Affaire d’Amine Chariz : Les mis en cause transférés à la prison locale d’Ait Melloul

par Khadija KHETTOU – fr.hespress.com – 11/02/2022

Affaire d'Amine Chariz : Les mis en cause transférés à la prison locale d'Ait Melloul

Du nouveau dans l’affaire du jeune Amine Chariz. Le procureur du Roi auprès de la Cour d’appel d’Agadir a décidé, ce vendredi 11 février, de maintenir en détention cinq individus dans le cadre de l’affaire Amine Chariz, à la prison locale d’Aït Melloul. Ces derniers ont été mis en garde à vue cette semaine après le décès du jeune Amine, âgé de 22 ans, dans de mystérieuses circonstances, mardi à l’hôpital Hassan II d’Agadir.

Les suspects ont été présentés, ce vendredi, devant le procureur général par les éléments de la police judiciaire d’Agadir, au terme de la période de garde à vue et sa période de prolongation à laquelle ils étaient soumis dans le cadre des recherches et enquêtes ouvertes, afin de révéler la nature et le contexte de l’accident.

Après l’obtention par les autorités judiciaires compétentes du rapport d’autopsie médicale et les résultats des enquêtes préliminaires lancées par les services de la police judiciaire, y compris l’écoute des déclarations des témoins, il est prévu que l’enquête détaillée se poursuive par le juge d’instruction du même tribunal avec les individus qui étaient en compagnie du défunt Amine lors de la soirée de l’accident.

Des sources de Hespress Fr ont indiqué que « deux des prévenus sont poursuivis pour meurtre avec préméditation, tandis que les trois autres sont poursuivis pour participation ». Les mêmes sources ont ajouté que trois autres individus ont été présentés devant le procureur général du Roi en état de liberté sans être soumis aux mesures de garde à vue.

Il convient de rappeler qu’Amine Chariz est décédé le mardi 8 février à l’âge de 22 ans, dans de mystérieuses circonstances, succombant ainsi à de graves blessures au niveau du crâne.

Selon les données obtenues par Hespress Fr, une bagarre a mal tourné entre des jeunes, dans la soirée du samedi 5 février, devant un restaurant au quartier Sonaba à Agadir, qui a conduit à la blessure d’Amine au niveau de la tête. Il a été transféré à l’hôpital Hassan II quelques heures après, et placé en réanimation, entre la vie et la mort.

Sur la page Instagram « justice pour Amine Chariz », il est raconté que « le fils d’un homme d’affaires influent à Agadir lui a donné un coup sur la tête avec une batte de baseball, ce qui a donné suite à une hémorragie interne et une fracture au niveau du crâne ».

Sur les réseaux sociaux, des audios échangés entre les amis d’Amine ont fuité. Les déclarations diffèrent et les versions prêtent à confusion, laissant les internautes dans le flou.

S’agit-il d’un accident de voiture, comme le prétendent-ils (ils disent qu’il a sauté lui-même de la voiture) ou d’un meurtre ? C’est la question que se posent des milliers d’internautes depuis que cette affaire a éclaté. Ils ont même lancé à un hashtag demandant que justice soit faite #Justicepouraminechariz.

Dans une déclaration vidéo livrée à un lanceur d’alerte, la mère d’Amine a carrément écarté la possibilité d’un accident de voiture et assure que son fils a été frappé à mort au niveau de la tête.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.