Message du général d’armée Christian RODRIGUEZ, directeur général de la gendarmerie nationale.


Afficher l’image sourceMélanie Lemée, gendarme et Championne de France militaire de judo

Chers camarades,

Samedi soir, l’une des nôtres a été percutée par un véhicule dont le conducteur a refusé d’obtempérer, à Port-Sainte-Marie, dans le département du Lot-et-Garonne. L’automobiliste tentait d’échapper à un dispositif d’interception. L’individu a été rapidement interpellé et placé en garde-à-vue. Mais malgré l’intervention des secours, Mélanie Lemée a perdu la vie. Elle était gendarme OPJ, avait 25 ans et était un pilier de la brigade de proximité d’Aiguillon.  Comme à chaque fois que tombe l’un des nôtres, c’est la gendarmerie nationale tout entière qui est en deuil.  Devant ce drame, nous pensons à sa famille, à ses amis, à ses camarades d’unité. Nous devons avant tout serrer les rangs autour d’eux, partager leur chagrin, leur dire notre respect, montrer notre disponibilité pour les aider et, plus encore, notre amitié.

Je pense aussi à nos camarades engagés à ses côtés lors de l’opération. Nous devons les entourer. Notre exceptionnelle cohésion, qui fait la force de la famille gendarmerie, doit permettre de les soutenir dans cette épreuve.

Si profonde soit notre tristesse face à la perte d’une vie dans de pareilles circonstances, nous pensons aussi avec fierté à ce que notre camarade était, ainsi qu’à tout ce qu’elle a réalisé au cours de sa jeune carrière. J’ai écouté et lu avec beaucoup d’émotion et d’admiration ce week-end le portrait que m’ont fait de Mélanie ses chefs, et à travers eux ses camarades, tous plus élogieux les uns que les autres. C’était une gendarme au caractère bien trempé, sportive de haut niveau, passionnée par sa vocation, son uniforme. Elle fut une gendarme révélée à elle-même dans la réserve, devenue un sous-officier extrêmement engagé, progressant sans cesse et ne lâchant rien, régulièrement félicitée. Elle était une jeune femme toujours joyeuse et entraînante, mue, chacun l’a souligné, par le refus de toute forme d’injustice.

En pensant à elle, à l’appel du service auquel elle a répondu, à son tempérament, à ses qualités immenses, nous savons que notre mission se poursuit. Nous devons continuer en toutes circonstances à répondre présent, parce que la population a besoin de nous. Je pense bien sûr à chacune et chacun de nous en cet instant. Cette mort brutale ne nous laisse évidemment indifférent en rien, d’autant que ce qui est arrivé à Mélanie Lemée est la première menace qui pèse sur le gendarme. Nous savons tous que nous pouvons être confrontés à ce risque à tout instant, nous le savons même depuis le jour où nous avons formé le choix de rejoindre l’institution. Mais si, individuellement, l’on peut pleurer nos morts, la gendarmerie, collectivement, doit surtout les honorer.

Nous le ferons de deux façons : en rendant en milieu de semaine les honneurs militaires à la gendarme Lemée, puis, au-delà de ce deuil, au-delà de cet hommage, en honorant sa mémoire par la dignité et l’excellence de notre propre service, de notre propre engagement. Mélanie nous oblige, comme tous nos camarades qui ont payé de leur vie l’accomplissement de la mission. Aller de l’avant et ne jamais l’oublier, tel est notre devoir.

Pour la Patrie, l’Honneur et le Droit.

Général d’armée Christian Rodriguez, directeur général de la gendarmerie nationale

Catégories :Actualités

1 commentaire

  1. Comme je l’avais fait pour « Charlie » (Je suis Charlie) , aujourd’hui je me sens « Gendarme » aux côtés des collègues de Mélanie!
    De tout cœur nous soutenons les gendarmes et nous leur présentons nos condoléances!
    Annie et Alain

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :