Archives de août 29th, 2020

Promenade au col de Roncevaux

Une belle promenade au col de Roncevaux qui se situe en Espagne (Roncesvalles)

Le col de Roncevaux, ou col d’Ibañeta ou port d’Ibañeta, est un col des Pyrénées occidentales. Situé près de la frontière franco-espagnole, il se trouve néanmoins entièrement en Espagne, à la limite entre les municipalités de Valcarlos au nord et de Roncesvalles au sud. Il culmine à 1 057 mètres d’altitude.

La bataille de Roncevaux en 778 opposa l’arrière-garde de l’armée de Charlemagne, commandée par Roland, aux Vascons. Cet épisode a fourni la trame de La Chanson de Roland.

Roland de Roncevaux est appelé ici Roldan :

Une autre stèle est là pour signaler la présence d’un ancien hôpital :

Une église a été construite juste à côté :

Sur la route du retour, des pottoks (lire potioks), Le pottok est une race de poneys vivant à l’état sauvage dans l’ouest du Pays basque.

 

Covid-19/ Maroc : La situation épidémiologique au 28 août 18h

aujourdhui.ma – 28/08/2020

Covid-19/ Maroc : La situation épidémiologique au 28 août 18h

Entre hier à 18 h et aujourd’hui à 18 h
1.404 nouveaux cas soit un cumul de 58.489 cas à ce jour
1.148 guérisons soit un cumul de 43.049 à ce jour
41 nouveaux décès donc un cumul de 1.052 ce jour

Répartition des 1.404 cas

Casablanca-Settat 534
Marrakech-Safi 271
Fès-Meknès 159
Rabat-Salé-Kenitra 116
Beni Mellal-Khenifra 95
Drâa-Tafilalet 42
Tanger-Tetouan-Al Hoceima 82
Dakhla-Oued Eddahab 34
Souss-Massa 32
Oriental 22
Guelmim-Oued Noun 13
Laâyoune-Sakia El Hamra 4

Classement par villes

Casa 428
Marrakech 219
Fès 79
Meknès 37
Tanger 34
Dakhla 34
Nouaceur 32
Salé 32
Khouribga 32
Rabat 31
Azilal 30
Tétouan 28
Témara 26
El Jadida 24
Chichaoua 22
Errachidia 21
Kénitra 18
Beni Mellal 18
Taza 16
Mediouna 14
Berrechid 13
Agadir 13
Essaouira 11
Rhamna 11
Boulmane 11
Sefrou 11
Mdiq 11
Mohammedia 10
Ouarzazate 10
Settat 9
Fquih Bensaleh 9
Al Hoceima 8
Zagora 8
Inzegane 8
Tan Tan 8
Oujda 7
Khénifra 6
Chtouka-Ait Baha 6
Youssoufia 5
Sidi Slimane 5
Guercif 5
Khémisset 4
Nador 4
Benslimane 3
Safi 3
Taounate 3
Tinghir 3
Taourirt 3
Sidi Ifni 3
Laayoune 3
Moulay Yacoub 2
Tata 2
Tiznit 2
Berkane 2
Guelmim 2
Sidi Bennour 1
Chefchaouen 1
Taroudant 1
Driouch 1
Tarfaya 1

Agadir/covid-19 : les autorités durcissent les mesures préventives

lesiteinfo.com – 27/08/2020

Une campagne sans précédent à été lancée, depuis deux jours, par les autorités de la ville d’Agadir. Elle vise essentiellement les citoyens encore réfractaires au port du masque de protection. Laquelle mesure est devenue obligatoire par décision des autorités compétentes afin d’endiguer la propagation du nouveau coronavirus.

Aussi les agents d’autorité d’Agadir sillonnent-ils les avenues et rues de la ville et de ses environs afin de sensibiliser les citoyens à la nécessité du port des masques de protection.

Les mêmes agents d’autorité ont été vus en train de constater si les commerces et les cafés respectent les mesures préventives et sanitaires de l’état d’urgence. De même qu’il leur est rappelé les horaires de fermeture. Comme ceux qui ne respectent pas lesdites mesures sont avertis des sanctions qu’ils encourent et des amendes prévues s’ils enfreignent les décisions décrétées par les autorités compétentes.

Agadir : un député-maire PJDiste crée un lotissement sauvage, les autorités publiques interviennent

Par Hassan Benadad – le360.ma – 27/08/2020

Lotissement chantier

Le wali de la région Souss-Massa a décidé de poursuivre en justice le parlementaire islamiste, Ramadan Bouachra, pour infraction à l’urbanisme. Le promoteur aurait bénéficié indûment d’une autorisation de construire délivrée par le président du conseil municipal, son frère au PJD.

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit a donné le feu vert au wali de la région Souss-Massa pour poursuivre en justice Ramadan Bouachra, le parlementaire et président de la municipalité de Dchira-Jihadia pour infractions à l’urbanisme. Le quotidien Al Akhbar rapporte, dans son édition du vendredi 28 août, que l’élu PJDiste avait procédé à la construction d’un lotissement en violation de la loi sur un terrain appartenant aux domaines.

Les autorités publiques étaient, par le passé, intervenues pour arrêter les travaux d’excavation et saisir des engins et des bulldozers se trouvant sur ce chantier. Selon des sources autorisées, le wali de la région de Souss-Massa aurait déposé une plainte contre le parlementaire auprès du parquet qui a chargé la police de diligenter une enquête.Toujours selon les mêmes sources, les enquêteurs auraient déjà entamé leurs investigations en attendant d’auditionner toutes les parties concernées par ce dossier, y compris le président du conseil municipal (PJD) qui a donné au parlementaire l’autorisation de construire.

Il faut rappeler que le wali avait adressé un avertissement au parlementaire avant d’ordonner l’arrêt des travaux d’excavation dans le lotissement précité après avoir constaté des défauts de construction et des violations de la loi d’urbanisme.

Le quotidien Al Akhbar rapporte que l’élu islamiste aurait bénéficié d’une nouvelle autorisation signée par le président du conseil municipal, lui aussi PJDiste, et ce après l’expiration du délai légal de trois ans nécessaire pour la construction d’un lotissement. Pourtant, la loi stipule qu’en cas de dépassement de ce délai, le promoteur devra déposer un nouveau dossier et suivre les procédures juridiques en vigueur.

Mais le parlementaire n’avait pas respecté cette procédure en recevant l’autorisation de construire de la part des services du conseil municipal en violation de la circulaire conjointe diffusée récemment par le ministère de l’Intérieur et celui de l’habitat. Bien qu’il ait écopé d’un avertissement de la part des autorités locales, le parlementaire a poursuivi les travaux de réalisation dudit lotissement résidentiel et touristique.

Ce qui a poussé les autorités à investir le chantier, arrêter les travaux et saisir les engins jusqu’à la régularisation de la situation juridique. Les contrôles avaient été renforcés après qu’une commission centrale du ministère de l’Intérieur avait relevé des infractions dans le projet «Taghazout» et décidé la démolition de plusieurs bâtiments.

Plus de 21 000 nouveaux étudiants inscrits à distance à l’Université Ibn Zhor

lnt.ma – 29/08/2020

Le nombre des étudiants nouvellement inscrits à distance dans le cycle de la licence fondamentale dans les différents établissements d’enseignement supérieur relevant de l’Université Ibn Zohr d’Agadir a atteint 21.582 étudiants au titre de la rentrée universitaire 2020/2021.

Un communiqué de la présidence de l’Université indique que ces étudiants ont été inscrits durant la période allant du 24 et 27 août, précisant que l’opération de confirmation d’inscription à distance pour les nouveaux étudiants se poursuit jusqu’au 29 août, à la faculté des lettres et des sciences humaines, la faculté des sciences, la faculté des sciences juridiques économiques et sociales à Agadir et la faculté Chariaa à Ait Melloul.

Il s’agit également de la faculté des sciences juridiques économiques et sociales, la faculté des sciences appliquées et la faculté des langues, arts et sciences humaines à Ait Melloul, en plus des facultés polydisciplinaires à Ouarzazate, à Taroudant et à Smara, ajoute la même source.

Quant à l’inscription à la licence en sciences de l’éducation, le communiqué fait savoir que la plateforme de pré-inscription, qui a été lancée le 15 août, est toujours ouverte jusqu’au 15 septembre. De même, il a été décidé d’organiser les concours et d’inscrire les étudiants admis dans cette filière entre le 21 et le 25 septembre 2020.

Pour ce qui est de la licence professionnelle et le cycle Master, les plateformes de pré-inscription seront accessible du 21 septembre au 24 octobre 2020, ajoute le communiqué, notant que les concours d’accès et l’inscription des étudiants admis seront programmés du 26 octobre au 5 novembre 2020.

L’Université Ibn Zohr qui comprend une vingtaine d’établissements d’enseignement supérieur, accueille plus de 120.000 étudiants et couvre cinq régions du Royaume à savoir les régions de Souss-Massa, Guelmim-Oued Noun, Darâa-Tafilalet, Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab.

Décès de Hélène Barutel

C’est avec peine que nous avons appris le 27 août le décès d’Hélène Barutel à l’âge de 101 ans.

Hélène était la fille de Paul Gautier (créateur en 1934 de l’hôtel Miramar d’Agadir qui deviendra ensuite l’hôtel Gautier)

Elle a épousé Henri Barutel, fils d’André Barutel (frère de Fernand Barutel) et ils ont eu trois enfants Elisabeth et Andrée décédées toutes deux lors du séisme de 1960 et Serge qui vit actuellement à Mulhouse.

Agadir perd encore un membre des familles qui ont créé depuis les années 1920, l’Agadir moderne.

Voici une photo d’Hélène Barutel que j’ai prise lors des cérémonies du cinquantenaire du séisme :

Nous nous associons à toute sa famille dans ces douloureuses circonstances.

Qu’elle repose en paix.
%d blogueurs aiment cette page :