Assainissement du patrimoine minier national : 144 permis de recherche à réattribuer dans le Souss

par Mohamed Laabid – aujourdhui.ma – 06/01/2022

Assainissement du patrimoine minier national : 144 permis de recherche à réattribuer dans le Souss

144 permis de recherche et des licences de recherche et d’exploitation minières révoqués ou renoncés seront réattribués au niveau de la région Souss-Massa.

Dans le cadre du programme d’assainissement du patrimoine minier national, tout en adoptant les principes de la bonne gouvernance et en application des dispositions de la loi n° 33.13 relative aux mines, le ministère de la transition énergétique et du développement durable a procédé à la réattribution des permis de recherche et des licences d’exploitation minières révoqués ou renoncés après fixation des modalités de leur réattribution et ce dans l’objectif de contribuer à la relance de l’économie nationale et de favoriser la création de nouvelles opportunités d’emploi. Cette opération de réattribution s’inscrit également dans le cadre de la vision du ministère pour rehausser les performances du secteur minier et renforcer son attractivité aux investissements nationaux et étrangers et ce, dans un environnement de concurrence loyale marqué par la transparence et l’égalité à travers les mécanismes législatifs et réglementaires adoptés, et d’en faire un des piliers de développement régional et local.

A cet égard, l’arrêté n°2357.21 du 16 août 2021, complétant l’arrêté n°2239.20 du 17 août 2020 du ministre de l’énergie, des mines et de l’environnement fixant les conditions et les critères de l’opération de la réattribution, publié au Bulletin officiel N°7029 du 11 octobre 2021, arrêtant des listes des permis miniers révoqués ou renoncés devront faire l’objet de réattribution. Il s’agit d’une opération portant sur la réattribution de 144 permis miniers dont 3 licences d’exploitation et 141 permis de recherche, situés au niveau de la région Souss-Massa.

Les dossiers de demande de participation à cette opération ont été déposés par les sociétés minières au siège des Directions régionales du département de la transition énergétique et du développement durable lors du mois de décembre dernier. En effet, cette région recèle d’importantes ressources minières, notamment dans les régions de Taroudant, Agadir Ida-Outanane et Tata. Les principaux gisements de minerais et de roches exploités dans la région sont : l’or, le cuivre, la barytine, l’argent, le manganèse, le cobalt, l’oxyde de fer, le marbre, le talc et le mica. L’impact du secteur minier dans le développement régional est latent dans le secteur de l’emploi local, il est perçu aussi par les infrastructures de base, de communication (routes, électricité, eau et équipements socio-éducatifs réalisés par les grandes entreprises minières).

D’ailleurs durant la période 2015-2018, la part des investissements miniers est passée de 2,40% en 2015 à 5,71% en 2016 pour se situer à 7,26% en 2018. En 2016, la province de Taroudant a concentré 55% des autorisations accordées et 84% des programmes d’investissement miniers au niveau régional.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.