POLLUTION : SELON UNE ÉTUDE, LE LITTORAL MAROCAIN EST MENACÉ PAR LES MÉTAUX LOURDS

Par Khalil Rachdi – le360.ma – 14/12/2021

algues brunes

Collectés entre l’automne 2018 et l’été 2019, des macroalgues ont servi de bioindicateurs pour des chercheurs marocains afin d’évaluer le degré de pollution des côtes du Maroc par les métaux lourds. Le résultat de l’étude est sans appel. Cet article est une revue de presse du journal Al Ahdath Al Maghribia.

Des chercheurs marocains des Universités Cadi Ayyad de Marrakech et Ibn Zohr d’Agadir, aux côtés de chercheurs étrangers, se sont penchés sur la pollution des zones côtières par les métaux lourds. Ils se sont concentrés sur des macroalgues communément appelées les algues brunes, largement répandues dans l’Atlantique Est et la mer Méditerranée.

Collectées entre l’automne 2018 et l’été 2019, ces algues ont servi de bioindicateurs pour les chercheurs, afin d’évaluer le degré de pollution des eaux.

Huit stations, entre El Jadida et Essaouira, ont été choisies par les chercheurs. Et les résultats sont édifiants: «Elle n’a pas été régulièrement trouvée dans les différentes stations d’échantillonnage durant les 4 saisons. Elle était totalement absente pendant toute la période de recherche dans les zones industrialisées de la côte de Jorf Lasfar et de la côte de Safi».

«La réduction de la biomasse et éventuellement l’extinction des populations des algues brunes des sites étudiés semblent être liées à la pression croissante des activités anthropiques, conduisant principalement à des niveaux élevés de pollution par les métaux lourds», relèvent les chercheurs cités par Al Ahdath Al Maghribia dans sa livraison du 14 décembre.

Pour les chercheurs, cette perte des algues brunes ou leur extinction complète dans certaines des localités étudiées le long des côtes atlantiques marocaines «affectent probablement de manière négative la richesse et l’abondance des populations locales de poissons juvéniles».

Cette étude de l’effet biologique confirmerait leur hypothèse de départ, laquelle soutient que l’analyse des métaux lourds dans les macroalgues donne une indication de la qualité de l’environnement de l’eau.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.