Alerte sur les plages de Casablaca : La pollution est loin d’être maîtrisée


par Reda Bendada – maroc-hebdo.press.ma – 19/06/2020

Ces dernières semaines, des riverains ont dénoncé une catastrophe écologique suite à des déversements d’eaux usées industrielles directement sur la plage de Paloma Beach, qui se trouve entre Zenata et Mohammedia. Plus généralement, ce sont plusieurs plages du Maroc qui subissent les conséquences de la pollution.

Les eaux de baignade qui entourent Casablanca n’ont pas la réputation d’être les plus propres du Maroc. Mais le seuil de tolérance semble être largement dépassé sur la plage de Paloma Beach, à Zenata, au nord de la ville. En effet, plusieurs vidéos de riverains ont fait état du déversement d’eaux usées industrielles via une conduite normalement destinée au rejet des eaux pluviales. La Société d’Aménagement Zenata, qui gère la nouvelle ville du même nom, l’a reconnu et s’est indignée quant à ces déversements. «La conduite qui se trouve au niveau de la plage de Paloma a été réalisée dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de l’Intérieur (Fonds de lutte contre les effets des catastrophes naturelles), l’Agence du bassin hydraulique, la SAZ, l’ONCF et l’ancien secrétariat d’Etat chargé de l’Eau, comme dispositif de protection contre les inondations de la Commune de Aïn Harrouda. Elle permet d’acheminer vers la plage de Paloma les excédents d’eau de pluie en provenance des bassins en amont de Chellalate», peut-on lire dans le communiqué.

Cette pollution ne date pas d’aujourd’hui, déjà alertée au mois de mai 2020, la SAZ évoquait «un dispositif de protection contre les inondations de la Commune de Aïn Harrouda», alors que les pluies se sont faites rares ces derniers temps sur la capitale économique du Royaume. De quoi provoquer la colère des riverains, qui réclament une enquête en bonne et due forme et des sanctions contre les contrevenants.

Protéger la population
Mais le mal est déjà fait malgré l’annonce de l’ouverture d’une enquête par les autorités compétentes pour tirer les choses au clair. «Les autorités compétentes sont en train d’examiner ce fait pour y apporter des solutions appropriées dans les meilleurs délais», explique la même source. En effet, les travaux des conduites sont inachevés et les eaux sont déversées directement sur le sable, sans sécurité. Aucune structure ni barrière n’a été érigée pour protéger la population de cette zone. Aujourd’hui, ce sont toutes les plages de Casablanca qui risquent une pollution rapide, en premier lieu les plages de Aïn Sebaa et de Aïn Diab.

Le phénomène des eaux de baignade polluées n’est pas nouveau au Maroc. Si en 2019, le taux de conformité des eaux de baignade des plages marocaines aux normes de qualité microbiologique a atteint 98,43%, selon le rapport national sur la surveillance de la qualité des eaux de baignade des plages du Royaume, 7 stations (soit 1,57%) ont été déclarées non conformes pour la baignade. Selon le rapport, les trois plages les plus polluées sont Oued Merzek, à Casablanca, Ejebil à Tanger et Aïn Atik à Skhirate.

Les plages d’Agadir ont eu également leur lot de pollution. En pleine période estivale l’an dernier, une énorme nappe d’hydrocarbures a été découverte au niveau de la partie centrale de la plage d’Agadir.
La proximité du port de plaisance, lieu de cale des plaisanciers et de la pollution ménagère, en plus des activités nautiques style jet-ski y sont un réel problème. Il faut ajouter à cela des rejets par l’ouverture des buses menant au bassin où normalement devaient circuler les eaux pluviales mais leur écoulement est continu à cause des branchements illicites comme sur beaucoup de plages du Royaume.

Catégories :Actualités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :