Maroc. Omicron : le gouvernement interdit les festivals et les manifestations culturelles et artistiques

h24info.ma – 03/12/2021

Après avoir limité la présence aux obsèques et funérailles à 10 personnes, le gouvernement vient d’annoncer de nouvelles restrictions pour lutter contre le variant omicron.

« Sur la base des dispositions juridiques relatives à la gestion de l’état d’urgence sanitaire, et dans le cadre des mesures préventives en vigueur pour limiter la propagation de la pandémie du Coronavirus, et en vue de la préservation de la santé des citoyennes et des citoyens, Le gouvernement a décidé d’interdire tous les festivals et manifestations culturelles et artistiques », annonce un communiqué rendu public ce soir par l’exécutif.

« Tout en insistant sur l’importance de ces dispositifs pour la réduction des risques de propagation de la pandémie, le gouvernement rappelle la nécessité de l’engagement fort et responsable de tous pour le respect des mesures et décisions prises par les autorités publiques. », poursuit le communiqué.

Mercredi, le gouvernement avait annoncé avoir décidé de limiter à 10 personnes au maximum la présence aux cérémonies des funérailles et des obsèques.

Covid-19 : 151 nouveaux cas confirmés en 24H, 2 décès

par Mohamed Sellam – lematin.ma – 03/12/2021

Covid-19 : 151 nouveaux cas confirmés en 24H, 2 décès

Le ministère de la Santé et de la protection sociale a recensé durant les dernières 24 heures 151 nouveaux cas d’infection au Covid-19, ce qui porte à 950.374 le nombre total des cas de contamination. 9.632 nouveaux tests ont été effectués, portant le nombre total à 9.527.608 depuis le début de la pandémie. Le taux de positivité passe à 1,56%.

Quant au nombre de personnes déclarées guéries, celui-ci s’est élevé à 932.737 avec 172 nouvelles rémissions ce vendredi, indique la même source, notant que le taux de rémission a atteint 98,1%.

Le ministère a également annoncé 2 nouveaux décès enregistré durant ces dernières 24 heures. Le nombre de morts du nouveau coronavirus s’établit ainsi à 14.784 et le taux de létalité à 1,6%.

Concernant les cas actifs encore sous traitement ou suivi médical, le ministère fait savoir que leur nombre a atteint 2.853 personnes (-23), dont 109 cas graves (+8). Il a souligné en outre que le taux d’occupation des lits de réanimation Covid est passé à 2,08%.

Le nombre de bénéficiaires de l’opération de vaccination a atteint 24.430.812 (+4.403) pour la première dose, 22.702.725 (+10.018) pour la deuxième et 1.751.318 pour la troisième (+33.051).

Voici dans le détail la répartition géographique des nouveaux cas par régions et provinces :

  • 62 cas à Casablanca-Settat : 56 à Casablanca, 4 à Mohammedia et 2 à Berrechid.
  • 56 cas à Rabat-Salé-Kénitra : 15 à Salé, 14 à Rabat, 14 à Skhirate-Témara, 8 à Kénitra, 4 à Sidi Kacem et 1 à Khémisset.
  • 11 cas à Marrakech-Safi : 3 à Safi, 2 à Marrakech, 3 à Rhamna, 1 à Chichaoua, 1 à El Kelâa des Sraghna et 1 à Essaouira.
  • 6 cas à Tanger-Tétouan-Al Hoceima : 5 à Tanger-Assilah et 1 à Al Hoceima.
  • 4 cas dans l’Oriental : 3 à Oujda-Angad et 1 à Nador.
  • 4 cas à Fès-Meknès : 2 à Meknès et 2 à Fès.
  • 3 cas à Béni Mellal-Khénifra : 1 à Béni Mellal, 1 à Fqih Ben Salah et 1 à Khouribga.
  • 3 cas à Souss-Massa : 2 à Agadir-Ida -Ou-Tanane et 1 à Inezgane-Ait Melloul.
  • 1 cas à Drâa-Tafilalet : à Tinghir.
  • 1 cas à Dakhla-Oued Eddahab : à Aousserd.
  • 0 cas à Guelmim-Oued Noun.
  • 0 cas à Laâyoune-Sakia El Hamra.

Omicron : qui sont ces joueurs, entraîneurs et dirigeants bloqués à l’étranger ?

par Ismail El Fassi – sport.le360.ma – 04/12/2021

La fermeture des frontières décidée par les autorités pour lutter contre le variant Omicron a créé une sacrée pagaille au sein des plusieurs clubs marocains. Ces derniers se sont retrouvés sans entraîneurs, sans joueurs et même parfois sans leurs présidents, explique le quotidien Al Akhbar dont est tirée cette revue de presse..

C’est le branle-bas de combat chez plusieurs clubs de la Botola qui cherchent à trouver des moyens de faire venir leurs sportifs bloqués à l’étranger depuis que le Maroc a fermé ses frontières pour lutter contre le variant omicron du coronavirus. Des joueurs, entraîneurs et même un président de club se sont retrouvés coincés à l’étranger et ne peuvent pas rentrer au Maroc à cause de la fermeture des frontières, rapporte le quotidien Al Akhbar du weekend des 4 et 5 décembre.

Parmi les « victimes » de la décision de fermer les frontières figure le président du Hassania d’Agadir, Habib Sidinou. En déplacement en Angleterre pour subir une opération chirurgicale qui s’est d’ailleurs soldée par un succès, il s’est soudainement retrouvé coincé et n’a pu regagner la capitale du Souss.

Des entraîneurs aussi font partie du tableau. A l’instar de l’entraîneur algérien du Difaâ hassani d’El Jadida, Abdelhak Benchikha. Ce dernier a profité de la trêve de la Botola pour visiter sa famille en Algérie avant qu’il ne se retrouve coincé à cause de la fermeture soudaine des frontières. En attendant de pouvoir regagner El Jadida, Benchikha se contente d’assurer ses séances d’entraînement à distance, précisent nos confrères arabophones.

Même cas de figure pour Mohamed Fathi, l’entraîneur égyptien du Youssoufia de Berrechid, qui s’est rendu en Egypte pour assister aux funérailles de sa mère. Il est aujourd’hui bloqué et ne peut plus rentrer au Maroc.

Et bien sûr, tous les joueurs étrangers qui évoluent dans les clubs marocains et qui ont saisi l’occasion de la trêve pour regagner leurs pays se retrouvent tous bloqués chez eux. Ce qui crée une situation particulièrement délicate pour les équipes de la Botola qui se trouvent amputées d’une partie de leurs effectifs.

Agadir: lancement et suivi de plusieurs projets de développement

lavieeco.com – 03/12/2021

Aziz Akhannouch
Aziz Akhannouch

LE PRÉSIDENT DU CONSEIL DE LA VILLE D’AGADIR, AZIZ AKHANNOUCH, ACCOMPAGNÉ DU WALI DE LA RÉGION SOUSS-MASSA, GOUVERNEUR DE LA PRÉFECTURE D’AGADIR-IDA OUTANANE, AHMED HAJJI, A PROCÉDÉ, AU LANCEMENT ET AU SUIVI DE PLUSIEURS PROJETS DE DÉVELOPPEMENT S’INSCRIVANT DANS LE CADRE DU PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT URBAIN DE LA VILLE D’AGADIR (2020-2024) .

Le président du Conseil communal d’Agadir et le wali ont ainsi donné le coup d’envoi des travaux de construction de deux trémies au droit du carrefour de l’avenue Abderrahim Bouabid et le barreau Est-Ouest.
De même, il a été procédé à la présentation du projet de la Voie de Contournement Nord-Est du Grand Agadir qui liera l’aéroport Al Massira au port d’Agadir, ainsi que le projet de mise à niveau de l’autoroute liant ces deux infrastructures.
Ces différents projets visent le renforcement des infrastructures et du réseau routier pour une meilleure mobilité au niveau de la ville d’Agadir.