Archives de juillet 1st, 2021

L’imam nous arrive de Harvard

De l’humour, oui mais…

Par Fouad Laroui – le360.ma – 30/06/2021

Dans le cadre du service national, nos étudiants les plus intelligents, les plus cultivés, les plus ouverts sur le monde devraient passer douze mois à faire l’imam.

Fouad Laroui - Le360

Mon ami Rachid, spécialiste mondial de l’algorithmique, m’a raconté hier une histoire qui m’a plongé dans un abime de réflexion.

Alors qu’il voyageait sac au dos, au temps de sa jeunesse folle, à la recherche des meilleurs endroits où pratiquer le surf, il se retrouva un jour sur l’île de Lombok. Comme nul ne l’ignore, Lombok est l’une des sept mille îles qui forment l’archipel indonésien –certains prétendent qu’il y en a en fait treize mille, mais ça dépend si on compte en partant de la gauche ou en partant de la droite.

A Lombok, Rachid lia connaissance avec d’aimables villageois dans un bled perdu, là-bas à la courbe du fleuve, lesquels villageois lui proposèrent de devenir leur… imam.

L’incongruité de la chose éclate en mille lueurs multicolores quand on réalise que notre ami est un mathématicien d’élite, ancien élève du lycée Ibn Khaldoun d’El Jadida où il brillait plus par sa maîtrise de la trigonométrie que par ses analyses de la sourate de l’Éléphant.

Les villageois insistèrent :
– Nous avons des difficultés à trouver quelqu’un qui parle arabe, la noble langue du Coran. En fait, personne ne le parle ici. Aidez-nous, monsieur le Marocain, c’est le Ciel qui vous envoie.

Et de lui offrir un contrat de trois mois : nourri, logé, blanchi (tout bronzé qu’il était) et toute la plage pour lui pour sa pratique du surf.

– Qu’eût-il fallu que je fisse ? me demanda-t-il dans ce français mâtiné de petit suisse romand qui rend sa conversation si charmante. J’acceptai !

Et c’est ainsi que chaque vendredi, pendant trois mois, le mathématicien conduisit la prière collective dans ce coin perdu de Lombok. Il prononçait ensuite en arabe un prêche (la khotba) qui suscitait un enthousiasme d’autant plus sincère que personne ne comprenait ce qu’il disait. C’est le ton qui fait la musique.

– Qu’est-ce que tu leur racontais ?

– J’ai souvent commenté la très belle ayat l’koursi, toujours dans un sens mystique, personnel, paisible. J’étais parfois si ému que tous les fidèles fondaient en larmes, par empathie.

– Si tu n’étais pas aujourd’hui au Collège de France, on devrait te nommer ministre des awqaf.

Après avoir quitté Rachid, je me souvins de ce qu’un ami cardiologue m’avait dit quelques années auparavant :
– Dans mon lycée d’Agadir, les plus brillants élèves intégraient les grandes écoles scientifiques ou faisaient médecine, les moyens se retrouvaient comptables ou instituteurs, et que faisaient les plus nuls ?
On les retrouvait imams. Tu vois la source de nos malheurs ?

Eh bien, grâce au cas extraordinaire de l’imam marocain de Lombok, la solution est toute trouvée. Je la soumets respectueusement au ministre des Affaires religieuses : dans le cadre du service national, nos étudiants les plus intelligents, les plus cultivés, les plus ouverts sur le monde devraient passer douze mois à faire l’imam avant de se lancer dans leur carrière. On enverrait un polytechnicien à Kelâat Sraghna, une normalienne à El Hajeb, un ancien de Harvard dans le Rif, etc…

Au moins on peut être sûr qu’ils ne prêcheront pas que la Terre est plate, que l’apostat doit être pendu ou que le miel guérit du Covid parce que Abou Horaira l’a dit… 

Quel volleyeur du TVB s’est qualifié pour les JO de Tokyo le week-end dernier ?

lanouvellerepublique.fr – 01/07/2021

Zouheir El Graoui va disputer les JO en beach-volley.
Zouheir El Graoui va disputer les JO en beach-volley. © (Photo FIVB)

Il s’agit du réceptionneur-attaquant Zouheir El Graoui, qui a décroché son billet pour les Jeux olympiques en beach-volley. En effet, lors de la finale des qualifications africaines à Agadir, l’équipe marocaine de beach-volley , dont fait partie le Tourangeau, a battu le Mozambique, 2 sets à 1, obtenant ainsi son précieux sésame pour Tokyo.
Pour rappel, deux autres membres du TVB (Tours Volley Ball, maintenant McDonald’s TOURS Volley-Ball) vont également bientôt s’envoler pour le Japon, avec l’équipe de France : la nouvelle recrue tourangelle, Kevin Tillie, et le manager général des Bleus, Pascal Foussard.

Golf : Maha Haddioui qualifiée pour JO de Tokyo

par Abderrahmane Ichi – lematin.ma – 30/06/2021

Golf : Maha Haddioui qualifiée pour JO de Tokyo

Après Rio de Janeiro, Maha Haddioui, 418e au classement mondial féminin établi dimanche après le Championnat de la LPGA à l’Atlanta Athletic Club, est qualifiée au Jeux Olympiques de Tokyo. La marocaine a profité de l’abandon de la golfeuse Sud africaine Lee-Anne Pace (209e) pour faire partie des 60 golfeuses qui disputeront les JO de Tokyo.

Auteure d’une excellente prestation le week-end dernier au Tipsport Czech ladies open, Maha Haddioui continue de porter haut les couleurs de golf marocain chez les professionnels. Cerise sur le gâteau, la golfeuse d’Agadir a profité de l’abandon de golfeuse Sud africaine Lee-Anne Pace pour prendre le wagon de la délégation marocaine qui participera aux JO de Tokyo. C’est la deuxième fois que Maha Haddioui participera aux Jeux olympiques après sa première participation aux JO de Rio en 2016. Ashleigh Buhai est l’autre représentante de l’Afrique à Tokyo. Soixante joueuses vont prendre part à l’épreuve de golf, prévue de 5 au 8 août au Kasumigaseki Golf, où la Marocaine tentera de faire mieux que sa prestation à Rio de Janiero.

Systèmes d’information géographique: L’Université Ibn Zohr collabore avec l’ESRI

leconomiste.com – 30/06/2021

Systèmes d’information géographique: L’Université Ibn Zohr collabore avec l’ESRI

ESRI, le leader mondial de l’intelligence géospatiale, s’allie avec l’Université Ibn Zohr d’Agadir (IZU). Les deux parties scellent un protocole d’accord afin de permettre à l’université d’utiliser les solutions d’Esri dans le développement de nouvelles technologies pour surveiller la désertification, le changement climatique, la progression des objectifs de développement durable.

Ces technologies seront aussi utilisées dans l’océanographie, l’exploitation minière, l’architecture et l’urbanisation, indique ESRI. « L’objectif de cette nouvelle collaboration est de favoriser une bonne qualité d’enseignement, de recherche et de développement dans le domaine des SIG (systèmes d’information géographique) et de la télédétection en y intégrant les innovations les plus récentes et pointues, afin de former des cadres hautement qualifiés au sein de l’université », a déclaré Abdelaziz Bendou, président de l’université Ibn Zohr (IZU).

« Les étudiants, chercheurs et professeurs auront tous accès à une formation sur la technologie d’intelligence géospatiale la plus avancée, avec des applications dans les drones, l’IA (Intelligence Artificielle), l’IdO (​interconnexion entre Internet et des objets, des lieux et des environnements …) , le big data et le cloud computing », a-t-il précisé.

Covid-19/Maroc : La montée des nouveaux cas se poursuit

lematin.ma – 30/06/2021

Covid-19/Maroc: La montée des nouveaux cas se poursuit

Le ministère de la Santé a annoncé ce mercredi 776 nouvelles contaminations au Covid-19 recensées au cours des dernières 24 heures. Ce bilan porte à 531.361 le nombre total des cas d’infection enregistrés dans le Royaume depuis l’apparition du premier cas en mars 2020, soit un taux d’incidence cumulée de 14560,4 pour 100.000 habitants (2,1 pour 100.000 habitants durant les dernières 24 heures).

Le département a également fait savoir que, depuis le lancement de la campagne nationale le 29 janvier dernier, la première dose du vaccin a été administrée à 9.993.673 personnes alors que 9.116.132 citoyens ont reçu la 2e dose.

Dans le classement par régions en nombre d’infections enregistrées au cours des dernières 24 heures, Casablanca-Settat occupe la tête du Top 5 avec 327 cas, suivie de Rabat-Salé-Kénitra avec 148 nouveaux cas. Marrakech-Safi et Souss-Massa et occupent la 3et la 4e position avec respectivement 136 et 63 nouveaux cas alors que la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma ferme le Top 5 avec 46 nouvelles infections. Par contre, aucun cas n’a été recensé dans la région de Guelmim-Oued Noun au cours des dernières 24 heures.

Dans le classement journalier par villes, le Top 5 est composé de Casablanca (253 cas), Marrakech (120 cas), Rabat (49 cas), Salé (39 cas) et Agadir-Ida Outanane (31 cas).

Le ministère a également dénombré 517 patients déclarés complètement rétablis au cours des dernières 24 heures, soit un taux de rémission de 97,4%. A ce titre, le nombre total des rémissions a atteint à ce jour 517.576 cas.

Dans le même intervalle, 4 personnes ont perdu la vie des suites du Covid-19, ce qui porte le bilan total des décès à 9.296 cas, alors que le taux de létalité s’établit à 1,7%.

Ces décès sont survenus dans les villes suivantes : Casablanca (2), Rabat (1) et Tinghir (1).

Par ailleurs, le nombre des tests réalisés durant les dernières 24 heures a atteint 16.397 portant ainsi à 6.304.409 le total des tests effectués à ce jour dans le Royaume.

Pour sa part, le nombre des cas actifs s’établit aujourd’hui à 4.489 personnes, dont 241 cas sévères ou critiques (soit 34 cas recensés durant les dernières 24 heures), parmi lesquels 10 sont placés sous intubation.

Voici dans le détail la répartition géographique des 776 nouveaux cas par régions et provinces

  • 327 cas à Casablanca-Settat : 253 à Casablanca, 30 Mohammedia, 25 à Nouaceur, 5 à Berrechid, 4 à El Jadida, 4 à Benslimane, 3 à Settat et 3 à Mediouna.
  • 148 cas à Rabat-Salé-Kénitra : 49 à Rabat, 39 à Salé, 28 à Skhirat-Témara, 20 à Kénitra, 6 à Sidi Kacem, 4 à Sidi Slimane et 2 à Khémisset.
  • 136 cas à Marrakech-Safi : 120 à Marrakech, 5 à El Kelâa Des Sraghna, 5 à Al Haouz, 3 à Chichaoua et 3 à Safi.
  • 63 cas à Souss-Massa : 31 à Agadir-Ida Outanane, 26 à Inzegane-Aït Melloul, 4 à Tiznit et 2 à Chtouka-Aït Baha.
  • 46 cas à Tanger-Tétouan-Al Hoceïma : 30 à Tanger-Asilah, 8 à Tétouan, 3 à Larache, 2 à Al Hoceïma, 1 à M’Diq-Fnideq, 1 à Chefchaouen et 1 à Fahs Anjra.
  • 15 cas à Laâyoune-Sakia El Hamra : 11 à Laâyoune et 4 à Tarfaya.
  • 13 cas dans L’Oriental : 8 à Oujda-Angad, 4 à Berlkane et 1 à Taourirt.
  • 10 cas à Dakhla-Oued Eddahab : La totalité à Oued Eddahab.
  • 8 cas à Fès-Meknès : 4 à Meknès, 2 à Fès, 1 à Sefrou et 1 à Taounate.
  • 7 cas à Beni Mellal-Khénifra : 4 à Khouribga, 1 à Khénifra, 1 à Beni Mellal et 1 à Fquih Bensaleh.
  • 3 cas à Drâa-Tafilalet : La totalité à Midelt.

POUR LES PROCHAINES ÉLECTIONS, LE PJD CONTINUE DE SACRIFIER SES MAIRES DES GRANDES VILLES

Par Mohamed Younsi – le360.ma – 30/06/2021

Salah El Malouki
Salah El Malouki, président de la commune d’Agadir.

Le maire sortant d’Agadir, Salah El Malouki, n’a pas obtenu l’accréditation pour conduire la liste du PJD pour le scrutin des communales. El Malouki n’est pas le seul recalé pour son bilan. D’autres maires ont également été sacrifiés en amont par le parti de la Lampe tandis que d’autres auront du mal à rempiler.

Salah El Malouki, qui mène la majorité du PJD depuis 2015 dans la ville d’Agadir, a été sanctionné par les instances de son parti. En effet, le maire sortant de la capitale du Souss ne conduira pas la liste du parti de la Lampe pour le prochain scrutin communal. De même, il n’a pas non plus été accrédité pour mener la bataille des législatives dans la même circonscription électorale. Ce qui laisse entendre que le PJD cherche à anticiper la colère de la population locale qui se manifestera dans les urnes, en présentant d’autres candidats, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia dans son édition du jeudi 1er juillet.

D’après les sources du quotidien, «certains observateurs estiment que cette décision est choquante pour le maire sortant qui tablait sur le plan de développement urbain lancé par le roi dans la ville afin de mener sa campagne électorale et pouvoir rempiler pour un deuxième mandat».

D’autres observateurs, ajoutent les mêmes sources, ont expliqué la décision «de sacrifier El Malouki par une reconnaissance politique par le parti de l’échec de sa gouvernance locale dans la ville». Et pour sauver la face, poursuit le journal, le parti a présenté de nouvelles figures dans l’espoir d’être soutenues par ses partisans et de mobiliser des suffrages. C’est ainsi que les instances compétentes du PJD ont octroyé l’accréditation (Tazkia) à Mohamed Bakiri pour conduire la liste du parti pour les élections législatives, alors que la bataille des communales sera menée par son adjoint Mohamed Belfkih. El Malouki ne serait pas le seul recalé pour son bilan, d’autres maires auraient été également sacrifiés en amont par les instances du PJD et certains autres auraient du mal à rempiler.

Par ces sanctions, le PJD pourrait-il apaiser la colère des habitants de la ville et obtenir des résultats qui sauverait sa face?  Cette question est soulevée par la population locale dans la ville et sur les réseaux sociaux, ajoute le quotidien.

Cette question et bien d’autres ont également été soulevées au niveau des autres mairies dirigées par le PJD. Cela va des critiques de la population aux scandales financiers, en passant par les crises et les querelles intestines. Autant dire que le parti de la Lampe a échoué au niveau de sa gouvernance locale dans les villes. Un bilan décevant.

Voyage au Maroc : les conditions d’entrée, avec quelle compagnie partir en vacances cet été 2021 ?

par Maelenn Le Gorrec – linternaute.com – 30/06/2021

La France a classé le Maroc dans sa liste des pays orange, un test PCR et une septaine sont donc obligatoires pour les voyageurs non-vaccinés. Avec quelle compagnie aérienne partir en vacances au Maroc cet été, à quel prix ? On fait le point sur la situation au Maroc face au Covid-19.

[Mis à jour le 30 juin 2021 à 15h15] Depuis le 15 juin, les frontières aériennes et maritimes du Maroc sont ouvertes aux voyageurs sous certaines conditions. L’opération Marhaba 2021 a également débuté, permettantl’arrivée des Marocains Résidant à l’Étranger (MRE) par voie maritime. Attention toutefois, mes seules liaisons maritimes prévues pour le Maroc cet été 2021 partent de France (Sète, Marseille), d’Italie (Gênes) ou du Portugal (Portimao), avec un total de 650 000 passagers et 180 000 véhicules attendus durant la période estivale. Un second test PCR sera effectué à bord des ferries. Les frontières terrestres restent toutefois fermées. Aucun franchissement n’est possible, dans les deux sens. Cela concerne notamment les points de passage frontaliers avec Ceuta et Melilla, ainsi qu’avec la Mauritanie (Guerguerat).

Face au mécontentement des voyageurs concernant les tarifs des billets d’avion pour le Maroc et à la difficulté pour les réserver, le roi Mohammed VI a ordonné aux compagnies aériennes de proposer des prix plus bas et d’instaurer des rotations suffisantes pour assurer les voyages vers à destination de Marrakech, Oujda, Rabat, Nador, Fès ou encore Tanger cet été 2021. Royal Air Maroc a ainsi proposé des tarifs réduits et fixes en fonction du nombre de membres de la même famille voyageant ensemble. Les prix des billets d’avion vont de 150 euros pour une personne à moins de 100 euros pour une famille de quatre personnes pour la zone Europe à 600 euros pour la zone Amérique. Au total, plus de 40 compagnies aériennes proposent des vols à destination de Marrakech, Oujda, Rabat, Nador, Fès ou encore Tanger cet été 2021. Trois millions et demi de places seront disponibles pour la période du 15 juin au 30 septembre, soit les trois quarts de la capacité proposée en 2019.  

Pour les mois de juillet et août 2021. Air France propose des vols vers Agadir, Marrakech, Rabat et Tanger depuis Roissy et Orly. Au départ de ses bases de Paris, Nantes, Lyon et Montpellier, Transavia dessert les principaux aéroports marocains avec 14 routes dont Agadir, Casablanca ou encore Marrakech et Tanger. De son côté, la compagnie TUI fly annonce qu’elle va desservir au départ de Lille 7 villes au Maroc dont 2 nouvelles destinations touristiques : Tanger et Fès. Si Ryanair n’a pas officiellement communiqué sur son programme estival vers le Maroc, des vols vers Marrakech, Rabat ou encore Tanger sont disponibles à la vente pour des départs de Paris-Beauvais dès le 15 juin. Attention, bon nombre de vols sont d’ores et déjà complets. Le Maroc faisant partie de la liste des pays orange établie par la France pour voyager cet été, un test PCR et une septaine seront obligatoire pour les voyageurs français non-vaccinés. Frontières, conditions d’entrée, test PCR, vaccin, couvre-feu, lieux ouverts… On fait le point sur la situation pour vos vacances au Maroc cet été 2021.

Les frontières du Maroc sont-elles ouvertes ?

Après des mois d’état d’urgence et d’arrêt du tourisme afin de lutter contre la pandémie de Covid-19, le Maroc a rouvert ses frontières aériennes le mardi 15 juin 2021. Attention, le Maroc figure dans la liste des pays orange vis-à-vis de la France. Les voyageurs non-vaccinés devront donc présenter un test PCR négatif au moment de l’embarquement et effectuer une septaine obligatoire une fois arrivés au Maroc.

Les liaisons maritimes entre la France et le Maroc sont rétablies dans le cadre de l’opération « Marhaba 2021 ». Attention, Les frontières terrestres restent fermées. Aucun franchissement n’est possible, dans les deux sens. Cela concerne notamment les points de passage frontaliers avec Ceuta et Melilla, ainsi qu’avec la Mauritanie (Guerguerat).

Le Maroc impose-t-il une quarantaine aux touristes étrangers ?

Les autorités marocaines ont annoncé la reprise progressive des vols à compter du 15 juin 2021 selon une classification des pays en deux listes (A et B). Les passagers en provenance des pays de la liste A, dans laquelle figurent les pays membres de l’Union européenne, dont la France, devront présenter à l’embarquement un certificat de vaccination complet (la deuxième dose devant avoir été administrée plus de deux semaines avant la date du voyage). Tous les vaccins homologués par l’OMS sont reconnus. A défaut d’être vaccinés, les passagers en provenance des pays de la liste A devront présenter à l’embarquement un test PCR négatif de moins de 48 heures avant la date d’entrée sur le territoire marocain. Les passagers en provenance des pays de la liste B devront solliciter auprès des autorités marocaines une autorisation exceptionnelle, effectuer un test PCR négatif moins de 48 heures avant la date d’entrée sur le territoire marocain et se soumettre à un isolement sanitaire de 10 jours une fois sur place.

Le Maroc faisant partie de la liste des pays orange établie par la France pour voyager cet été, un test PCR et une septaine seront obligatoire pour les voyageurs français non-vaccinés.

Y a-t-il un couvre-feu en place au Maroc ?

Un couvre-feu est en vigueur au Maroc de 23 h à 6h30 du matin. Depuis le 1er juin 2021, les rassemblements et activités réunissant moins de 50 personnes en espaces clos et moins de 100 personnes en plein air sont autorisés. Les salles des fêtes ne doivent pas dépasser 50% de leurs capacités d’accueil, sans toutefois recevoir plus de 100 personnes. Le port du masque est obligatoire dans tout le Royaume.

Les restaurants, bars, commerces et musées sont-ils ouverts au Maroc ?

Ces derniers jours, le Maroc a assoupli plusieurs restrictions liées au Covid-19. Il est désormais autorisé de se déplacer sans restrictions au niveau national. Les restaurants, cinémas et les théâtres, tout comme les piscines publiques ont à nouveau rouvert. Le port du masque obligatoire reste obligatoire et les contrôles policiers ont été renforcés ces dernières semaines dans différentes villes du pays.

Les plages sont-elles accessibles au Maroc ?

Toutes les plages du Maroc sont officiellement autorisées d’accès pour la saison estivale, dans le respect de la distanciation physique. Le Club Med a déjà annoncé l’ouverture de son club de Marrakech le 12 juin et du club Yasmina de Cabo Negro près de Tanger le 26 juin.

Les aéroports ont-ils rouvert, avec quelle compagnie partir au Maroc ?

Les vols seront opérés dans les deux sens (France-Maroc et Maroc-France) depuis la réouverture des frontières du Maroc le 15 juin par les compagnies aériennes françaises et marocaines auxquelles il convient de s’adresser pour toute réservation et information. Il n’est donc plus nécessaire de passer par les consulats de France pour voyager par avion. Les compagnies Transavia, Ai France, Royal Air Maroc, Ryanair et TUI fly ont mis en vente des billets d’avion pour le Maroc depuis la mi-juin et pour toute la période estivale.

Un marocain, chasseur de météorites

voaafrique.com – 30/06/2021

Muni de son détecteur et de sa loupe, Ali Lamghari passe des mois à errer dans des dunes à la recherche de météorites, très répandues au Maroc.
En ce moment, il concentre ces efforts sur une zone désertique située près du village de Tamri à proximité de la ville d’Agadir.

%d blogueurs aiment cette page :