Archives de mars 18th, 2021

La Mrouzia, un tajine particulier

momondo.fr

Il s’agit là d’une recette très particulière de tajine marocain, traditionnellement servie lors de la fête de l’Aïd el-Kebir et préparée à base de collier d’agneau, d’amandes, de raisins secs, de miel et de cannelle, le tout étant subtilement équilibré par le mélange du Ras-El-Hanout. Le plat est préparé des jours avant la fête, la viande devant cuire de longues heures, pour se détacher sans effort. Dans la recette traditionnelle, de la graisse de rognon était ajoutée pour former un film protecteur, ce qui permettait de conserver le plat à une époque où il n’y avait pas de réfrigérateur.

31 immigrants sauvés d’une patera au large des Canaries ont été transférés à Lanzarote

traduit de diariodelanzarote.com – 17/03/2021

Les Secours Maritimes ont secouru ce mercredi après-midi une embarcation avec 31 immigrants à bord dans les eaux proches de Lanzarote.
Selon le Consortium de sécurité et d’urgence de Lanzarote, les immigrés sont d’origine maghrébine et, dans le groupe, il y avait une femme et neuf mineurs. Le bateau de sauvetage Salvamar Al Nair a secouru dans l’après-midi la patera qui avait été repérée par un patrouilleur de la Garde civile à environ 11 kilomètres au large de la côte d’Arrieta, au nord de Lanzarote.
Les immigrés ont assuré aux équipes d’urgence qu’ils avaient quitté Agadir, au Maroc, et qu’ils étaient à bord depuis trois jours.
Sécurité et Urgences a souligné que tous les immigrés sont en bonne santé générale, sans fièvre ni symptômes compatibles avec Covid.

Démographie : Le Maroc se fait de plus en plus vieux avec près de 4000 centenaires

par Mohamed Jaouad EL KANABI – fr.hespress.com – 17/03/2021

Démographie : Le Maroc se fait de plus en plus vieux avec près de 4000 centenaires

Le Royaume compte quelque  3 826 citoyens ayant 100 ans et plus. Ces personnes ont vécu depuis leur naissance au début du siècle dernier sous le règne de  plusieurs souverains, ont connu le protectorat, une voire les deux guerres mondiales ou d’autres pour les anciens combattants (Indochine, Congo, Algérie… Près de 1500 d’entre eux (1479) ont bouclé le siècle d’âge tandis que le nombre de centenaires ayant dépassé cette limite atteint les 2 345 citoyens, fait savoir une annexe du décret d’application, du 25 février 2021, de la loi relative à la Caisse nationale de retraites et d’assurances (publiée au BO en arabe du 11 mars dernier).

Nos doyens sont au nombre de deux et ils sont âgés de 110 ans. L’âge de nos centenaires varie en ordre décroissant de 961 pour les 101 ans jusqu’à 6 pour les 109. Ils varient de 599 à 113 pour les 102/105 respectivement avec 358 pour les 103 ans et 205 pour les 104ans. Les chiffres descendent ensuite sous la centaine après les 106 ans avec pour chaque tranche d’âge, 59, 30, 14, 6, 2. Si l’on se fie au Haut-Commissariat au plan (HCP), le Maroc a moins de centenaires que dans les années soixante où étaient recensés 5 146 (1 264 hommes et 1 882 femmes) ayant cent ans et plus pour une population de moins de 12 millions d’habitants.

Qu’à cela ne tienne ! ces données peuvent vivent être effacées des tableaux dans les deux années à venir puisque pas moins de 2 184 Marocains pour être âgés de 99 ans frappent au portillon du siècle d’âge. Sur le plan démographique, le Maroc est souvent présenté comme un pays « jeune » dans la mesure où à peu près d’un habitant sur trois a moins de 15 ans. Mais si le Maroc est « jeune », ce sera de moins en moins vrai dans les années à venir.

En effet, alors que les personnes âgées de 60 ans et plus (au nombre de 2,4 millions de personnes) ne représentaient en 2004 que 8 % de l’ensemble de la population marocaine, leur part dans la population totale a augmenté de moitié en 2020 pour atteindre 11,5 %. Dans une dizaine d’années, en 2030, cette part devrait atteindre 15,4 % et compter 5,8 millions d’individus.

Selon l’édition 2018 des indicateurs sociaux du Maroc, publiée par le HCP, les personnes âgées de 60 ans et plus représentaient 10,2% de la population en 2017 et celles âgées entre 15 et 59 ans près de 63%. L’espérance de vie au Maroc est estimée à 76,1 ans. Ces évolutions posent de grands défis au Maroc dont l’économie peine à créer des emplois et dont le système des retraites est fragilisé.

En 2040, un marocain sur cinq aura plus de 60 ans. En d’autres termes, le poids relatif de la population âgée au Maroc sera équivalent, dans 30 ans, à celui de la population âgée en France aujourd’hui, et ainsi le Maroc aura connu en moins de 40 ans un vieillissement comparable à celui de la France en plus de 150 ans. Ce phénomène de vieillissement de la population marocaine devrait par la suite se poursuivre de sorte qu’en 2050 un marocain sur quatre aura plus de 60 ans.

Le vieillissement de la population représente, sans doute, la caractéristique démographique la plus spectaculaire que connaîtra le Maroc dans les trois ou quatre prochaines décennies. Après avoir relevé le défi de la maîtrise de la fécondité, le Maroc devra en relever un nouveau, celui de l’accompagnement économique et social du vieillissement de sa population.

Le constat est, lors des dernières décennies, la société marocaine a connu de profondes mutations sur plusieurs plans et la structure de la cellule familiale s’en est fortement ressentie. La famille marocaine est aujourd’hui bien différente de ce qu’elle était autrefois tant au niveau de sa composition qu’au niveau de son organisation qu’au niveau de la longévité de vie de ses membres.

Dans cette perspective, le HCP compte réaliser une nouvelle enquête en vue de recueillir des indicateurs pertinents sur une variable fondamentale du développement, à savoir la structure familiale dans toutes ses composantes.

Agadir: session de formation au profit des cinéastes en herbe

mapexpress.ma – 18/03/2021

Agadir – Une session de formation au profit d’étudiants en filières cinématographiques et des cinéastes en herbe, se poursuit jusqu’au 20 mars à Agadir.

Cette formation, qui profite à 15 personnes, s’inscrit dans le cadre d’un partenariat liant l’Association l’initiative culturelle et Studio Off-Courts.

La formation comprend plusieurs ateliers thématiques animés par des cinéastes et formateurs Français, indique l’association dans un communiqué.

Ainsi, le premier jour (15mars) a été marqué par des ateliers sur l’Écriture et la réalisation, animées par Thomas Lesourd, Camille Tardieu, et Frédérique Renda.

Lors de La deuxième journée (16mars), il a été procédé à l’organisation de trois ateliers : Jeu d’acteurs (par Frédérique Renda), Animation 2D (par Camille Tardieu) et Post-production (par Thomas Lesourd).

Un atelier animé par Gaëlle Jones sur ” la Production” a eu lieu mercredi 17 mars et la période entre le mercredi et le samedi 20 mars sera dédiée au “Tournage et montage de films collectifs”.

A rappeler que cette formation s’inscrit dans la continuité du programme de la 17ème édition du festival international cinéma et migrations qui s’est déroulée à Agadir en décembre dernier.

%d blogueurs aiment cette page :