Les fouilles archéologiques de la synagogue de Tamanart « La terre parle » avec Salima Naji

Des archéologues, des anthropologues, des historiens et des géographes marocains et israéliens sont mobilisés pour mieux comprendre les trajectoires des communautés juives marocaines sur le temps long. Depuis le 21 novembre 2021, certains parmi eux étaient dans la province de Tata pour effectuer les toutes premières fouilles archéologiques à la synagogue d’Aguerd Tamanart. Un bijou patrimonial en ruine où l’équipe multidisciplinaire dirigée par Saghir Mabrouk, professeur à l’Institut National des Sciences de l’Archéologie et du Patrimoine de Rabat et sa consœur Yuval Yekutieli de l’université Ben Gourion du Néguev a déjà trouvé des fragments de documents religieux, d’actes de mariage ainsi que des objets ayant défié le temps. Ce sont de nouveaux témoins d’une époque que commencent à revisiter Orit Ouaknine, professeur en Anthropologie (Université Ben Gurion en Israël) et sa consœur marocaine, Salima Naji, célèbre architecte militante pour la préservation du patrimoine qui est également docteur en anthropologie. Son mari, David Goeury, qui est docteur en géographie à la Sorbonne où il est enseignant-chercheur participe activement à ce travail de sauvetage de la mémoire.

La vidéo ci-dessous m’a été très aimablement transmise par Salima Naji :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.