Archives de avril 23rd, 2021

Prix à la consommation: hausse de 0,1% au premier trimestre 2021

par  Mariem Tabih – lematin.ma – 22/04/2021

Prix à la consommation: hausse de 0,1% au premier trimestre 2021

Les prix à la consommation ont augmenté de 0,1% au premier trimestre 2021 sur un an. Selon le Haut Commissariat au Plan, cette hausse résulte de l’évolution contrastée des produits non alimentaires (+0,9%) et des produits alimentaires (-1,2%). 

C’est à Settat que les prix ont le plus flambé (+1,1%), devant Meknès (+0,6%), Casablanca et Agadir (+0,5%). 

Au terme de ce 1er trimestre, Safi s’avère être la ville la plus chère avec un indice de 104,8 contre une moyenne de 102,4.

Grand artisan de la médina d’Agadir, Coco Polizzi a tiré sa révérence

telquel.ma – 22/04/2021

Beato Salvatore Polizzi, dit “Coco”, n’est plus. Cet amoureux du Maroc s’est éteint le 21 avril à 80 ans, laissant derrière lui l’œuvre d’une vie : la médina d’Agadir.

Passé par les Beaux-Arts, Coco Polizzi était également peintre et sculpteur. Crédit: Facebook

Quel Gadiri ne connaissait pas Coco ? Né à Rabat en 1941, Beato Salvatore Polizzi s’installe à Agadir dans les années 1970. Rapidement, celui qui a grandi dans une famille de constructeurs a un rêve fou : offrir à la capitale du Souss une médina.

“Personne n’y croyait”

Le défi est lancé en 1992. “Personne n’y croyait, racontait l’artiste dans une interview à Agadir Media en 2018. On me disait ‘une médina existe ou elle n’existe pas, mais on ne peut pas la faire’”. Qu’à cela ne tienne, l’artiste loue un terrain de près de 5 hectares aux Eaux et forêts du côté de la commune de Bensergao, et lance les travaux de sa médina sur ses fonds propres.

Son ambition : réunir différents savoir-faire traditionnels de tout le royaume, tant pour la construction du bâtiment que dans le choix des artisans qui, plus tard, y installeront leurs boutiques.

Le village prend vie et abrite de nombreux ateliers, avec la possibilité pour les visiteurs de voir les artisans travailler différents matériaux. Une sorte de musée à ciel ouvert qui verra naître de nouvelles techniques, notamment des mosaïques de pierre d’inspiration romaine.

La “médina Coco Polizzi” fait la part belle aux matériaux et savoir-faire traditionnels. Crédit: Forum Izorane N’Agadir

Dans la même interview donnée au média local, Coco Polizzi revient sur cette aventure de plus de deux décennies : “Je suis fier de ce que j’ai pu réaliser. Il n’y a rien de plus simple que de faire ça, seulement on ne sait plus le faire.” Ça, ce sont les briques en terre blanche et autres matériaux naturels qui structurent “la médina Coco Polizzi”, comme l’appellent les Gadiris.

La SDRT prend le relais

En 2017, après plusieurs épisodes d’interruption de l’activité, la médina est placée en liquidation judiciaire. Elle est rachetée deux ans plus tard par la Société de développement régional du Tourisme de Souss-Massa (SDRT), pour en assurer la promotion et le développement.

Cette dernière a rendu hommage à l’artiste italien sur sa page Facebook :

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 176849853_127525356066843_3782067720073589720_n.jpg
Photo M. Terrier

C’est avec grand regret que nous avons appris le décès de M. Coco Polizzi, artiste et grand passionné de la Ville d’Agadir.
En cette douloureuse occasion, l’équipe de la SDR Tourisme Souss Massa présente ses sincères condoléances et l’expression de sa profonde sympathie à la famille et aux proches de défunt ainsi qu’à tous les Gadiris dans la perte d’un des leurs.
Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons.

HANDICAP : À AGADIR, LES ÉLUS ISLAMISTES N’AIMENT PAS LES SOURDS-MUETS

Par Fayza Senhaji – le360.ma – 22/04/2021

sourds-muets

Les élus islamistes de la ville d’Agadir ont adopté une décision qui devrait mettre à la rue plus de 380 personnes sourdes-muettes.

C’est une décision qui met en émoi une grande partie de la population d’Agadir. Plus de 380 personnes sourdes-muettes devraient se retrouver dans la rue après que le Conseil de la ville, dirigé par les islamistes, a adopté une décision touchant à l’association qui en prend soin.

L’information est rapportée par Al Ahdath Al Maghribia dans son édition du vendredi 23 avril. Le journal explique que le Conseil communal a adopté une décision visant à récupérer un bien immeuble dont la ville est propriétaire, mais qui était jusque-là utilisé par l’Association de Sauvegarde et de Protection des Sourds d’Agadir. Citant un document officiel consulté, le quotidien ajoute que le Conseil de la ville justifie sa décision par un projet confié à une société de développement local pour la construction dans ces locaux d’un conservatoire de musique.

Dans le même document, souligne la même source, le Conseil promet de trouver un autre local pour abriter l’association et les personnes dont elles s’occupent. Sauf que ce dernier ne manque pas de prendre les précautions d’usage en mentionnant, noir sur blanc, que le Conseil ne saurait être tenu pour responsable s’il ne parvient pas à trouver un local adéquat à l’association.
En d’autres termes, pour calmer les critiques, le Conseil de la ville promet un nouveau local, mais sans pour autant s’y engager formellement.

Pour sa part, l’association, très connue dans la ville pour son action au profit des personnes souffrant de handicap, considère la décision de la ville comme inattendue et surprenante. Elle insiste, selon Al Ahdath Al Maghribia, sur le fait que le premier perdant dans cette histoire, sont ces enfants sourds-muets et dont l’âge dépasse parfois à peine 3 ans. Sans ce local, ces enfants perdront inéluctablement leur droit à l’enseignement. Ceci sans parler bien sûr du sort des encadrants qui travaillent aux côtés de ces jeunes.

Dans ce qui ressemble à une tentative de dernière chance, l’association a adressé plusieurs missives à différentes parties afin d’intervenir et de dissuader le Conseil de la ville de lui retirer son local.

Message de Paola Polizzi pour l’inhumation de Beato Salvator Polizzi

Chers famille et amis,
Maman,ses enfants et petits enfants, vous remercient pour tous vos témoignages d’affection et de sympathie,qui nous accompagnent et soutiennent dans cette douloureuse épreuve.
Selon ses souhaits papa retournera auprès de son père et ses grands-parents à Rabat, sa ville natale. La cérémonie aura lieu le mardi 27avril 2021 à 11h,au cimetière de Rabat.
Si l’avenir le permet,et dans l’attente de réunir les membres de la famille,une cérémonie sera organisée à Agadir en sa mémoire.
Bien à vous,
Paola

%d blogueurs aiment cette page :