Une enveloppe de 2 730 247 DH investis dans un projet pionnier visant à développer l’agriculture biologique dans les fermes d’Amlal à Tiznit.

agrimaroc.ma – 25/02/2022

Dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV), un projet pionnier de développement de l’agriculture biologique a vu le jour dans les fermes d’Amlal à Tiznit. Ce projet qui nécessite un investissement total de 2730 247 DH s’étale sur une superficie de 300 hectares et bénéficie à 76 agriculteurs membres de l’association Amlal de l’agriculture biologique.

Ce projet est le tout premier du genre à naître dans la région du Souss-Massa. L’objectif étant de promouvoir l’activité des micro-agriculteurs producteurs de légumes et de melons à Arbaa Rasmouka nous apprend Aujourd’hui.ma. Le projet permettra de réunir les agriculteurs autour de cet objectif afin d’augmenter leur volume de production.

Abdelaziz El Mallouki, directeur provincial de l’agriculture de Tiznit à confié à notre confrère que ce projet allait de pair avec les objectifs stratégiques de PMV, notamment concernant l’amélioration du revenu des petits agriculteurs des régions vulnérables via un développement des chaînes de production. Autre objectif visé par ce projet, la réalisation de forages pour l’exploitation des eaux souterraines pour un investissement de 600 000 DH, outre le forage de deux puits utilisant un système de pompage solaire, et ce, pour une enveloppe budgétaire de 1.124 MDH.

505 874 dirhams seront quant à eux mis à contribution pour la conception d’un système de goutte-à-goutte sur une superficie totale de 100 hectares, outre l’installation d’une citerne de 15 000 tonnes et la réalisation des travaux de fertilisation des cultures estimée à 500 000 DH. Le Maroc commence l’agriculture biologique dans les années 1990 et ce mode de production dans le respect du cycle naturel des espèces animales et végétales prend de l’ampleur dans le cadre du Plan Maroc Vert.

Il faut noter que ce mode de production interdit l’utilisation de tout intrant ou produit chimique de synthèse à toutes les étapes de la production jusqu’à la commercialisation. Le développement de l’agriculture biologique au Maroc vient répondre à une stratégie marocaine de valorisation et de promotion de la qualité des produits agricoles afin d’assurer une qualité spécifique, notamment en ce qui concerne les produits du terroir et les produits biologiques.

Ainsi, les principales espèces cultivées dans le respect des normes de la production biologique restent l’olivier, l’amandier, les plantes aromatiques et médicinales (PAM), les agrumes ainsi que les cultures maraîchères. En plus de la cueillette spontanée, une superficie de près de 12 000 hectares a été dédiée à l’agriculture biologique, pour une production totale de 120 000 tonnes approximativement. 80 % de cette superficie cultivée se trouve répartie entre les 5 principales villes de la région : Rabat-Salé-Kénitra, Casablanca-Settat, Souss-Massa, Marrakech-Safi et Fès-Meknès.

Les principales espèces concernées par la cueillette spontanée sont : l’arganier, les plantes aromatiques et médicinales, la figue de barbarie, les câpres et le caroubier. Les exportations de ces productions biologiques ont atteint un volume de près de 17 000 tonnes et les principales espèces exportées sont les agrumes, les jus d’orange congelés, les primeurs, la fraise surgelée, l’huile d’olive et l’huile d’argan.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.