Les événements à venir de Dar Zahia Taroudant

Depuis juin 2017 DarZahia propose des séjours à thèmes que vous pouvez consulter en cliquant sur les liens ci-dessous :
.
SEP1
1 septembre – 5 septembre · 13 invités
DarZahia
Taroudannt, Souss-Massa
Intéressé(e)
SEP3
dim 17:00 · 3 invités
DarZahia
Taroudannt, Souss-Massa
Intéressé(e)
SEP17
17 septembre – 30 septembre
DarZahia
Taroudannt, Souss-Massa
Intéressé(e)
OCT8
8 octobre – 13 octobre · Marc Belli y participe
DarZahia
Taroudannt, Souss-Massa
Intéressé(e)

Note de conjoncture touristique du mois de Juillet 2017 et Cumul des 07 premiers mois de 2017

CRT Agadir

La destination touristique d’Agadir continue sur sa lancée haussière qu’elle a entrepris depuis quelques mois suite aux efforts conjugués de l’ONMT, du CRT d’Agadir Souss Massa, des professionnels du tourisme et des autorités d’Agadir.
En effet, durant le mois de Juillet 2017, les hôtels classés de la ville d’Agadir ont enregistré une augmentation au niveau des arrivées de +1,64% et de +5,24% au niveau des nuitées en comparaison avec le même mois de l’année 2016. Ainsi, le nombre de touristes reçus en  juillet 2017 a atteint  106 528   par rapport à  104 814   durant la même période de 2016. En corrélation avec les  arrivées, les nuitées sont passées de  496 173  en Juillet 2016 à  522 178  en Juillet 2017 enregistrant un gain de 26 005 nuitées.
Cette hausse s’explique par les augmentations enregistrées au niveau de certains marchés émetteurs et à leur tête le marché Français qui confirme sa reprise avec une augmentation de l’ordre de +3,31% (392 clients additionnels ) , suivi par le marché Allemand  avec +40,69% (2360) , et le marché Anglais avec  +32,32%( 1951).
Le Taux d’Occupation Moyen enregistré dans les hôtels classés de la ville d’Agadir durant le mois de Juillet 2017 a enregistré une augmentation de +5,39%. Il passe de +57,31% en 2016 à +60,40% en Juillet 2017.
Notons que seulement 15 établissements hôteliers (5*, 4,1, VVT de 1ère , et résidence de 2ème catégorie), d’une capacité de 9034 lits ont enregistré un taux moyen de +75,64% et 42 établissements hôteliers (5*, 4*, 3*, 2,1 VVT de 1ère, 2ème  catégorie, Résidences de 1ère, 2ème et 3éme catégorie) d’une capacité de 12 579 lits, ont enregistré un taux moyen de 44,08% et 36 autres établissements hôteliers ( 5*, 4*, 3*, 2*, 1* et résidences de 1ère, 2ème et  3ème  catégorie) d’une capacité litière de 7641 ont enregistré un taux moyen pondéré de +18,25%.
Le Cumul des sept premiers mois de 2017 confirme cette tendance à la hausse de la fréquentation des hôtels classés de la ville d’Agadir par rapport à la même période de 2016. Une  augmentation a été enregistrée au niveau des arrivées de +13,49% et de +15,03% au niveau des nuitées. Le  nombre d’arrivées au cours des sept premiers mois est passé de 473 043 en 2016 à 536 875 en 2017.
Par ailleurs les nuitées sont passées de 2 193 893 en 2016 à  2 523 556 en 2017. Le marché National se place en première position avec 188 549 visiteurs et un taux d’accroissement de +8,24%. Le marché Français  continue sa progression et se positionne en seconde place avec +18,44% et un volume de 81 290 touristes, le marché allemand en 3ème position avec une augmentation de +56,41% en arrivées et +64,0% en nuitées et un Volume globale de 72 875 clients.

Service Communication 
CRT d’Agadir Souss Massa

ANALYSE DE LA CONJONCTURE TOURISTIQUE
Du Mois de Juillet 2017

1-La capacité hôtelière à Agadir est environ 29 115 lits répartis en : 

5 *   2395 chambres   ==>       4777lits    16,41%

4*    4200chambres   ==>     8338 lits   28,64%

VVT   3061 chambres    ==>    7232 lits    24,84%

Résidences T. 1 578U/Ch    ==>     4 755lits   16,33%

3*  914 chambres       ==>        1955 lits      6,71%

2*  840 chambres       ==>       1605 lits      5,51%

1*  231 chambres        ==>          453 lits     1,57%

13 219 U/Ch            ==>            29 115 lits   100%

2- ARRIVEES ET NUITEES :

Le mois de juillet 2017 a enregistré une augmentation en termes d’arrivées et de nuitées par rapport au mois de juillet 2016 :

Arrivées :

104 814  en  2016
106 528  en  2017
Soit : +1,64%

Nuitées :

496 173 en  2016
522 178 en  2017
Soit :  +5,24%

La répartition des arrivées et des nuitées durant le mois de juillet 2017  par principaux marchés fait ressortir les performances suivantes :

3- Les marchés en augmentation:

4- Les marchés en Baisse :

5- LA DUREE MOYENNE DE SEJOUR :

La Durée Moyenne de Séjour durant le mois de Juillet a enregistré une augmentation soit  4,90 en 2017 par rapport  à  4,73 en 2016.

6- TAUX D’OCCUPATION MOYEN :

Le Taux d’Occupation Moyen dans les hôtels classés de la ville d’Agadir durant le mois de Juillet 2017 a enregistré une augmentation de +5.39.

En 2016    ==>     57,31%
En 2017    ==>     60,40%

7-Les performances par catégorie du mois de Juillet 2017 :

8-Les parts de marchés 

La part des principaux marchés émetteurs en termes des arrivées et nuitées, fait ressortir en mois de Juillet 2016/2017 les pourcentages suivants :


ANALYSE DE LA CONJONCTURE TOURISTIQUE 
Les 07  premiers mois 2017

1- ARRIVEES ET NUITEES :

L’analyse du cumul des arrivées et des nuitées enregistrées dans les hôtels classés de la ville d’Agadir durant les 07  premiers mois 2017 par rapport à 2016, fait ressortir une augmentation en termes d’arrivées et  de nuitées de :

Arrivées :

473 043 en 2016       
536 875 en 2017
Soit : +13,49%

Nuitées :

2 193 893 en 2016                                       
2 523 556 en 2017
Soit :  +15,03%

La répartition des arrivées et nuitées cumulées durant les 07  premiers mois  2017 par principaux marchés fait ressortir les performances suivantes :

2- Les marchés en augmentation :

3- Les marchés en Baisse :

4- LA DUREE MOYENNE DE SEJOUR :

La durée moyenne de séjour durant les 07  premiers mois   a enregistré une augmentation, soit 4,64 en 2016 par rapport à 4,70 en 2017.

5- TAUX D’OCCUPATION :

Le taux d’occupation moyen a enregistré dans les hôtels classés de la ville d’Agadir durant les 07  premiers mois  2017, une augmentation de +14,80.
En 2016      ==>       42,42%
En 2017      ==>       48,70%

6-Les performances par catégorie durant les 07  premiers mois  2017 :


7- Les parts de marchés 

La part des principaux marchés émetteurs en termes des arrivées et nuitées, fait ressortir durant les 07  premiers mois  2016/2017 les pourcentages suivants :

Ibis Chauve : la famille s’agrandit

ecologie.ma – 14/08/2017

Des scientifiques marocains ont découvert de nouveaux sites de reproduction de l’Ibis chauve en dehors de la zone connue où ses populations étaient confinées jusqu’à présent. Selon une étude à ce propos, cette découverte suggère une extension de l’aire de répartition de l’Ibis chauve le long des côtes atlantiques.

 Une publication scientifique faite par des auteurs affiliés à plusieurs universités* et structures* de recherche basées au Maroc annonce la découverte de deux nouveaux sites de reproduction de l’Ibis chauve.

L’ibis chauve qui était jadis présent sur une aire de répartition qui s’étendait jusqu’en Syrie, avait vu ses effectifs mondiaux chuter jusqu’à ne plus se maintenir qu’au Maroc. « Les sites de reproduction connus sont presque restreints au parc national de Souss-Massa et à la région de Tamri sur la bande côtière de l’Atlantique au Maroc, au sud et au nord, jusqu’à la ville d’Agadir » précisent les scientifiques.

Des observations d’Ibis chauve en dehors de cette aire restreinte avaient déjà été signalées par le passé, mais cette fois les scientifiques ont découvert de nouveaux sites de reproduction en dehors de la zone initiale connue.

« Au cours de la saison reproductive de 2017, nous avons découvert deux nouveaux sites de reproduction avec au moins trois nids actifs confirmés incubés par des adultes dans deux falaises côtières distinctes » peut-on lire dans le rapport de l’étude.

Les auteurs annoncent également l’observation d’un nouveau groupe constitué d’une quinzaine d’Ibis qui évoluent au bord du littoral nord de la zone de reproduction connue dans le sud-ouest du Maroc.

Le programme de conservation de l’Ibis chauve serait manifestement en train de réussir puisque les données collectées suggèrent une extension actuelle de l’aire de reproduction de ces espèces reliques le long de la côte atlantique marocaine…

Ibis à Larache
Ibis chauve (photo : Imad Yassine)

*Les auteurs de l’étude « New Breeding Sites of the Critically Endangered Northern Bald Ibis Geronticus Eremita on the Moroccan Atlantic Coast » parue sur le « International Journal of Avian & Wildlife Biology » sont affiliés aux:

Department of Biology, Faculty of Science, Ibn Zohr University, Morocco
GREPOM-Birdlife Maroc, Morocco
Souss-Massa National Park, High Commissariat for Water and Forests and Desertification, Morocco
Department of Biology, Faculty of Sciences, Cadi Ayyad University, Morocco
Department of Animal Biology and Physiology, Institut Scientifique, Mohammed V University, Agdal-Rabat, Morocco

Une nouvelle loi régissant les coopératives apicoles expliquée plus en détails.

MAP-agrimaroc.ma – 15/08/2017

Miel: Une nouvelle loi régie les coopératives

Annoncée il y a quelques jours, une nouvelle loi régissant les coopératives apicoles avait été officialisée hier 14 juillet. AgriMaroc.ma se penche plus en profondeur sur les changements annoncés.

M. Irgui Mohamed de la délégation régionale de l’ODCO Souss-Massa-Draaa a expliqué que la finalité de la promulgation de la nouvelle loi est de faciliter la procédure de création des coopératives, d’une part, et améliorer la gouvernance de leurs organes de gestion, en précisant clairement les droits et les obligations des adhérents et les attributions des conseils d’administration, de l’autre. Pour la première fois, le non respect de certaines dispositions réglementaires expose les gestionnaires à des sanctions, ce qui les responsabilise encore davantage à assurer une meilleure protection des droits des adhérents, a-t-il fait observer, faisant savoir que l’ODCO a choisi l’occasion de la tenue du Festival du miel pour sensibiliser les producteurs du miel sur la nécessité de mettre à niveau leurs structures de production et de commercialisation.

Le domaine des coopératives au Maroc a été marqué récemment par la promulgation de la loi 74-16 modifiant la loi 112-12, en accordant aux anciennes coopératives et à leurs unions une prolongation du délai nécessaire pour adapter leurs statuts aux dispositions du nouveau texte. Ce délai s’étale jusqu’au 31 décembre 2019. Dans le cadre des ateliers au programme de cette édition du Festival du miel, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a animé une formation aux profit des apiculteurs sur les bonnes pratiques pour améliorer les conditions de production et d’extraction du miel, et la traçabilité des produits mis sur le marché.

L’atelier, qui a été animé par Abderrahman Sadikaoui, représentant de l’ONSSA à Agadir, a été l’occasion de souligner la nécessité de respecter les conditions de production, d’entreposage, de préparation, de transformation, de transport et de mise en vente de ces produits.

Le programme de cette édition du festival comporte, par ailleurs, un atelier pédagogique et ludique pour enfants encadré par le cadre associatif et animateur culturel et artistique, Rachid Ouberchkik.

Le Festival du miel est un rendez-vous annuel destiné à mettre en valeur le riche patrimoine apicole local ainsi que le potentiel naturel et touristique de l’arrière pays de la première station balnéaire nationale. Initiée par la Fédération Al Ahd Al Jadid pour le développement et le Conseil préfectoral d’Agadir Idaoutanane, en collaboration avec le conseil régional Souss-Massa et d’autres partenaires, cette édition est marquée par l’organisation d’une foire comportant des stands équipés permettant aux professionnels d’exposer la variété de miel et ses dérivés, ainsi que d’autres produits du terroir.

Eboulement rocheux sur la RN9 entre Taddart et Tichka : Libération de la circulation en alternance dans les deux sens

aujourdhui.ma – 17/08/2017

Eboulement rocheux sur la RN9 entre Taddart et Tichka : Libération de la circulation en alternance dans les deux sens

Le ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau a annoncé la libération de la circulation dans les deux sens sur la RN 9, qui a connu dimanche un important éboulement rocheux au point kilométrique (PK) 339 au niveau de la section entre Taddart et le Col de Tichka à 110 km de Marrakech en allant vers Ouarzazate.

En effet, l’intervention des équipes spécialisées de la direction provinciale d’Al-Haouz a permis la libération, dimanche à 23h30, de la circulation en alternance dans les deux sens sur cet axe en attendant le dégagement de tous les blocs et débris rocheux sur la route, précise le ministère dans un communiqué.

Selon le ministère, cet éboulement rocheux, qui s’est produit dimanche à 18h00, est dû principalement au caractère instable des talus constitués essentiellement de schistes altérés, conjugué au gradient thermique important caractérisant cette zone et qui favorisent la décompression des blocs schisteux qui finissent par se détacher de la partie sommitale du relief.

Par ailleurs, le ministère a indiqué que des mesures urgentes ont été prises par ses services dans la province d’Al Haouz, à travers l’information des autorités provinciales et locales et des usagers de la route sur la coupure de la circulation au niveau de cette section et la mise en place d’une signalisation adéquate de part et d’autre de la section concernée interdisant la circulation sur cette route. Il s’agit également de la mise en place de deux gardiens de part et d’autre de la section concernée, la coordination avec la gendarmerie royale et les autorités locales pour la gestion de la circulation au niveau de Taddart et d’Ighrem Nougdal ainsi que la mobilisation de trois chargeurs pour le dégagement de ces éboulements de la chaussée.

Agadir-Ida Outanane : Le miel en fête

par Mohamed Badrane – aujourdhui.ma – 15/08/2017

Agadir-Ida Outanane : Le miel en fête

La production pourrait atteindre 16.000 tonnes à l’horizon 2020 dans la région du Souss-Massa

Ce festival se veut une belle opportunité pour encourager l’apiculture en tant que locomotive de développement socio-économique local.

Le rideau est tombé samedi sur le Festival du miel considéré comme étant une opportunité pour mettre en valeur la filière du miel et les bonnes pratiques apicoles dans la région.
Initié par la Fédération Al Ahd Al Jadid pour le développement d’Ida Outanane et le conseil préfectoral d’Agadir-Ida Outanane, en collaboration avec le conseil régional du Souss-Massa, au centre de la commune d’Imouzzer Ida Outanane, ce festival qui s’est déroulé du 10 au 12 août se veut une belle opportunité pour encourager l’apiculture en tant que locomotive de développement socio-économique local.
Au programme de cet évènement devenu au fil des éditions un rendez-vous incontournable pour les apiculteurs locaux du miel, une foire comportant des stands équipés, leur permettant l’exposition de ce produit et de ses dérivés, ainsi que d’autres produits du terroir et d’aller directement à la rencontre des clients potentiels et visiteurs de la région connue par ses richesses naturelles.
Cette édition a été marquée par différentes activités économiques, sociales, culturelles et éducatives, notamment des soirées musicales animées par une pléiade d’artistes et de troupes locales, une campagne médicale pour les personnes démunies issues du milieu rural, en plus de plusieurs activités sportives initiées et encadrées par des associations locales.
A cela s’ajoutent des ateliers de formation sur les aspects scientifiques, techniques et économiques de la production du miel, dans le cadre de la sensibilisation des producteurs à l’organisation, la qualité et l’amélioration de leurs procédés d’extraction du miel, ainsi que des tables rondes thématiques traitant notamment de l’exploitation rationnelle et de l’extraction d’huile du thym, des maladies des ruchers et du regroupement des apiculteurs en coopératives.
Les visiteurs marocains et étrangers ont pu savourer et aussi se procurer une variété de produits du terroir tout au long des expositions de miel et de plantes aromatiques et médicinales, autres produits reconnus de la région, organisées au centre du village.
A noter que la région du Souss-Massa est dotée d’un potentiel apicole important et unique lui conférant une grande originalité qui en fait l’une des régions les plus intéressantes sur le plan biologique et biogéographique. Le département de l’agriculture, qui déploie des efforts importants pour moderniser la filière et venir en aide aux apiculteurs, estime que la production pourrait atteindre 16.000 tonnes à l’horizon 2020.

Agadir se penche sur son Schéma directeur d’aménagement lumière

par Mohamed Laabid – aujourdhui.ma – 16/08/2017

Agadir se penche sur son Schéma directeur d’aménagement lumière

Il a pour objectif de fixer les grandes orientations en matière d’éclairage urbain
La commune d’Agadir commanditera le 7 septembre prochain une étude pour l’élaboration du Schéma directeur d’aménagement lumière de la ville d’Agadir pour 4,5 millions DH. Dans le cadre du plan d’action communal 2017-2022 et des efforts liés à l’amélioration de la gestion de l’éclairage public, la commune d’Agadir lance un appel d’offres pour la réalisation d’une étude technique visant à se doter d’un Schéma directeur d’aménagement lumière (SDAL) sur la base d’un diagnostic de son patrimoine d’éclairage et des besoins et orientations des décideurs.
Ce nouveau document vise à dresser une vision à long terme (échéance 15 à 20 ans) pour le développement de l’éclairage public de la ville. Il a pour objectif de fixer les grandes orientations en matière d’éclairage urbain. Etabli sur la base de critères historique, urbanistique, socio-économique et architectural, ce schéma directeur représentera un référentiel pour la gestion actuelle et future de l’éclairage public. Le plan permettra d’améliorer la qualité de l’éclairage et de définir une identité lumière harmonieuse pour la ville. A terme, le SDAL aboutira à des plans-lumière par thème: valorisation du patrimoine, embellissement et animation des places publiques, identification des voies structurantes, sécurité des déplacements.
Selon cet appel d’offres, l’étude concerne toutes les installations d’éclairage gérées par la commune d’Agadir au sein de son périmètre urbain, et sera menée d’une manière participative en intégrant toutes les parties concernées par l’aménagement lumière.
Elle a pour but de cerner le contexte actuel lié à l’aménagement lumière et aux attentes des acteurs politiques et socio-économiques de la région. Cette dernière sera réalisée en concertation avec toutes les parties prenantes de la ville (organismes publics et privés, entités économiques, sociales, …) afin de cerner leurs besoins et attentes relatifs à l’ambiance nocturne de la ville.
Elle procèdera à une identification des besoins esthétiques relatifs à l’aspect diurne de la ville en termes de mobilier d’éclairage public. Ainsi, le bureau d’étude qui sera en charge de l’étude animera en coordination avec le conseil communal des réunions de concertation avec la population par le développement d’une approche méthodologique capable de gérer l’échange entre les deux acteurs sur la thématique de l’éclairage urbain et mises en lumière comme pilier de la sécurité nocturne et levier socio-économique de la région (elle se déroulera sur 4 zones : Agadir, Anza, Bensergao et Tikiouine). L’étude prendra en compte tous les programmes et projets régionaux et les orientations nationales susceptibles d’interagir avec la thématique étudiée afin que ses propositions soient cohérentes avec ses projets, parmi lesquels : Le Plan d’action communal (PAC) 2017- 2022, le Projet de certification ISO 50001 de la commune d’Agadir 2017, le Plan de déplacement urbain (PDU), le schéma directeur d’aménagement urbain (SDAU), et le Plan de développement régional (PDR).