Malgré une baisse de 2,5% du trafic à fin août 2021 : Trois ports dans le vert, l’activité conteneurs en forme


par Ouchagour Leila – aujourdhui.ma – 21/09/2021

Malgré une baisse de 2,5% du trafic à fin août 2021 : Trois ports dans le vert, l’activité  conteneurs en forme

A fin août 2021, le trafic portuaire affiche un volume global de 60,9 millions de tonnes, enregistrant un recul de 2,5% par rapport à la même date en 2020.

Selon les dernières indicateurs de l’Agence nationale des ports (ANP), ce niveau (en volume) dépasse celui enregistré à la même période en 2019 (environ 58,59 millions de tonnes). Au seul mois d’août 2021, l’activité portuaire est en retrait de 3% comparé à la même période de l’année dernière atteignant un volume de 7,5 millions de tonnes. Alors que l’ensemble des activités des ports gérés par l’ANP connaissent une baisse durant les huit premiers mois de l’année 2021 par rapport à la même période de l’année dernière, les ports de Safi, Nador et Laayoune font exception et restent dans le vert. Pour sa part, le trafic TIR est en forme puisqu’il a atteint un volume de 17.829 unités, enregistrant ainsi une forte hausse de 49,9% par rapport à fin août de l’année 2020. A ce titre, le port de Nador concentre à lui seul 99,8% du trafic global TIR, soit 17.797 unités. Dans le même esprit, l’activité conteneurs affiche de belles performances. Les détails.

Tour d’horizon

47 millions de tonnes, c’est le volume global de marchandises ayant transité par les ports de Mohammedia, Casablanca et Jorf Lasfar à fin août 2021. A eux seuls, ces trois ports représentent 76,6% du trafic durant cette période. Les principales évolutions enregistrées dévoilent que le port de Jorf Lasfar détient une marge d’avance avec une quote-part de 38,4% du trafic portuaire à fin août 2021. Se chiffrant à 23,4 millions de tonnes sur cette période, ce port se maintient à la première place malgré un recul de -8,6% de ses activités par rapport aux huit premiers mois de 2020. Cette baisse est imputable à la diminution des exportations des engrais (-6,6%), des importations des céréales (-27,7%), de l’ammoniac (-12,6%) et du soufre (-18,7%).
De son côté le port de Casablanca représente 33% de l’activité au cours des huit premiers mois de 2021 assurant le transit de 20,1 millions de tonnes. Néanmoins, ce port a connu une baisse (-0,7%) de son trafic, attribuée principalement à la régression des importations des céréales (-11,5%) et des aliments de bétails (-13%). Cette évolution résulte aussi de la croissance des exportations du trafic du clinker (+37%), du sel (+13,3%) et des bobines tôles (+50%).

Plus au Sud, le port d’Agadir accuse une baisse de 10,8% de son activité comparé à fin août 2021 enregistrant un volume de 3,6 millions de tonnes.
Ce résultat est dû à la chute de 28,4 des importations des céréales, de la baisse de 27,8% des aliments de bétails et du recul de 20,4% des exportations du clinker.
Pour ce qui est du port de Mohammedia, on notera que son activité a connu une régression de 1,3% par rapport aux huit premiers mois de 2020 se chiffrant ainsi à 3,1 millions de tonnes.
Les bonnes performances des ports de Safi, Nador et Laayoune

Si l’ensemble des ports connaissent un recul de leur activité, les ports de Safi, Nador et Laayoune affichent une croissance solide. A Safi, le trafic portuaire enregistre une hausse confortable de 16,7% par rapport à la même période de 2020 comptabilisant un volume de 6,6 millions de tonnes. Cette variante est à attribuer «au fort rebond des exportations du phosphate (+19,2%), de la barytine (+387%), du gypse (+32,9%) et des importations du charbon (+28,4%)», souligne l’ANP. Chiffré à 2,6 millions de tonnes à fin août 2021, le port de Nador est en croissance de 13,7% due à la hausse des importations des hydrocarbures (+20,2%) et de la billette (+32,7%). On retiendra aussi que les exportations de la barytine sont en forte progression de 81,8%. Représentant 1,7% du trafic portuaire, le port de Laayoune a enregistré une évolution positive (11,4%) de son activité au cours des huit premiers mois de l’année 2021 comparé à la même période de l’année passée. Il a assuré le transit de 1,2 million de tonnes de marchandises à fin août 2021. Cette augmentation est le résultat de la hausse des importations des hydrocarbures (+7,9%), des exportations du phosphate (+18,1%) et du sable (+3,3%).

L’activité des conteneurs

Au terme des huit premiers mois de l’année 2021, l’activité des conteneurs s’élève à 881.583 EVP, en hausse de 9,4%. La même dynamique est observée en termes de tonnage puisqu’elle se chiffre à 8,4 millions de tonnes enregistrant une augmentation de 6,4%. Par nature de flux, on notera que les exportations sont en progression de 5,6% avec un volume de 359.085 EVP.

Concernant les conteneurs vides à l’export, ils atteignent un volume de 225.128 EVP (+5%), constituant ainsi 62,7% du trafic global des conteneurs à l’export. Les importations pour leur part ont atteint 366.810 EVP, en progression de 9,8% par rapport aux huit premiers mois de l’année 2020. Il faut également noter que l’activité cabotage dévoile une évolution positive de 18,2%, se chiffrant à 155.689 EVP.

Évolution du trafic des céréales, des phosphates, et des hydrocarbures

Les importations des céréales atteignent un total de 5,3 millions de tonnes sur les huit premiers 2021, en baisse de 21,3% par rapport à la même période de l’année précédente. Par port, il s’avère que la forte concentration de cette activité est au port de Casablanca avec 3,3 millions de tonnes. Ce qui représente 62% du trafic global des céréales. Sur l’ensemble des ports, on notera aussi qu’il y a une baisse globale des importations en cette denrée : Casablanca (-14,3%), Jorf Lasfar (-27,7%), Nador (-30,2%), Agadir (-28,4%) et Safi (-48,4%).

Concernant le trafic des phosphates et dérivés, il a atteint à fin août 2021 un volume d’environ 23,1 millions de tonnes, enregistrant une baisse de 4,4% avec un écart de 1.072.733 de tonnes par rapport à la même période de l’année écoulée, dévoile l’ANP ajoutant que «cette variation à la baisse est due principalement aux exportations des engrais (- 5,3%) et des importations du soufre (-14,8%). Par contre le trafic de l’acide phosphorique a enregistré une hausse de 14,9%». Pour ce qui est du trafic global des hydrocarbures, il s’élève à un volume d’environ 6,5 millions de tonnes, marquant ainsi une hausse de 2,7% par rapport à la même période de l’année passée.

Catégories :Actualités

2 commentaires

  1. Merci d être rentrés. Les infos reviennent amities

    Envoyé de mon iPad

    >

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :