Souss-Massa : la situation des barrages inquiète


Par Ismail Benbaba – le360.ma – 07/07/2020

Les barrages de la région souffrent d’un déficit chronique d’eau dû à la sécheresse, alors que la demande en eau potable et d’irrigation ne fait qu’augmenter.

Barrage Souss-Massa

La canicule qui règne depuis quelques semaines n’arrange rien dans la région du Souss-Massa. Les Inspirations Eco, qui s’intéresse au niveau de l’eau dans les barrages de la région, alerte sur la situation critique qui prévaut et souligne que les réserves hydriques sont en train de s’assécher. «Les ouvrages hydrauliques affichent un taux de remplissage de 16,24 %. Du jamais vu depuis des années», écrit le quotidien, ajoutant que les retenues pourraient encore s’évaporer alors même que la demande en eau potable et eau destinée à l’irrigation augmente.

On apprend que le Conseil régional du Souss-Massa s’est penché sur cette problématique lors de la session ordinaire, tenue lundi dernier à Agadir. Notons qu’au 6 juin 2020, le volume d’eau stocké dans les retenues des barrages est de l’ordre de 118,8 Mm3. Notons que cette quantité correspond à un taux de remplissage moyen de l’ordre de 16,24% et que, sur la capacité totale des barrages estimée à 731,39 Mm3, plus de 83% de la capacité est totalement vide. Soulignons qu’en comparaison avec la même période en 2019, le taux était de 29,82%, soit 218,1 Mm3.

Le journal indique que c’est le barrage Abdelmoumen sur Oued Issen, à Taroudant, qui est le plus mal loti et que, sur les 198,4 Mm3 de capacité normale de ce barrage, la réserve retenue actuellement est de 11,7 Mm3, soit 5,9%. Le journal souligne qu’il est suivi du barrage Youssef Ben Tachfine, qui irrigue la plaine de Chtouka et qui dispose d’une capacité de 298,9 Mm3. Notons que ce barrage est rempli à hauteur de 12,9%, soit une réserve égale à 38,5 Mm3. La situation est aussi peu reluisante pour le barrage Moulay Abdellah situé à Tamri, dans le nord d’Agadir, remarque-t-on.

Par contre, le barrage d’Aoulouz, dont le taux de remplissage est actuellement à 33,8% contre 56,2% durant la même période en 2019, est sous pression en raison de la sécurisation des besoins en eau potable du Grand Agadir à partir de ce barrage, souligne Les Inspirations Eco, ajoutant que la pression de la demande en irrigation pour le périmètre agricole de Sebt El Guerdane, à Taroudant, n’arrange pas la situation.

Notons que la mise en service de la conduite El Guerdane pour l’alimentation en eau potable (AEP) du Grand Agadir sera assurée par ce projet entre octobre 2020 et mars 2021. Les Inspirations Eco souligne que, parmi les hypothèses en absence d’apports , il est prévu d’injecter le volume restant du barrage Mokhtar Soussi vers le barrage Aoulouz, en plus des mesures de prélèvements d’AEP du Grand Agadir à partir des eaux souterraines via des forages d’exploitations. Pour rappel, une enveloppe de 115 milliards de dirhams a été consacrée à la région du Souss-Massa dans le cadre du programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027.

Catégories :Actualités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :