Les femmes méritantes de la région récompensées à Agadir

Dans le cadre de la Journée Internationale de la femme, une cérémonie avait lieu hier dans la salle Brahim Radi de l’Hôtel de Ville pour récompenser un certain nombre d’entre elles qui se sont particulièrement distinguées.

La situation de la femme a connu ces dernières années une évolution importante, mais il y a encore du chemin à faire pour lui assurer sa place et son statut au sein de la société.

Quelques photos de la cérémonie :

IMG_6160 IMG_6171 IMG_6172 IMG_6174 IMG_6178 IMG_6179 IMG_6182 IMG_6188 IMG_6193 IMG_6194 IMG_6198 IMG_6209 IMG_6213 IMG_6221 IMG_6226 IMG_6228 IMG_6233 IMG_6235 IMG_6238 IMG_6258

Bravo à toutes celles qui ont été très justement récompensées : je les connais presque toutes et elles méritent amplement cet honneur !

Photos M. Terrier

Publicités

Déroutement cause problème technique d’un avion de EasyJet

crash-aerien.aero – 14/03/2016

Lisbonne (Portugal) – Un avion de la compagnie aérienne britannique EasyJet a été contraint de se dérouter et de se poser sur l’aéroport international de Lisbonne (Portugal) suite à des problèmes techniques qui ne lui permettaient pas de poursuivre le vol en toute sécurité.

L’avion, un Airbus A320, immatriculé G-EZTH, vol U2-5149, qui effectuait la liaison entre l’aéroport international Gatwick de Londres (Royaume-Uni) et l’aéroport international de Agadir (Maroc) avec 168 passagers à bord, était en vol au-dessus du Portugal lorsque les pilotes ont été alertés de problèmes techniques dont la nature exacte n’a pas été indiquée mais qui ne leur permettaient pas de poursuivre le vol en toute sécurité. Ils ont alors pris la décision de se dérouter vers l’aéroport international Humberto Delgado de Lisbonne.

Déroutement cause problème technique d'un avion de EasyJet
L’avion s’est posé sans autre incident et il n’y a pas eu de blessés. Les passagers ont été débarqués et transférés dans le terminal afin d’y attendre que les techniciens de l’aéroport ne viennent examiner l’appareil afin de déterminer les causes de l’incident.

Une délégation du CRHIA et de l’Université de Nantes au Maroc

univ-nantes.fr – 09/03/2016

Musée municipal du patrimoine Amazigh
Avenue Hassan II
Agadir

img_actu_563Une délégation du CRHIA s’est rendue au Maroc à l’occasion du 2ème vernissage de l’exposition « Images d’Agadir et du Sud marocain, 1912-1960 ».

Le 29 février 1960, la ville d’Agadir était durement touchée par un puissant séisme qui coûta la vie à un tiers de ses habitants. Pour commémorer le cinquante-cinquième anniversaire de cette tragédie, le CRHIA en collaboration, notamment, avec le Ministère des Affaires étrangères et du Développement international (Centre des Archives diplomatiques de Nantes) et l’Université Ibn Zohr d’Agadir, avait organisé une exposition présentée à Nantes en juin 2015 (cliquer ici) et intitulée :

« Images d’Agadir et du sud marocain, 1912-1960″

Le 29 février 2016, cette exposition a été inaugurée au Musée municipal d’Agadir en présence du Ministre marocain de la Recherche, de la Gouverneure de la région d’Agadir, du Consul de général de France, du Maire de la ville et du Président de l’Université d’Agadir.

La délégation nantaise, composée de Michel Catala, Professeur d’histoire contemporaine au CRHIA (Université de Nantes) et coresponsable du programme Alliance Europa, Bernard Salvaing, Professeur émérite d’histoire contemporaine au CRHIA (Université de Nantes), et Eric Schnakenbourg, Professeur d’histoire moderne (Université de Nantes) et Directeur du CRHIA,  a fait le déplacement pour le vernissage de l’exposition et consolider les relations entre l’Université de Nantes et celle d’Agadir.

Maroc-Russie : Le Souverain balise un marché stratégique

R. B. – challenge.ma – 14/03/2016

Arrivée à Moscou de Sa Majesté le Roi Mohammed VI
Arrivée à Moscou de Sa Majesté le Roi Mohammed VI

Les relations économiques et commerciales entre le Royaume du Maroc et la Fédération de Russie ont été marquées, le long des dernières années, par des progrès importants traduits par les rencontres continues et intenses entre Rabat et Moscou qui reflètent la volonté des deux pays de renforcer et d’élargir leur partenariat stratégique dans de nombreux projets prometteurs.

L’accord de partenariat stratégique, signé en 2002 à l’occasion de la visite historique à Moscou, entre le Souverain et le président Vladimir Poutine a constitué un tournant important dans les relations bilatérales et a permis d’ouvrir la voie, l’année suivante, à la concrétisation de l’ambition des deux pays d’imprimer un saut qualitatif à la coopération économique et commerciale. Dans ce contexte, une série d’initiatives ont été prises, dans le cadre de ce rapprochement stratégique entre les deux pays, dans les secteurs de l’agriculture, l’exportation et du tourisme.

La Russie représente aujourd’hui l’un des partenaires les plus importants du Royaume dans le domaine commercial avec un volume des échanges se situant à 2, 5 milliards de dollars par an. A l’heure actuelle, la Russie, un marché de 140 millions de consommateurs, est le premier client des agrumes marocains avec une part de 60 pc cent du volume total des exportations et offre, ainsi, aux exportateurs marocains de grandes opportunités et de réels atouts pour commercialiser leurs produits.

Les produits exportés par le Royaume vers la Russie, appelées à tripler d’ici 2018, concernent en particulier les agrumes, les farine et l’huile de poisson alors que ses importations sont constituées principalement du pétrole brut, du fer et du soufre.

Les exportations des produits alimentaires ont, quant à elles, représenté environ 92 % de la valeur totale des exportations marocaines au moment où le carburant a constitué 67 % des importations marocaines en provenance de Russie.

Mais bien que les flux commerciaux entre les deux pays sont en constante évolution, les deux parties devraient, eu égard à leurs potentiels existants, insuffler une nouvelle impulsion au renforcement et à la diversification de leurs échanges commerciaux.

En effet, ces échanges sont appelés à connaître un saut qualitatif à travers une large vulgarisation et une campagne de promotion des produits marocains à l’intérieur de ce marché prometteur tout en chercher à aller au-delà de la coopération traditionnelle limitée à la pêche et au commerce pour prospecter d’autres domaines, entre autres, la recherche scientifique et technique, le génie civil, l’énergie et les technologies de communications.

En outre, ces échanges ont connu, dernièrement, une dynamique avec l’ouverture de la ligne maritime entre Agadir et Saint-Pétersbourg qui a permis de résoudre la cruciale question de transport, un handicap désormais relégué au passé.

De même, l’emplacement géographique stratégique du Royaume, trait d’union entre l’Europe et l’Afrique, en fait une porte d’entrée du continent africain pour les investisseurs russes.

Sur le plan touristique, le Maroc table sur le marché russe émergent qui attire, de plus en plus, les tours opérateurs et suscite une forte concurrence entre les pays afin de compenser le faible flux touristique en provenance des marchés traditionnels, en particulier des pays de l’Union européenne touchée par la crise mondiale.

Pour ce faire, les acteurs et professionnels marocains du secteur participent activement à toutes les rencontres et autres salons dédiés organisés dans les différentes villes russes et dans les pays de la Communauté des Etats indépendants (CEI) en vue de promouvoir la destination marocaine en faisant connaître le développement du Royaume dans les niveaux tant touristique, culturel qu’économique.

Le Royaume pourra ainsi en cueillir les fruits et réaliser, dans les prochaines années, des niveaux records des arrivées de touristes russes et ce, grâce à une généralisation des campagnes de promotion du produit marocain et des spots publicitaires dans toute la Fédération russe et le reste des pays de la CEI, d’autant que l’offre marocaine répond aux attentes du consommateur russe.

Conscient de cette importance du marché russe, une priorité pour l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) en Russie, ce dernier a conclu, l’année en cours, une série d’accords avec les agences de voyages et de tourisme pour promouvoir la destination Maroc.

A cet égard, les efforts de l’ONMT et du transporteur national, la Royal Air Maroc, ont permis la programmation de vols directs reliant entre Moscou et Casablanca et Agadir puis, dans une deuxième phase, des dessertes devront relier Moscou et Saint-Pétersbourg à Agadir et Marrakech dans l’espoir de renforcer encore davantage les liaisons aériennes qui jouent un rôle clé dans la vitalité de toute destination touristique.

Les Rencontres Gastronomiques au Hyatt Place Taghazout

Hyatt PlaceAvec les chefs :

Chef Moha, Chef à « Dar Moha » à la Medina Marrakech,
Jury officiel de MasterChef Maroc 2014-2015
Yannick Janin, Chef à « l’Angelick » à La Muraz, Savoie – Membre de l’Association Générations Cuisines et Cultures depuis 2007
Mohamed Kantana, Chef Pâtissier Hôtel Roosevelt 5*luxe, Casablanca

Passage du Rallye Maroc Classic 2016 par le Maroc Racing Kart Agadir le 18 mars 2016

Maroc Classic 1

Le Rallye Maroc Classic 2016 sera de passage à Agadir du 17 au 18 mars 2016.

Avant son départ vers Marrakech par le col du Tizi N’Test, le Rallye passera la matinée au Maroc Racing Kart d’Agadir. N’hésitez pas à venir pour y voir les voitures et les concurrents !MRKA

Les Rencontres Gastronomiques au Riad Villa Blanche

Villa Blanche

Avec les chefs
Joël Cesari, Chef à « La Chaumière » à Dôle, Jura – 1 étoile au guide Michelin
Issam Rhachi, Chef de cuisine Mandarin Oriental Hotel-Group Naoura Barrière Marrakech – Médaille d’Or avec la Sélection Marocaine à Dubai
Pierre Fournier, Chef formateur France à l’Ecole Nationale Supérieure de Pâtisserie Alain Ducasse