Archives de juin 18th, 2021

Rabat: nouvelles nominations à de hautes fonctions

lesiteinfo.com – 17/06/2021

Le Conseil de gouvernement, réuni en présentiel ce jeudi sous la présidence du chef du gouvernement Saad Dine El Othmani, a approuvé quatre propositions de nomination à de hautes fonctions conformément aux dispositions de l’article 92 de la Constitution.

Ces nominations concernent le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, précise un communiqué publié à l’issue du Conseil.

Ainsi, Nissrine Alami a été nommée inspectrice régionale de l’urbanisme, de l’architecture et de l’aménagement du territoire national de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Le Conseil a également approuvé les nominations de Mohamed Aabid inspecteur régional de l’urbanisme, de l’architecture et de l’aménagement du territoire national de Souss-Massa et Farid Lamrini inspecteur régional de l’urbanisme, de l’architecture et de l’aménagement du territoire national de Béni Mellal-Khénifra.

Pour sa part, Abdelali El Qour a été désigné directeur de l’Agence urbaine de Settat, selon la même source.

Covid-19/Maroc: 468 nouvelles contaminations et 4 décès ce jeudi

lematin.ma – 17/06/2021

Covid-19/Maroc: 468 nouvelles contaminations et 4 décès ce jeudi

Le ministère de la Santé a annoncé ce jeudi 468 nouvelles contaminations au Covid-19 recensées au cours des dernières 24 heures. Ce bilan porte à 525.443 le nombre total des cas d’infection enregistrés dans le Royaume depuis l’apparition du premier cas en mars 2020, soit un taux d’incidence cumulée de 1444,2 pour 100.000 habitants (1,3 pour 100.000 habitants durant les dernières 24 heures).

Le département a également fait savoir que, depuis le lancement de la campagne nationale le 29 janvier dernier, la première dose du vaccin a été administrée à 9.372.198 personnes alors que 7.889.708 citoyens ont reçu la 2e dose.

Dans le classement par régions en nombre d’infections enregistrées au cours des dernières 24 heures, Casablanca-Settat occupe la tête du Top 5 avec 216 cas, suivie de Rabat-Salé-Kénitra avec 82 nouveaux cas. Marrakech-Safi et Souss-Massa et occupent la 3et la 4e position avec respectivement 41 et 40 nouveaux cas alors que la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma ferme le Top 5 avec 25 nouvelles infections.

Dans le classement journalier par villes, le Top 5 est composé de Casablanca (159 cas), Marrakech (37 cas), Salé (32 cas), Rabat (22 cas) et Inzegane-Aït Melloul (19 cas)

Le ministère a également dénombré 390 patients déclarés complètement rétablis au cours des dernières 24 heures, soit un taux de rémission de 97,5%. A ce titre, le nombre total des rémissions a atteint à ce jour 512.487 cas.

Dans le même intervalle, 4 personnes ont perdu la vie Casablanca des suites du Covid-19, ce qui porte le bilan total des décès à 9.225 cas, alors que le taux de létalité reste stabilisé à 1,8%.

Ces décès sont survenus dans les villes suivantes : Kénitra (1), Khouribga (1), Beni Mellal (1) et Fès (1).

Par ailleurs, le nombre des tests réalisés durant les dernières 24 heures a atteint 13.852 portant ainsi à 6.150.869 le total des tests effectués à ce jour dans le Royaume.

Pour sa part, le nombre des cas actifs s’établit aujourd’hui à 3.731 personnes, dont 187 cas sévères ou critiques (soit 25 cas recensés durant les dernières 24 heures), parmi lesquels 4 sont placés sous intubation.

Voici dans le détail la répartition géographique des 468 nouveaux cas par régions et provinces

  • 216 cas à Casablanca-Settat : 159 à Casablanca, 19 Mohammedia, 12 à Nouaceur, 9 à Settat, 9 à El Jadida, 5 à Berrechid et 3 à Mediouna.
  • 82 cas à Rabat-Salé-Kénitra : 32 à Salé, 22 à Rabat, 16 à Skhirat-Témara, 9 à Kénitra, 2 à Sidi Kacem et 1 à Khémisset.
  • 41 cas à Marrakech-Safi : 37 à Marrakech, 2 à Safi, 1 à El Kelâa Des Sraghna et 1 à Rhamna.
  • 40 cas à Souss-Massa : 19 à Inzegane-Aït Melloul, 17 à Agadir-Ida Outanane et 4 à Tiznit.
  • 25 cas à Tanger-Tétouan-Al Hoceïma : 15 à Tanger-Asilah, 3 à M’Diq-Fnideq, 2 à Al Hoceïma, 2 à Chefchaouen, 1 à Tétouan, 1 à Ouezzane et 1 à Larache.
  • 13 cas à Fès-Meknès : 7 à Fès, 4 à Meknès et 2 à Taza.
  • 13 cas à Drâa-Tafilalet : 7 à Ouarzazate, 4 à Errachidia et 2 à Zagora.
  • 11 cas à Laâyoune-Sakia El Hamra : La totalité à Laâyoune.
  • 11 cas dans L’Oriental : 7 à Oujda-Angad, 2 à Berkane, 1 à Nador et 1 à Guercif.
  • 9 cas à Dakhla-Oued Eddahab : La totalité à Oued Eddahab.
  • 4 cas à Beni Mellal-Khénifra : 3 à Khouribga et 1 à Khénifra.
  • 3 cas à Guelmim-Oued Noun : 2 à Guelmim et 1 à Tan Tan.

Accès au Maroc : Voici la liste des hôtels retenus pour la quarantaine

par Khadija Khettou – fr.hespress.com – 17/06/2021

Accès au Maroc : Voici la liste des hôtels retenus pour la quarantaine

Les autorités marocaines ont annoncé dimanche 6 juin la reprise, à partir du mardi 15 juin, des vols de et vers le Royaume. Toutefois cette reprise est soumise à des conditions, notamment pour les voyageurs de la liste B qui comprend des pays qui connaissent une circulation des variants ou pâtissent d’une absence de statistiques précises sur la situation épidémiologique.

Ainsi, les voyageurs en provenance des pays figurant sur cette liste doivent présenter un test PCR négatif de moins de 48 heures de la date d’entrée au territoire national, puis se soumettre à un isolement sanitaire de 10 jours. Ce jeudi 17 juin, les autorités marocaines ont dévoilé la liste des hôtels où les voyageurs de la liste B devront passer leur période de quarantaine.

Voici la liste des hôtels choisis par les autorités marocaines :

Casablanca : Hôtel Mogador Marina, Kenzi, Al Oualid, Diwan, Casablanca, Washington, Onomo, Ibis (centre à proximité de la gare Casa Port Anfa), Ibis (Bd Abdelmoumen Anfa), Delta Atlas, Companile et Barcelo.

Nouacer : Hôtel Onomo et Atlas.

Tanger-Assilah : Hôtel le Mandarin, Andalucia et Solazur

Tétouan : Hôtel El Mandri, Prestige et A44

Essaouira : Hôtel La perle de Mogador et hôtel des Îles

Inezgane-Ait Melloul : Hôtel Mamoun

Oued Eddahab : Hôtel Buena Vista, Dakhla sur Mer et hôtel Al Baraka

Ouarzazate : Hôtel Le Fint, Rose Valée et hôtel Farah Al Janoub

Nador : hôtel Babel, Diha et hôtel Moulen

Oujda : Hôtel Relax, Al Akhawayn et hôtel Golf Isly

Agadir : Hôtel Les Dunes d’or et hôtel Argana

Laâyoune : Hôtel Massira, Nagjir et hôtel Oscar

Al Hoceima : Hôtel Al Hoceima Bay, Mira Palace et hôtel Mercure

Marrakech : Hôtel Opéra Plaza, Le printemps, Moroccan House et hôtel Ibn Batouta

Rabat : Hôtel Rabat, Rive et hôtel Nakhil

Fès : Hôtel Royal Mirage, Escale et hôtel Barcelo.

15 aéroports marocains obtiennent le label « Airport Health Accreditation » de l’ACI

medias24.com – 17/06/2021

Selon l’Office national des aéroports, ces aéroports sont: Casablanca-Mohammed V, Marrakech-Ménara, Agadir-Al Massira, Rabat-Salé, Oujda-Angads, Fès-Saïs, Tanger- Ibn Batouta, Ouarzazate, Nador-El Aroui, Essaouira-Mogador, Al Hoceima-Chérif El Idrissi, Errachidia-Moulay Ali Chérif, Tétouan-Saniat R’mel, Dakhla et Laâyoune-Hassan 1er, indique l’ONDA dans un communiqué.

Ce programme international d’accréditation sanitaire conçu par ACI, évalue les mesures sanitaires mises en place par les aéroports par rapport aux recommandations de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et par rapport aux meilleurs pratiques du secteur, explique la même source.

Ainsi, l’ACI a audité tout le dispositif sanitaire mis en place par ces aéroports et qui concerne tous les aspects de l’exploitation aéroportuaire dans les différentes zones de l’aéroport, notamment la distanciation physique, la protection des personnels, le nettoyage, la désinfection, l’aménagement des installations et équipements, sans oublier la communication et l’information sur tous les process et zones de l’aéroport, de l’accès aux terminaux jusqu’à l’embarquement dans l’avion et de l’arrivée de l’avion à la sortie des terminaux, en passant par la livraison des bagages.

Souss-Massa : le SRAT (Schéma régional d’aménagement du territoire) vise la 4e place en termes de PIB

par Yassine Saber – leseco.ma – 17/06/2021

Dans la lignée de l’article 143 de la Constitution de 201 et comme stipulé par la loi organique n°111-14 relative à la Région, le Schéma régional d’aménagement du territoire (SRAT) de Souss-Massa boucle sa phase finale. Ce document de planification stratégique régional, point de convergence des stratégies territorialisées de promotion et de développement à l’horizon 2046 (25 ans), sera soumis à étude et à approbation lors de la dernière session du Conseil régional Souss-Massa, prévu en juillet prochain. Cette version finale a déjà été soumise à la commission consultative, lors d’une réunion récemment tenue en présence de l’ensemble des acteurs de la région. Après livraison des deux premières phases, à savoir le diagnostic stratégique territorial, assorti des rapports sectoriels, et la stratégie de développement régional intégré avec le Programme d’action régional intégré (PARI), le cabinet en charge de l’étude du SRAT a achevé la troisième phase qui porte sur la charte d’aménagement et de développement territorial de la région assortie d’un projet de contrat entre l’État et Souss-Massa.

Plusieurs projets structurants
Dans le détail, le programme d’action s’articule autour d’espaces de projets et couvre la période 2022-2046. En effet, au niveau de chaque espace de projets, des problématiques propres se posent, engendrant des réponses et un projet de territoire spécifique.

Dans le cas de la Région Souss-Massa, cinq espaces géographiques ont été proposés, à savoir l’espace du Grand Agadir, l’espace couvrant le littoral, l’espace couvrant les plaines en plus des zones montagneuses et présahariennes.

Au total, le SRAT prévoit 227 projets structurants estimés à 217 MMDH dont 73 MMDH consacrés À 58 projets se trouvant dans les différents territoires. C’est le Grand Agadir qui se taillera la part du lion, soit 55,2 MMDH pour 43 projets. Il est suivi par l’espace couvrant les plaines, qui mobilisera 34 MMDH, soit 66 projets. L’espace dédié au projet présaharien, où se situe la province de Tata, mobilisera 29 MMDH pour 29 projets. Le reste sera dédié à l’espace littoral et montagneux, respectivement à hauteur de 15,7 et 9,4 MDH, avec 16 et 15 projets prévus.

Concernant la répartition sectorielle, 29% de cette somme sera allouée aux infrastructures au le transport, 23% à l’économie, l’attractivité et le développement humain, et 23% à l’environnement, à l’eau et aux énergies renouvelables. Pour le reste, 10% ont été consacrés aux équipements publics-notamment pour l’éducation et la santé- tandis que l’aménagement urbain et rural ainsi que le patrimoine et la culture accapareront respectivement 9% et 6%.

Les identités stratégiques à l’horizon 2046
Parallèlement, le SRAT a proposé d’accompagner cette stratégie de 94 mesures et 75 orientations stratégiques, sectorielles et territoriales. À l’horizon 2046, l’identité stratégique, selon le SRAT, se basera sur l’agroalimentaire en relation avec l’agriculture moderne, la pêche maritime et l’aquaculture. Parmi les principales composantes sur lesquelles se basera la région figurent aussi l’industrie touristique, l’économie du savoir et de la recherche scientifique en plus du commerce et des énergies renouvelables.

Dans ce sens, le positionnement de la région, à l’horizon 2046, résultera de plusieurs paris. Il s’agit de faire de la région le premier pôle exportateur de produits agricoles et de l’économie solidaire. La région ambitionne aussi d’être classée deuxième en matière de produits agroalimentaires et d’énergies renouvelables, mais aussi d’industrie touristique et de commerce. À la source de ces ambitions, la région veut générer 661 MMDH de PIB à l’horizon 2046, afin d’être classée quatrième en matière de création de richesse nationale. Il s’agit aussi d’attirer 200 MMDH d’investissement dont 25% d’investissements directs étrangers (IDE) et 15% de grandes entreprises, tout en conservant un taux de chômage inférieur à 5%, un taux de pauvreté en dessous de 2,5% et moins de 5% d’alphabétisme, et en réduisant les disparités territoriales de 50%.

Aziz Akhannouch veut briguer la mairie d’Agadir

bladi.net – 17/06/2021

Aziz Akhannouch veut briguer la mairie d’Agadir

Le président du Rassemblement National des Indépendants (RNI) Aziz Akhannouch, a annoncé officiellement sa candidature aux prochaines élections communales à Agadir.

« J’ai suivi des discussions sur les réseaux sociaux annonçant que la ville d’Agadir aurait connu un déclin et qu’elle aurait besoin de ses hommes. Nous sommes toujours en consultation. Nous analysons les remontées du terrain avant de prendre une décision au sujet de ma candidature soit dans cette ville ou dans une autre circonscription », avait-il déclaré en mai lors d’une interview.

Le ministre de l’Agriculture a fait son choix selon ses propos dans l’émission « Débat avec la presse » sur 2M. Ainsi, il prévoit d’être tête de liste du parti de la colombe aux élections législatives à Tiznit et une candidature aux élections communales dans la capitale du Souss.

Le patron du RNI a profité de son intervention pour donner plus de détails sur les raisons de ce choix. Selon lui, « un siège au parlement ne lui permettrait pas de défendre les intérêts des citoyens s’il lui arrivait d’assumer une responsabilité ministérielle alors qu’un tel cumul de mandat reste possible en cas d’une responsabilité locale à Agadir ».

Pour rappel, le ministre avait choisi, récemment, la ville d’Agadir pour lancer le programme électoral du RNI qui est le fruit, dit–il, de la tournée des « 100 jours 100 villes », entamée depuis quelques mois dans le but de présenter des réponses basées sur des choix «  francs et courageux  ».

%d blogueurs aiment cette page :