Archives de avril 14th, 2021

Augmentation des demandes d’autorisation de mariage de mineures

par Elimane SEMBENE – maroc-hebdo.press.ma – 13/04/2021

Le procureur interpelle les magistrats

Moulay El Hassan Daki, procureur général du Roi près la Cour de Cassation et président du Ministère public

Le mariage des mineures demeure une triste réalité au Maroc. Les tribunaux enregistrent une hausse des demandes d’autorisation de ces unions, d’après Moulay El Hassan Daki, procureur général du Roi près la Cour de Cassation et président du Ministère public. Une annonce faite ce lundi 12 avril 2021 à Marrakech, lors d’un atelier de coordination de deux jours sur ce phénomène organisé par son département.

D’après lui, 27.623 demandes d’autorisation de mariage de mineures y ont été reçues en 2019, selon le rapport 2021 de la présidence du Ministère public. Suffisant pour interpeller les magistrats sur cette situation alarmante. «Si, en tant que magistrats, nous ne sommes pas responsables des chiffres alarmants des demandes d’autorisations de mariages des mineures, un phénomène lié à plusieurs causes socioculturelles et économiques.

En revanche, nous sommes responsables du nombre d’autorisations octroyées, ce qui nous interpelle tous, et nous impose de ne pas vider cette autorisation législative exceptionnelle de son contenu», a-t-il déclaré.

Il a également invité ces acteurs du système judiciaire à prendre en considération l’intérêt suprême de l’enfant, car cette situation «interpelle tous les intervenants oeuvrant dans le domaine de la protection des droits de l’enfant, à intensifier leurs efforts pour mettre fin à ce phénomène social».

Pis, précise-t-il, les données officielles «ne reflètent pas véritablement la réalité, en raison de cas de mariages de mineures passés inaperçus et non pris en compte officiellement, tels que les mariages coutumiers». D’après M. Daki, lutter contre la déperdition scolaire, l’une des principales causes du mariage des mineures, pourrait permettre de combattre ce fléau.

Air France, Transavia et Ryanair proposent de nouvelles liaisons vers le Maroc cet été

bladi.net – 13/04/2021

Air France, Transavia et Ryanair proposent de nouvelles liaisons vers le Maroc cet été

Les compagnies Air France, Transavia et Ryanair comptent lancer de nouvelles liaisons aériennes au départ de la France vers le Maroc cet été. Le lancement de ces vols s’inscrit dans le cadre de leur programme estival.

Malgré une année 2020 difficile marquée par la crise de la pandémie de Covid-19, les compagnies aériennes sont pleines d’espoir. Elles entendent assurer des vols vers plusieurs destinations dont le Maroc cet été. La compagnie aérienne Air France reliera ainsi Paris-Charles de Gaulle à Tanger et Agadir à partir du 5 juillet 2021.

La low cost Ryanair lancera une nouvelle liaison aérienne au départ l’aéroport de Bordeaux vers Agadir. De même, la compagnie irlandaise compte lancer une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Toulouse vers Marrakech. Elle prévoit également de relier Marseille à Essaouira et Tetouan. Quant à la compagnie à bas prix néerlandaise Transavia, elle proposera une nouvelle liaison aérienne au départ de l’aéroport de Bastia vers Fès.

Ces vols seront opérés dans le respect strict des mesures sanitaires et sur autorisation des autorités françaises et marocaines. Le Maroc a suspendu les vols avec la France depuis le 30 mars dernier, afin de freiner la propagation du coronavirus et de ses variants.

5ème Atelier «Produire au Sud» : L’appel à candidatures est lancé

aujourdhui.ma – 13/04/2021

5ème Atelier «Produire au Sud» :  L’appel à candidatures est lancé

Organisé dans le cadre du Festival international du film documentaire d’Agadir

Le Festival international du film documentaire d’Agadir (Fidadoc) lance un appel à candidatures pour la 5ème édition de l’Atelier «Produire au Sud». Cette édition se tiendra, selon les organisateurs, en ligne du 14 au 18 juin 2021. Il faut dire que «Produire au Sud» est un atelier de 5 jours de formation intensive qui sélectionne cinq projets de films documentaires en développement et qui se conclura par une présentation publique des projets devant un panel de producteurs marocains et étrangers, de diffuseurs et de responsables de fonds régionaux, couplée à des one-to-one avec ces mêmes professionnels. L’appel à candidatures est ouvert, selon les initiateurs, en priorité aux porteurs de projets issus de pays d’Afrique du Nord au sens large : Maroc, Algérie, Tunisie, Libye, Egypte, de pays d’Afrique de l’Ouest : Bénin, Burkina Faso, Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, et Togo.

De même, il est ouvert aux pays d’Afrique du Centre : Burundi, Cameroun, Congo RDC, Congo R, Gabon, Rwanda et Tchad. Il faut noter que le Festival International de film Documentaire d’Agadir s’associe pour la cinquième année au Festival des 3 continents (Nantes, France) afin d’organiser cet atelier. «L’objectif étant de familiariser avec les techniques et les outils de la coproduction cinématographique internationale, des binômes auteur/producteur africains et/ou arabes, à travers une logique d’accompagnement individuel de leurs projets de long-métrage documentaire en développement, de les aider à maîtriser les enjeux de la coproduction et du marché international et ainsi de poser les bases durables d’une coopération cinématographique entre les professionnels européens et les professionnels des pays du Sud», explique-t-on.

L’atelier a vu le jour afin de soutenir la création d’un réseau de jeunes producteurs issus des régions ciblées et vise à poser les bases durables d’une coopération cinématographique entre les professionnels européens et les professionnels des pays du Sud.

Election des Conseillers des Français de l’Etranger et des Délégués Consulaires 29/30 MAI 2021

Vote électronique des Français à l'étranger : pourquoi ça bloque ? |  lepetitjournal.com

Vous avez le choix entre 3 modalités de vote

Vous devez être inscrit sur la liste électorale consulaire de votre circonscription avant le 23 avril.

Pour vérifier votre situation électorale :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/services-en-ligne-et-formulaires/ISE

Pour vous inscrire ou actualiser vos coordonnées :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33307

I- LE VOTE PAR INTERNET

Quand ? :
Le vote par internet est ouvert pendant 5 jours consécutifs, du 21 mai 2021 à midi (heure de Paris) au 26 mai 2021
à midi (heure de Paris).

Comment ? :
Vous devez avoir renseigné une adresse électronique et un numéro de téléphone valides (en indiquant l’indicatif du pays) avant le 23 avril, afin que l’administration puisse vous envoyer votre identifiant (par mail) et votre mot de passe
(par sms) qui vous seront envoyés entre le 10 et le 21 mai.
Il est donc nécessaire de renseigner une adresse électronique et un numéro de téléphone propres à chaque électeur.
Plus de précisions :
Un tutoriel sera mis en ligne par l’administration à compter du 23 avril.

II- LE VOTE PAR PROCURATION

Conditions :
– Etre inscrit sur la même liste électorale consulaire, mais pas forcément le même bureau de vote
– Le jour du vote, un électeur ne peut pas détenir plus de 3 procurations, et une seule d’entre elles peut être établie en France

Où établir la procuration (autorités compétentes) ? :
– Si vous êtes à l’étranger : auprès d’un Ambassadeur pourvu d’une circonscription consulaire, d’un Chef de poste consulaire ou d’un Consul honoraire de nationalité française habilité.
– Si vous êtes en France : dans un Tribunal d’instance, un Commissariat de police ou une gendarmerie.

Quand établir la procuration ? :
Le plus tôt possible, pour tenir compte des délais d’acheminement et de traitement de la procuration.
Une procuration peut être établie à tout moment et jusqu’à la veille du jour du scrutin, mais, en pratique, l’électeur risque de ne pas pouvoir voter si le centre de vote ouvert à l’étranger n’a pas reçu la procuration à temps.

Comment ? :
Pour donner procuration, l’électeur doit se présenter en personne auprès des autorités compétentes et utiliser un formulaire. Il peut choisir :
– soit d’utiliser le formulaire disponible sur internet : il faut le remplir et l’imprimer, puis le remettre en personne à l’autorité compétente : Formulaire Cerfa n°14952*02
– soit de remplir à la main le formulaire papier disponible auprès de l’autorité compétente.
Dans les deux cas, le mandant devra renseigner le nom, prénom, adresse et date de naissance du mandataire.
Lorsque la procuration est établie en France, l’autorité l’envoie en recommandé sous enveloppe à l’adresse suivante :
Ministère des affaires étrangères, valise diplomatique
Ambassade / Consulat de France à (nom de la ville dans laquelle se situe l’ambassade ou le poste consulaire)
13, rue Louveau
92438 CHATILLON Cedex

Les éléments relatifs au mandant et au mandataire peuvent également être transmis par télécopie ou courrier électronique à l’adresse suivante :
procurations-elections.fae@diplomatie.gouv.fr

Plus de précisions :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1604

III- LE VOTE A L’URNE

Quand ? :
Samedi 29 mai 2021 (Continent américain et Caraïbes) / Dimanche 30 mai 2021 (reste du monde)

Comment ? :
Le vote à l’urne implique un déplacement en personne de l’électeur dans le bureau de vote duquel il dépend.
Pour voter à l’urne, vous devez présenter un justificatif d’identité (Justificatifs d’identités autorisés :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1361

%d blogueurs aiment cette page :