« NON aux déchets, OUI à la préservation de la biodiversité marine ! »


fr.unesco.org – 05/06/2021

L’UNESCO Maghreb et Surfrider Foundation Maroc 
sensibilisent les collégiens d’Agadir à la journée mondiale de la biodiversité sous le thème :
« Moins de déchets pour préserver la biodiversité marine !»

L’Organisation des Nations Unies a désigné le 5 juin comme Journée mondiale de l’environnement. Si la célébration de cette journée nous permet d’éclairer l’opinion publique et de souligner les responsabilités de chacun en ce qui concerne la protection et l’amélioration de l’environnement, cette année 2021 marque le début de la Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes. Le thème de cette Journée mondiale de l’environnement n’étant autre que « Réimaginer. Recréer. Restaurer » et que la protection de l’environnement est dépendante à celle de notre biodiversité, le Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb a choisis de sensibiliser la jeunesse de la région Sous-Massa à l’importance de la préservation de la riche biodiversité de leur région en recréant une nouvelle utilité aux déchets collectés. 

À l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, célébrée le 22 mai de chaque année, et qui s’inscrit dans le 15ème objectif de développement durable, le Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb en partenariat avec Surfrider Foundation Maroc et la Direction Provinciale de l’Education et la Formation Professionnelle d’Agadir Ida Outanane ont organisé du 18 au 21 mai 2021 trois ateliers de sensibilisation au profit des élèves du Lycée Collégial Abdellah Ibn Abbes à Tamraght sous la devise « Je suis un Héro du Souss, faites partie de la solution ».

Les élèves du Lycée Collégial Abdellah Ibn Abbes ont été sensibilisés à la pollution marine ainsi qu’à la nécessité de la préservation de la biodiversité dans la région Souss Massa, abritant la Réserve de Biosphère de l’Arganeraie, reconnue en tant que telle en 1998 par l’UNESCO. Durant le premier atelier organisé le 18 mai, les élèves ont pu réfléchir aux éco-gestes nécessaires à la protection de l’océan et à la biodiversité dans la région. Cet atelier s’inscrit dans le cadre des recommandations du rapport de l’UNESCO « Apprendre pour notre planète. Un examen global de la manière dont les questions environnementales sont intégrées dans l’éducation »(Learn for our planet. a global review of how environmental issues are integrated in education). Ce rapport souligne l’urgence d’intégrer l’éducation au développement durable dans les programmes scolaires. L’UNESCO préconise également de faire de l’éducation environnementale une composante essentielle du programme scolaire dans tous les pays d’ici 2025. C’est dans cette vision que s’inscrit cet événement pilote organisé à Agadir. 

Afin d’allier théorie et pratique, une Initiative Océane a eu lieu le vendredi 21 mai sur la plage d’Imouran, commune rurale d’Aourir, consistant en une collecte de déchets qui a permis aux enfants de faire la distinction entre déchets organiques et non organiques, biodégradables et non biodégradables. Le processus de collecte des déchets les a non seulement fait prendre conscience de la pollution visuelle de ces plages, qui sont pourtant le cœur économique de la région (voir témoignage vidéo ci-dessus), mais leur a également permis de constater la diversité des déchets et surtout de réaliser leur durée de vie. Cette initiative océane est donc venue compléter l’atelier de sensibilisation et illustrer, de la manière la plus concrète possible, tous les éléments exposés lors de ce dernier.

Dans le but de faire imprégner le message « moins de déchets pour préserver la biodiversité marine », le Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb a souhaité associer l’art à la théorie et à la pratique en sollicitant la créativité des enfants présents. Ainsi, les déchets collectés sur la plage d’Imouran ont servi à la création d’une œuvre d’art vivante, « La Vague », lors de l’atelier Récup’art animé par l’artiste marocaine Ghizlane Sahli. Cet atelier a non seulement éveillé la créativité des enfants mais a également permis de créer, avec leur aide, une œuvre vivante qu’ils pourront alimenter tout le long de l’année avec les déchets qu’ils auront collectés et ainsi servir de rappel.

Cet événement a fait de tous les enfants présents des héros de la région du Souss pendant trois ateliers et leur a fait découvrir comment faire partie de la solution et devenir des héros à part entière du Souss en respectant la riche biodiversité qui les entoure et en adoptant tous les éco-gestes présentés.  
Un héro du Souss respectueux de son environnement, car l’urgence environnementale n’est pas une question isolée comme le souligne notre Directrice Générale.

Pour plus d’informations contacter b.meski@unesco.org

Catégories :Actualités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :