entreprises et d’appuyer 400 coopératives.

En outre, 536 projets générateurs de revenus ont été programmés dans 49 préfectures et provinces au profit de 4 713 bénéficiaires, pour un coût total de 231 millions de dirhams, dont 136 millions de dirhams comme contribution de l’Initiative nationale pour le développement humain.

Le quatrième programme vise à impulser le capital humain à travers notamment l’amélioration de la santé et de la nutrition de la mère et de l’enfant, la généralisation de l’enseignement préscolaire dans les zones rurales et reculées et l’encouragement de la réussite scolaire et la lutte contre les principales causes de déperdition scolaire.

Au volet “Amélioration de la santé et de la nutrition de la mère et de l’enfant”, l’année 2019 a été marquée par la signature d’une convention tripartite (INDH, ministère de la santé et Unicef) pour la mise en place d’un dispositif de santé communautaire, l’organisation d’une campagne nationale de sensibilisation quant à l’importance de la petite enfance, l’acquisition de matériel médical au profit de 596 centres de santé au niveau de 14 provinces relevant de trois régions du Royaume, la construction et la mise à niveau de 44 Dar Al Oumouma et l’acquisition de 107 ambulances.

Pour ce qui est de “la généralisation de l’enseignement préscolaire dans les zones rurales et reculées”, l’année précédente a connu la création de 1.217 unités d’enseignement préscolaire, bénéficiant à 33.160 enfants encadrés par 1.780 éducateurs et éducatrices.

S’agissant de l’axe portant sur “l’encouragement de la réussite scolaire et la lutte contre les principales causes de déperdition scolaire”, l’année écoulée a été marquée par la construction et la mise à niveau de 126 Dar Talib et Taliba au profit de 8.300 élèves, l’acquisition de 400 minibus pour le transport scolaire au profit de 21.700 élèves et la distribution de 4,5 millions de cartables dans le cadre de l’Initiative royale “Un million de cartables”.

Par ailleurs, une expérience pilote de soutien scolaire a été lancée au niveau de la région de Souss-Massa, qui a bénéficié à 2.400 élèves en première étape à l’horizon de sa généralisation au reste du Royaume.

Catégories :Actualités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :