Archives de avril 30th, 2021

Et pourquoi ne pas aller manger à Crocoparc ?

Le choix est moins étendu pendant cette période de Ramadan où de nombreux restaurants sont fermés.
Heureusement il y en a encore quelques-uns qui sont ouverts dans Agadir, mais on ne pense pas toujours aller à Crocoparc.

CROCOPARC - Agadir - Plus de 300 crocodiles dans un magnifique jardin  botanique
Le Jardin des Cactus, Crocoparc Agadir, Maroc : Plantes : Crocoparc : Agadir  : Côte atlantique : Maroc : Routard.com

Nous l’avons fait dimanche dernier et c’était un plaisir : d’abord, la visite du parc que nous connaissons bien maintenant, avec cette végétation magnifique qui commence à fleurir de toutes parts, avec tous les animaux qu’on peut y trouver : crocodiles, iguanes, tortues géantes, serpents, ouistitis.

Jardin Botanique luxuriant et parc animalier avec plus de 325 crocodiles
Photos Crocoparc Agadir, Crocodiles, Iguanes, Serpents Géants...
Fichier:Crocoparc-Agadir-crocodiles-min.JPG — Wikipédia
CrocoParc Agadir - Accueil | Facebook
Crocoparc d'Agadir : Naissance de 27 bébés anacondas qui rejoindront  d'autres parcs à travers le mon - 2M
Naissance de deux bébés Ouistiti à Crocoparc Agadir - 2M

Et au restaurant, d’excellents et copieux plats n’attendent que les clients ! Nous nous sommes régalés et nous y reviendrons bientôt !

Restaurant La Table du Croco - Crocoparc Agadir

La crise sanitaire a aggravé la pauvreté et la vulnérabilité au Maroc

bladi.net – 30/04/2021

La crise sanitaire a aggravé la pauvreté et la vulnérabilité au Maroc

À l’instar de tous les pays, le Maroc a subi les effets de la crise du coronavirus, avec de graves conséquences sur la vie des hommes et des entreprises, aggravant sur tout le territoire national, la pauvreté et la vulnérabilité. La Direction des Études et des Prévisions Financières (DEPF) relevant du ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, vient de rendre public son rapport d’activité au titre de l’année 2020 sur les conséquences de la crise sanitaire au royaume.

Selon ce document, « les mesures de confinement prises partout dans le monde pour contrecarrer la propagation de cette pandémie ont entraîné un arrêt brutal de l’activité économique partout dans le monde, entraînant dans son sillage des perturbations profondes des chaînes d’approvisionnement et une baisse drastique du commerce mondial », rapporte la Map qui fait aussi mention du déficit pluviométrique qui a fortement impacté l’agriculture du pays.

Ainsi, « la crise sanitaire aurait généré une augmentation conséquente du nombre de pauvres et de personnes vulnérables en 2020, par rapport à l’année 2019, si des mesures de soutien n’avaient pas été déployées par l’État », indique le rapport, soulignant que les mesures prises par les autorités ont sauvé plus de 860 000 personnes de la pauvreté et évité à près de 1,2 million autres, de descendre en dessous du seuil de vulnérabilité.

« Particulièrement, les transferts monétaires versés aux ménages par le Fonds Spécial Covid-19 auraient permis de sauvegarder entre 554 000 et 835 000 personnes au-dessus du seuil national de pauvreté et entre 700 000 et 1,1 million de personnes au-dessus du seuil de vulnérabilité », détaille le document qui recommande par ailleurs la mise en œuvre rapide d’un système de protection sociale fort et intégré pour tous les Marocains, avec des outils et mécanismes de ciblage opérants pour une action publique efficace. C’est dire que les politiques publiques doivent prendre en compte les exigences de l’inclusivité sociale.

Ce rapport, souligne la même source, présente le bilan de tous les travaux d’études et d’analyses réalisés par la DEPF au cours de l’année 2020.

Clap de fin pour Club Med Agadir

bladi.net – 29/04/2021

Clap de fin pour Club Med Agadir

Initialement annoncé pour le premier trimestre 2022, le très réputé complexe hôtelier d’Agadir, le Club Med, qui opère à Agadir depuis 1965 et très célèbre jusqu’au début des années 2000, vient d’annoncer son dépôt de bilan plus tôt que prévu. La pandémie du Covid-19 et ses implications sur la chaîne touristique constituent la cause majeure de cette fermeture subite de ce mythique hôtel d’une capacité de 374 chambres, soit 782 lits.

Cette fermeture constitue, sans aucun doute, un coup dur pour le tourisme à Agadir, où le parc hôtelier vit une véritable descente aux enfers à cause de la crise du Covid-19. L’hôtel d’Agadir est considéré comme le premier établissement en dur permanent du Club Med sur le continent africain, après la reconstruction de la ville suite au séisme de 1960. Auparavant, le groupe comptait déjà une première implantation à Al Hoceima en 1963.

Selon le Top Management de ce label français de l’hôtellerie, la décision de fermeture a été prise en accord avec les partenaires marocains, Madaëf, branche touristique du groupe CDG. Il explique que ce sont les conséquences de la crise sanitaire notamment la fermeture des frontières des pays de l’Europe, principaux marchés émetteurs. En plus de la crise sanitaire, les managers font remarquer que le Club Med d’Agadir entièrement relooké en 1999 et resté célèbre jusqu’au début des années 2000, ne répond plus au goût de la clientèle.

En revanche, Club Med entend rester au Maroc et projette pour 2024, l’ouverture d’un nouvel établissement premium à Essaouira en partenariat avec le fonds d’investissement panafricain Grit Real Estate Income Group. Le futur complexe d’Essaouira sera doté de 350 chambres pour un investissement de 90 millions d’euros. Club Med poursuit par ailleurs, ses prospections à Taghzaout, près de Chbika et dans la nouvelle station touristique d’Aghroud aux environs d’Agadir.

%d blogueurs aiment cette page :