Archives du tag ‘Transports’

Itaxi souffle sa première bougie

challenge.ma – 17-09-2015

Profitant de l’essor de l’internet mobile au Marocle marché des applications pour réservation de taxis se développe dans le Royaume. Zoom sur l’expérience menée par Tayeb Sbihi, co-fondateur d’ Itaxi. Le service existe depuis maintenant une année.

Interview :

itaxi1-300x300.

Vous êtes sur le marché depuis maintenant une année, quel bilan faites-vous de votre première année d’exercice ?

Le bilan est positif. Un long chemin a été parcouru, mais il reste beaucoup à faire encore. Aujourd’hui, notre flotte de chauffeurs est de 150 petits taxis. Nous offrons des services d’aéroport ou inter-ville, et pour ce type de service. Nous disposons également d’un autre type de voitures, à savoir les Minivan ou encore les nouveaux modèles des grands taxis.

Quel est votre modèle économique ?

Le client paye des frais de service, en plus du compteur. Quant à Itaxi, il partage avec le chauffeur les frais de service pendant que ce dernier garde le montant du compteur. Par exemple pour une course en ville, la commission prise par  ITaxi est de 10 DH pour un tarif de jour et 15 DH pour un tarif de nuit.

Quelle a été l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez-vous fait face ?

La problématique majeure était familiariser le marché que ce soit les clients ou les chauffeurs. Ils avaient du mal avec les nouvelles et technologies, et ne savaient pas se servir de l’application mobile ou encore n’avaient pas l’habitude d’appeler un centre d’appel pour demander un taxi.

Sur ce marché, quel est votre principal atout ?

Nos chauffeurs répondent à des critères d’exigence (professionnalisme, conduite respectable, tenue correcte…). En plus de cela, nous restons attentifs et disponibles pour nos clients qui se sentent en sécurité avec nous. D’ailleurs c’est ainsi que nous sommes parvenus à nous imposer dans un marché très concurrentiel. Nous gérons plus de 200 courses quotidiennement. Certes c’est en-deçà des objectifs que nous étions fixés, mais nous sommes satisfaits.

-Quelles sont vos perspectives d’évolution?

Nous comptons nous déployer dans les villes de Rabat, Marrakech, Agadir et Tanger d’ici 2016. Nous envisageons d’élargir notre offre en proposant de nouveaux services de transport comme le transport pour enfants, la livraison…

Après une année à combien s’élève votre Chiffre d’affaires ?

Pour  la 1ère année, je préfère ne pas divulguer de chiffre.

Prix des carburants : l’essence super en baisse, le gasoil en hausse

menara.ma – 15/09/2015

Le prix de l’essence super reculera de 11 centimes le litre pour s’établir à 9,67 dirhams/litre et celui du gasoil augmentera de 24 centimes pour s’établir à 8,14 dirhams/litre, indique le ministère chargé des Affaires générales et de la Gouvernance dans un communiqué sur l’homologation des prix plafonds des carburants pour la période allant du 16 au 30 septembre 2015.

Il s’agit des prix sortie Mohammedia, précise la même source.

Autoroute transmaghrébine : L’axe Oujda-frontière algérienne opérationnel en 2019

bladi.net – 10/09/2015

6dd51c3ccb003697d763ded833d15b0e

Les travaux de construction du dernier tronçon de l’autoroute reliant le Maroc (Oujda) au poste frontalier le séparant de l’Algérie « Zouj Bghal », vont bientôt commencer, ont révélé mercredi à la presse des responsables de l’Union pour la Méditerranée.

Les phases préparatoires de ce projet ont déjà été achevées. Le Maroc financera 50% du coût de cette autoroute, soit environ 100 millions de DH. L’infrastructure sera opérationnelle en 2019.

Avec la réalisation de cet axe de 22 km et la construction des liaisons encore manquantes au niveau de certains pays maghrébins, le projet de l’autoroute Transmaghrébine sera enfin prêt.

Un couloir autoroutier continu au départ d’Agadir ira donc directement du Maroc à Ras Jedir (frontière entre la Tunisie et la Libye). L’autoroute Transmaghrébine devrait traverser la Mauritanie, le Maroc, l’Algérie, la Tunisie et la Libye sur plus de 2500 km.

Cette autoroute est susceptible de créer une véritable dynamique économique régionale, mais la réalité politique plutôt instable de certains pays pourrait être un obstacle à cet ambition.

L’autoroute Transmaghrébine est le plus grand et le plus coûteux des projets d’infrastructures en Afrique. Elle desservira 55 villes d’une population totale de plus de 50 millions d’habitants et 22 aéroports internationaux.

CARBURANTS : BAISSE DES PRIX DU GASOIL ET DE L’ESSENCE

LNT – MAP – 31/08/2015

essence2-600x300

Les prix du gasoil et de l’essence super vont connaître une baisse de l’ordre respectivement de 30 et de 75 centimes à partir du mardi 1er septembre, annonce lundi le ministère chargé des Affaires générales et de la Gouvernance.

Ainsi, le prix du gasoil reculera de 30 centimes le litre pour s’établir à 7,90 dirhams/litre et celui de l’essence super baissera de 75 centimes pour s’établir à 9,78 dirhams/litre, indique le ministère dans un communiqué sur l’homologation des prix plafonds des carburants pour la période allant du 1er au 15 septembre 2015.

Il s’agit des prix sortie Mohammedia, précise la même source.

Au taux de change de ce jour, ces prix correspondent à :
0,72 € / litre pour le gasoil  et
0,90 € / litre pour l’essence super

Renouvellement du parc des grands taxis : Volkswagen lance son Caddy Maxi Taxi sur le marché national

par Nadia Ouiddar – lematin.ma – 30/08/2015

La CAC propose des véhicules adaptés aux taxieurs, renforcés et équipés d'un coffre à bagage de 530L.

La CAC propose des véhicules adaptés aux taxieurs, renforcés et équipés d’un coffre à bagage de 530L.

Sur les 120 voitures disponibles en stock, 107 sont déjà commandés. La deuxième vague de véhicules plus spécialement équipés pour les taxis sera livrée fin octobre.

L’allemande Volkswagen propose depuis le 10 août son «Caddy» sur le marché de renouvellement des grands taxis. Sur les 120 voitures disponibles en stock, 107 sont déjà commandés à la date d’aujourd’hui, explique Youssef Touhami, directeur de la marque Volkswagen chez la Centrale automobile chérifienne (CAC). Pour se positionner sur le marché national, la marque mise sur son image connue et reconnue pour sa qualité de fabrication, sa robustesse et la longévité de ces moteurs ainsi que sa haute fiabilité. «Nous avons pris le temps de configurer notre VW Caddy Maxi Taxi pour répondre au mieux aux exigences des chauffeurs de taxi, affirme Youssef Touhami. En vue de l’exigence de cette profession et contrairement à la concurrence, nous avons adapté notre produit à son utilisation au Maroc». Avec une équipe d’ingénieurs allemands, les responsables de la marque

au Maroc ont fait plusieurs réunions avec les taximans et ont apporté des modifications à la source du produit : «Nous avons renforcé tout ce qui a une utilisation extrême à savoir les portières, la boite de vitesse, la suspension et à l’extérieur toutes les mesures ont été prises pour protéger les soubassements contre les débris.
À l’intérieur il n’y a ni sièges en tissus ni moquette, qui avec une utilisation intensive deviennent rapidement un nid de poussière et de microbes. Nous avons utilisé différents types de plastique extrêmement résistants. Les taximen peuvent nettoyer l’intérieur au Karcher tous les jours».

En termes de sécurité, le Caddy Maxi taxi dispose de l’ESP (Contrôle automatique de la trajectoire. Cette aide à la conduite est importante surtout sur les routes nationales et les routes sinueuses. Un autre atout dont se vante la marque allemande est «le plus grand empattement» qui lui permet d’avoir un coffre à bagage de 530L.
Malgré son retard à rentrer sur le marché des nouveaux grands taxis, la CAC dit proposer plusieurs atouts qui l’aideront à s’imposer sur le long terme sur ce segment. «On a tardé pour rentrer sur le marché parce qu’on connait la mentalité et les exigences des clients. Ces véhicules sont un outil de travail pour les chauffeurs de taxi qui n’accepteront jamais de les immobiliser pour une réparation due au manque de qualité», souligne Youssef Touhami. Pour multiplier ses avantages concurrentiels, la marque pourrait proposer dans l’avenir des sièges en configuration dite 2-2-3 permettant une meilleure accessibilité au troisième rang (3 places arrière). La deuxième vague de véhicules plus spécialement équipés pour les taxis sera livrée fin octobre.

En plus du produit, la Centrale automobile chérifienne a développé son service après-vente avec l’acquisition de plusieurs ateliers à Casablanca, Tanger, Marrakech et Agadir qui seront dédiés spécifiquement à l’entretien des taxis, d’autres villes suivront. «En plus de ces nouvelles acquisitions, nous avons fait une collaboration avec Shell dans 19 villes où nous ne sommes pas présents pour assurer l’entretien (vidange et changement de filtres) pour garder cette proximité avec les taximen», explique le directeur de la marque Volkswagen. Tous les atouts sont bons pour séduire les chauffeurs de taxi même si on annonce que ce marché ne laisse pas une grande marge de gain. Selon Youssef Touhami, le côté social est plus encourageant pour se lancer et rester sur ce segment. Ainsi, la marque de «la voiture du peuple» dit avoir fait plusieurs efforts pour s’offrir aux chauffeurs de taxi à partir de 98.000 DH, montant de la subvention (80.000 DH) inclus.

Souss-Massa-Drâa : Le réseau routier gagne en extension

Par YASSINE SABER – leseco.ma – 26/08/2015

32%52205_eco_26-08-2015_p10.qxp

Alors que la voie de contournement de la station de Taghazout vient d’être lancée, le second lot de la voie express  reliant Chtouka-Aït Baha à la province de Tiznit, en plus de l’élargissement de la route raccordant Ouarzazate à Marrakech, sont   en cours de réalisation.

Plus de 350 km. C’est le nombre d’itinéraires routiers réalisés dans le cadre du programme de routes et infrastructures initié sur la base de la convention de partenariat signée entre le Conseil régional du Souss-Massa-Drâa et le ministère de l’Équipement, du transport et de la logistique. La nature des réalisations a concerné essentiellement des axes stratégiques en vue de désenclaver, malgré les besoins croissants, la région Souss-Massa-Drâa, parmi lesquels la réalisation de la voie expresse liant la Bourse des primeurs (Chtouka-Aït Baha) à la province de Tiznit pour un montant égal à 305MDH. La consistance des travaux s’articule autour du dédoublement de la RN1 en deux tranches sur 57 km. Le 1er lot liant la Bourse des primeurs au pont de Massa sur 32 km a été déjà réalisé alors que le second lot, d’un délai de 24 mois, reliant le même pont à Tiznit sur 25 km est en cours de réalisation puisque les travaux ont été lancés en novembre 2013. Le dédoublement du pont sur Oued Massa est également en cours de réalisation avec les autres ouvrages d’art.

Actuellement, les travaux de la seconde tranche son avancés à plus de 30%. Pour rappel, les études du projet ont nécessité 3MDH financées respectivement par le ministère de l’Équipement, du transport et de l’équipement, le Conseil régional du Souss-Massa-Drâa et les conseils provinciaux de Chtouka-Aït Baha et de Tiznit. Dans le cadre du même programme, il a été procédé également au dédoublement du pont sur la RN10 au niveau d’Aït Melloul ainsi qu’à la création d’une double voie sur la RN1 entre le carrefour de l’aéroport Agadir Al Massira et la Bourse des primeurs, en plus de 3 carrefours giratoires sur 20km. Au niveau de la province de Taroudant et Ouarzazate, la RP 1706 entre Machraa El Ain et Aoulouz sur 77 km et la RN10 entre Ait Hssain et Anzal jusqu’à la RN9 sur 125 km ont été élargies. Le constat est le même au niveau de la province de Zagora pour la RR108 entre Tansikhte et Tazarine sur 26 km ainsi que pour le tronçon entre Taznakhte et Aghbar sur 45 km, qui ont été renforcés et élargis. Par ailleurs, d’autres projets en dehors de cette convention sont en cours de réalisation, notamment l’élargissement de la route Agadir-Imessouane. Ledit projet sera réalisé en deux tranches. La première, déjà lancée, concerne le contournement de la station de Taghazout sur 8,230 km tandis que la seconde étalée sur 43 km (du PK 810 au PK 853) est en phase finale d’étude de l’exécution du projet (PE).

L’autre voie pour contourner le trafic entre Inezgane et Aït Melloul, d’une longueur de 12 km, a été également achevée. De surcroît, le ministère de l’Équipement, du transport et de la logistique est en train de réaliser le pont tant attendu par la population du Drâa sur l’Oued Ouarzazate au PK 439 de la RN 9 menant à Agdz et Zagora. D’une longueur de 334 m, ce pont dont les travaux de fondation sont en cours nécessitera 34MDH. Par ailleurs, l’élargissement de la route reliant Ouarzazate à Marrakech a été également lancé en mars 2014 pour un investissement global de 1,7MMDH, intégralement financés par le ministère de tutelle et découpés en 7 lots avec une 3e voie prévue pour les poids lourds sur les sections à fortes pentes. Concernant le tunnel, la budgétisation des avant-projets sommaires pour sa construction a été lancée en parallèle.

%d blogueurs aiment cette page :