Safi/UNESCO : Ville mondiale de l’industrie de la céramique historique

 par Mohamed LOKHNATI – lopinion.ma – 21/03/2022

La capitale d’Abda (La région de Doukala-Abda a été créée le 17 août 1997. Elle est composée de quatre provinces : Safi qui abrite le Chef-lieu de la région, El Jadida, Sidi Bennour et Youssoufia) a été récemment classée par l’UNESCO «Ville mondiale pour l’industrie de la céramique historique».

Bordant le littoral atlantique comme pour témoigner de longs siècles d’Histoire riche et diversifiée, la ville de Safi a eu le mérite de tisser très tôt un lien « profond », « étroit » et « commun » avec l’art de la céramique, au point d’être qualifiée, depuis 1919 et jusqu’à nos jours, de véritable « capitale marocaine de la céramique », indique un professionnel.

Cette réputation extraordinaire, la Cité de l’Océan la doit amplement à de grands artisans et maîtres céramistes qui, avec tant d’amour pour le métier et de sacrifices consentis, ont su préserver cet art ancestral qui témoigne d’un grand « génie » de l’Homme, assurer sa transmission aux générations montantes et l’emporter au-delà des frontières nationales, permettant ainsi au Maroc en général et à la ville de Safi en particulier, de briller de mille feux lors des grands salons et foires dédiés à l’artisanat, précise de son côté maître Serghini.

La nature a favorisé la ville de Safi par l’abondance de l’argile, matière première et le genêt servant à chauffer les fours de cuisson. La ville fût le premier centre africain de poterie, le siège de la première école de céramique en Afrique (les médailles d’or témoignent de la valeur historique de la poterie Safiote), avec une Médaille d’or à l’Exposition internationale de Marseille (1922), un Diplôme d’honneur à l’exposition internationale de Paris et une Décoration et diplôme de mérite à l’exposition internationale de New York (1949).

Créé en 1990, le Musée National de la Céramique a été récupéré par la Fondation Nationale des Musées en 2018 et compte aujourd’hui parmi les musées marocains de renom grâce à la richesse et la diversité de sa collection constituée essentiellement de poterie et de céramique du Maroc. Plus de 600 objets y sont conservés, étudiés et, pour une grande part, présentés au public.

Les sources historiques et les témoins archéologiques sont unanimes sur le fait que la ville de Safi est le réceptacle d’une activité potière très enracinée dans l’Histoire. La découverte d’énormes quantités de céramique archéologique dans le site de Lalla Hniya Hamriya, en 1994, constitue une grande preuve scientifique que Safi a connu l’industrie de la céramique au moins depuis l’époque Almoravide (11ème siècle). Cette activité a duré tout au long du Moyen-Âge avant qu’elle soit suspendue durant la colonisation portugaise (1508-1541).

Par ailleurs, un document historique datant de 1821 confirme que Safi est redevenue un centre de production de la céramique, dès le début du 18ème siècle, soit un siècle avant l’avènement du maître céramiste Boujemaa Lamali. L’installation de ce maâllem à Safi a bouleversé l’Histoire de la céramique dans la ville mais aussi au niveau national puisqu’il a formé toute une génération de céramistes et mis en place la première école de céramique au Maroc.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.