Archives de octobre 13th, 2021

Covid-19 : 566 nouveaux cas confirmés en 24H, 11 décès

par Nabila Bakkass – lematin.ma – 12/10/2021

Covid-19 : 566 nouveaux cas confirmés en 24H, 11 décès

Le ministère de la Santé a recensé durant les dernières 24 heures 566 nouveaux cas d’infection au Covid-19, ce qui porte à 939.922 le nombre total des cas de contamination. 14.278 nouveaux tests ont été effectués, portant le nombre total à 8.923.240 depuis le début de la pandémie. Le taux de positivité  passe à 3,96%.

Quant au nombre de personnes déclarées guéries, celui-ci s’est élevé à 919.074 avec 699 nouvelles rémissions ce mardi, indique la même source, notant que le taux de rémission a atteint 97,8%.

Le ministère a également annoncé 11 nouveaux décès enregistrés durant ces dernières 24 heures. Le nombre de morts du nouveau coronavirus s’établit ainsi à 14.485 et le taux de létalité à 1,5%.

Concernant les cas actifs encore sous traitement ou suivi médical, le ministère fait savoir que leur nombre a atteint 6.363 personnes (-144), dont 509 cas graves (-59). Il a souligné en outre que le taux d’occupation des lits de réanimation Covid est passé à 9,7%.

Le nombre de bénéficiaires de l’opération de vaccination a atteint 23.105.525 (+35.498) pour la première dose, 20.438.913 (+161.131) pour la deuxième et 282.691 pour la troisième (+53.827).

Voici dans le détail la répartition géographique des nouveaux cas par régions et provinces :

  • 262 cas à Casablanca-Settat : 209 cas à Casablanca, 14 à Berrechid, 13 à Mohammedia, 8 à Settat, 7 à Nouaceur, 4 à El Jadida, 3 à Sidi Bennour, 2 à Médiouna et 2 à Benslimane.
  • 163 cas à Rabat-Salé-Kénitra : 41 à Skhirate-Témara, 33 à Kénitra, 31 à Rabat, 28 à Salé, 14 à Sidi Kacem, 11 à Khémisset et 5 à Sidi Slimane.
  • 38 cas à Tanger-Tétouan-Al Hoceima : 20 à Tétouan, 9 à Chefchaouen, 2 à M’Diq-Fnideq, 2 à Tanger-Assilah, 2 Ouezzane, 2 Larache et 1 à Al Hoceima.
  • 31 cas à l’Oriental : 11 à Nador, 9 à Oujda-Angad, 4 à Jerada, 3 à Taourirt, 3 à Berkane et 1 Guercif.
  • 19 cas à Dakhla-Oued Eddahab : La totalité des cas a été enregistré à Oued Ed-Dahab.
  • 12 cas à Laâyoune-Sakia El Hamra : 8 à Laâyoune, 2 à Es-Semara et 2 à Boujdour.
  • 12 cas à Fès-Meknès : 7 à Fès, 2 à Taounate, 2 à Taza et 1 à El Hajeb.
  • 9 cas à Beni Mellal-Khénifra : 5 à Béni Mellal, 3 à Khouribga et 1 à Fquih Ben Salah.
  • 6 cas à Marrakech-Safi : 3 à Marrakech, 2 à Safi et 1 à Essaouira.
  • 6 à Guelmim-Oued Noun : 4 à Tan Tan, 1 à Sidi Ifni et 1 à Guelmim.
  • 5 cas à Drâa-Tafilalet : 4 à Zagora et 1 à Errachidia.
  • 3 cas à Souss-Massa : 2 à Inezgane-Ait Melloul et 1 à Tiznit.

Investissement : Le CRI de Souss-Massa au chevet des porteurs de projets de Tiznit

par Mohamed Badrane – aujourdhui.ma – 12/10/2021

Investissement : Le CRI de Souss-Massa au chevet  des porteurs de projets de Tiznit

Le Centre régional d’investissement Souss-Massa (CRI) a rouvert, vendredi dernier, les portes de son annexe provinciale à Tiznit lors d’une cérémonie officielle, présidée par le gouverneur de la province de Tiznit, accompagné du secrétaire général de la province, du président du Conseil provincial ainsi que de hauts responsables de la province.

Cette représentation provinciale du CRI Souss-Massa est de nature à renforcer davantage la proximité avec les investisseurs à travers la création de ce relais administratif et d’accompagnement au profit du tissu économique de la province de Tiznit. Ce bureau de représentation provincial comprend, ainsi, un guichet unique de traitement des dossiers d’investissement en plus d’un service d’accompagnement des PME et TPE. D’autre part, cette antenne permettra au CRI Souss-Massa de jouer pleinement son rôle dans la planification et le développement d’une offre provinciale attractive et inclusive auprès des acteurs publics et privés. Ces derniers ont exprimé par l’occasion leur appui à cette initiative qui contribuera à insuffler une réelle dynamique économique et d’investissement au niveau de la province de Tiznit qui jouit de potentialités économiques attrayantes. Le CRI SM ambitionne, par le biais de son annexe, de contribuer au renforcement de la dynamique du tissu productif de la province, en facilitant notamment l’accès des TPME locales aux différents services du CRI. En effet, après la réouverture des annexes du CRI SM à Tata et à Tiznit, la prochaine étape concernera le bureau provincial du CRI SM à Taroudant, un territoire à grand patrimoine culturel et fort potentiel économique.

D’ailleurs, déjà le CRI de Souss-Massa a ouvert une nouvelle annexe du CRI au niveau du Parc industriel Haliopolis pour accompagner sur place des porteurs de projets industriels dans toutes les phases liées à la réalisation de leurs projets : accueil, conseil, orientation, traitement des dossiers d’investissement pour obtention des autorisations nécessaires, orienter les porteurs de projets avec les organismes de financement et d’appui à l’investissement, et suivre l’état d’avancement et travaux de valorisation des projets en cours dans la zone.

Pour rappel, un total de 236 dossiers d’investissement ont été validés en 2020 au niveau de la région de Souss-Massa, pour un montant prévisionnel de 13,96 milliards de dirhams et 16.199 emplois projetés dans les différentes préfectures et provinces de la région. Par ailleurs, l’année 2020 a été marquée d’une part par l’établissement et la signature de plusieurs partenariats et conventions visant l’amélioration de l’offre intégrée d’accompagnement au profit des TPME et coopératives régionales, et d’autre part par la mobilisation du foncier industriel au profit des investisseurs dans le cadre de la déclinaison régionale du Plan d’accélération industrielle créant ainsi une dynamique d’investissement sans précédent.

Covid-19/Maroc : Baisse du taux d’occupation des lits de REA à 9,7%

fr.hespress.com – 12/10/2021

Le taux d’occupation des lits de réanimation observe une baisse pour s’établir ce mardi 12 octobre à 9,7 %. Ainsi, le total des cas sévères admis en réanimation au Royaume s’établit à 509 cas dont 72 nouveaux cas admis en 24H fait savoir le ministère de la Santé dans son bilan épidémiologique quotidien.

Covid-19/Maroc : Baisse du taux d'occupation des lits de REA à 9,7%

Le nombre de nouveaux tests réalisés en 24H, lui, est de 14.278 pour un total national de 8.923.240 tests réalisés depuis le début de la pandémie. Par ailleurs, le Maroc a enregistré ces dernières 24h, 11 décès dus au Covid-19 portant le total national depuis le début de la pandémie à 14.485. Le taux de létalité lui, observe une légère baisse ce mardi pour s’établir à 1,54 %.

Dans les détails, les décès sont répartis comme suit : 4 décès dans la région de Rabat-Salé-Kénitra (1 à Rabat, 1 Salé, 1 à Kénitra, 1 à Skhirate-Témara), 2 décès dans la région de Casablanca-Settat à la ville d’El Jadida, 1 décès dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima à la ville d’Al Hoceima, 1 décès dans la région de Beni Mellal-Khénifra à la ville de Béni Mellal, 1 décès dans la région de Marrakech-Safi à la ville d’Essaouira, 1 décès dans la région de Drâa-Tafilalet à la ville d’Errachidia, 1 décès dans la région de Souss-Massa à la ville d’Agadir-Ida-Ou-Tanane. Les autres régions du Royaume n’ont recensé aucun décès ces dernières 24H.https://403e947b26e4225708f4af6dacf05515.safeframe.googlesyndication.com/safeframe/1-0-38/html/container.html

Le Maroc a par ailleurs recensé 699 guérisons portant le total national depuis le début de la pandémie à 919.074 rémissions. Le taux de guérison, lui, s’établit ce mardi à 97,77 % tandis que le total des cas actifs s’établit à 6.363 cas.

En outre, et comme l’indique la plateforme de veille et de suivi de Hespress, covid.hespress.com/fr, le Royaume a recensé durant ces dernières 24 heures, 566 nouveaux cas confirmés Covid-19, portant le total national des contaminations avérées à 939.922 cas.

Cependant, le taux d’incidence cumulée, lui, a atteint 2.572,8/100.000 habitants. Les cas sous intubation sont de 20 cas ce mardi tandis que le total des cas sous respiration artificielle est de 295.

S’agissant de la vaccination, le nombre de bénéficiaires de la première dose du vaccin depuis le début de la campagne nationale a atteint 23.105.525, avec 20.438.913 bénéficiaires des deux doses tandis que 282.691 ont bénéficié de la troisième dose du vaccin, fait savoir le département de Nabila Rmili, fraîchement nommée ministre de la Santé.

Le ministère de la Santé invite ainsi les citoyens à respecter les règles d’hygiène et de sécurité sanitaire ainsi que les mesures préventives prises par les autorités marocaines en faisant preuve de responsabilité et de patriotisme.

Education: le gouvernement Akhannouch va mettre le paquet sur le préscolaire

par Ghita Ismaili – h24info.ma – 12/10/2021

Le programme gouvernemental présenté lundi devant le parlement consacre une grande partie à la refonte de l’éducation nationale au Maroc, en particulier le préscolaire. Voici ce qu’ambitionne le nouvel Exécutif pour le secteur.

Pour le gouvernement Akhannouch, l’amélioration des conditions de travail et de formation des enseignants est un « point d’entrée majeur » pour l’égalité des chances au Maroc. Dans le programme présenté lundi devant les deux Chambres du parlement, une grande partie est consacrée à la réforme de l’éducation nationale. Un projet confié à l’ancien ambassadeur du Maroc en France et président de la Commission spéciale chargée du Nouveau modèle de développement, Chakib Benmoussa.

«Le gouvernement opèrera un changement radical de méthode et géra de propositions significatives et fortes entièrement consacrées à l’amélioration de la qualité du système, éducatif», promet l’Exécutif dans son programme gouvernemental pour les cinq prochaines années.

L’école dès 4 ans

Dans ce programme, le gouvernement mise beaucoup sur le préscolaire. Il s’engage notamment à «promouvoir une politique ambitieuse de développement de la petite enfance». La politique en question prévoit de soutenir davantage le préscolaire par la mise en place de nouvelles garderies pour les enfants de moins de 4 ans.

Cela contribuerait à «combler le fossé entre les enfants de différents milieux sociaux, que ce soit en termes d’acquisition du langage, des compétences cognitives ou de développement de compétences sociales», assure-t-on.

La généralisation de l’enseignement préscolaire permettra aussi, selon le gouvernement, d’augmenter le taux d’activité des femmes en réduisant les coûts supportés par les familles pour s’occuper de leurs enfants. Le but principal reste toutefois celui de permettre à ces enfants de mieux réussir leur vie scolaire et professionnelle.

Former des éducateurs 

En plus de l’augmentation du nombre de garderies, le gouvernement veut accompagner le développement des enfants de plus de 4 ans qui n’ont pas encore atteint l’âge de l’école. Cela passera par un soutien aux jardins d’enfants, apprend-t-on. Des éducateurs spécialisés dans le développement de la petite enfance préscolaire seront aussi formés. Une formation spécifique à la faculté d’éducation sera introduite pour «pallier les lacunes de l’enseignement primaire».

Le gouvernement veut également renforcer les connaissances de base des élèves, dont la lecture, l’écriture et le calcul. Pour ce faire, il compte évaluer régulièrement les compétences des élèves à travers un mécanisme rigoureux. C’est l’Instance nationale d’évaluation du système d’éducation, de formation et de recherche scientifique (INE) qui s’en chargera.

L’organisme, affilié au Conseil supérieur de l’éducation, devra conduire et évaluer chaque année des tests de compétence en lecture, en langues vivantes et en calcul, au niveau national. Les résultats seront le miroir qui reflète les performances de l’école et du corps enseignant.

Agadir : Récupération de l’arme de service d’un policier agressé

par Kawtar Chaat – lopinion.ma – 12/10/2021

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire d’Agadir ont réussi, ce mardi, à récupérer et confisquer l’arme de service d’un policier de l’autorité urbaine de la ville, qui a été victime d’un vol sous menace de violences ce matin.

Agadir : Récupération de l'arme de service d'un policier agressé

Les investigations de terrain, appuyées par une expertise technique, ont permis de saisir l’arme de service et la moto appartenant au policier dans une zone rurale à environ 30 kilomètres d’Agadir, tandis que les procédures d’enquête ont abouti à l’identification des deux suspects présumés impliqués dans la perpétration de ces actes criminels, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, notant que les recherches sont en cours en vue d’appréhender les mis en cause et les traduire en justice.
 
Dans le but d’élucider tous les mobiles de ces actes délictueux et d’arrêter les prévenus, le service préfectoral de la police judiciaire d’Agadir poursuit actuellement les procédures d’instruction dans le cadre de cette affaire sous la supervision du ministère public compétent.
 
Selon les informations préliminaires, ils ont un casier judiciaire en rapport avec des délits de droit commun, et font l’objet d’avis de recherche au niveau national de la part des départements de la gendarmerie royale «pour formation d’une bande criminelle active dans le vol», conclut la source.

%d blogueurs aiment cette page :