Agadir : Arrêt des vols, interdictions d’organiser les soirées … plusieurs hôtels ferment boutique

par Khadija Khettou – fr.hespress.com – 30/12/2021

Agadir : Arrêt des vols, interdictions d'organiser les soirées ... plusieurs hôtels ferment boutique

Les dernières mesures restrictives édictées par le gouvernement pour limiter la propagation du coronavirus en cette période de fête fin d’année a porté un coup de grâce au secteur touristique au Royaume.

Au sud du Maroc, et plus précisément la ville d’Agadir, plusieurs établissements hôteliers ont mis la clef sous le paillasson, faute de réservations et de clients. En agonie depuis déjà deux ans, la perle du Sud, connu pour son beau temps en plein hiver, comptait énormément sur les fêtes de fin d’années pour se rattraper.

Cependant, les espérances des opérateurs touristiques d’Agadir sont vite tombées à l’eau avec l’apparition du nouveau variant Omicron. Les annonces par l’Exécutif de l’interdiction d’organiser des évènements ou soirées la nuit du réveillon ainsi que la fermeture des frontières ont été une douche froide pour les opérateurs touristiques.

« Le secteur de la restauration et de l’hôtellerie traverse une mauvaise période à Agadir. Les célébrations du Nouvel An contribuaient énormément à la dynamique du secteur, offrant ainsi, des opportunités d’emplois directs et indirects et permettait de faire tourner la machine. Mais avec la propagation du virus, les activités des restaurants ont été réduites, suite à la faible demande. Par ailleurs, nous respections les décisions prises par les autorités compétentes pour protéger la santé des citoyens et des touristes », a déclaré à Hespress, Mohamed Guoulahssen, président de l’Association régionale des professionnels de la restauration Souss-Massa.

Pour sa part, Rachid Dehmaz, président du Conseil régional du tourisme à Souss-Massa, a dressé un portrait noir sur la réalité du secteur touristique à la ville d’Agadir, notant qu’il n’y a « pas le moindre engouement ou préparatif des fêtes de fin d’année dans les établissements hôteliers ou dans les restaurants au niveau de toute la région ».

« Les mesures restrictives ont été prolongées et intensifiées par l’annonce de la fermeture nocturne, du couvre-feu et de l’arrêt des vols, de sorte que la destination d’Agadir a été condamnée à mort, après que l’espoir était porté sur les célébrations du Nouvel An », a confié à Hespress Rachid Dehmaz.

Mais pas seulement ! Le responsable a affirmé que « la plupart des établissements hôteliers ont fermé leurs portes, alors que le secteur commençait à peine à se redresser même si la tendance était timide », dit-il.

« Nous sommes revenus à la case départ avec les mesures imposées en cette fin d’année. Aujourd’hui, nous vivons non seulement une crise économique et sociale dans le secteur, mais une grave crise psychologique. Nous espérons retrouver les forces pour affronter l’avenir, avec l’intervention des autorités compétentes et des secteurs ministériels », conclut notre interlocuteur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.