France. Les réservations vers le Maroc redémarrent en trombe !

challenge.ma – 13/02/2022

L’aéroport international Marrakech-Ménara accueillant ses premiers passagers, le 7 février dernier.

Avec la réouverture des frontières marocaines, le 7 février dernier, le tourisme marocain est parti pour retrouver des couleurs. Sur la France, principal marché émetteur de touristes vers le Maroc, le Royaume cartonne, du moins en croire Transavia, la compagnie low-cost d’Air France.

Comme aiment le rappeler les professionnels du tourisme, lorsque le marché français s’enrhume, la destination Maroc attrape la grippe. Représentant plus de 30 % des flux, la France demeure le premier marché émetteur de touristes vers le Maroc. En 2019 (dernière année avant la pandémie), l’Hexagone a émis vers le Royaume plus de 4,2 millions de visiteurs, soit 31% de part de marché. Ainsi, depuis que le Royaume a réouvert ses frontières, le 7 février dernier, les opérateurs touristiques ont les yeux rivés sur ce marché. Très bonne nouvelle pour la destination : le Maroc cartonne. En tout cas auprès de Transavia, la compagnie low cost d’Air France. Nicolas Henin, directeur général adjoint commercial de Transavia, interrogé par le Figaro explique que « cette annonce de réouverture des frontières a eu un effet immédiat sur les réservations à destination du Maroc : elles ont explosé. »  La destination a toujours été parmi les plus appréciées des Français. Mais en ce moment, c’est démentiel. « Le phénomène s’est manifesté tout au long de l’année : au mois de janvier, on dénombrait entre 400 et 500 réservations quotidiennes vers le Maroc. Depuis l’annonce, nous en dénombrons entre 4000 et 5000 », ajoute le dirigeant au quotidien. 

Interrogé sur l’évolution future des prix, Nicolas Henin a été assez clair : les prix seront normaux concernant les mois de mars, avril et mai. En revanche, le phénomène habituel de la réservation de dernière minute, avec des prix bradés, n’est pas l’option choisie par Transavia. Il explique cela par le besoin « de garantir un niveau de recette suffisant, les premiers vols à destination du Maroc n’étant pas encore remplis. Sur les deux prochaines semaines, les prix sont un peu élevés, mais au-delà, ils deviennent raisonnables ». Et de poursuivre : « entre les vacances scolaires et jusqu’à cet été, nous revenons au niveau de prix habituels ». 

Quid des destinations marocaines ? « Elles sont toutes de nouveau demandées, Marrakech en tête ». Selon le directeur général adjoint commercial de Transavia, dès les vacances de février, deux vols quotidiens de sa compagnie seront disponibles vers cette destination, et quatre le seront dès cet été. « C’est pour nous la plus grosse destination. Agadir, une destination traditionnelle, est également très bien repartie. Suivent ensuite Casablanca et Essaouira », explique-t-il.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.