L’association Ibn Al Baytar va célèbrer à Alnif, province de Tinghir, la plantation de 100 000 arbres


fr.hespress.com – 10/03/2021

L’association Ibn Al Baytar célèbre la plantation de 100 000 arbres 

Planter des arbres fruitiers dans des parcelles agricoles contribue certes à stopper l’érosion des sols, mais également à générer des revenus complémentaires pour les agriculteurs, à lutter contre le changement climatique via la séquestration de carbone, et à développer et à conserver la biodiversité. Et le rôle de la société civile dans cette lutte est à la hauteur des espérances de l’engagement de ses acteurs. En effet, le 100 000ième arbre sera planté le samedi 13 mars 2021à Alnif, dans la province de Tinghir.

Ce projet porté par l’association Ibn Al Baytar en collaboration avec ses commanditaires, trente ONG et/ou coopératives partenaires et avec la communauté des planteurs et planteuses, est déployé sur 45 communes de 21 provinces du Royaume du Maroc, à savoir : Agadir, Al Haouz, Al Hoceima, Benslimane, Casablanca, Chichaoua, Chtouka Ait Baha, Essaouira, Hajeb, Khemisset, Marrakech, Ouarzazate, Séfrou, Sidi Slimane, Tanger-Assilah, Taounate, Taroudant,Tata,Taza,Tetouan, Tinghir, fait savoir l’Association.

Cette réussite collective sera aussi l’occasion de fêter le 25ème anniversaire de l’association depuis sa première activité dans l’arganeraie d’Essaouira en 1996 à travers la création de la première coopérative d’huile d’argane, soutient-elle.

Les bénéfices attendus par la plantation d’arbres fruitiers sont nombreux, dont:

• Les arbres plantés luteront contre le réchauffement climatique à l’échelle globale en humidifiant l’air et en stockant du CO2 sous forme de bois.

• Le développement de l’agroforesterie permettra de protéger les territoires environnants des aléas naturels tels que les coups de vent, les inondations ou les glissements de terrain.

• Les arbres plantés permettront de protéger les sols de l’érosion et du lessivement. Grâce à leur système racinaire, l’eau de pluie va en effet s’infiltrer lentement dans le sol et alimenter les nappes phréatiques, au lieu de ruisseler.

• Les arbres permettront de développer la biodiversité dans les parcelles boisées en créant de nombreux abris pour la faune

• Santé : des années d’oxygènes générés.

• Les arbres plantés dans les champs des agriculteurs locaux leur permettront d’en récolter des fruits pour leur consommation personnelle ou afin d’obtenir un revenu complémentaire grâce à leur vente.

• Les populations locales seront sensibilisées et formées aux techniques de l’agroforesterie et à la protection de leur environnement et à l’entretien des arbres sur le long-terme.

A noter que l’Association Ibn Al Baytar, créée en 1999 par Pr Zoubida Charrouf, chimiste mais surtout connue pour la valorisation de l’arganier à l’échelle nationale et internationale, promeut une société équitable, un environnement sain, une économie circulaire et une biodiversité valorisée.

Catégories :Actualités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :