“Nous avons rejoint la chambre professionnelle pour faire entendre nos demandes”

C’est ce que réclame Omar Baghrar, président de la Fédération des Artisans d’Agadir :

La ville d’Agadir n’a pas planifié de quartiers industriels. Il n’y que des quartiers résidentiels ici depuis des années. Nous n’avons plus de zones totalement dédiées à nos métiers, ce qui est pourtant nécessaire. L’Office de l’urbanisme avait proposé à la Fédération d’acheter des locaux, mais les patrons de petites entreprises n’ont pas les moyens d’acheter des terrains et construire leurs ateliers dessus !

Le Conseil municipal actuel a décidé l’année dernière d’aménager 30 hectares pour les PME et des artisans mécaniciens, du côté de Tikiouine (au sud-est d’Agadir) sur un terrain forestier. Pour le moment, la question est entre les mains du département des Eaux et Forêts qui doit approuver ce projet, ce qui résoudrait le problème définitivement.

La rédaction des Observateurs a contacté la ville d’Agadir, nous publierons sa réponse si elle nous parvient.