L’Irlande s’offre son premier ambassadeur au Maroc


par Mohamed Jaouad EL KANABI – fr.hespress.com – 11/03/2021

L’Irlande s’offre son premier ambassadeur au Maroc 

Le gouvernement de la République d’Irlande a approuvé les nominations de onze nouveaux ambassadeurs et deux consuls généraux dont le premier ambassadeur au Maroc en la personne de  James McIntyre. Le diplomate est actuellement directeur de la division Irlande, Royaume-Uni et Amériques au sein du ministère des Affaires étrangères où il compte plus de 30 ans de carrière.

C’est sur la recommandation du Ministre des affaires étrangères et de la défense, Simon Coveney TD, que le gouvernement a approuvé hier mardi ces nominations d’ambassadeurs et de consuls généraux, sous réserve, il y va de soi, de l’accord des Etats d’accueil a indiqué un communiqué. Le siège, de la nouvelle ambassade du Maroc (et de Mauritanie et de Tunisie), puisque James McIntyre officiera en tant qu’ambassadeur pour ses deux pays est en cours de création à Rabat dans le cadre de  » Global Ireland – Ireland’s Global Footprint to 2025  ».

En attendant il rejoindra les équipes des deux consulats honoraires de l’Irlande à Casablanca et Agadir. Ces nominations entrent dans le cadre  du programme, qui a été adopté par le gouvernement et portant sur réseau des missions diplomatiques de l’Irlande à 95 bureaux d’ici la fin de cette année. Commentant ces nominations, le ministre Coveney a déclaré : «Un jour après la Journée internationale de la femme, il convient de noter que sur ces 13 postes de chef de mission à la haute direction, sept sont des femmes, ce qui reflète le travail en cours de mon Département dans le domaine de l’amélioration de l’égalité des sexes. Bien qu’une série de candidatures dépende d’un certain nombre de facteurs, le Département continuera de s’efforcer, dans la mesure du possible, de placer des femmes à des postes de responsabilité dans l’ensemble du réseau des missions ainsi qu’au siège.

Bizarrement aucun écho de la part de nos amis, les médias algériens n’avait filtré quant à la nomination de l’ambassadeur d’Algérie en république d’Irlande Mohammed Belaoura, diplomate algérien auprès des Nations unies qui avait en octobre dernier présenté ses lettres de créances au président irlandais Michael D. Higgins, selon le site de la Présidence irlandaise. Et un confrère de la place « Yabiladi » pour ne pas le nommer de relater « Sur le portail du ministère algérien des Affaires étrangères, la partie relative aux nominations ne contient aucune notification. La section dédiée à l’annuaire des représentations diplomatiques à l’étranger, n’a toujours pas été mise à jour, cinq mois après l’événement, laissant croire que l’Algérie ne dispose toujours pas d’une ambassade à Dublin ».

Et d’analyser « Derrière cette nomination en catimini de Mohammed Belaoura, transparait le malaise d’Alger face aux succès diplomatiques du Maroc en Irlande. Selon nos sources, la contrariété d’Alger vient de l’espoir de réciprocité avec une ambassade irlandaise à Alger, le pays étant encore couvert par la représentation diplomatique irlandaise en Suisse ». Et d’enfoncer le clou « Si l’Algérie a choisi de bouder la nomination de son propre ambassadeur à Dublin, c’est qu’elle considère que l’annonce n’a aucun poids diplomatique face au Maroc qui a déjà obtenu, depuis 2019, la promesse d’une représentation diplomatique irlandaise basée à Rabat, qui vient de se concrétiser. De plus, le fait que l’ambassade irlandaise au Maroc, la première en Afrique du Nord, couvrira aussi deux autres pays du Maghreb, la Tunisie et la Mauritanie en l’occurrence, rend le revers encore plus lourd pour Alger ».

Faut-il le rappeler l’un des premiers pays de provenance des investissements directs étrangers (IDE) vers le Maroc en 2018 est l’Irlande, selon les chiffres provisoires formulés par l’Office des changes en 2019. Ainsi, sur un total de 34,16 milliards de dirhams, ce pays réalise des flux de 9,68 milliards de dirhams. Il rivalisait alors sur le podium avec la France (flux net d’environ 3,77 milliards de dirhams), et le Danemark à la troisième (3,89 milliards de dirhams). Les Emirats Arabes Unis (2,79 milliards de dirhams) venaient ensuite et les États-Unis leur emboitaient le pas (2,19 milliards de dirhams) respectivement, à la quatrième et cinquième place.

Catégories :Actualités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :