Maroc : une découverte de gaz qui dépasse les espérances

mediaterranee.com – 11/01/2022

Découverte d'un gisement de gaz important au large de Rabat (PHOTO : DR)

La société énergétique indépendante Chariot a annoncé une « formidable » découverte de gaz offshore sur son champ d’Anchois (Anchovy) au large de Rabat, au Maroc.

La plate-forme Stena Don a foré le puits d’exploration Anchois-2 pour Chariot au début du mois de décembre, et les résultats montrent une couche de gaz nette de plus de 300 pieds, soit deux fois la quantité trouvée dans le premier puits foré dans la formation. De multiples couches de sables gazeux avec des « réservoirs de haute qualité » ont été découvertes, dépassant les attentes de la société. 

Stena Don va maintenant poursuivre le forage du puits de découverte de gaz d’Anchois-1, qui pourrait devenir un futur puits de production pour le champ. 

« Chariot … a fait une importante découverte de gaz dans le puits Anchois-2, qui dépasse largement nos attentes. Nous poursuivons l’analyse des données recueillies sur le puits, mais en l’état actuel des choses, nous pensons que le résultat est transformateur pour la société », a déclaré Adonis Pouroulis, PDG par intérim de Chariot. 

D’autres découvertes de gaz importantes sont à venir d’après la société

Anchois est situé dans le bloc de licence Lixus de Chariot.
Chariot détient une participation opérationnelle de 75 % en partenariat avec l’Office national des hydrocarbures et des mines du Maroc (ONHYM), qui détient une participation de 25 %.

« Chariot est une société totalement différente aujourd’hui par rapport à ce qu’elle était la semaine dernière », a déclaré Pouroulis à Proactive UK dans une interview lundi. « Nous ne pouvions pas demander mieux de ce puits ». 

Il y a d’autres zones cibles inexplorées dans le bloc Lixis avec une signature sismique similaire à celle d’Anchois-2, a-t-il ajouté, ce qui laisse penser que d’autres découvertes importantes sont à venir. 

La stratégie de développement du champ proposée par la société implique une infrastructure « subsea-to-shore ». Cela signifie que le gaz serait acheminé d’un collecteur sous-marin directement vers une installation centrale de traitement sur la côte marocaine, sans plate-forme offshore sur le site. 

La société affirme avoir déjà réuni les éléments commerciaux nécessaires à la réalisation du projet, notamment un accord d’écoulement de la production d’Anchois avec un « groupe énergétique international de premier plan », le soutien de deux grandes banques et un accord avec une société de développement expérimentée capable de mener à bien des projets gaziers sous-marins. 

La découverte a déjà transformé la situation pour les investisseurs : Les actions de Chariot sur le LSE ont grimpé en flèche enregistrant une hausse de 32 % en une journée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.