Archives de mai 26th, 2021

Déjeuner ce midi au Mezzo Mezzo

Depuis le 21 mai, le Mezzo Mezzo a changé de direction.
Nous nous y sommes rendus et nous avons été accueilli par Thierry Bonnard et par Etienne Malbranche.

Mezzo Mezzo rouvre donc ses portes avec un nouveau concept et une nouvelle ambiance…

Le « Why not by Mezzo Mezzo » Vous propose chaque jour une formule le midi :
Entrée + plat + dessert = 95dhs
Entrée + plat ou plat + dessert = 75 dhs
ou juste le plat 65 dhs..

On peut y profiter d’une agréable terrasse au cœur de l’Avenue Hassan 2…
Résa : 06 69 57 33 56 ou 06 81 99 98 90

Exemple : le menu proposé aujourd’hui :

Peut être une image de texte qui dit ’WHY Meub ३ NOT By Meub Menu du jour 95 dhs Entrées Terrine maison Carpaccio de melon Avocat au thon Plats Filet de rouget à la provençale Tartare de boeuf Tête de veau sauce gribiche Desserts Crème caramel Tarte normande et sa boule de glace Salade de fruit’
La terrine maison délicieuse et généreuse !

Un excellent tiramisu !

En plus du menu du jour, vous trouverez la carte pour plus de choix :

Et Chaque jour de 15h00 à 19h00, un pack… pour un bon moment entre amis….

A recommander pour ses formules et ses prix !

Ouverture des frontières : bientôt un pass sanitaire au Maroc

Par Ayoub Khattabi – le360.ma – 25/05/2021

Ouverture des frontières: un pass sanitaire au Maroc | LPJM

Les réunions s’enchaînent au ministère de l’Intérieur pour mettre au point le projet de certificat numérique de circulation, appelé à faciliter les déplacements et à accompagner une éventuelle ouverture des frontières.

Le projet de certificat numérique de circulation a fait l’objet d’une réunion, vendredi dernier, au ministère de l’Intérieur, en présence des représentants des ministères de la Santé, des Affaires étrangères et du Transport aérien, a appris Le360 de sources concordantes.

Lors de cette rencontre, les participants ont examiné l’invitation formulée par la commission européenne pour la création d’un comité mixte en charge de l’interopérabilité et de la reconnaissance mutuelle des certificats numérique de circulation européens et marocains.

Appelé aussi « pass sanitaire », le certificat Covid européen doit entrer en vigueur dès le 1er juillet prochain pour faciliter les voyages au sein de l’Union européenne, malgré la pandémie. Il s’appliquera, pour une durée d’un an, dans 30 pays: les 27 Etats membres de l’Union, plus l’Islande, la Norvège et le Liechtenstein. Pour l’obtenir, trois solutions existent: avoir été vacciné, présenter un test négatif (PCR ou antigénique) ou montrer que l’on a récemment été guéri du virus.

S’agissant du cas du Maroc, la réunion de vendredi dernier a permis également d’étudier l’opportunité de délivrer le certificat de circulation concernant les tests PCR par les laboratoires agréés par le ministère de la Santé.

Le pass sanitaire marocain sera disponible en deux formats (PDF imprimable et smartphone), et ce via le portail http://www.liqahcorona.ma ou bien à travers les guichets des annexes administratives relevant du ministère de l’Intérieur.

«Le recours au pass sanitaire ne peut avoir lieu qu’une fois que les jeunes auront été vaccinés, ce sont de grands consommateurs de voyage en période estivale notamment», tient à préciser ce membre du comité scientifique de vaccination. En attendant, l’état d’urgence reste maintenu jusqu’à au moins le 10 juin prochain, alors que les voyageurs en provenance de pays avec lesquels le Maroc a fermé ses frontières devront toujours respecter un isolement strict de dix jours.

Message du Consulat Général de France à Agadir pour le vote à l’urne des conseillers des français de l’étranger le dimanche 30 mai 2021

Madame, Monsieur,

Vous avez reçu un message du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères concernant les diverses modalités de vote pour les élections des Conseillers des Français de l’Etranger. En complément, le Consulat général  de France à Agadir souhaite vous apporter les précisions complémentaires ci-après concernant le vote à l’urne qui se déroulera dans ses locaux le dimanche 30 mai 2021 de 8H à 18 h.

Bureau de vote 01 : Electeurs dont le nom patronymique (nom de jeune fille pour les dames) commence par la lettre A jusqu’à GAR

Accès par l’entrée principale du Consulat général.

——————————-

Bureau de vote 02 : Electeurs dont le nom patronymique (nom de jeune fille pour les dames) commence par GARD jusqu’à POT (y compris les noms avec [espace] commençant par LE B.. jusqu’à LE Z..)

Accès par l’entrée visas, à côté de la 5ème ’annexe administrative, boulevard du 18 novembre.

——————————-

Bureau de vote 03 : Electeurs dont le nom patronymique (nom de jeune fille pour les dames) commence par POTT jusqu’à Z.

Accès par l’entrée visas, à côté de la 5ème ’annexe administrative, boulevard du 18 novembre.

——————————-

Vous trouverez ci-dessous le plan d’accès, à toutes fins utiles.

Si vous n’avez pas reçu le message du Ministère de l’Europe et  des Affaires étrangères, vous pourrez tout de même voter dans la mesure où vous êtes inscrit(e) sur la liste électorale consulaire d’Agadir.

Par ailleurs, en plus du contrôle habituel des identités et des sacs  effectué à l’entrée du Consulat (aucun bagage ou sac volumineux ne pourra être introduit au Consulat),
des mesures sanitaires spécifiques liées à l’épidémie de la COVID 19 seront mises en place pour assurer la protection des électeurs et des membres des bureaux de vote :

–          Un point d’eau pour se laver les mains avec du savon à proximité ou, à défaut, du gel hydro-alcoolique seront à disposition ;

–          Les bureaux de vote et les isoloirs seront régulièrement désinfectés ;

–          A chaque étape du parcours au sein du bureau, une distance de sécurité de 2 mètres entre chaque personne devra être respectée ;

–          Les « gestes barrières » seront affichés et devront être respectés ;

–          Le port du masque est obligatoire. Le masque pourra être retiré sur demande d’un membre du bureau de vote pour la stricte nécessité du contrôle de l’identité de  l’électeur. Cette obligation ne s’applique pas aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation ;

–          Il est recommandé d’apporter son propre stylo d’encre bleue ou noire indélébile.

ATTENTION :

Si vous résidez dans la Région du Souss-Massa : vous n’aurez pas besoin d’une autorisation de déplacement pour venir voter. En cas de contrôle policier, vous pourrez présenter la convocation qui vous a été adressée par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Si vous résidez dans la région de Guelmim-Smara :  il vous faudra solliciter la délivrance d’une autorisation de déplacement jusqu’à Agadir auprès du Pacha de votre lieu de résidence.

Avec nos meilleures salutations

Le Consulat Général de France à Agadir

Consulat général de France à Agadir

Bd Mohamed Cheikh Saadi – Agadir

Tel : (+212) 05 28 29 91 50

http://www.consulfrance-ma.org/-Agadir-

Abonnez- vous à la Page Facebook du Consulat

Zone Logistique d’Ait-Melloul: 350 MDH pour la première tranche

leconomiste.com – 26/05/2021

Les travaux d’aménagement de la première tranche la Zone Logistique au sud d’Ait-Melloul, ont été lancés mardi au niveau de la commune territoriale de Lqliaa, (préfecture d’Inezgane-Aït Melloul ).

ZL d’Ait-Melloul: 350 MDH pour la première tranche

Lancé par le ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara et le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, Aziz Akhannouch, ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre la stratégie nationale de développement de la compétitivité logistique. Le développement de cette première tranche a fait l’objet d’une convention spécifique définissant les engagements de ses différents signataires. L’investissement global nécessaire pour le développement du projet est estimé à 350 Millions de Dirhams et sa réalisation s’étalera sur 18 mois. Ce projet permettra d’atteindre un ensemble d’objectifs et d’impacts dont notamment le gain en compétitivité des entreprises et le renforcement de la vocation de Souss-Massa comme plateforme d’échanges notamment vers le marché national, et au-delà vers les marchés africains.

La première tranche de la Zone logistique au sud d’Aït Melloul, s’étend sur une superficie de 45 ha et prévoit le développement de plusieurs composantes dont des espaces logistiques (parc logistique locatif nouvelle génération, parc locatif PME/PMI et stockage intermédiaire, grandes parcelles pour activités logistiques spécifiques, etc.) et des espaces pour les services (Centre routier, Pôle d’accueil et de services aux personnes et aux entreprises, Centre de formation, etc.)

A cette occasion, des présentations de la stratégie de développement de la compétitivité logistique du Maroc, du schéma régional des zones logistiques de la Région Souss-Massa et de la première tranche de la zone logistique au sud d’Ait-Melloul, ont été faites par le Directeur Général de l’Agence Marocaine du Développement de la Logistique. Le schéma logistique régional de développement des zones logistiques prévoit, pour la Région Souss-Massa, le développement de deux zones logistiques d’une superficie totale de 242 Ha au sud d’Ait-Melloul et à Tagadirt.

Par ailleurs, Amara s’est enquis de l’état d’avancement des travaux de renforcement d’une section de la RN1 du PK890 sur une longueur de 22 km et de construction de la voie de contournement Nord Est d’Agadir (Sections 1 et 2). Le ministre s’est enquis également, de l’état d’avancement des travaux de construction du terminal polyvalent du port d’Agadir. Les objectifs assignés à ce projet consistent en l’augmentation de la capacité du port d’Agadir pour réduire les perturbations d’exploitation engendrées par l’accostage des navires croisiéristes et militaires et anticiper les besoins futurs du port en termes d’infrastructures d’accostage pour accompagner le développement industriel de la région Souss-Massa et des régions du Sud.

Les travaux réalisés par les services de l’Agence Nationale des Ports ont porté sur la construction d’un quai en caissons de 366 mètres linéaires et d’un tirant d’eau de 15.5 m/Zh, équipé par les superstructures nécessaires, et d’un terre-plein de 5.3 ha. Aussi, des travaux de dragage et de déroctage sont en cours de réalisation pour la mise aux normes du cercle d’évitage du port de commerce pour un coût global de 56.5 MDH.

Il est à signaler que le port d’Agadir a réalisé, au titre de l’année 2020, un trafic commercial dépassant pour la première fois les 6 millions de tonnes et un trafic des produits de la pêche d’environ 87 milles de tonnes, en hausse par rapport à 2019 respectivement de 18% et de 36%.

Journée nationale de l’enfant: lancement du programme “Wladna”

lematin.ma – 25/05/2021

Journée nationale de l’enfant: lancement du programme “Wladna”

Dans le cadre de la promotion et de la protection des enfants, le ministère de la Solidarité, du Développement social, de l’Égalité et de la Famille a lancé un plan d’action pour protéger cette catégorie de l’exploitation à des fins de mendicité ainsi que le programme “Wladna” qui consiste à lancer des dispositifs territoriaux intégrés pour la protection de l’enfance, selon un bilan du ministère.

En droite ligne des Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI dans le domaine de la promotion et de la protection de l’enfance, et conformément à l’initiative “Rabat : ville sans enfants en situation de rue” lancée par l’Observatoire National des Droits de l’Enfant (ONDE) présidé par Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem, le ministère et la présidence du Ministère public ont lancé, le 04 décembre 2019, un plan d’action pour protéger les enfants de l’exploitation à des fins de mendicité, dans une expérience modèle à Rabat, Salé et Témara.

Dans un communiqué retraçant le bilan des réalisations dans le domaine de l’enfance au cours de la période du 25 mai 2020 au 25 mai 2021, à l’occasion de la Journée nationale de l’enfant, le ministère précise que cette initiative s’est faite en coordination avec plusieurs départements ministériels et établissements publics ainsi qu’avec l’ONDE et la Ligue marocaine pour la protection de l’Enfance.

Parmi les résultats de ce plan d’action figurent la protection de 142 enfants, dont 79 de sexe féminin, et ce jusqu’au 15 décembre 2020, ajoute la même source, notant que les données ont révélé que 66% de ces enfants sont âgés entre 0 et 04 ans, dont 27% ont moins d’un an, et 13 enfants sont de nationalités étrangères.

De plus, tous les cas enregistrés à ce jour concernent des mères mendiant avec leurs enfants (97 mères), à l’exception de la grand-mère (deux cas) et d’une proche de la mère (un seul cas), poursuit le communiqué.

Les résultats ont également révélé que 17% des femmes mendient avec plus d’un enfant et que 46% d’entre elles sont des mères mariées, 38% sont des mères célibataires, 13% sont des mères divorcées et 02% sont des mères veuves, indique le communiqué, ajoutant que les mères mendiant avec leurs enfants qui n’ont pas fait l’objet de poursuites pour exploitation de leurs enfants dans la mendicité ont également bénéficié de services sociaux, notamment le soutien psychologique, la médiation familiale, l’orientation vers des programmes sociaux et une coordination pour la formation et l’emploi.

Sur la base de l’affirmation de tous les partenaires selon laquelle cette expérience modèle dispose de toutes les conditions nécessaires à son succès dans d’autres régions, l’initiative a été étendue pour inclure quatre régions et de nouvelles provinces, à savoir Tanger, Meknès, Marrakech et Agadir, dans l’optique de sa généralisation à l’échelle nationale, et ce dans le cadre de la convergence avec les villes modèles accueillant les dispositifs territoriaux intégrés pour la protection de l’enfance, note le communiqué.

Au niveau de la prise de conscience et de la sensibilisation, le Ministère des Habous et des Affaires islamiques a invité les prédicateurs des mosquées à aborder la question de la protection des enfants contre l’exploitation à des fins de mendicité dans le deuxième sermon du vendredi 12 mars 2021.

Il a également appelé les prédicateurs et les mourchidines à aborder le thème de “la sensibilisation à la protection des enfants contre l’exploitation dans la mendicité”, dans le cadre de leur programme d’activités religieuses.

Par ailleurs, le ministère de la Solidarité, du Développement social, de l’Égalité et de la Famille a souligné que le programme “Wladna” s’inscrit dans le cadre de la mise en place du deuxième objectif stratégique de la politique publique intégrée de protection de l’enfance au Maroc (2015-2025) relatif à la création de dispositifs territoriaux intégrés pour la protection de l’enfance.

Ce programme s’inscrit également dans le cadre de la mise en œuvre du Pacte national pour l’enfance issu des travaux de la 16è édition du congrès national des droits de l’enfant, organisé par l’ONDE en novembre 2019, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI et la Présidence effective de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem.

Selon le communiqué, ce programme comprend un ensemble de mesures visant à renforcer le système de protection de l’enfance contre diverses formes de négligence, de violence et d’exploitation au niveau des provinces, notamment la création de comités provinciaux et de centres d’accompagnement pour protéger l’enfance, la mise en place d’un programme de formation dans le domaine de l’enfance, d’un système d’information provincial pour suivre l’enfant dans la zone, ainsi que d’outils qui permettent la convergence et la complémentarité entre les interventions des services publics décentralisés soucieux de la protection des enfants.

Afin de garantir la continuité du lancement des dispositifs territoriaux intégrés pour la protection de l’enfance, le ministère a élaboré un plan d’action pour l’année 2021, qui comprend un ensemble d’activités, notamment l’accompagnement des comités provinciaux de protection de l’enfance pour préparer des diagnostics pour les services et structures de protection de l’enfance et l’élaboration des plans d’action provinciaux.

Il s’agit aussi de la maintenance du système d’information intégré pour suivre l’enfant depuis la chaîne de protection, la formation des acteurs à son utilisation et à son développement selon les résultats de la phase pilote, du lancement d’un programme de formation dans le domaine de la protection de l’enfance au profit des acteurs actifs dans les préfectures et provinces qui accueillent les nouveaux dispositifs territoriaux, sur la base des résultats de l’évaluation du premier programme, ainsi que du soutien de l’élaboration du protocole-cadre pour la protection des enfants et l’accompagnement des acteurs territoriaux pour le mettre en place.

Le ministère a lancé au début de l’année 2021, en coordination avec les départements ministériels concernés, le processus de création des dispositifs territoriaux dans 10 nouvelles provinces, dont Béni-Mellal, Sidi Kacem, Fès, El Jadida, Taroudant, Taounate, Errachidia, Oujda, Kénitra et Settat.

La célébration par le Maroc de la Journée nationale de l’enfant (25 mai) constitue une occasion de renouveler l’engagement de tous les acteurs dans le Royaume, gouvernement, associations et organisations nationales et internationales, sous la sage conduite de de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui accorde une attention particulière à la promotion des conditions de l’enfance, et l’adhésion personnelle de Son Altesse Royale, La Princesse Lalla Meryem, Présidente de l’Observatoire national des droits de l’enfant, relève le communiqué.

Le ministère de la Solidarité, du Développement social, de l’Égalité et de la Famille a en outre salué les efforts déployés pour mettre en œuvre les orientations Royales, afin de généraliser la protection sociale, qui comprend la généralisation des allocations familiales ciblant 7 millions d’enfants en âge de scolarité, dont 3 millions de familles bénéficiaires durant la période 2023-2024, afin de permettre aux familles qui ne bénéficient pas de ces allocations de toucher, selon le cas, des indemnités couvrant les risques liés à l’enfance, ou des indemnités forfaitaires.

Covid-19 au Maroc : 310 nouvelles infections et 3 décès ce mardi

yabiladi.com – 25/05/2021

Jusqu’à 16h ce mardi, 310 cas du nouveau coronavirus ont été enregistrés au Maroc, portant à 517 423 le nombre de personnes infectées depuis le début de cette pandémie. 8 011 014 personnes ont reçu, jusqu’à aujourd’hui, la première dose du vaccin contre la Covid-19, alors que 4 947 483 personnes ont reçu la deuxième.

Le Maroc a enregistré 276 nouvelles guérisons, portant à 505 668 le nombre total, avec un taux de rémission de 97,7%. En revanche, 3 morts ont été déplorés, portant à 9 129 le nombre de personnes décédées à cause de la Covid-19, soit un taux de létalité de 1,8%. 1 de ces décès a été confirmé à Rabat-Salé-Kénitra, 1 à Marrakech-Safi et 1 à Souss-Massa.

Le Maroc compte désormais 2 626 cas actifs sous traitement. 173 patients restent dans un état critique, dont 30 nouveaux cas lors des dernières 24h. 5 sont sous intubation et 88 sous ventilation non invasive. Le taux d’occupation des lits de réanimation atteint 5,5%.

Quant à la répartition géographique des infections de ces dernières 24 heures, Casablanca-Settat arrive en tête avec 225 cas : 178 à Casablanca, 22 à Nouaceur, 10 à Médiouna, 6 à Mohammedia, 5 à El Jadida, 3 à Berrechid et 1 à Benslimane.
Vient ensuite Rabat-Salé-Kénitra avec 29 cas : 11 à Salé, 7 à Rabat, 6 à Skhirat-Témara, 2 à Sidi Kacem, 2 à Kénitra et 1 à Khémisset.
Marrakech-Safi suit avec 12 cas : 11 à Marrakech et 1 à Safi.
Tanger-Tétouan-Al Hoceïma a compté 11 cas : 7 à Tanger-Assilah et 4 à Ouezzane.
Drâa-Tafilal en a identifié 11 : 8 à Errachidia, 2 à Ouarzazate et 1 à Tinghir.
Laâyoune-Es Sakia El Hamra en a confirmé 5 : 4 à Laâyoune et 1 à Boujdour.
Dakhla-Oued Ed-Dahab suit avec 4 cas à Oued-Ed Dahab.
L’Oriental a compté 4 cas : 2 à Oujda-Angad et 2 à Driouch.
Souss-Massa en a identifié 3 : 2 à Inezgane-Aït Melloul et 1 à Agadir-Ida Ou Tanane.
Fès-Meknès en a compté 3 à Fès.
Beni Mellal-Khénifra a identifié 2 nouveaux cas : 1 à Khouribga et 1 à Azilal.
Enfin, Guelmim-Oued Noun en a confirmé 1 à Sidi Ifni.

Webhelp, une aventure humaine tournée vers l’avenir ! 500 postes à pourvoir

fr.hespress.com – 25/05/2021

Webhelp, une aventure humaine tournée vers l’avenir ! 500 postes à pourvoir

Webhelp, leader de l’externalisation des services au Maroc, poursuit sa stratégie de création d’emplois et de formation afin d’accompagner sa croissance et le dynamisme du marché.

En effet, l’entreprise accentue sa dynamique de recrutement dans les 4 régions où elle est implantée : Fès, Rabat, Marrakech et Agadir.
500 postes sont à pourvoir pour rejoindre des équipes qui opèrent dans les secteurs des hightechs, du travel, de l’audiovisuel, de l’énergie ou encore des télécoms.

Webhelp, place les liens humains et leurs interactions au cœur de sa stratégie. Présent depuis 18 ans au Maroc, l’entreprise est avant tout une aventure humaine, où le plaisir au travail se conjugue avec croissance et évolution professionnelle. Une stratégie humaine fondée sur trois grands principes : l’accompagnement, la valorisation et l’inspiration et qui se matérialise à travers un environnement de travail propice, un programme de reconnaissance et un parcours de développement professionnel et personnel.

Pour rappel, en mars 2021, le groupe a obtenu la plus haute distinction du Trophée de l’Egalité Professionnelle décerné par le Ministère du Travail et de l’Insertion Professionnelle dans la catégorie des grandes entreprises.

Ce trophée remis par le Chef du Gouvernement, Saad Eddine El Otmani et le Ministre du Travail et de l’insertion professionnelle, Mohamed Amekraz, constitue une récompense qui vient saluer la vision de l’entreprise en matière d’égalité des genres dans le monde du travail et des droits des femmes.

%d blogueurs aiment cette page :