PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT URBAIN D’AGADIR : LE POINT SUR L’ÉTAT D’AVANCEMENT DES DIFFÉRENTS CHANTIERS

Par Mohand Oubarka – le360.ma – 07/03/2022

Le programme de réaménagement d’Agadir, dont les travaux sont définis par un programme quinquennal (2020-2024), est à mi-parcours. © Copyright : Mhand Oubarka / Le360 (capture image vidéo)

Le programme de développement urbain d’Agadir se poursuit, plusieurs chantiers sont déjà achevés. De nouveaux projets s’apprêtent à être lancés. Deux ans après son initiation, voici le bilan d’un programme de plus de six milliards de dirhams qui ambitionne de faire du chef-lieu de Souss-Massa un nouveau pôle économique dans le Royaume.

Le Programme de développement urbain d’Agadir 2020-2024, signé devant le Roi en février 2020, entend faire de la ville un pôle économique majeur, équipée d’infrastructures de premier plan. A mi-parcours, plusieurs projets ont déjà vu le jour.

Interrogé par Le360, Mounir Jbilou, directeur général de la Société de développement local Agadir Souss-Massa Aménagement, a indiqué que plus de 60% du budget prévu pour la réalisation des projets pilotés par la SDL ont déjà été investis: ce sont ainsi 1,9 milliards de dirhams qui ont été dépensés, sur un total de 3 milliards de dirhams initialement prévus.

Quatre projets ont ainsi été achevés, sur un total de 76 projets et sont déjà opérationnels et ouverts au grand public: en tout, 20 terrains de proximité dans les différents quartiers de la ville, l’aménagement de la voirie, la mise à niveau de l’éclairage public de l’avenue Mohammed V ainsi que de l’entrée de la ville par le quartier Bensergao, le projet d’aménagement d’espaces verts à Anza, en plus de la réhabilitation de deux salles couvertes, dans les quartiers de Zerktouni et d’Al Qods.

Mounir Jbilou indique aussi que les projets réalisés jusqu’ici représentent un coût global de 250 millions de dirhams, et précise que la majorité des projets seront achevés dans les délais impartis, à l’exception de cinq projets qui devront prendre un peu plus de temps dont la salle couverte Adrar, la piscine olympique et «Souk Lakhmis».

Le directeur général de la Société de développement local Agadir Souss-Massa Aménagement explique aussi que le programme qu’il orchestre comprend aussi l’aménagement de 45 km de routes, dont 10 km déjà achevés, et 20 km en cours de réalisation. Il est par ailleurs question de construire plus de 17 parkings, de même que de réhabiliter et d’équiper plusieurs quartiers qui pâtissent d’un manque d’infrastructures.

Plusieurs nouveaux projets seront lancés dans les prochaines semaines, confirme aussi Mounir Jbilou: l’aménagement du parc Lalla Meriem, de piscines des quartiers Mohammedi, Bansarkao et Aghroud, en plus du lancement de travaux pour la construction d’un nouveau collège dans la ville.

Parallèlement à ces projets, le chantier d’aménagement de la première ligne d’un réseau de bus à haut niveau de service, Amalway Agadir Trambus, sera initié, avec les lancements successifs de la première, du deuxième et du troisième tronçon du projet. 

Le directeur général de la Société de développement local Grand Agadir pour la mobilité et les déplacements urbains, Abdelwahed Al Qassimi, explqiue quant à lui que la ligne en cours de construction a mobilisé un investissement d’environ 1,2 milliard de dirhams. D’une longueur de 15,5 km, cette ligne qui comprend 35 arrêts de passagers permettra de relier le port d’Agadir au quartier El Hajeb, et à Tikiouine, en passant par plusieurs quartiers et routes principales de la ville.

S’agissant du mode de réalisation des travaux, ce même interlocuteur explique que la ligne a été divisée en trois tronçons. Le premier, d’une longueur de 4 km comprend 11 arrêts et relie le port d’Agadir au quartier d’Al Qamra. Les travaux sur ce tronçon, qui concernent à la fois l’aménagement de l’infrastructure, de l’éclairage public et des espaces verts affichent un taux d’avancement de 60%, la livraison de cette partie est prévue durant l’été 2022.

La deuxième partie du projet, précise Abdelwahed Al Qassimi, est longue de 5 km, comporte 11 arrêts de voyageurs et relie le quartier Qamra au complexe universitaire Ibn Zohr, en passant par boulevard Abderrahim Bouabid et bd Hassan 1er, tandis que la troisième partie, qui s’étale sur 6,5 km, comprend 13 arrêts de voyageurs et traverse les quartiers d’Al-Huda, la Zone Industrielle Tassila, et les quartiers Assaka et El Hajeb à Tikiouine.

Les travaux de ces deux derniers tronçons ont commencé au cours du mois de février dernier et devront s’achever dans 12 mois. En parallèle, un appel d’offre public a été lancé pour l’éclairage public de ces quartiers. Deux autres appels d’offres sont en attente, pour l’aménagement d’espaces verts qui devront être lancés au cours des toutes prochaines semaines, affirme Abdelwahed Al Qassimi.

Le directeur général de la Société de développement local Grand Agadir précise aussi que l’ouverture des plis pour l’appel d’offre de l’acquisition de 80 bus est prévue durant ce mois de mars. Ces véhicules, d’une longueur de près de 18 mètres, pourront accueillir près de 150 personnes et circuleront sur une voie en site propre, ou bus way

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.