L’artisanat marocain en regain de croissance à l’export

lematin.ma – 10/02/2022

L’artisanat marocain en regain de croissance à l’export

Après une année 2020 marquée par une inflexion (-25%), le chiffre d’affaires à l’export des produits d’artisanat est reparti à la hausse en 2021. Il a ainsi dépassé les 893 millions de DH, soit une progression de 50% par rapport à l’année précédente et de 13% comparé à 2019.

Bonne nouvelle pour le secteur de l’artisanat. Après une année 2020 difficile marquée par la crise sanitaire dont les conséquences sur l’activité mondiale sont toujours là, les exportations des produits d’artisanat marocains affichent à fin décembre 2021 les prémices d’une reprise.

Ainsi, le Maroc a exporté pour 893 millions de DH l’année dernière, soit une croissance de 50% par rapport à 2020. Un niveau qui dépasse de 13% celui atteint en 2019.

Selon le ministère de l’Artisanat, la quasi-totalité des produits affiche des performances remarquables à l’export, voire excellentes pour la majorité d’entre eux. Car même si la poterie et le tapis sont toujours les produits stars, l’on remarque une évolution très prometteuse pour la dinanderie dont les expéditions ont été multipliées par cinq.

«Des croissances très nettes ont également été enregistrées pour les produits en fer forgé, de vannerie, de poterie et pierre, qui ont vu leurs exportations augmenter respectivement de 95%, 91% et 74%», détaille le ministère.

Le tapis a lui aussi connu un réel regain de croissance, affichant une progression de 67% en glissement annuel, après deux années consécutives de régression. Les articles chaussants lui emboîtent le pas, avec un taux de croissance de 62%, suivis des articles en bois (51%)

D’autres familles de produits ont enregistré des hausses plus modestes, telles que la maroquinerie (17%), la bijouterie (6%) ou encore les couvertures (1%).

Notons, en outre, que la poterie et pierre (29%), le tapis (14%) et la vannerie (12%) pèsent pour plus de la moitié du chiffre d’affaires global réalisé à l’export.

L’Europe toujours 1er client

L’Europe demeure le premier client des produits artisanaux marocains. Ainsi, le vieux continent a enregistré une hausse de 49%, portée essentiellement par les marchés espagnol et français qui ont évolué respectivement de 107% et 54% par rapport à 2020.

En termes de participation au chiffre d’affaires à l’export, l’Europe maintient également sa position de premier client de l’artisanat marocain avec 45%, suivie des États-Unis d’Amérique (30%) et des pays arabes (13%). Pour ces derniers, les principaux clients sont l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et le Qatar.

Marrakech et Casablanca principaux fournisseurs

Avec une croissance de 75% sur un an, Marrakech figure en tête des villes exportatrices. La ville ocre est suivie de près par Fès (73%) et Casablanca (37%). Mais l’année dernière, la ville de Nador a rattrapé la régression subie au cours des trois dernières années, en augmentant de 11 fois son chiffre d’affaires à l’export par rapport à 2020. «D’autres villes, à petites contributions dans les exportations globales, s’inscrivent dans ce contexte de forte évolution, à l’image d’Agadir (151%), Essaouira (88%) et Rabat (26%)», précise la même source.

En termes de parts dans les exportations globales, Casablanca et Marrakech continuent de constituer les locomotives à l’export de l’artisanat marocain, avec des parts respectives de 46 et 31%. Fès se positionne plus loin avec 11%, de même que Tanger avec 5%.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.