Le livre et la littérature en fête à l’IF du Maroc

par Siham Jadraoui – aujourdhui.ma – 12/05/2022

La Cigogne Volubile, Printemps des livres et des arts…

L’Institut Français du Maroc célèbre en grande pompe le livre et la littérature dans les mois à venir. Il organise trois grandes manifestations majeures. C’est ce qu’a annoncé Clélia Chevrier Kolacko, directrice générale de l’Institut, lors d’une conférence de presse organisée jeudi 12 mai 2022 à Casablanca. En effet, il s’agit en premier lieu de «La Cigogne Volubile, printemps des livres jeunesse du Maroc». Cet évènement piloté par l’antenne de l’IF de Meknès aura lieu du 16 au 21 mai prochain à l’ensemble des médiathèques du réseau de l’IFM. Destinée à donner le goût de la lecture aux plus jeunes, cette 11ème édition portera sur l’égalité filles-garçons et proposera des rencontres, des ateliers de créations ou encore des spectacles. En effet, l’événement accueillera près d’une trentaine d’auteurs jeunesse et d’illustrateurs. «Chaque médiathèque a conçu une programmation dédiée accessible sur le site internet et les réseaux sociaux. Là encore, il s’agit bien de promouvoir la lecture, les auteurs et les illustrateurs, toucher la jeunesse et œuvrer au service d’engagements forts comme la lutte contre les inégalités et les stéréotypes de genre», explique Mme Chevrier Kolacko.

Printemps des livres et des arts : Une édition consacrée aux liens entre littérature et musique

Autre rendez-vous attendu, celui du salon du printemps des livres et des arts de Tanger qui ouvrira ses portes le 19 mai pour une 24ème édition consacrée aux liens entre littérature et musique. Au total, près d’une trentaine d’auteurs, de poètes et de musiciens seront invités pour des tables rondes mais également des concerts et des spectacles variés, depuis la chanson française, au rap, en passant par la musique électronique. Sur scène, en débat ou en lecture, les arts et la musique seront de la fête au Palais des institutions italiennes mais aussi dans la ville de Tanger et dans les établissements scolaires. «Nous facilitons ainsi l’accès à ce festival pour ceux qui sont les plus éloignés de la culture afin que le dialogue franco-marocain se fasse entre tous et pour le plus grand nombre», note-t-elle.
Cet événement sera marqué par la présence d’artistes marocains et français de renom comme la rappeuse Casey, le romancier Gilles Leroy, les poètes Philippe Beck, Mohammed Hmoudane ou le chanteur Cali.

Le Pavillon France au SIEL : Une vingtaine d’auteurs et intellectuels à l’honneur

A l’occasion du Salon international de l’édition et du livre (SIEL) qui se déroulera du 2 au 12 juin et s’inscrira dans le cadre de «Rabat, capitale culturelle de l’Afrique 2022», le Pavillon France se mettra lui aussi aux couleurs de l’Afrique avec une programmation qui aura pour titre «Afrique(s) en devenir». Dans ce cadre, une vingtaine d’auteurs et intellectuels du continent africain seront à l’honneur, à l’instar d’Alain Mabanckou, Rokhaya Diallo, Marc-Alexandre Oho Bambé, Mathias Enard, Lamia Berrada, Adellatif Laâbi, Patrick Boucheron, Jean-Paul Demoule ou encore Chouki El Hamel. Ceux-ci seront conviés pour évoquer une Afrique multilingue où la langue française est traversée des imaginaires multiples, et aborder les multiples problématiques d’un continent riche de circulations et de nouvelles dynamiques. Par ailleurs, cet espace mettra à l’honneur la dynamique des échanges professionnels entre la France et l’Afrique. D’ailleurs, la moitié de ce pavillon sera dédiée à l’édition indépendante francophone à travers une carte blanche confiée à une dizaine d’éditeurs du Maroc, mais également de Tunisie et d’Algérie.

L’IF accompagne la structuration du secteur de livre

A cette occasion, Clélia Chevrier Kolacko n’a pas manqué de citer les actions que mène l’IF en faveur de la promotion du livre, des auteurs, de l’édition, de la traduction et de la lecture. «L’IF intervient aujourd’hui à trois niveaux en mobilisant chaque année des moyens conséquents qui représentent 1/3 de nos actions de coopération culturelle et artistique», ajoute-t-elle. Ainsi, il s’agit selon elle de soutenir les professionnels du livre marocains, d’accompagner la structuration du secteur, favoriser les échanges entre les acteurs des deux pays, promouvoir la lecture publique grâce au réseau de médiathèques dans les 12 antennes de l’Institut français et via le dispositif itinérant et innovant du BiblioTobiss et, enfin, diffuser et promouvoir des auteurs dans le domaine de la littérature et du débat d’idées à l’occasion de nombreuses manifestations portées de manière locale ou à l’échelle nationale.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.