Archives de juin 29th, 2021

Les températures attendues pour la journée du mardi 29 juin 2021

par Mohamed DAROUICHE – fr.hespress.com – 29/06/2021

Les températures attendues pour la journée du mardi 29 juin 2021

Ci-après les températures minimales et maximales attendues pour la journée du mardi 29 juin 2021 telles qu’établies par la Direction générale de la Météorologie (DGM)

Min Max

– Oujda 20 35

– Bouarfa 23 40

– Al Hoceima 21 30

– Tétouan 21 34

– Sebta 19 28

– Mellilia 20 29

– Tanger 19 28

– Kénitra 16 27

– Rabat 15 24

– Casablanca 15 25

– El Jadida 19 27

– Settat 15 32

– Safi 18 28

– Khouribga 17 33

– Béni Mellal 19 34

– Marrakech 20 35

– Meknès 15 32

– Fès 13 31

– Ifrane 12 25

– Taounate 20 35

– Errachidia 27 41

– Ouarzazate 23 41

– Agadir 18 27

– Essaouira 13 23

– Laâyoune 19 30

– Smara 17 33

– Dakhla 18 24

– Aousserd 26 39

– Lagouira 21 31.

Covid-19 : 219 nouveaux cas confirmés en 24h, 260 rémissions

par Mohamed Sellam – lematin.ma – 28/06/2021

Covid-19 : 219 nouveaux cas confirmés en 24h, 260 rémissions

Le ministère de la Santé a recensé durant les dernières 24 heures 219 nouveaux cas d’infection au Covid-19, ce qui porte à 529.895 le nombre total des cas de contamination. 

Quant au nombre de personnes déclarées guéries, celui-ci s’est élevé à 516.529 avec 260 nouvelles rémissions ce lundi, indique la même source, notant que le taux de rémission a atteint 97,5%. 6 nouveaux décès ont été enregistrés durant ces dernières 24 heures. Le nombre de morts du nouveau coronavirus s’établit ainsi à 9.283 et le taux de létalité à 1,8%. 

Concernant les cas actifs encore sous traitement ou suivi médical, le ministère fait savoir que leur nombre a atteint 4.083 personnes, dont 217 cas graves. Il a souligné en outre que 5.097 nouveaux tests ont été effectués, portant le nombre total à 6.273.223 depuis le début de la pandémie, tandis que le nombre de bénéficiaires de l’opération de vaccination a atteint 9.908.882 pour la première dose et 8.954.030 pour la deuxième.

Voici dans le détail la répartition géographique des nouveaux cas par régions et provinces :

  • 74 cas à Casablanca-Settat : 63 à Casablanca, 1 à Mohammedia, 9 à Nouaceur et 1 à Settat.
  • 42 cas à Rabat-Salé-Kénitra : 21 à Salé, 18 à Rabat, 1 à Kénitra et 2 à Skhirat-Temara.
  • 23 cas à Marrakech-Safi : 20 à Marrakech, 2 à Rhamna et 1 à Youssoufia.
  • 22 cas à Souss-Massa : 15 à Agadir Ida-ou-tanane, 2 à Inezgane-Aït Melloul, 2 à Tiznit et 3 à Chtouka Aït Baha.
  • 16 cas à Dakhla-Oued Eddahab à Oued Eddahab..
  • 14 cas à Fès-Meknès : 10 à Fès, 1 à Meknès, 1 à Taounate, 1 à Ifrane et 1 à Sefrou. 
  • 10 cas à Tanger-Tétouan-Al Hoceïma : 4 à Tanger-Assilah, 4 à Tétouan et 2 à Larache.
  • 7 cas à Drâa-Tafilalet à Errachidia.
  • 7 cas dans la région de l’Oriental : 2 à Oujda-Angad, 3 à Jerada, 1 à Berkane et 1 à Driouch.
  • 2 cas à Laâyoune-Sakia El Hamra : 9 à Laâyoune, 2 à Es-smara et 3 à Tarfaya.
  • 2 cas à Béni Mellal-Khénifra : 1 à Khouribga et 1 à Fqih Bensalah.
  • 0 cas à Guelmim-Oued Noun.

Hassania d’Agadir : Reda Hakam jette l’éponge

le360.ma – 28/06/2021

Sans attendre d’être limogé pour cause de mauvais résultats, l’entraineur du Hassania d’Agadir a annoncé lui-même son départ. Le cœur serré, Reda Hakam a estimé que le changement d’entraineur s’imposait.

Comme son prédécesseur, le Tunisien Mounir Chebli dont il a pris le relais en mars dernier, Reda Hakam n’aura pas fait long feu dans la capitale du Souss.

Le jeune technicien marocain (39 ans) a annoncé, dimanche 29 juin, sur la chaine Arryadia, son départ du club. Cette décision intervient après la défaite surprise de son club face à la Renaissance de Zemamra (RCAZ) (1-0) au stade Larbi Zaouli à Casablanca, dans le cadre de la 23e journée de la Botola Pro D1 Inwi.

«Je remercie les responsables de l’équipe, les joueurs et le public qui nous a soutenus. Je pense que s’il devait y avoir un changement, ce serait l’entraineur. Je souhaite bonne chance à tous», a déclaré Reda Hakam.

Le Hassania d’Agadir occupe la 9e place avec 29 points. Il peut toujours aspirer à une place qualificative à la Coupe de la CAF, comme il risque, faute de résultats probants dans les prochaines journées, de se retrouver dans la zone dangereuse.

Tenue à Agadir du Forum d’affaires Maroc-Chine

infomediaire.net – 28/06/2021

Le Forum d’affaires Maroc-Chine ( Morocco-China Business Council Forum) s’est ouvert , lundi à Agadir, en présence d’une pléiade d’acteurs économiques.

Initié par la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), en partenariat avec le Conseil de la Promotion du Commerce Extérieur de Chine (CCPIT) , ce Forum tenu en mode hybride, a pour but de présenter aux opérateurs économiques chinois les opportunités de commerce et d’investissement au Maroc, et à Souss Massa en particulier.

Il souhaite créer des synergies et partenariats concrets entre les entreprises des deux pays, ainsi que d’encourager les sociétés chinoises à s’établir dans la région.

Intervenant à cette occasion, le Wali de la région de Souss-Massa, gouverneur de la préfecture d’Agadir-Ida Outanane, Ahmed Hajji a indiqué que l’organisation de ce Forum de trois jours, coïncide avec le début de l’ère post-covid et le relancement de l’activité économique et touristique à Souss -Massa après plusieurs mois de suspension forcée.

Il a dans ce cadre rappelé la visite historique de SM le Roi Mohammed VI en chine qui a permis aux relations bilatérales de passer à la vitesse supérieure dans le cadre d’un partenariat stratégique global renforcé par la signature de trente conventions de partenariat public-public et public-privé entre les deux pays.

Pour sa part, l’ambassadeur de la République Populaire de Chine au Maroc, Li Changlin a fait remarquer que ce Forum est de nature à renforcer la coopération bilatérale dans des secteurs à fort potentiel de création d’emplois et de valeur ajoutée.

De même, il a mis en exergue les avancées considérables du Royaume en matière d’industrie aéronautique et automobile, se félicitant des avantages fiscaux et douaniers très avantageux qu’offre le Maroc pour les investisseurs étrangers.

De son côté Mehdi Laraki, président du Conseil d’affaires Maroc-Chine au sein de la (CGEM) a indiqué que ce conclave rassemble près de 300 entreprises chinoises dont une quinzaine vont rencontrer leurs homologues marocaines.

Des B to B (Business to Business) sont prévus dans ce cadre pour assurer le suivi et l’accompagnement de ces sociétés jusqu’à la conclusion de partenariats, a-t-il poursuivi, annonçant que Souss- Massa est la première étape d’une tournée qui s’étalera sur l’ensemble des régions pour faire connaître aux entreprises chinoises, les différentes opportunités d’investissement au Royaume.

De son côté, le Directeur général du Centre régional d’investissement Souss Massa (CRI SM), Marouane Abdelati, a jeté la lumière, sur les outils offerts pour assurer l’accès des investisseurs aux informations, dont la mise en ligne de la plate-forme “Zonesindustriellessoussmassa.ma”, qui est un service offert par le CRI au profit des investisseurs et porteurs de projets en recherche d’un lot de terrain industriel dans la région, et “La bourse régionale de partenariat” qui est une plateforme B to B visant de mettre en relation d’affaires les entreprises régionales, les partenaires nationaux et internationaux.

Un guide du foncier industriel a été mis en place en trois versions (française, anglaise et espagnole) et la quatrième version en mandarin est prévue pour bientôt, a relevé M.Abdelati se félicitant du délai encourageant de traitement de dossiers des investisseurs qui a passé à 10 jours, bien au-dessous du délai réglementaire fixé à 30 jours.

Ont pris part à ce Forum, aussi , le président de la région Souss-Massa Brahim Hafidi, l’ancien ministre de l’Économie et des finances Fathallah Oualalou, le Conseiller économique de l’Ambassade du Maroc en Chine Reda Oudghiri Idrissi, le Secrétaire général de l’Agence Marocaine de Développement des Investissements et des Exportations (AMDIE) Zouhair Triqui, le président de la CGEM Souss- Massa, Majid Joundy, ainsi que des représentants d’établissements bancaires.

Evasion : à la découverte d’Agadir et de sa région

notretemps.com – 28/06/2021

Evasion: à la découverte d'Agadir et de sa région

Entre les sables sahariens et les houles atlantiques, Agadir et sa région invitent aux escapades au cœur de la civilisation berbère. En route vers le Sud marocain, ses paysages envoûtants et ses trésors cachés.

• Agadir, la porte du grand Sud 

« Balak balak! » Aux cris de leur maître, les ânes tirant les charrettes avancent à grand-peine dans les étroites allées du souk el Had. Agadirois en sweat-shirt ou djellabah, Agadiroises en jean ou enveloppées d’un haïk, une foule bigarrée déambule dans le marché aux 3 000 échoppes… Tous les jours, sauf le lundi, le « marché du dimanche » regorge de fruits, de légumes, d’épices, de dattes des oasis proches, de miel de l’arrière-pays, de poissons de l’océan. Les amateurs d’artisanat y dénichent aussi des bijoux et tapis berbères, presque aussi beaux que ceux exposés au musée de la culture Amazigh.

La capitale du Sud marocain n’en finit pas de grandir. Depuis la casbah du XVIe siècle dominant la ville, l’œil balaie une forêt de cubes blancs neufs et d’immeubles gris en construction bordant la baie. Une marina truffée de restaurants chics jouxte l’ancien port sardinier et une promenade piétonne de 5 kilomètres de long valse le long de l’océan. Sur l’avenue Mohammed-V, bars et boutiques se disputent l’ombre des orangers. Malgré un développement tentaculaire, Agadir offre toujours à ses amoureux ses eucalyptus, son bord de mer ensoleillé et sa douceur de vivre. 

• Dans les vallées d’arganiers 

Les premiers arganiers dressent leurs branches épineuses dès la sortie d’Agadir, sur la route d’Azrarag. Des forêts éparses de cet arbre endémique tapissent les flancs de l’Atlas et les ondulations des plateaux pierreux. La réserve de biosphère de l’arganier, établie par l’Unesco en 1998, compte près de 24 millions d’arbres sur un triangle de 500 kilomètres de long, d’Essaouira au grand Sud d’Agadir.

Rustique, le tronc tanné comme un vieux reptile, l’arbre pousse dans les cailloux. Trois litres d’eau par an lui su sent pour se couvrir de noix. Les femmes sont traditionnellement chargées de les ramasser, de recueillir et concasser les amandons contenus dans les noyaux. L’huile d’argan, délicieuse en cuisine et appréciée en cosmétique, en sera extraite après un long processus. De nombreuses coopératives féminines s’ouvrent à la visite, par exemple à Tighanimine ou dans le village de Tamait. Là, les mains couvertes de henné, Afafe Daoud fait goûter l’huile, le miel et le amlou, qui mêle les deux à de la pâte d’amande. 

• Au pays des figuiers de Barbarie

Des dizaines de camping-cars venus de France empruntent chaque jour la route littorale menant à Sidi Ifni et 1000 kilomètres plus bas, à Dakhla. Première escale après Agadir, l’oasis de Tiznit. Huit kilomètres de remparts et une trentaine de tours protègent sa source miraculeuse. La N1 le poursuit ensuite au milieu des collines de terre rouge, parfois traversées par un maigre oued.

Des constructions inachevées bordent l’océan, grand voile de soie bleue ponctué de points noirs: des surfeurs aventureux. Sidi Ifni a conservé de son passé espagnol un hôtel de ville blanc et bleu et un phare. Les conducteurs se dirigeant vers Goulimine et les portes du désert aperçoivent bientôt un paysage étrange. À perte de vue, des centaines de milliers de figuiers de Barbarie arrondissent leurs raquettes, formant une résille serrée. La culture de l’opuntiacus indica donne une précieuse huile de beauté, trésor des Berbères. 

• Oued Massa, le rendez-vous des oiseaux sauvages 

Remonter l’oued Massa jusqu’à son embouchure donne d’abord l’impression d’avoir atterri sur la lune. Quelques acacias brossent fougueusement le ciel. des chèvres sauvages s’égaillent sur des pistes menant à de petits douars isolés. À 60 kilomètres d’Agadir, la réserve de l’oued Massa occupe le cœur du parc national Souss Massa. Les ornithologues du monde entier viennent admirer ses principaux habitants: une colonie d’ibis chauves au plumage noir, au long bec rouge et au crâne dégarni. Depuis une ancienne station de pompage d’eau, les amateurs ont recensé jusqu’à 257 espèces d’oiseaux en période de migration. Le soir, une promenade sur le sable durci par les débris de coquillages, lorsque s’enflamme au couchant la longue crête de l’anti-Atlas, permet d’admirer un ciel tout clouté d’étoiles. Magique! 

• De l’or vert pour la cosmétique  

Figuiers de Barbarie, arganiers… La région d’Agadir est aussi appréciée pour ses ressources botaniques, comme en témoigne Isabelle Pacchioni, naturopathe cofondatrice de la marque Puressentiel. 

– Que recherchez-vous dans le Sud marocain? 

Le Maroc est connu pour sa flore particulière dont les vertus cosmétiques inspirent aux Marocaines leurs gestes beauté. Rhassoul, khôl, eaux florales de rose ou d’oranger ou encore henné le prouvent. Certains produits sont très réputés, comme l’huile d’argan, d’autres moins; comme l’huile de graines de figues de Barbarie. 

– Quelles sont ses qualités? 

Elle est très riche en vitamine E, en stérols et en acide linoléique (à près de 60%).
Cet acide gras essentiel de la famille des oméga 6 restaure la douceur, la souplesse et la tonicité des peaux atones. Elle pénètre l’épiderme pour agir en profondeur sur le derme. Très rare, elle est obtenue par première pression à froid des pépins. Il faut 60kg de fruits pour en produire 30ml! 

• Alentours d’Agadir, le carnet pratique 

 -Se renseigner: Office de tourisme marocain: 01-42-60-6350 ; 

www.visitmorocco.com/fr 

– Quand y aller: En toutes saisons: la région d’Agadir enregistre 300 jours de soleil par an. Les brumes sont plus fréquentes en été que l’hiver. Température agréable toute l’année: de 22°C en janvier à 30°C en juillet. 

– Formalités : Passeport valide au moins trois mois à partir de la date d’entrée au Maroc. 

– Langues: Arabe, français. 

– Décalage horaire: Aucun 

Agadir : Le Golf Les Dunes est trentenaire

leconomiste.com – 28/06/2021

Agadir: Le Golf Les Dunes est trentenaire

Le Golf Les Dunes, un des neuf parcours du réseau Madaëf Golfs, fête ses 30 ans cette année. Créé en 1991, ce parcours de 27 trous de renommée internationale s’étend sur 101 ha sur un terrain vallonné, planté d’eucalyptus, de genêts, de tamaris et de palmiers. Il abrite quatre grands lacs et figure parmi les expériences golfiques les plus remarquables du continent africain. Le designer du Golf Les Dunes, Cabell B. Robinson, disciple de Robert Trent Jones, qui a signé de grands parcours au Maroc, a imaginé de belles surprises sur les trois 9 trous de ce parcours. Ce dernier figure parmi les neuf parcours détenus par Madaëf Golfs.

%d blogueurs aiment cette page :