LA VILLE D’AGADIR ET SA REGION ABRITENT LE PREMIER FESTIVAL DE LA PECHE ECOLOGIQUE

Mohammed Drihem – oujdacity.net – 14/12/2015

LA VILLE D’AGADIR ET SA REGION ABRITENT LE PREMIER FESTIVAL DE LA PECHE ECOLOGIQUE AU MAROC ORGANISE PAR LA FEDERATION MAROCAINE DE PECHE DE LOISIR

phpThumb_generated_thumbnailSous le thème: « le pêcheur, acteur de développement, mobilisé pour la pérennité des ressources piscicoles face à la pression anthropique et aux effets des changements climatiques », la Fédération Marocaine de Pêche de Loisir organise la Première édition de son Festival National de la pêche écologique des eaux douces à Agadir du 08 au 10 janvier 2016. Cette première au Maroc initiée par ce nouveau-né du tissu associatif national connaitra la signature du « Pacte écologique du pêcheur » qui est une forme de charte morale par laquelle les pêcheurs s’engagent à respecter et à faire connaitre les bonnes pratiques pour une pêche durable. Selon ses initiateurs, l’objectif de ce pacte est d’assembler un minimum de 1500 engagements envers la nature et de présenter les résultats lors la conférence sur les changements climatiques prévue entre le 07 et 18 novembre 2016 au Maroc, et ce en guise de contribution de la  fédération Marocaine de pêche de loisir à la COP22 sur le climat. Au programme de ce premier festival national de la pêche écologique dans les eaux douces du Maroc dont la cérémonie d’ouverture sera marquée par la présentation et la signature du Pacte du pêcheur sous le thème : « Je Suis pêcheur, je contribue à la lutte contre les changements climatiques » ; les organisateurs donnent rendez-vous aux pécheurs avec deux parties de pêches et trois conférences traitant de trois sujets d’actualité à savoir : « la pisciculture au Maroc :Quelle contribution pour le développement du tourisme halieutique » avec Abdelkhalek Zraouti Ingénieur en chef principal au Centre National d’Hydrobiologie et de Pisciculture d’Azrou, la présentation des résultats du projet de coopération AMEPN-FMPL en matière de « valorisation écotouristique de la biodiversité piscicole pour la contribution à la préservation des ressources en eaux, cas du parc national d’Ifrane » par Brahim Aboulabbes de l’AMEPN-CEPF et « la pêche à la mouche » avec Abdellah Bouzid ingénieur en chef principal président du Flay Fishing Club du Moyen Atlas. Cette édition du festival national de la pêche écologique sera marquée notamment par l’organisation d’un atelier consacré au montage de mouches et par la projection d’un film documentaire sur la pêche écologique.

Publicités

Crocoparc Agadir vous attend pour la fin de l’année !

Et savez-vous que la boutique du parc est une mine d or d’idées cadeaux pour  les fêtes ?47c176b8-0a04-432a-8de6-3a8d002fb913

Journée de l’Accompagnement et de l’Evolution Personnelle le 09/01/2016 de 10H00 à 20H00 au Sous-sol Art Gallery d’Agadir

12219605_442557685934547_114447284776308640_n

Cette journée de l’accompagnement et de l’évolution personnelle est le premier événement regroupant le réseau de thérapeutes Gadiris.

Il réunira les professionnels de la santé au naturel ainsi que du développement personnel et professionnel, autour d’une journée d’échange et de partage.

Une occasion unique pour le grand public d’aller à la rencontre de spécialistes et de découvrir les différentes approches thérapeutiques.

Stands, conférences, rencontres, ateliers, séances « découverte » à gagner… autant de possibles pour découvrir, vous renseigner et prendre du temps pour soi !

A QUI S’ADRESSE CETTE JOURNÉE ?

Cette journée est destinée à toutes les personnes intéressées par leur développement personnel et professionnel et par leur bien être physique et corporel.

Lycéens et Étudiants : gestion du stress, confiance en soi, aisance relationnelle, aisance à l’orale, réussite scolaire …
Les personnes traversant une situation difficile : divorce, perte d’emploi, deuil, manque de confiance en soi, anxiété, dépression, burn out…
Tous les actifs, managers, chef d’entreprise et porteurs de projet : dépasser ses freins personnels pour atteindre ses objectifs, organisation et efficacité personnelle, affirmation de soi, leadership, gestion des émotions, prise de parole en public…
Les personnes souffrant de troubles physiques et corporels : douleurs chroniques (migraines, douleurs dorsales, articulaires…), troubles alimentaires, addictions (alcool, tabac…), troubles du sommeil, manque d’énergie…
Les enfants : hyperactivité, dyslexie, troubles de l’apprentissage, troubles de l’attention et troubles du comportement, trisomie, autisme…

LES MÉTHODES PRÉSENTÉES

Naturopathie, Hypnose, Yoga, PNL (programmation neuro linguistique), Life coaching, coaching de développement professionnel, psychologie positive, thérapie quantique, Shiatsu, Bioresonance, Sujok thérapie, écoute thérapeutique, EFT (Emotional Freedom Techniques), Psychologie énergétique, Phyto-nutrition, micro nutrition, biofeedback, aroma-phytothérapie, CNV (communication non violente), méthode Tomatis.

LE PROGRAMME DE LA JOURNEE

Conférences
11 h : Yoga – Françoise Barkat
12 h : Naturopathie – Erika Bersellini
15 h 30 : Coaching – Malika Abentak et Sandrine Saliba
16 h 30 : Hypnose – Maha Sefraoui
17 h 30 : Thérapie psycho corporelle- Bahia Benjelloun
18 h 30 : Méthode Tomatis – Farida Bakri

Rencontre avec les praticiens de 10 h à 20 h

Tirage au sort pour gagner des séances « découverte ».

Un film en ultra-accéléré rend hommage aux paysages du Maroc

Par Wadii Charrad – telquel.ma – 02/11/2015

De la place Jamaâ El Fna aux dunes de Chegaga, une vidéo exceptionnelle du Maroc en timelapse.

Les villages du Haut Atlas, la Ménara de Marrakech, Jamaâ El Fna ou encore la mosquée Koutoubia et les dunes d’Erg Chegaga au Sahara. Le réalisateur Kamil Piechowiak, muni de son appareil, a passé trois semaines au Maroc en filmant ces somptueux lieux en timelapse. Pour le réalisateur de cette vidéo, qui nous livre une autre manière de regarder ces endroits qu’on connait tous, l’utilisation de cette technique (un effet ultra-accéléré d’images fixes prises pendant une longue durée) lui a permis de mettre en valeur«l’énergie et l’ambiance uniques du Maroc». 

Le peintre gadiri Oggo expose à Marrakech à l’Art Lounge du Sofitel Marrakech Lounge and Spa, en association avec la galerie Design and Co.

Dates exposition : du 1er décembre 2015 au 30 janvier 2016
Lieu : Sofitel Marrakech Lounge & Spa, contact Solenne SALOU : 0660123426
Date vernissage : le 21 décembre 2015 à partir de 19h30, un cocktail sera offert aux convives.
Oggo
Oggo

Le parcours d’Oggo

Alain est né à Tours le 6 Juillet 1966. Dès sa petite enfance, les fragrances de la peinture font partie de son environnement. Après avoir étudié à Paris, il obtient son diplôme d’opticien et consacre ses premiers salaires dans la peinture. Il achète toiles, pinceaux, tubes, papiers, ciseaux…. et Alain devient alors l’artiste Oggo. Une escapade à Marrakech influencera sa peinture, pour laquelle il s’installe à Agadir. Par la suite, Oggo envoûté par Marrakech décide d’y prolonger son séjour découvrant les arcanes de la médina riche en couleurs et en senteurs.

Présentation de l’exposition :

 Renseignements : Bruno galerie « Design and Co » 06 75 34 76 69
 Renseignements : Bruno galerie « Design and Co » 06 75 34 76 69
 Renseignements : Bruno galerie « Design and Co » 06 75 34 76 69
 Renseignements : Bruno galerie « Design and Co » 06 75 34 76 69
 Renseignements : Bruno galerie « Design and Co » 06 75 34 76 69
 Renseignements : Bruno galerie « Design and Co » 06 75 34 76 69
 Renseignements : Bruno galerie « Design and Co » 06 75 34 76 69
 Renseignements : Bruno galerie « Design and Co » 06 75 34 76 69
 Renseignements : Bruno galerie « Design and Co » 06 75 34 76 69
 Renseignements : Bruno galerie « Design and Co » 06 75 34 76 69
 Renseignements : Bruno galerie « Design and Co » 06 75 34 76 69

Renseignements : Bruno galerie « Design and Co » 06 75 34 76 69

Nous assistons à une joyeuse présence de vie dans ces œuvres colorées, femmes, hommes animaux et plantes cohabitent au milieu de symboles et autres secrets.

On parle d’expression figurative, il choisit le faciès humain comme clef de représentation d’émotions et de sentiments de manière physique et bien lisible, transpirant cette vie dure et authentique teintée d’humour.

Ces peintures sont à examiner attentivement pour en déchiffrer l’histoire.

C’est joyeux comme une fête de village et elles transmettent une joie, une exceptionnelle puissance vitale, les couleurs sont mixées d une puissante élégance, un rendez vous d éclats de lumières, une peinture a l’avant garde de la figuration libre au Maroc, extrêmement soignée dans ces détails et techniquement très innovant les œuvres d’OGGO confirment l’originalité d un artiste qui sait parfaitement rythmer cette farandole beldi avec humour et poésie.

Exposition OGGO - « NEW BLED »
        Exposition OGGO - « NEW BLED »Exposition OGGO - « NEW BLED »
        Exposition OGGO - « NEW BLED »Exposition OGGO - « NEW BLED »Exposition OGGO - « NEW BLED »
        Exposition OGGO - « NEW BLED »Exposition OGGO - « NEW BLED »Exposition OGGO - « NEW BLED »

Le circuit touristique de Mesguina pour découvrir la richesse de la région et son histoire

Par Majda Saber – aujourdhui.ma – 08/12/2015

Imane Chafchaouni, coordinatrice du projet
Imane Chafchaouni, coordinatrice du projet

ALM : D’où vous est venue l’idée de créer ce circuit touristique ?

Imane Chafchaouni : L’Association Ibn Al Baytar œuvre depuis une vingtaine d’années pour la préservation de l’arganeraie et son reboisement, et dans le développement social des ayants droit de l’arganeraie par la création de coopératives de concassage, de production de l’huile d’argan, et de valorisation des plantes aromatiques et médicinales. Nous avons structuré la filière de l’huile d’argan afin que les bénéfices de la vente retournent aux villageois et aux femmes productrices. Et cela fait une dizaine d’années que nous travaillons à Mesguina : formation des femmes, création de coopératives, création d’un centre de production de l’huile d’argan à Azrarague, accompagnement de la coopérative des femmes de Tighanimine dans le développement commercial, certification commerce équitable Fairtrade par Flo-cert, initiation de l’association Mesguina des ayants droit de l’arganier (AMADA), etc.

Le Pr Zoubida Charrouf, présidente de l’association Ibn Al Baytar, a passé de nombreuses années à travailler dans la région avec des contacts constants avec la population locale ainsi que les structures d’hébergement. C’est ainsi qu’elle a eu l’idée de développer une autre source de revenu pour la population locale à travers un projet touristique. Cette idée a été développée lors d’une étude de terrain puis présentée à des bailleurs de fonds. Le programme ACCN de la GIZ nous a très rapidement soutenus et nous avons réalisé ensemble le concept du projet.

Quels sont les potentiels que ce circuit touristique permettra de mettre en avant ?

Le circuit que nous proposons peut aller de trois heures à trois jours. Il est de 33 km. Il met en avant différentes potentialités de cette zone. Il permet de faire des randonnées au niveau de l’arganerie, au bord de l’oued et de la vallée. L’emplacement géographique donne de ce fait une multitude de choix aux intéressés. La route de Mesguina existe depuis les Romains selon les historiens. Cette route a été le seul passage naturel qui reliait l’Afrique subsaharienne au nord du Maroc. Les différentes dynasties ont protégé ces caravanes tout en leur faisant payer un droit de passage. Nous retrouvons aussi sur les lieux les vestiges de casernes militaires. Les douars nichés sur les montagnes ont été des tours de surveillance et de cette route et du bord de la mer puisque cette zone a été très convoitée. De ce fait, ce circuit met en avant l’histoire, la faune, la flore, la géologie, le savoir-faire matériel et immatériel ainsi que les coopératives d’argan et les produits de l’artisan local.

Qu’en est-il de la commercialisation ?

Nous avons rencontré les agences de voyages qui s’occupent du marché du tourisme durable et qui sont très intéressés par la commercialisation de ce circuit. Certaines ont déjà envoyé leurs professionnels pour  découvrir ce circuit. Nous allons mettre en place un site web et faire appel aux réseaux sociaux comme nous travaillons dans ce volet avec le Conseil régional du tourisme. En matière d’infrastructures d’accueil, nous travaillons sur la mise en place de maisons d’hôtes et de restaurants tout au long du circuit pour en faire profiter la population locale directement.

Où en êtes-vous dans les phases de mise en place de ce circuit ?

Ce projet est planifié sur 3 ans et nous en sommes à la première année. Nous sommes en train de finaliser le circuit qui sera présenté prochainement aux agences de voyages à Agadir ainsi qu’aux tour-opérateurs. Cet événement est préparé conjointement avec le Centre régional du tourisme et le RDTR. Cette année Mesguina a été distinguée au Salon international du tourisme «World Travel Market» par l’écolodge Atlas Kasbah qui a eu la clef verte et qui se trouve dans cette localité. En parallèle plusieurs actions de formation ont été réalisées et sont prévues dans les semaines à venir pour former la population locale à l’écotourisme. Nous accompagnons également l’Association Mesguina des ayants droit de l’argan, bénéficiaire du projet, dans sa structuration et pour pouvoir accueillir les premiers touristes.
Des études sur l’assainissement des douars, sur l’environnement et sur la vulnérabilité du territoire sont en cours de finalisation. Nous travaillons activement sur la signalisation et le balisage afin de le mettre en place d’ici la fin de l’année.

Qu’en est-il du financement ?

Le Programme ACCN finance une partie du projet tandis que d’autres activités sont financées par l’ANDZOA, les Eaux et Forêts, la commune de Drarga et la fondation Mitsui pour l’environnement.

Avez-vous déjà travaillé sur la mise en place de ce genre de projet ?

Nous avons réalisé de nombreux projets de développement : reforestation de l’arganier, lutte contre l’analphabétisme, structuration de la filière de l’huile d’argan, et celui-là sera notre projet pilote dans l’écotourisme. Nous avons comme ambition de le dupliquer dans différentes parties de la réserve de biosphère de l’arganier.

Les menus des fêtes au Parasol Bleu

 

Les fêtes approchent à grands pas : pensez à réserver pour faire une petite cure de bonnes choses !

pour NoëlMENU DE NOEL
et pour le Réveillon du Nouvel AnJOUR DE L'AN