Le français Diaverum rachète à tour de bras des centres d’hémodialyse

par Adama Sylla – challenge.ma – 01/05/2022

Le groupe français spécialisé dans la prise en charge de l’insuffisance rénale s’est lancé dans l’acquisition de centres d’hémodialyse au Maroc. Après une première implantation établie en 2019 à Marrakech, Diaverum qui a acquis l’année dernière le Centre d’Hémodialyse d’Agadir, vient de racheter le Centre de Néphrologie Hémodialyse de Meknès et le Centre d’Hémodialyse El Basma.

Le Maroc semble être le nouveau terrain de chasse du français Diaverum Holding, à l’instar d’autres investisseurs étrangers. Il faut dire que le secteur de la santé au Maroc offre d’énormes opportunités pour les investisseurs étrangers.  En pleine expansion, celui-ci est favorisé par l’évolution du cadre réglementaire, les partenariats public-privés et la montée en force de la télémédecine, entre autres.

Implanté à Marrakech en juillet 2019, Diaverum, groupe spécialisé dans la prise en charge de l’insuffisance rénale, poursuit depuis son développement dans le Royaume. L’année dernière, en dépit du contexte pandémique, le groupe français a pu finaliser l’acquisition du Centre d’Hémodialyse d’Agadir (C.H.A), fondés en 1992 par les Docteurs Bachir Mounib et Haddou Zemare.  Selon Diaverum, au Maroc, « les besoins en soins néphrologiques demeurent croissants avec bientôt près de 30.000 patients en dialyse chronique ». Et d’ajouter : « dans la sélection de ses opportunités de développement, Diaverum privilégie avant tout des structures de soins proposant une prise en charge hautement qualitative des patients ».

Depuis cette acquisition du C.H.A qui marque un pas décisif dans l’affirmation de ses ambitions au Maroc, le groupe français, qui a pour objet principal la prise de participation dans des entreprises commerciales, industrielles, financières ou autres, en France ou à l’étranger, souhaite devenir leader des soins néphrologiques dans le Royaume, continue d’étudier le marché. C’est ainsi qu’il vient de racheter 100 % du capital social et des droits de vote des sociétés « Centre de Néphrologie Hémodialyse de Meknès » (CNHM), et « Centre d’Hémodialyse El Basma » (Basma). Aujourd’hui, le groupe Diaverum, présent dans 22 pays en Europe, en Afrique, en Amérique Latine, en Asie et au Moyen Orient, est décidé asseoir un maillage national.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.