VOYAGER AU MAROC EN CAMPING-CAR CET HIVER : C’EST POSSIBLE ?


lemondeducampingcar.fr – 06/10/2021

Voyager au Maroc en camping-car cet hiver, c'est possible ?

De nombreux camping-caristes européens souhaitent voyager au soleil en hiver. Avant le covid, le Maroc était une destination de choix, notamment pour les Français. Coût de la vie, climat doux, sites touristiques nombreux… idéal pour un itinéraire de trois semaines, ou même un séjour de plusieurs mois. Mais à l’hiver 2021-2022, le covid rend encore incertains les projets de voyages au Maroc. Nous faisons le point sur la situation actuellement : réglementation, traversées, évolution de l’épidémie…

Lors du salon des Véhicules de Loisirs (qui s’est déroulé du 25 septembre au 3 octobre), nous avons reçu la visite sur notre stand d’un couple d’amis camping-caristes. Marie-Madeleine et Michel Couturier sont des habitués des voyages au Maroc, ils sont toujours très informés sur cette destination, au point qu’ils ont écrit pour nous deux articles très utiles à lire sur notre site : Le Maroc en camping-car, mode d’emploi et Itinéraire pour camping-car au Maroc.

Le Maroc en camping-car ? Mieux vaut attendre

Logiquement, notre première question fut la suivante : « Pourrez-vous aller au Maroc cet hiver ? » La réaction de Michel et Marie-Madeleine : « C’est la question que tout le monde se pose ! » Très actif dans la Ffaccc (fédération française des associations et clubs de camping-cars) et l’UCCF (Uniion des camping-caristes de France), le couple est un interlocuteur de choix, au sujet de la destination Maroc. « Ceux qui viennent me demander des renseignements, personne n’est prêt à partir dans l’immédiat, mais plutôt en novembre ou décembre comme d’habitude. Mais tout ça évolue tellement vite. Si les traversées depuis l’Espagne reprennent, il y a fort à parier que de nombreux Français se décideront. »

L’épidémie de covid au Maroc

Le Royaume chérifien a connu un pic de l’épidémie à l’été 2021. D’après le magazine Le Point, c’est au début du mois d’août que le plus grand nombre de cas a été enregistré : « 70.000 nouveaux cas, un nombre hebdomadaire divisé par quatre au 16 septembre. » Le site aujourd’hui.ma nous donne les chiffres actuels : 10.665 cas positifs sont répertoriés au 4 octobre 2021, et plus de 22 millions de personne ont reçu la première dose du vaccin (pour une population de 37 millions d’habitants).

Les contraintes sanitaires : couvre-feu et limitations de circulation

Le Maroc continue d’appliquer des mesures strictes concernant la lutte contre le Covid. Comme nous l’apprend le site diplomatie.gouv.fr :

  • Couvre-feu sur tout le territoire de 21 h à 5 h du matin
  • Interdiction d’entrer ou de de sortir des villes de Casablanca, Marrakech et Agadir, sauf « passeport de vaccination ».
  • Port du masque obligatoire

Les traversées maritimes

La difficulté actuellement, c’est de se rendre au Maroc. Pour l’instant, les traversées maritimes sont impossibles à partir de l’Espagne, comme nous le confirme l’Agence Voyage Ticket Bateaux Tanger : « Il n’y a pas encore de traversées, mais ça pourrait venir à partir de la fin d’octobre. »

Il est donc nécessaire de voyager depuis la France. Notre ami Michel s’est renseigné : « Actuellement, il est possible d’effectuer la traversée de Sète à Tanger Med. Avant de prendre le bateau, il faut un test en plus de pass sanitaire. Et dans le bateau, un deuxième test est (parfois) effectué. Il y a peut-être aussi des traversées depuis Marseille, mais ça n’arrange pas les choses, puisque dans ce cas le trajet est encore plus long que les 40 heures depuis Sète. »

Pour connaître les conditions d’accès au Maroc depuis la France (en matière de vaccin et de test notamment) consultez le site de l’Ambassade de France au Maroc.

Peut-on voyager ou pas ?

Techniquement, voyager au Maroc reste possible, tant que l’on respecte les règles. Pour Michel et Marie-Madeleine, le couvre-feu ou les restrictions concernant les trois villes (Marrakech, Casablanca et Agadir) ne sont pas vraiment un problème. « Une fois au Maroc, il n’y a pas de problème particulier, nous dit Michel. Il y a des règles à respecter, mais on peut toujours voyager. Quand nous en sommes repartis [après avoir été confinés dans un camping au printemps 2020, NDLR], même les petits commerces rouvraient. Faire quand même attention : au Maroc, les hôpitaux sont moins équipés que les hôpitaux français, et les cliniques privées n’ont pas un nombre de lits illimité. »

Autre argument de prudence : l’évolution de l’épidémie s’est déjà avérée imprévisible. Pour ne pas courir le risque de voir une nouvelle fois les traversées maritimes interrompues, et donc de se retrouver bloqué au Maroc comme au printemps 2020, mieux vaut attendre un peu avant de programmer son voyage.

Catégories :Actualités

5 commentaires

  1. NOUS ALLONS DESCENDRE CET HIVER EN ANDALOUSIE . En attente de l’ouverture des passages d’Algéciras vers le Maroc

    J'aime

  2. De nombreux renseignements dans cet article sont faux ou dépassés !!!
    Bravo pour ces nouvelles qui n’en sont plus !!!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :