Archives de juin 5th, 2021

Remerciements Français du Monde Agadir

Votre Conseillère et Français du Monde Agadir vous remercient
Elections Conseillers des Français de l'étranger - Agadir - Français du Monde
Cher.e.s concitoyen.ne.s,
Nous sommes heureux de vous annoncer que notre liste maintient son siège au sein du Conseil Consulaire local (les deux autres sièges seront tenus par la liste de l’UFE).

Les résultats électoraux de dimanche 30 mai 2021 révèlent cependant une très grande abstention.
La circonscription d’Agadir comptait 3358 inscrits sur la liste électorale, parmi ceux-ci, 787 ont voté, soit seulement 23,4 %.
La proportion du vote à l’urne est quasi équivalente de celle faite en ligne (386 à l’urne, 388 sur internet).
Le siège qui nous est attribué correspond à 221 voix, soit 28,5% des suffrages exprimés.

Nous remercions vivement tous ceux qui, parmi vous, ont fait confiance à notre liste, sans être adhérents à notre association.
Nous remercions aussi celles et ceux qui se sont rendus disponibles dimanche pour tenir les 3 bureaux de votes et participer au dépouillement. Car l’exercice démocratique ne se réduit pas à un vote, il nécessite aussi des actions plus contraignantes.

Notre candidate Martine Rebecchini ainsi que les membres de Français du Monde Agadir s’engagent à poursuivre le travail mené auprès de la communauté française locale. 
Ce travail est rendu possible grâce aux 10 élu.e.s de Français du Monde Maroc (sur 21 sièges) et leur.s militant.e.s.
A bientôt !
Le Bureau Français du Monde Agadir 

Ensemble, nous défendons vos intérêts !


Martine Rebecchini Conseillère des Français de l'étranger Agadir
Martine REBECCHINI Conseillère des Français de l’étranger Circonscription d’Agadir
Mobile : 06 61 38 95 99
Email : martine-jf@hotmail.fr
Groupe d’Agadir fdmagadir@gmail.com 


Français du monde – adfe, association reconnue d’utilité publique, rassemble depuis 1980 tous les Français qui, hors de France, partagent les idéaux et les valeurs de justice sociale, de pluralisme, de tolérance, de démocratie, de solidarité.

Adhérer en ligne

UFE : La Lettre du Président

Représentation d’AGADIR – Maroc
Permanences le:
lundi de 16 à 18h /
mercredi de 10 à 12h /
samedi de 10 à 12h.
Tél.: +212 (0)6 71 56 25 24.    

Agadir, 3 juin 2021                                  

Chers Adhérents, chers amis,

Ma dernière lettre date de décembre 2020. Depuis bien des choses ont fort heureusement changé mais, malgré tout, d’autres demeurent encore dans le flou, l’expectative, l’inconnu.

La gestion de la pandémie au Maroc a été exemplaire et tout particulièrement la campagne de vaccination dont les Autorités Marocaines nous ont fait généreusement bénéficier au même titre que leurs propres ressortissants. j’en ai, en son temps, remercié Monsieur le Wali en votre nom, et c’était bien la moindre des choses.

Aujourd’hui nous vivons ici de façon quasiment habituelle et nos sections fonctionnent presque normalement. Toutefois, elles demeurent amputées de bien de leurs événements traditionnels. Il en est de même pour notre Assemblée Générale annuelle reportée 2 fois… autant d’occasions de contacts et de convivialité qui nous font encore cruellement défaut.

Il y a quelques jours, les élections pour les Conseillers des Français de l’Etranger ont eu lieu, ici comme partout dans le monde. Votre participation, votre engagement et votre fidélité ont permis à la liste Union pour les Français de Souss-Massa », issue principalement de l’UFE d’Agadir et conduite par notre vice-Présidente Catherine TRIBOUART, de recueillir 58 % des suffrages exprimés et de glaner les deux premiers des 3 postes en jeu : Catherine a ainsi été élue en premier, et moi réélu en second. Je tiens à vous en remercier tout particulièrement et à vous dire que nous serons ainsi encore plus forts pour défendre vos intérêts, vos positions et vos demandes.

J’y vois aussi la place que notre Association a acquise de façon incontournable dans la communauté française d’Agadir.

Autre grande nouvelle :  la signature fin mars, avec l’Archevêché de Rabat, d’une convention d’occupation des locaux de Vera-Cruz nous permet de jouir désormais du premier étage du bâtiment. De grands travaux s’y terminent actuellement. Nous allons y installer la Bibliothèque Pour Tous et gagner une autre grande salle qui sera mise à la disposition des sections. Ces extensions nous offriront dès la rentrée de septembre beaucoup plus de souplesse et de confort pour toutes les activités qui se déroulent à Vera Cruz qui avait atteint un taux d’occupation limite. Une inauguration officielle est prévue à la rentrée.

Enfin, à l’heure où j’écris ces lignes, la grande inconnue est celle de l’ouverture imminente ou pas des transports internationaux, principalement entre le Maroc et la France. Cette réponse attendue en principe pour le 10 de ce mois va conditionner les comportements et les mouvements d’un grand nombre d’entre nous pour cet été 2021, alors que beaucoup se sont déjà vu confisquer leur été 2020.

Mais quelle qu’en soit la réponse des Autorités et nos décisions qui s’en suivront, nous espérons tous nous retrouver ici en septembre-octobre ; gageons que la situation sanitaire nous permettra enfin de nous réunir le 9 octobre pour tenir notre Assemblée Générale et profiter ce même jour de notre traditionnel cocktail de rentrée.

Plus que jamais, au nom de tous les membres du Bureau et de moi-même, je souhaite à l’ensemble de nos Adhérents de pouvoir profiter d’un bel été.                               
                                          Chaleureusement vôtre,

Jean-Claude Rozier 
Président UFE AGADIR

Ex Groupe Scolaire GAUGUIN (entrée sur parking, derrière l’IFA)
Boite Postale 20869 Poste Principale 80000 Agadir
info@ufe-agadir.com / www.ufe-agadir.com

Quarantaine obligatoire même pour les Marocains vaccinés au retour d’un voyage autorisé à l’étranger

 par ADAMA SYLLA – challenge.ma – 04/06/2021

Le Maroc impose-t-il une quarantaine aux Marocains vaccinés de retour de l’étranger après un voyage autorisé (motif impérieux) ?
La quarantaine est exigée lors de votre retour dans le pays.

Depuis le samedi 8 mai dernier, les passagers marocains disposant d’une déclaration sur l’honneur, d’un test PCR négatif de moins de 48 heures, d’une autorisation de sortie du territoire national marocain délivrée par le ministère de l’Intérieur (préfecture ou province) et d’un justificatif d’une réservation confirmée (quittance de paiement) dans l’un des 6 hôtels désignés par les autorités marocaines, peuvent rentrer au Maroc. Quid des passagers marocains déjà vaccinés contre la covid-19 ?

Selon une source aéroportuaire, que le passager marocain soit vacciné ou pas, il doit non seulement présenter tous ces documents à son arrivée au Maroc, mais il lui est aussi exigé d’observer une quarantaine de dix jours dans l’une des structures hôtelières désignées par les pouvoirs publics qui sont : hôtel Atlas (Nouaceur), hôtels Onomo (Boulevard Al Massira ou Nouaceur), hôtels Ibis (Casa port, boulevard Abdelmoumen), hôtel Delta Atlas (boulevard Mohammed V). Force est de préciser que les hôtels précités concernent les vols atterrissant à Casablanca.

Cependant, notre source tient à préciser que ces dispositions ne concernent pas les passagers marocains en provenance des pays avec lesquels le Maroc n’a pas suspendu les vols tels que le Sénégal, Côte d’Ivoire, Mauritanie, Etats-Unis, Qatar, Dubaï, le Canada, Arabie saoudite,…

Seuls les passagers marocains en provenance des pays avec lesquels le Maroc avait décidé de suspendre les vols, et transitant par un des pays avec lesquels les vols ont été maintenus, sont concernés par ces dispositions, ajoute notre source qui estime le nombre de pays, dans ce cas, à une cinquantaine, dont la France, l’Espagne, l’Italie, la Turquie, l’Afrique du Sud.

A noter que la suspension des vols directs avec ces pays est officiellement maintenue, du moins jusqu’au 10 juin prochain.  Le dernier Notam (message destiné aux navigants aériens) de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) avait fixé le 10 juin comme date théorique pour la reprise du trafic aérien de passagers.   Après la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 juillet par le gouvernement, nombreux sont ceux qui se demandent si la suspension du trafic aérien va être levée.

Si pour l’instant, la DGAC n’a pas encore communiqué sur la question, le Maroc pourrait rouvrir ses frontières et autoriser de nouveau les vols dès le vendredi 11 juin 2021. Sur les réseaux sociaux et notamment sur Twitter, plusieurs compagnies aériennes dont Transavia et Royal Air Maroc ont répondu aux questions des voyageurs concernant la reprise des vols. La compagnie aérienne nationale a ainsi affirmé que « les vols à partir du 11 juin sont confirmés sous réserve de la réouverture de l’espace aérien ».

Qu’en est-il pour les étrangers résidant au Maroc ?

Covid-19: voici les conditions pour voyager en France cet été

h24info.ma – 04/06/2021

Le gouvernement français a annoncé sa stratégie de réouverture des frontières à compter du 9 juin. Voici les conditions pour voyager dans l’Hexagone qui concernent également les Marocains:

La France continue son plan de déconfinement initié le 3 mai dernier. Comme prévu, la troisième étape de ce plan implique notamment d’accorder à nouveau la possibilité aux touristes étrangers de venir dans l’Hexagone grâce à un pass sanitaire. Ce qui signifie que les Marocains souhaitant voyager en France devront nécessairement se faire vacciner.

À compter du 9 juin, les flux de voyageurs entre la France et les pays étrangers seront ainsi rouverts selon des modalités qui varient en fonction de la situation sanitaire des pays tiers et de la vaccination des voyageurs, lit-on dans le document publié par le gouvernement français à propos de sa stratégie de réouverture des frontières à compter du 9 juin.

Un code couleurs a été établi pour classifier les pays selon trois indicateurs: les pays où le virus ne circule pas activement, ni n’est recensé de variant préoccupant (vert), les pays où le virus circule activement dans des proportions maîtrisées, sans diffusion de variants préoccupants (orange), et les pays où le virus circule activement avec la présence de variants préoccupants (rouge).

Selon ces critères, le Maroc se situe dans la zone orange.

Concrètement, deux possibilités se présentent aux Marocains souhaitant se rendre en France :

  1. Ils sont vaccinés avec AstraZeneca (voyage prévu minimum 2 semaines après la 2e injection) et n’ont plus besoin de justifier d’un motif impérieux, seulement un test PCR négatif (<72 h) ou antigénique négatif (<48 h) suffit;
  2. Ils ne sont pas vaccinés et doivent justifier d’un motif impérieux, ainsi que présenter un test PCR ou antigénique négatifs à l’embarquement (test antigénique aléatoire à l’arrivée) et s’imposer un auto-isolement de 7 jours.

Concernant les personnes vaccinées avec Sinopharm, il faudra répondre aux mêmes critères que les personnes non vaccinées. En effet, les vaccins admis par la France sont ceux reconnus par l’Agence européenne du médicament (EMA), à savoir Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson.

Covid-19 : 346 nouveaux cas confirmés en 24h, 360 rémissions

Par Mohamed Sellam – lematin.ma – 04/06/2021

Covid-19 : 346 nouveaux cas confirmés en 24h, 360 rémissions

Le ministère de la Santé a recensé durant les dernières 24 heures 346 nouveaux cas d’infection au Covid-19, ce qui porte à 520.769 le nombre total des cas de contamination. 

Quant au nombre de personnes déclarées guéries, celui-ci s’est élevé à 508.570 avec 360 nouvelles rémissions ce vendredi, indique la même source, notant que le taux de rémission a atteint 97,7%. 4 nouveaux décès ont été enregistrés durant ces dernières 24 heures. Le nombre de morts du nouveau coronavirus s’établit ainsi à 9.169 et le taux de létalité à 1,8%. 

Concernant les cas actifs encore sous traitement ou suivi médical, le ministère fait savoir que leur nombre a atteint 3.030 personnes, dont 208 cas graves. Il a souligné en outre que 9.891 nouveaux tests ont été effectués, portant le nombre total à 6.030.140 depuis le début de la pandémie, tandis que le nombre de bénéficiaires de l’opération de vaccination a atteint 9.072.565 pour la première dose et 5.840.597 pour la deuxième.

Voici dans le détail la répartition géographique des nouveaux cas par régions et provinces :

  • 176 cas à Casablanca-Settat : 143 à Casablanca, 15 à Nouaceur, 1 à Settat, 6 à Mohammedia, 2 à Mediouna, 4 à Berrechid, 2 à Benslimane et 3 à El Jadida.
  • 33 cas à Souss-Massa : 16 à Agadir Ida-ou-tanane, 6 à Inezgane-Aït Melloul, 7 à Tata, 3 à Tiznit et 1 à Chtouka Aït Baha.
  • 32 cas à Marrakech-Safi : 27 à Marrakech, 2 à Kelaat Sraghna, 1 à Rhamna, 1 à Al Haouz et 1 à Safi.
  • 28 cas à Rabat-Salé-Kénitra : 12 à Skhirat-Temara, 7 à Salé, 8 à Rabat et 1 à Sidi Kacem.
  • 27 cas à Tanger-Tétouan-Al Hoceïma : 16 à Tanger-Assilah, 2 à Mdiq-Fnideq, 3 à Ouazzane, 2 à Tétouan, 3 à Al Hoceima et 1 à Chefchaouen.
  • 10 cas à Dakhla-Oued Eddahab à Oued Eddahab.
  • 8 cas à Drâa-Tafilalet : 6 à Errachidia et 2 à Ouarzazate.
  • 8 cas à Guelmim-Oued Noun : 6 à Guelmim et 2 à Assa-Zag.
  • 8 cas à Fès-Meknès : 2 à Fès, 2 à Taounate, 2 à Taza et 2 à Sefrou. 
  • 7 cas dans la région de l’Oriental : 1 à Oujda-Angad, 3 à Guercif, 1 à Berkane, 1 à Jerada et 1 à Driouch.
  • 7 cas à Laâyoune-Sakia El Hamra : 6 à Laâyoune et 1 à Tarfaya.
  • 2 cas à Béni Mellal-Khénifra : 1 à Béni Mellal et 1 à Fqih Bensalah.

Emplois industriels : Le Souss-Massa dépasse les objectifs

par Mohamed Laabid – aujourdhui.ma – 04/06/2021

Emplois industriels : Le Souss-Massa  dépasse les objectifs

Les engagements d’investissement relatifs aux emplois ont dépassé les 12,5 milliards de dirhams avec à la clé la création de plus de 33.500 emplois directs à terme, ce qui représente une hausse de 40% par rapport à l’objectif fixé initialement et qui porte sur 24.000 postes d’emploi.

Le Plan d’accélération industrielle en cours de déploiement actuellement dans le Souss-Massa dépasse largement les objectifs initialement fixés en matière d’emploi avec à la clé la création de 33.000 postes directs contre 24.000 prévus initialement.
Intervenant à l’occasion du roadshow «Régionales de l’investissement» qui a fait escale à Agadir mercredi à l’initiative du Groupe de la Banque Populaire, Brahim Hafidi, président du Conseil de la région, s’est félicité de l’état d’avancement très encourageant du PAI au niveau du Souss-Massa et qui contribue à la promotion des investissements et du climat des affaires au niveau régional.

D’après lui, les engagements d’investissement relatifs aux emplois ont dépassé les 12,5 milliards de dirhams avec à la clé la création de plus de 33.500 emplois directs à terme, ce qui représente une hausse de 40% par rapport à l’objectif fixé initialement et qui porte sur 24.000 postes d’emploi.
Lancé par SM le Roi Mohammed VI à partir d’Agadir en février 2018, le projet industriel du Souss-Massa amorce la déclinaison régionale de la stratégie industrielle nationale. A travers le déploiement du processus de régionalisation avancée, cette déclinaison régionale vise un développement territorial équitable, équilibré, inclusif et adapté aux spécificités de chaque région, et fait de cette région un pôle économique capable de créer de l’emploi, de valoriser ses richesses et de soutenir ses secteurs productifs pour assurer une croissance inclusive.
Ce plan régional s’inscrit aussi dans le cadre du Programme de développement régional (PDR) Souss-Massa validé par le Conseil régional Souss-Massa lors de la sa session ordinaire du mois de mars 2017.

En effet, le Plan industriel de Souss-Massa porte désormais sur la création de 33.000 nouveaux emplois, en partenariat avec des fédérations professionnelles. Pour ce faire, la démarche industrielle conçue pour le Souss-Massa conforte les secteurs industriels existants, tout en développant de manière proactive et agissante de nouveaux créneaux. Et ce, en respect total des normes environnementales et de la vocation touristique de la région.
Dans le domaine de la production agro-industrielle, le Souss-Massa est désormais érigé en plateforme de transformation de produits agricoles destinés tant au niveau national qu’au continent africain. L’infrastructure du secteur de la construction navale engage au niveau national près de 5 milliards de dirhams d’investissement. Alors que le secteur de la chimie connaîtra, quant à lui, un accompagnement spécifique favorisant le développement des filières de la chimie organique et de la chimie verte.
Par ailleurs, de nouveaux écosystèmes sont développés, notamment dans des secteurs émergents leviers d’accélération industrielle, tels que la sous-traitance automobile, l’offshoring, le cuir, les matériaux de construction et la plasturgie.

Formation professionnelle : l’OFPPT et Universiapolis s’allient

par Sanae Raqui – leseco.ma – 01/06/2021

L’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail et l’Université internationale d’Agadir (Universiapolis) viennent de signer une convention-cadre de partenariat portant sur le développement de la formation professionnelle et la création de passerelles entre les deux structures.

L’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) et Universiapolis, l’Université internationale d’Agadir, s’unissent pour le développement de la formation professionnelle dans la Région Souss-Massa. À cet effet, une convention a été signée par Loubna Tricha, directrice générale de l’OFPPT, et Aziz Bouslikhane, président fondateur d’Universiapolis, traduisant leur volonté «d’œuvrer conjointement pour développer la formation des jeunes et améliorer leur employabilité dans des secteurs de pointe». Il est à noter que cette initiative s’inscrit dans le cadre de la dynamique de restructuration globale de l’offre de formation de l’OFPPT. En s’associant à Universiapolis, l’Office entend valoriser ses programmes de formation dans des secteurs innovants et prometteurs, portant principalement sur le digital et l’industrie 4.0.

Accélérer le Digital Learning
En vertu de cette convention, et afin d’accompagner l’évolution des méthodes d’apprentissage numériques, l’OFPPT bénéficiera de l’appui d’Universiapolis dans la mise en place de sa stratégie d’intégration et d’accélération du Digital Learning, notamment à travers la création d’un Digital Learning Lab pour la digitalisation des contenus pédagogiques de l’Office et l’instauration d’approches d’apprentissage innovantes. Cela passera aussi par la diversification des canaux d’apprentissage et le développement des méthodes de conception des cours en ligne. Par ailleurs, l’OFPPT facilitera, à travers ce partenariat, l’accès de ses lauréats aux formations d’Universiapolis (diplôme, licence, bachelor et ingénieur), à travers un système de passerelles, qui permettra d’accéder à des niveaux de formation supérieurs, dans des domaines de spécialisation pointus et à fort potentiel. L’objectif est de placer ses stagiaires au cœur de cette dynamique. De plus, ce partenariat permettra aux lauréats distingués de l’OFPPT de bénéficier de bourses d’excellence pour poursuivre des formations de haut niveau.

Création de structures pédagogiques
Universiapolis mettra également en place des structures pédagogiques innovantes communes avec l’OFPPT (maison intelligente, hôtel pédagogique, centre de langues, ateliers de fabrication, Digital Factory, incubateur, espace entrepreneuriat…) au sein des Cités des métiers et des compétences. Ces dernières sont, faut-il le rappeler, la colonne vertébrale de la nouvelle feuille de route pour le développement de la formation professionnelle, présentée devant le roi le 4 avril 2019. L’OFPPT et Universiapolis travailleront conjointement sur l’échange d’expertise et des bonnes pratiques, en matière d’entrepreneuriat, ainsi que la mise en place de projets dédiés au développement de l’esprit entrepreneurial chez les jeunes», explique-t-on auprès des deux partenaires.

Certification des compétences
Toujours en matière de formation, Universiapolis garantira, à travers cet accord, l’appui au développement, au perfectionnement et à la certification des compétences des collaborateurs de l’OFPPT, en particulier les formateurs, pour favoriser une montée en compétences dans de nouveaux métiers liés notamment aux secteurs industriels et au digital. Conscient de son rôle en tant qu’acteur privilégié de la formation professionnelle en Afrique, l’OFPPT pourra, par le biais de ce partenariat, identifier et développer avec Universiapolis des projets de formation dans les métiers relevant de ses activités au niveau des pays africains partenaires. À noter que la cérémonie de signature de la convention s’est déroulée au sein de l’Université internationale d’Agadir, en présence d’Ahmed Hajji, wali de la Région Souss-Massa et gouverneur de la préfecture d’Agadir Ida-Outanane.

%d blogueurs aiment cette page :