Archives de mai 24th, 2021

Coronavirus: nouveaux cas et vaccination au Maroc, la situation ce dimanche

lesiteinfo.com – 23/05/2021

Un total de 211 nouveaux cas d’infection au coronavirus et de 178 guérisons a été enregistré au Maroc au cours des dernières 24 heures, a indiqué dimanche le ministère de la Santé.

Ce nouveau bilan porte à 517.023 le nombre total des contaminations depuis le premier cas signalé en mars 2020, tandis que le nombre des personnes rétablies est passé à 505.228, soit un taux de guérison de 97,7%, précise le ministère dans son bulletin quotidien sur la situation de la Covid-19.

A ce jour, le nombre total des décès est de 9.122, après l’enregistrement de 3 nouveaux cas dans la région de Casablanca-Settat, soit un taux de létalité de 1,8%.

Les nouvelles contaminations ont été recensées dans les régions de Casablanca-Settat (120), Marrakech-Safi (24), Rabat-Salé-Kenitra (19), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (15), Souss-Massa (15), Dakhla-Oued Eddahab (6), Darâa-Tafilalet (6), Laâyoune-Sakia El Hamra (4) et l’Oriental (2).

Les cas actifs sont au nombre de 2.673, tandis que les cas sévères ou critiques ont atteint 160, dont 5 placés sous intubation et 79 sous ventilation non invasive.

Jusqu’à samedi dernier, le nombre de personnes ayant reçu la première dose du vaccin a atteint 7.635.674, alors que les personnes qui ont été complètement vaccinées (1ère et 2ème doses) sont au nombre de 4.831.397.

Le Maroc reçoit deux millions de doses du vaccin Sinopharm

Leseco.ma – 23/05/2021

Une nouvelle livraison de vaccins anti-covid est arrivée, ce dimanche, au Maroc. Selon plusieurs sources concordantes, le Royaume a reçu deux millions de doses du vaccin Sinopharm.

Pour rappel, le ministère de la Santé a annoncé que, dans le cadre de la campagne nationale de vaccination contre le nouveau coronavirus, l’opération de vaccination a été élargie pour englober les citoyens âgés entre 45 et 50 ans.

Le ministère a appelé l’ensemble des citoyennes et citoyens des catégories ciblées, à poursuivre l’adhésion à ce chantier national d’envergure, afin de réaliser l’immunité collective et ce en envoyant un SMS au numéro gratuit 1717 ou en consultant le portail http://www.liqahcorona.ma pour obtenir leur rendez-vous et leur lieu de vaccination.

Rappelons que jusqu’à samedi dernier, le nombre de personnes ayant reçu la première dose du vaccin a atteint 7.635.674, alors que les personnes qui ont été complètement vaccinées (1ère et 2ème doses) sont au nombre de 4.831.397.

Agriculture : Jardins de Touzaikou, le bio au service de l’économie solidaire

Par Khalil Rachdi – le360.ma – 23/05/2021

Agriculture: Jardins de Touzaikou, le bio au service de l'économie  solidaire | www.le360.ma

 Situés à Ait Amira, à quelques dizaines de kilomètres d’Agadir, les Jardins de Touzaikou est un “bel exemple de tourisme agricole”.

A Ait Amira, une province du Souss Massa située à quelques dizaines de kilomètres d’Agadir, le bio et l’économie solidaire font bon ménage. Comme le rapporte l’hebdomadaire La Vie Éco dans son édition du 21 mai, une coopérative féminine nommée les Jardins de Touzaikou s’est lancée dans l’agroécologie, contribuant ainsi à la préservation de la ressource en eau à travers une production à forte valeur ajoutée.

Selon l’un des responsables de la coopérative féminine des Jardins de Tazaikou, “c’est près de 90% de sa production qu’elle exporte à l’étranger grâce à un de ses partenaires” rapporte l’hebdomadaire. Née en 2018, la coopérative s’étend sur près de trois hectares, et a été créée suite à un appel à projet de l’Agence de développement social, avec l’aide d’une association de la localité de Touzaikou. “Le partenariat de ses deux entités a permis de réunir une enveloppe de 450.000 dirhams, à laquelle les membres de la coopérative ont contribué relativement”, a rapporté un de ses représentants à La Vie Éco.

En circuit court et sans emballages excessifs, les légumes et les fruits des Jardins de Touzaikou ont séduit le consommateur à la recherche de produits bio. D’après l’hebdomadaire, la récolte des produits se fait juste avant leur mise en vente pour préserver leur fraîcheur. Résultat: les acteurs de cette ferme – qui constitue, selon La Vie Éco, un bel exemple de tourisme agricole -, ont très vite commercialisé des paniers composés de leur production et livrés à domicile.

Les produits des Jardins de Touzaikou ont également franchi les frontières et percé à l’international. Car depuis 2020, la coopérative exporte près de 90% de sa production, une prouesse devenue possible grâce à l’un de leurs partenaires selon La Vie Éco. Dans le top 3 des produits exportés, on retrouve les petits pois, les haricots et les courgettes.

Quid alors du marché local? Selon La Vie Éco, il s’agit d’un débouché que l’entité envisage de développer à travers une offre dans des magasins de proximité. Mais en attendant, force est de constater que l’activité de la coopérative a véritablement généré une dynamique et contribué à sa notoriété. “Il n’est pas rare de voir des consommateurs se déplacer sur les lieux pour acheter leurs produits et visiter la ferme”, rapporte La Vie Éco. Preuve, s’il en fallait une, de l’attractivité des Jardins de Touzaikou.

De Péronne à Agadir, père et fille se lancent dans l’aventure du raid 205 Trophée : « j’en rêve depuis que je suis petit »

france3-regions.francetvinfo.fr – 23/05/2021

Originaire de Péronne dans la Somme, le duo père-fille Christophe et Charlotte Ancelot souhaiterait participer au 205 Trophée, un raid humanitaire au Maroc. Ils espèrent réunir les fonds nécessaires pour se joindre à cette aventure. Un rêve pour le papa, passionné de voitures Peugeot depuis petit.

Christophe et sa fille Charlotte Ancelot devant la voiture qu'ils préparent pour le 205 Trophée 2022
Christophe et sa fille Charlotte Ancelot devant la voiture qu’ils préparent pour le 205 Trophée 2022 • © Charlotte Ancelot

L’idée trotte depuis plusieurs années… Dès que Charlotte a posé, pour la première fois, les mains sur un volant. « On voulait se lancer quand elle était en conduite accompagnée, mais pour rejoindre le Maroc, il fallait passer par l’Espagne, et ce n’était pas possible pour elle de conduire là-bas« , explique son père, Christophe Ancelot.

Alors le duo père-fille a attendu qu’une opportunité se présente. L’an dernier, une 205 est à vendre pour pièces. Christophe l’achète et se dit que ce serait peut-être le bon moment. « On s’est dit : c’est bon allez, on se lance.« 

« À la maison, il y a toujours eu des 205« 

Le 205 Trophée, c’est un peu comme le 4L Trophy : un raid automobile à visée humanitaire au Maroc. Mais à la place des 4L, évidemment ce sont des 205 qui prennent le départ. En prime, ici, tout le monde peut y participer, et pas seulement des étudiants, à condition d’être âgé de plus de 16 ans. https://www.youtube.com/embed/_eoAN4rJ8zk

L’opportunité rêvée pour Christophe. Cet habitant de Péronne dans la Somme, électricien de métier, est tombé dans la « potion magique Peugeot » quand il était petit. « Mon père travaillait dans un garage Peugeot, raconte-t-il. J’avais 12 ans quand la 205 est sortie et il m’a amené la voir avant qu’elle ne soit dévoilée au public. C’est la voiture de mon enfance. J’en ai toujours conduit. À la maison, il y a toujours eu des 205.« 

Le duo père-fille s’inscrit donc à l’édition 2022, même si une 14e édition est prévue en octobre 2021. Au moins concernant la crise sanitaire, « pour nous, il n’y aura pas de souci. » Et puis pour Charlotte, étudiante en médecine, c’est plus pratique. « Je suis en 2e année, je vais passer en 3e. C’est ma dernière année avant l’externat, donc plus c’est gérable« , confie-t-elle. 

Habituellement, 205 équipages prennent le départ du rallye. Mais cette année, c’est un peu particulier. « Le raid a été annulé en 2020 à cause du Covid, alors la moitié des équipes qui devaient partir part au mois d’octobre et l’autre avec nous au mois de mai 2022″, explique Christophe. 

Un périple de près de 10000 kilomètres

Si tout va bien, Christophe et Charlotte partiront de Péronne le 30 avril 2022 pour rejoindre Bidart, au Pays-Basque. Ils traverseront ensuite toute l’Espagne. « Le 1er mai, on doit être là à 22h sur le port pour prendre le bateau, on a ensuite 7 heures de traversée pour arriver à Nador au Maroc« , détaille Christophe. Une fois sur place, le raid peut alors commencer. Pour le moment, le parcours est gardé secret jusqu’à Agadir. « Ce n’est pas une course, précise-t-il. L’objectif c’est que tout le monde parte et revienne. En général, il y a toujours beaucoup d’entraide entre les équipages. On est un peu tous dans la même galère.

L’objectif est aussi humanitaire, les équipages devront se rendre dans plusieurs écoles afin de distribuer des fournitures scolaires : 40 kilos à prendre en compte dans le chargement de la voiture. Une donnée non-négligeable, au vu du matériel à prévoir. Christophe et Charlotte ont un cahier des charges à respecter. Il va falloir rouler dans le sable et la voiture doit tenir le choc pour effectuer les 10000 kilomètres prévus au total. 

La voiture doit être bien préparée

Dès aujourd’hui, l’important est de bien préparer le véhicule. « Il faut compter un an de préparation« , affirme Charlotte. La voiture doit être, avant tout, bien révisée. « Il y aura un pré-contrôle en octobre qui sera fait dans des garages partenaires. Comme ça, ça nous laisse un peu de temps pour corriger au besoin. Ensuite, il y aura un dernier contrôle en avril juste avant le départ.« 

La 205 au look "US Army", rachetée il y a un an en vu du raid.
La 205 au look « US Army », rachetée il y a un an en vu du raid. • © Charlotte Ancelot

En plus des pièces de rechange, l’équipe doit prévoir notamment deux roues de secours, deux jerricanes sur le toit, un extincteur, une tente et des duvets pour pouvoir camper. « Tous les soirs, c’est bivouac avec les autres équipes, indique Christophe. L’organisation s’occupe du repas. Pour le reste, on se débrouille. On aura notamment deux nuits en totale autonomie.« 

Pas de quoi pour autant inquiéter le père et la fille. « C’est l’aventure !« , lance Charlotte. Christophe, lui, se rassure : « On a des GPS, une balise Argos dans la voiture, une assistance mécanique si besoin, une aide médicale… On n’est pas lâchés tous seuls. On sera toujours en relation radio avec les autres équipages ou l’organisation.« 

5000 euros à trouver

Reste désormais à recueillir les fonds nécessaires pour pouvoir partir : 5000 euros au total. « Il faut compter l’inscription qui est quand même de 3000 euros, les frais de route à notre charge, du liquide pour nous là-bas, la préparation de la voiture, le matériel…« , détaille Christophe. 

Le père et la fille ont mis en ligne une cagnotte et vont désormais rechercher des sponsors. « On les collera sur la voiture et on mettra les noms de ceux qui nous ont aidés via la cagnotte, indiquent-ils. Et si jamais on n’arrive pas jusqu’au bout, on s’engage à rembourser tout le monde.« 

Le duo espère tout de même mener à bien ce projet qui lui tient à cœur. « C’est une expérience que l’on ne vivra qu’une seule fois, ce sera forcément enrichissant, confie Charlotte. Et puis on aimerait partager cette aventure avec les personnes qui nous ont soutenus. On compte donc filmer et raconter comment cela se passe sur notre page Facebook.« 

« On va en prendre plein les yeux, c’est sûr ! ajoute Christophe. J’en rêve depuis que je suis petit. Cela va me rappeler quand je regardais le Paris-Dakar avec mon père. Il serait là, il serait vraiment fier de nous.« 

Bientôt la reprise des vols de Genève vers le Maroc ?

bladi.net – 23/05/2021

Sous réserve de l’évolution de la crise sanitaire, des vols au départ de l’aéroport de Genève vers le Maroc reprendront dès le 10 juin. À la manœuvre, trois compagnies aériennes : Royal Air Maroc, Air Arabia et EasyJet.

Bientôt la reprise des vols de Genève vers le Maroc

L’aéroport de Genève desservira Casablanca, Marrakech et Agadir, dès le 10 juin, rapporte Air journal. Royal Air Maroc (RAM) rouvrira la liaison Casablanca-Genève, à raison de six vols (tous les jours sauf le mardi). Les vols seront proposés en Boeing 737 (certaines fois en Dreamliner 787). La low cost EasyJet assurera la liaison Genève-Marrakech à raison de quatre fois par semaine (mardi, jeudi, vendredi, samedi pour cet été), et les vols vers Agadir deux fois par semaine (mercredi et samedi). Quant à Air Arabia, elle proposera la ligne Casablanca-Genève, deux fois par semaine (jeudi et dimanche).

À ce jour, le Maroc a interdit les vols avec 54 pays dont la France et l’Espagne jusqu’au 10 juin, afin de freiner la propagation du coronavirus et de ses variants dans le royaume. Seuls les vols ou traversées maritimes spéciaux sont autorisés pour rapatrier les étrangers coincés dans le royaume.

La police a sorti les armes à Agadir

aymane – leseco.ma – 23/05/2021

Un inspecteur de police exerçant dans le district de sûreté du port d’Agadir a été contraint, dimanche matin, de faire usage de son arme de service à titre préventif, pour interpeller trois individus âgés de 24 à 26 ans, pris en flagrant délit de vols aggravés et ayant sérieusement menacé la sécurité des éléments de la police à l’arme blanche.

Des éléments de la police étaient intervenus pour arrêter les suspects après avoir reçu un avis selon lequel trois individus avaient commis des vols sous la menace d’arme blanche à proximité du port maritime de la ville d’Agadir, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

Les mis en cause ont opposé une violente résistance et tenté d’agresser les éléments de la police, ce qui a contraint un inspecteur à faire usage de son arme de service et à tirer une balle de sommation qui a permis de neutraliser le danger que faisaient peser les suspects, a ajouté la même source, précisant que l’un d’entre eux a été interpellé sur place, avant que les autres ne soient arrêtés plus tard dans le quartier « Anza » en possession d’armes blanches.

Les suspects ont été placés en garde à vue pour les besoins de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent afin d’élucider les tenants et aboutissants de cette affaire, selon le communiqué.

%d blogueurs aiment cette page :