Le Maroc va-t-il augmenter le prix de l’eau ?


bladi.net – 01/06/2021

Pour pallier la pénurie d’eau imminente au Maroc, la Commission spéciale pour le modèle de développement (CSMD) suggère aux autorités marocaines d’augmenter le prix de l’eau potable afin d’en réduire la consommation.

Le Maroc va-t-il augmenter le prix de l’eau ?

Ce comité a fait quatre propositions pour contrer la menace de pénurie d’eau au Maroc. Dans un rapport détaillé, il appelle à une gestion séparée de l’approvisionnement en eau et en électricité, ce qui suppose la scission de l’Office national d’électricité et d’eau potable (ONEE), une autonomie financière dans la fourniture des deux services et plus de transparence dans l’indication des coûts pour chaque service. Dans ce sens, le comité propose une révision des tarifs pour sensibiliser à une consommation rationnelle de l’eau.

Aussi, le comité recommande-t-il d’élaborer un plan réaliste d’approvisionnement en eau afin de mieux gérer la pénurie. Il propose également la création d’une agence nationale de gestion de l’eau qui aura pour mission principale la gestion de la politique publique et sectorielle de l’eau et la détermination des tarifs des infrastructures destinées à l’embouteillage, la production et le transport de l’eau.

Le comité, organe consultatif créé en 2019 par le roi Mohammed VI pour conseiller les autorités dans la prise de certaines décisions à fort impact social, recommande au gouvernement de faire de la conservation des ressources en eau l’un des objectifs stratégiques de développement.

Au Maroc, la pénurie d’eau constitue une menace pour l’équilibre économique, environnemental et social du pays, notamment dans les zones arides et semi-arides, et dans les régions où les habitants exploitent les ressources en eau pour gagner leur vie.

Catégories :Actualités

1 commentaire

  1. L’augmentation du prix de l’eau, de l’électricité, des carburants a, de tous temps et lieux, toujours été une pseudo-mesure dissuasive, efficace à court terme uniquement!
    Il conviendrait d’abord d’estimer les pertes de distribution (compteurs par quartiers, mesures de nuit) et bien comprendre que la population n’a pas à payer pour ré-alimenter les nappes phréatiques avec de l’eau de distribution, traitée à grands frais… S’assurer de l’étanchéité du réseau en premier lieu!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :