Binationaux Belgo-Marocains bloqués au Maroc par le Covid-19: une troisième phase de retours aura lieu en juin


par Baudouin Loos – lesoir.be – 28/05/2020

La fin d’une longue saga ? Des milliers de Belgo-Marocains ont déjà été rapatriés en Belgique, mais il en restait encore beaucoup. Une troisième phase de retours est annoncée.

Retour de binationaux belgo-marocains, le 2 mai dernier à Brussels-Airport.

Retour de binationaux belgo-marocains, le 2 mai dernier à Brussels-Airport. – Belga.

La saga des rapatriements de binationaux bloqués au Maroc pourrait enfin bientôt se clôturer, du moins peut-on l’espérer alors que l’ambassade belge à Rabat a annoncé le 26 mai que de nouveaux vols, cette fois assurés par la compagnie TUI Fly, seront organisés en juin. Les vols partiront de Casablanca mais, puisque la plupart des Belgo-Marocains concernés se trouvent dans les villes situées au nord du Maroc, l’ambassade de Belgique à Rabat précise qu’elle « coordonnera le transport par bus des grandes villes de la région vers l’aéroport ».

Lorsque, en réaction aux premiers cas de Covid-19, le Maroc a fermé ses frontières et son espace aérien, à la mi-mars, des milliers de binationaux – le nombre total est difficile à préciser, les estimations oscillent entre 5.000 et 10.000 personnes – se sont retrouvés piégés au royaume chérifien. Parmi eux, de nombreux cas pathétiques de familles séparées, de malades en mal de traitements ou de travailleurs dont l’emploi se trouvait menacé.

Les Affaires étrangères ont organisé deux phases de rapatriements, l’une en mars depuis les aéroports d’Agadir et de Marrakech, puis à partir du 1er mai depuis Casablanca. Au total plus de 3.000 binationaux ont ainsi pu regagner leur lieu habituel de résidence en Belgique, et cela après des négociations parfois tendues avec les autorités marocaines. Entre ces deux phases, de nombreuses personnes concernées avaient alimenté Facebook en histoires parfois poignantes, et un vrai sentiment d’abandon avait habité une bonne partie de ces Belgo-Marocains.

Des preuves à fournir

La dernière phase, qui commence le 2 juin – le vol serait complet, selon des commentaires sur Facebook – montre que les candidats au retour en Belgique restent nombreux. Ils devront remplir les mêmes conditions qu’auparavant : il s’agira notamment de prouver, comme l’indique l’ambassade belge « qu’un retour en Belgique est impératif pour raisons familiales (séparation d’avec vos enfants mineurs), économiques (risque de perte d’emploi ou de faillite d’entreprise) ou médicales (sur base d’attestations médicales) ». En outre, dit le texte, « il vous sera également demandé de prouver que vous aviez déjà réservé un vol de retour mais que celui-ci a été annulé ».

Selon un communiqué ce 28 mai des deux plateformes créées sur Facebook pour soutenir les binationaux bloqués au Maroc, « ces vols de TUI Fly vont se poursuivre tout au long du mois de juin à raison de deux ou trois par semaine en attendant l’ouverture prochaine de l’espace aérien du Maroc que nous espérons pour fin juin ».

Ainsi se terminera enfin un feuilleton qui a tenu en haleine des milliers de familles belges, ainsi que de nombreux membres du personnel du ministère des Affaires étrangères belges qui ont dû déployer des efforts considérables pour mener à bien une mission pas toujours aisée.

Catégories :Actualités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :